Contenu

Mon coeur à l'étroit

Résumé
Nadia, la narratrice, est institutrice à Bordeaux dans la même école que son mari, Ange. Ils vivent leur profession comme un apostolat et en tirent une authentique félicité. Mais depuis quelques temps, le couple est l'objet d'une vindicte générale, harcelante et inexplicable... Nadia tente de comprendre la nature du complot qui la broie, tandis qu'un brouillard épais ensevelit Bordeaux. Quelle faute a-t-elle commise, qui justifierait ses malheurs? Pourquoi son fils s'est-il éloigné d'elle? Ange est-il vraiment son allié dans l'épreuve? Et qui est ce voisin qui les accable de propos lénifiants, ce Noget qui s'impose peu à peu comme leur protecteur tout puissant? Le roman de Marie NDiaye baigne dans une clarté crépusculaire. L'écriture étonne encore une fois par sa précision, sa retenue, sa profonde singularité. La douceur constante du ton, le caractère familier des épisodes qui se succèdent, l'enchainement implacable et comme naturel des malheurs qui frappent la narratrice, mais aussi les fréquentes pointes d'humour et la cocasserie des situations plongent le lecteur dans le ravissement inquiet que font naître les contes.

Pas disponible en CD.

Durée: 9h. 29min.
Édition: Paris, Gallimard, 2007
Numéro du livre: 22567
ISBN: 9782070774579

