Contenu

Le marchand de masques

Résumé
Valentin Sarabosse est un petit fonctionnaire travaillant au service des budgets à l'Hôtel de Ville de Paris. Il a vingt-cinq ans, vit dans un minuscule appartement avec son vieux père qui s'occupe des tâches ménagères. Sa vie est terne, ordinaire, ennuyeuse. Sa seule bouée de sauvetage est la rédaction de romans qui n'obtiennent aucun succès auprès des lecteurs. Il a réussi à faire éditer son premier roman auprès d'une maison d'édition de réputation médiocre mais le deuxième sera impitoyablement refusé. Au cours d'un salon littéraire, Valentin rencontre une femme du monde, Émilienne Carisay, qui deviendra sa maîtresse malgré la différence d'âge : elle a quarante ans et lui vingt-cinq. Émilienne aidera Valentin à faire éditer son second roman qui n'aura pas plus de succès que le premier. Enceinte de lui, Émilienne le quitte pour se marier avec Marcel Lachelot, un homme d'affaires qui l'entretient depuis de nombreuses années. Poussé au désespoir, Valentin se suicide. Quarante ans plus tard, son neveu Adrien décide d'écrire la biographie de son oncle qui connaît un succès tardif et dont le suicide fait de lui un écrivain maudit. Adrien rencontrera les contemporains de Valentin Sarabosse qui l'on connu et ont joué un rôle dans sa vie : Martial Monfils, un écrivain homosexuel édité dans la même maison que Valentin ; Mlle Filoutier, sous-chef de Valentin à l'Hôtel de Ville ; Gaston Pellurin, un ami d'enfance. À travers ces témoins d'une autre époque, Adrien tentera de reconstituer le puzzle et de livrer au public le vrai visage de Valentin Sarabosse. Mais, son livre achevé, il devra remettre tout l'ouvrage en question suite à la découverte de documents révélateurs d'un aspect resté secret de la vie de l'auteur. Henri Troyat est un grand écrivain et sa réputation n'est plus à faire. Il nous livre ici un récit empreint de lucidité sur le travail du biographe et ses nombreuses errances et interprétations qui peuvent fausser complètement la vérité et livrer au lecteur un vision déformée de la réalité. La fuite du temps est un thème dominant du livre et Troyat y décrit la vieillesse sans complaisance : "Je pénètre à ses côtés dans une pièce vaste et claire, aux murs tapissés d'un papier à motifs de tournesols. Partout, des tables entourées de chaises et de fauteuils offrent une collection de momies. tous les âges, tous les aspects de la vieillesse sont réunis là en un sinistre échantillonnage. Un festival de rides, de dentiers, de calvities et de cheveux blancs. Combien d'amours, d'ambitions, de haines, d'espoirs, de travaux, de deuils représente ce ramassis de déchets humains ? J'ai l'impression d'entrer dans un port dont tous les navires sont désarmés et livrés à la pourriture. J'ai honte de ma relative jeunesse devant ces épaves. Hommes et femmes, sagement assis par petits groupes, jouent aux cartes ou aux dominos. Certains ne font rien. (...) Ratatiné dans un fauteuil, Martial Monfils est un triste tas d'ossements enveloppés de peau mince et parcheminée. Chauve, édenté, l'oeil liquide derrière ses lunettes, il me tend une main tremblante et m'invite à prendre place en face de lui." Troyat nous livre ici une vision de la vieillesse absolument navrante. Ce n'est pas un livre joyeux. C'est un livre qui nous laisse comme un goût amer devant tant de souffrances et d'échecs. La vie des personnages n'est qu'une suite de mensonges, de dissimulations, de mesquineries, de méchancetés, de petitesses et ils portent tous un masque dissimulant leur vrai visage.

Pas disponible en CD.

Durée: 3h. 40min.
Édition: Paris, Flammarion, 1994
Numéro du livre: 21750
ISBN: 208067131

