Contenu

Quand la misère chasse la pauvreté: essai

Résumé
"La propagation généralisée de la misère et de l'indigence est un scandale social évidemment inadmissible, surtout dans des sociétés parfaitement à même de l'éviter, constate Majid Rahnema. Et la révolte viscérale qu'elle suscite en chacun de nous est tout à fait compréhensible et justifiée. Mais ce n'est pas en augmentant la puissance de la machine à créer des biens et des produits matériels que ce scandale prendra fin, car la machine mise en action à cet effet est la même qui fabrique systématiquement la misère. Il s'agit aujourd'hui de chercher à comprendre les raisons multiples et profondes du scandale. C'est cette recherche qui m'amène aujourd'hui à montrer combien une transformation radicale de nos modes de vie, notamment une réinvention de la pauvreté choisie, est désormais devenue la condition sine qua non de toute lutte sérieuse contre les nouvelles formes de production de la misère."

Pas disponible en CD.

Mots-clés: Pauvreté
Durée: 11h. 3min.
Édition: Paris, Fayard - Actes sud, 2003
Numéro du livre: 21170
ISBN: 9782742742059
CDU: 300

Documents similaires

Durée:16h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30600
Résumé: Près d'un milliard de personnes vivent avec moins de un dollar par jour. Les politiques destinées à lutter contre la pauvreté semblent souvent incapables d'améliorer leurs conditions de vie. Cet échec pourrait-il être dû aux failles des théories qui sous-tendent ces programmes plutôt qu'au caractère écrasant de la tâche ? C'est cette hypothèse que défend cet ouvrage. Les experts ont pris l'habitude de décider à la place des pauvres de ce qui est bon pour eux sans prendre la peine de les consulter. Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo ont initié la démarche inverse. À distance des réflexes partisans, ce livre aborde ainsi le défi du combat contre la pauvreté comme une série de problèmes concrets qui, une fois correctement identifiés et compris, peuvent être résolus un à un.
Durée:9h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70562
Résumé: Etre mendiant en Inde, c'est être plus pauvre qu'ailleurs. Mais être pauvre et intouchable, c'est subir à la fois la misère et le mépris. Pour connaître ce qu'on vit et ressent quand on est considéré comme la lie de la terre, un journaliste a appris l'hindi, s'est foncé la peau, les cheveux, et s'est mêlé au flot de ceux qui mangent à même un bout de papier et couchent à même la rue. Une enquête unique sur une des conditions les plus misérables du monde. Un témoignage sur les sentiments qu'éprouve un Européen jeté dans l'anonymat et l'humiliation. Un portrait sans complaisance de l'Inde.
Lu par:Simon Corthay
Durée:6h. 16min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73160
Résumé: L'East End est un véritable cauchemar. Petit à petit, année après année, la Grande-Bretagne perd toute une population rurale — qui ne se renouvelle pas — au profit de ce vaste dépotoir qui tue ses habitants en deux ou trois générations. Au crépuscule de l'ère victorienne, Jack London nous décrit un quartier de Londres surpeuplé, paupérisé voire sinistre : l'East End. De son immersion dans ces bas fonds il nous laisse un témoignage édifiant, consternant. Bienvenue en enfer !
Durée:5min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:37712
Résumé: Tous les soirs, un petit garçon dort avec sa maman dans un appartement différent. Après l'école, il l'attend à la bibliothèque pour qu'elle l'emmène vers leur destination nocturne. Femme de ménage, sans domicile, cette maman termine sa tournée par une agence immobilière où elle trouve les clés d'appartements vides.
Durée:9h. 54min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67426
Résumé: James Agee, journaliste, travaille pour Fortune, le magazine le plus libéral du pays. Tout ce qu’il hait. Alors quand son rédacteur en chef l’envoie dans son Sud natal pour une enquête sur la vie des métayers en Alabama, James se sent revivre. D’autant qu’on lui adjoint pour ce voyage un jeune photographe inconnu avec lequel il s’entend d’emblée. Le reportage deviendra un brûlot, un plaidoyer, un cri rageur face à la pauvreté des fermiers dans ces sinistres années trente. Puis un livre, un grand livre signé James Agee et Walker Evans, Louons maintenant les grands hommes.