Documents similaires

Durée:1h. 34min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:36393
Résumé: Papa est parti depuis si longtemps que personne n'espère plus son retour. Mais voilà que Papa revient, voilà que Papa exige de rentrer, sûr de son bon droit, dans la vie qu'il a fuie dix ans auparavant. Qui aime encore Papa ? Qui peut prétendre avoir besoin de lui ? Il a les apparences de la richesse et d'une jeunesse improbable. Il resplendit d'un éclat peu commun à Courbevoie. Surtout, il sait ce qu'on lui doit, même si ce n'est pas justifié, et qu'on l'aime encore, qu'on l'aimera toujours.
Lu par:Manon
Durée:6h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34488
Résumé: "Elle trouvait excessives les louanges dont on s'est mis à couvrir sa cuisine. Elle comprenait les sensations puisqu'elle s'appliquait à les faire naître, n'est-ce pas, et que leur manifestation sur la figure des convives l'enchantait, c'est tout de même bien ce à quoi elle s'évertuait jour après jour, depuis tant d'années, presque sans repos. Mais les mots pour décrire tout cela lui paraissaient indécents". Le narrateur raconte la vie et la carrière de la Cheffe, une cuisinière qui a connu une période de gloire, dont il a longtemps été l'assistant - et l'amoureux sans retour. Au centre du récit, la cuisine est vécue comme une aventure spirituelle. Non que le plaisir et le corps en soient absents, au contraire : ils sont les instruments d'un voyage vers un au-delà - la Cheffe allant toujours plus loin dans sa quête d'épure. Les phrases de Marie NDiaye se déploient lentement, comme pour envelopper le lecteur avec un charme constricteur. Les replis de l'âme de chaque personnage sont explorés avec une détermination calme dans la volonté de dissoudre la pénombre des êtres. Le récit dévoile une humanité violente, claire, à la fois mélancolique et enviable.
Durée:3h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15000
Résumé: Dans le triste pavillon de banlieue où elle vit avec son aussi triste mari et ses deux filles, Lucie entreprend de transmettre son modeste talent de sorcière à ces dernières. Mais, en cela semblable aux protagonistes des précédents romans, cette terne sorcière va ensuite se donner un but qui mobilisera toute son énergie. De la réconciliation de ses parents désunis, il semble en effet dépendre son bonheur. Et son malheur. Roman du déliement familial, La Sorcière ne bascule parfois dans le surnaturel, avec légèreté, avec naturel faudrait-il dire, que pour mieux décrire une certaine irréalité de ce monde où nous vivons. L'exagération légèrement parodique, l'irruption soudaine du fantastique et son aussi soudaine disparition ne nous disent finalement qu'une seule chose : notre vie n'aura été qu'un rêve assez étrange, ordinaire dans son étrangeté même. La meilleure preuve en est cette facilité avec laquelle, dans ce livre comme dans nos existences éphémères, nous nous métamorphosons en oiseau ou en escargot, selon que nous ayions été légers ou lourds.
Lu par:Monique Gay
Durée:6h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69640
Résumé: Me Susane, quarante-deux ans, avocate récemment installée à Bordeaux, reçoit la visite de Gilles Principaux. Elle croit reconnaître en cet homme celui qu’elle a rencontré quand elle avait dix ans, et lui quatorze — mais elle a tout oublié de ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans la chambre du jeune garçon. Seule demeure l’évidence éblouissante d’une passion. Or Gilles Principaux vient voir Me Susane pour qu’elle prenne la défense de sa femme Marlyne, qui a commis un crime atroce… Qui est, en vérité, Gilles Principaux ?
Lu par:Manon
Durée:1h. 18min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:27748
Résumé: Deux couples : Eva et Rudy, Isabelle et Georges. Ils sont amis. Eva et Rudy ont deux enfants qui ont disparu pendant des années. Isabelle et Georges ont un fils qui les adore et vient les voir chaque jour. Chacun traîne son secret, et quand il parvient à l'avouer, personne ne veut l'entendre.
Durée:9h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22841
Résumé: Avant tout, sans doute, il y a une histoire, une vraie histoire, qui dès les premières pages donne envie d'aller jusqu'au bout.Rose-Marie Carpe naît et grandit en province dans un univers fade et jaune, entourée de son frère et de ses parents. Puis elle arrive à Paris, devient Rosie Carpe, rate ses études et se retrouve à travailler dans un hôtel de banlieue, où elle commence à sombrer jusqu'à ce qu'elle atteigne le "bout du rouleau" et parte en Guadeloupe retrouver un frère aux abois et des parents effrayants. C'est là que le livre commence, dans un vague aéroport, où Rosie, un enfant à la main, un autre (de père inconnu) dans son ventre, attend son frère. C'est là qu'elle rencontre Lagrand, l'autre héros du livre. La fin, terrifiante, a lieu dix-neuf ans plus tard. Mais cette vie romanesque aux multiples intrigues et rebondissements n'est que la matière de l'écriture de Marie Ndiaye qui en fait une histoire envoûtante, dérangeante, où tout se passe dans la tête des personnages, dans les descriptions hallucinantes de leurs pensées, leurs craintes, leurs désirs. C'est un livre terrible et, dans le même temps, réjouissant, parce qu'il va au fond des êtres, ne leur pardonne rien, ou peut-être tout.
Durée:10h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16702
Résumé: Trois récits, trois femmes qui disent non. Elles s'appellent Norah, Fanta, Khady Demba. Norah, la quarantaine, arrive chez son père en Afrique. Le tyran égocentrique de jadis est devenu mutique, boulimique, et passe ses nuits perché dans le flamboyant de la cour. Fanta enseigne la français à Dakar, mais elle a été obligée de suivre en France son compagnon Rudy. Rudy s'avère incapable d'offrir à Fanta la vie riche et joyeuse qu'elle mérite. Khady Demba est une jeune veuve africaine. Sans argent, elle tente de rejoindre une lointaine cousine, Fanta, qui vit en France. Chacune se bat pour préserver sa dignité contre les humiliations que la vie lui inflige avec une obstination méthodique et incompréhensible.
Lu par:Eline Roess
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13624
Résumé: Après l'été les Parisiens désertaient les lieux de leurs vacances ensoleillées, ignorant tout du sort que l'automne faisait à la région qu'ils quittaient jusqu'à l'été suivant. Un automne brutal, puis un long hiver de vent et de pluie, mortel aux corps fragiles. Cette saison-là, inconnue et implacable, il fut imposé à Herman de la découvrir.
Durée:13h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:26672
Résumé: L'auteure de Trois femmes puissantes explore les relations mère-fille à travers l'histoire de Ladivine, femme de ménage noire, et de sa fille Malinka, née d'un père inconnu à qui elle doit sa peau claire, se faisant appeler Clarisse pour tenter de gommer son identité. Un récit à l'intrigue sinueuse, empreint de fantastique, interrogeant la complexité du rapport aux origines.