Documents similaires

Lu par:Guy Landelle
Durée:18h. 26min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36535
Résumé: Une biographie de l'impératrice russe qui a su imposer sa volonté tout au long de sa vie que ce soit en politique ou en amour.
Lu par:Simone Chaix
Durée:4h. 20min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:5685
Résumé: Paris, janvier 1782. Charlotte, dix-sept ans, guette l'arrivée de l'époux que lui destine son père : le peintre Louis David, trente-quatre ans, déjà célèbre. Enfin la porte s'ouvre. Le coeur de Charlotte se dérobe : l'homme est défiguré, une cicatrice hideuse lui déforme la bouche ! Non, jamais elle ne l'épousera ! Cependant, le mariage a lieu le 16 mai 1782. Et peu à peu, Charlotte apprend à découvrir, à aimer cet époux qui lui faisait peur, cet artiste orgueilleux et génial. Emporté par les événements, le couple traverse les tempêtes de la monarchie puis de la Révolution... Excessif, prêt à tous les compromis, Louis David est constamment sur la brèche. Plus raisonnable, Charlotte voudrait le sauver des périls vers lesquels il court, la tête en feu. Mais contre la démesure, le goût des honneurs, la passion du pouvoir, que peut l'amour d'une femme ?
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24082
Résumé: Actrice ayant connu longtemps une célébrité de bon aloi dans des rôles de soubrette espiègle, Aline Aubier termine sa vie dans un ennui douillet mais pesant, sous la tutelle d'une fille aimante mais autoritaire. Jusqu'au jour où apparaît Cléo, une petite chatte perdue qui, un court moment, saura faire renaître en Aline l'étincelle d'une existence de charme, de joie et de fantaisie. Mais l'instant de bonheur apporté par Cléo sera, pour Aline, le dernier sursaut du destin avant la grande débâcle du corps et de l'esprit... Avec cette histoire au profond réalisme et à la cruelle simplicité, Henri Troyat nous donne, discrètement et sans emphase, l'un de ses livres les plus profondément émouvants.
Durée:19h. 34min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:17129
Résumé: C'est toujours un régal qu'une nouvelle biographie d'Alexandre Dumas, car l'auteur des Trois Mousquetaires eut une vie personnelle aussi riche, variée, mouvementée et amusante que celle de ses héros. Femmes innombrables, quelques bâtardes, succès triomphants, au théâtre comme au roman, gains fabuleux, pertes non moins considérables, réceptions fastueuses, construction d'un château qui dut être bientôt revendu, faute d'argent pour l'entretenir, engagements politiques auprès des champions européens de la liberté, en particulier Garibaldi, voyages non seulement en Italie, en Espagne et en Allemagne, mais dans des pays alors aussi aventureux que la Russie, le Caucase, l'Algérie ou la Tunisie. Avec entrain, brio et érudition, Henri Troyat fait revivre une des figures les plus hautes en couleur de toute la littérature française.
Durée:11h. 59min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:26476
Résumé: Paris, 1814. Dans la ville occupée par les troupes d'Alexandre ler, un officier tsariste, Nicolas Ozareff, rencontre une aristocrate française aux idéaux républicains, Sophie de Champlitte. Tout les oppose, mais les deux jeunes ne tardent pas à tomber amoureux. Ils s'installent ensemble à Saint-Pétersbourg, puis, après l'échec de l'insurrection décembriste, la vie les conduira jusqu'en Sibérie. A travers la passion tumultueuse de deux héros issus de mondes antithétiques, Henry Troyat incarne l'effervescence et les contradictions d'une Russie en pleine métamorphose.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:17046
Résumé: Le jeune Léon Tarassoff avec sa famille fuit la Révolution Bolchevique de 1917, pour la France. L'enfant, sur le bateau se lie d'amitié avec Nikita. Arrivé à Paris, Léon n'a qu'une idée en tête retrouver ce camarade. Le jour J arrive. L'enthousiasme des retrouvailles cède bientôt la place à l'ennui. Mais tous les deux décident d'écrire un roman intitulé le fils du satrape. L'auteur se substitue à l'enfant pour nous livrer ses souvenirs d'enfance dans sa Russie natale, sa vie d'émigré dans le Paris de 1920 ainsi que ses débuts d'écrivain.
Durée:18h. 52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:10379
Résumé: Né d'un père fonctionnaire impérial, Honoré de Balzac est mis en nourrice et grandit loin d'une mère qui lui préfère un enfant illégitime. En 1814, sa famille s'installe à Paris. Après des études de droit, Honoré de Balzac entre dans l'étude de clerc de notaire de maître Guillonet Merville. Mais il refuse d'embrasser cette carrière et devient journaliste et romancier. Malgré tous ses efforts, il n'entrera jamais à l'Académie française. Impressionnant par son énergie et sa puissance de travail, Balzac a dominé le XIXe siècle et marqué l'histoire de la littérature. Il est l'inventeur du roman moderne, véritable genre total, à la fois historique, social et privé. 'La Comédie humaine', ensemble romanesque regroupant plus de deux mille personnages est à la fois une peinture réaliste de la société moderne et une tentative de saisir la diversité de l'espèce humaine : se voulant 'le secrétaire de la réalité', l'auteur répertorie les différents groupes sociaux et les étudie à la manière d'un scientifique. Le roman balzacien, qu'il soit adoré ou critiqué, demeure aujourd'hui incontournable ; certains personnages de 'La comédie humaine' comme le père Goriot, Rastignac ou César Birotteau sont devenus de véritables légendes littéraires.