Durée:1h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69978
Résumé: Zoé vit avec sa mère, sa soeur et son chien Jean-Louis. Ils sont heureux, même si l'huissier vient régulièrement saisir des affaires pour payer leurs dettes. Mais cette fois, il emmène Jean-Louis. Zoé, qui jusque-là avait tout accepté, se révolte. Aidée de ses amis, elle se bat pour racheter son chien. Un roman abordant le thème de la pauvreté.
Lu par:Manon
Durée:4h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35306
Résumé: Le roman met en scène Reine et ses trois enfants qui n'arrivent plus à faire face aux difficultés du quotidien et au manque d'argent. Leur vie est au bord du gouffre et empire chaque jour. Une mobylette bleue redonne de l'espoir à la famille. Le second texte, plus court, est un récit de voyage à New York qui offre une réflexion sur le rôle social de l'écrivain et l'immigration américaine. ©Electre 2017
Durée:7min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:37994
Résumé: Fang et Wei ont beau trimer pour leur riche voisin de l’aube au crépuscule, ils ne récoltent que faim et épuisement. Ils se rendent un jour chez un mandarin, capable dit-on de changer la vie de ses visiteurs. « Agitez la clochette que voici, annonce le vieux sage, et un très vieil homme mourra, à l’autre bout du pays. Nul ne le saura, et vous hériterez de sa fortune. » Fang et Wei se regardent, effrayés. Toute la nuit, ils pèsent le pour et le contre, s’émerveillent, pleurent et se disputent. Au matin, leur choix est fait. Sereins, ils repartent sans toucher à la clochette, le cœur empli d’une joie nouvelle, bien décidés à prendre leur destin en main. [Source: Ed. Sarbacane, 2018]
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12428
Résumé: "Me voici devant une question paradoxale : en Europe et dans les pays riches, on n'arrive pas à jouir de la vie, alors que chez les plus pauvres, on est épanoui, et chaque minute apporte la simple joie d'exister."
Lu par:Marion Martin
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26271
Résumé: Nelly fait partie de ceux que l'on appelle " les nouveaux pauvres ". Un jour, sa vie a basculé. Car rien ne prédestinait cette jeune femme munie d'un bac pro de secrétariat à être obligée de pousser les portes d'une banque alimentaire pour pouvoir nourrir sa famille. Seulement voilà. Une séparation, la perte de son emploi, l'accumulation des dettes et Nelly s'est retrouvée à élever seule ses 2 petites filles avec 3 € par jour. Son histoire est d'une effrayante banalité. Sa lutte éprouvante. Pourtant Nelly garde espoir. Elle refuse de baisser les bras. Pour ses enfants.
Durée:5h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65466
Résumé: Au retour d'une nouvelle expédition de vol à l'étalage, Osamu recueille dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. Très vite, sa famille et lui comprennent que cette enfant est maltraitée, et décident de la garder. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de ce clan semblent vivre heureux — jusqu'à ce qu'un incident révèle leurs plus terribles secrets... Pour la première fois, le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda (Nobody Knows, Tel père, tel fils, Notre petite soeur, Après la tempête) a pris la plume, pour mettre en mots la trajectoire des héros d'Une affaire de famille, Palme d'or au festival de Cannes 2018. Explorant les liens profonds qui unissent les êtres au-delà de la filiation, cette fresque vibrante de douleur et d'amour est aussi un hommage aux laissés-pour-compte du Japon contemporain.
Durée:10min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:70592
Résumé: Pour avoir une chance que son voeu d’anniversaire se réalise, Sofia décide de rencontrer Tullio, le marchand ambulant, chaque semaine lors de son passage. Elle ne pourra rien lui acheter, mais qu’importe. Au fil du temps, Tullio lui fait découvrir des mélodies, des odeurs, des saveurs et des textures dont elle ignorait l’existence. Un lien solide se tisse ainsi entre eux. Cependant, alors que la fillette est tout près de voir son souhait s’exaucer, voilà que le camion du marchand ne passe plus…