Lu par:Jean Frisch
Durée:11h. 14min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:4963
Résumé: Maupassant a passé son enfance en Normandie où il rencontre Flaubert, ami de la famille, qui devient son maître spirituel. Après la guerre de 1870, dont l'épreuve de l'horreur garde une place centrale dans son oeuvre, Maupassant côtoie avec son ami Flaubert les salons littéraires parisiens. Sa première publication, "Boule de suif", est un succès. Mais, atteint par la syphilis, il sait qu'il a peu de temps à vivre et c'est dans l'urgence qu'il écrit des romans comme "Une vie", "Bel ami" et surtout de nombreuses nouvelles, art dont il devient un maître. Son oeuvre, d'abord tableau de moeurs ironiques, porte, à mesure que la folie le ronge, une véritable noirceur. Ses derniers écrits fantastiques comme "Le Horla" témoignent de l'emprise de la mort sur son esprit. Il tente de se suicider en 1892 mais c'est l'année suivante qu'il s'éteint, vaincu par la maladie. Maupassant reste un auteur majeur de la littérature française dont l'influence ne s'est jamais démentie.
Durée:15h. 32min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:6765
Résumé: Après une enfance à Metz, Paul Verlaine fait ses études à Paris et trouve un emploi à l'Hôtel de Ville. Il fréquente les salons et cafés littéraires de la capitale et fait la connaissance de nombreux poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'incitent à composer lui aussi des vers. Verlaine est d'un caractère timide, et cette faiblesse est aggravée par des deuils familiaux : il se tourne alors vers la boisson. La rencontre de Mathilde Maute, puis leur mariage en 1870, le détournent un temps de l'alcool. C'est alors que Verlaine croise le chemin d'Arthur Rimbaud dont il tombe littéralement amoureux. Il abandonne sa femme pour suivre Rimbaud en Angleterre et en Belgique. Mais les relations entre ces deux hommes trop différents sont orageuses : en 1873 Verlaine blesse Rimbaud avec un révolver et est condamné à deux ans de prison. Il y compose des poèmes emplis de mysticisme. Verlaine prend de bonnes résolutions mais ne les tient pas : il recommence à boire sitôt sorti de prison. Sa misère matérielle et physique devient de plus en plus profonde. Pourtant sa valeur poétique commence à être reconnue et lui vaut des appuis. En 1894, il est couronné "Prince des poètes" et se voit doté d'une pension. Cela ne l'empêche pas de tomber dans la misère la plus totale. Il meurt en 1896 à Paris.
Durée:7h. 43min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:3590
Résumé: Comment Maxime Gorki (1868-1936) enfant élevé dans un milieu de brutalité et de misère, livré à lui-même dès l'âge de dix ans et n'ayant jamais eu le moyen de s'instruire, devint-il, au temps du tsarisme, une vedette de la scène littéraire russe ? Et comment, après la révolution de 1917, cet utopiste épris de liberté, cet autodidacte passionné de culture en arriva-t-il à reconnaître la nécessité de la dictature prolétarienne au point de s'inféoder à Lénine d'abord, à Staline ensuite ? C'est ce cheminement étrange que nous conte superbement Henri Troyat au long des années cruelles qui virent la décomposition de l'empire russe et le triomphe de la fraction bolchevique. Nous assistons à travers son drame personnel au drame de tout un peuple déchiré par la guerre civile, épuisé par la famine, écrasé par la tyrannie policière. Plongeant ses racines dans l'époque impériale et s'épanouissant sous le règne des Soviets, il est à lui seul l'illustration de toutes les hésitations, de toutes les souffrances, de tous les élans que connut la Russie lors de sa radicale et sanglante métamorphose.
Durée:13h. 52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:3159
Résumé: Nul mieux que Troyat, d'origine russe et biographe confirmé (Dostoïevski, Gogol, Pouchkine, etc.) n'était en mesure de réaliser cette biographie destinée au grand public. L'auteur a réussi à rendre passionnante une vie qui, comparée à celle de Dostoïevski, aurait pu paraître fade. Il a même élargi son sujet en racontant la vie des Russes à cette époque.
Durée:6h. 34min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:13383
Résumé: Présentation de l'éditeur : Quand, en 1881, Alexandre III succède à son père, le tsar Alexandre II, qui vient d'être assassiné, c' est un jeune homme traumatisé et donc peu enclin aux réformes qui arrive au pouvoir. Persuadé que le libéralisme de son père a fait le lit de la violence, Alexandre III va s'employer à restaurer l'autocratie dans toute sa rigueur. Ce souverain laisse le souvenir d'un esprit autoritaire et étroit. On lui doit cependant la création du chemin de fer qui traverse les grandes plaines russes jusqu'aux neiges sibériennes. Egalement une gestion habile de la politique extérieure : il détacha la Russie de l'Allemagne et fut l' artisan du rapprochement avec la France. Au centre d'une époque troublée, cet être assez fruste, qui fut l'avant-dernier tsar de Russie, apparaît, grâce à Henri Troyat, dans toutes ses contradictions. Tour à tour autoritaire et compréhensif, énergique et indécis, ce grand méconnu chercha tout au long de son règne à servir son pays au lieu de servir sa légende.