Contenu

Trois jours au Népal

Résumé
En ce mois de janvier 2011, Jean David Blanc se retrouve avec des amis pilotes pour un survol de l'Himalaya en parapente à moteur en direction de l'Annapurna. Le fabuleux moment d'évasion vire au cauchemar lorsque, pris dans la brume, JeanDavid se perd et se fracasse contre une paroi de la montagne. Malgré le choc, il est indemne. Miraculeusement retenu par un buisson au-dessus du vide à trois mille mètres d'altitude, il réussit à gagner un arbre accroché à la paroi, derrière lequel une petite saillie rocheuse lui permet de s'installer. Sa radio fonctionne, il lui reste un peu de batterie dans son téléphone. Il réussit ainsi à établir des contacts. Il envoie ses coordonnées de localisation à son groupe et tente de s'adapter à la situation, en attendant les secours. Mais au coeur de l'hiver, à cette altitude, et pas équipé pour la survie en montagne, le temps presse. Après une nuit glaciale et des heures d'attente interminables, sa radio s'éteint d'un coup et la batterie de son téléphone flanche. JeanDavid doit se rendre à l'évidence : les secours ne le trouveront pas et il ne survivra pas une seconde nuit à cette température. Avec une bonne dose d'inconscience et comme unique ravitaillement trois carrés de chocolat, JeanDavid quitte son rocher, escalade la montagne et se lance sans repères dans l'immensité de l'Himalaya, dans un ultime espoir de regagner la civilisation. JeanDavid Blanc raconte son périple au coeur de cette nature puissante et magnifique, dans l'un des plus beaux paysages de la planète. Une aventure au suspense saisissant, un parcours initiatique qui lui fera traverser toutes les étapes de la conscience, avant qu'il trouve finalement l'issue en lui-même. Tour à tour palpitante, émouvante et drôle, voici l'histoire d'un homme seul qui tient son destin entre ses mains, déterminé à s'en sortir envers et contre tout.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 2h. 33min.
Édition: Paris, Éd. de la Loupe, 2013
Numéro du livre: 20676
ISBN: 9782848684659
CDU: 915.4

Documents similaires

Durée:10h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75371
Résumé: Témoignage de la première femme française à avoir été diplomate dans trois pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies : la Chine, la Grande-Bretagne et la Russie. Elle évoque sa grand-mère russe, sa passion pour la littérature slave, les coulisses du Quai d'Orsay et témoigne des grands événements dont elle a été le témoin privilégié.
Lu par:Cathy Spicher
Durée:3h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32301
Résumé: C'est l'histoire d'un garçon de la ville qui ne se sentait bien qu'à la montagne mais n'y avait pas remis les pieds depuis dix ans. A 30 ans, après un mauvais hiver qui le laisse à bout de forces "comme quand une entreprise en laquelle tu as cru échoue misérablement", il décide de tenter une expérience de solitude et s'installe pour un temps indéfini dans les hauteurs de la Vallée d'Aoste. Là, il redécouvre le bonheur de marcher sur le fil des crêtes, suspendu entre l'enfance et l'âge adulte. L'occasion pour lui de se lancer des défis de tous ordres, de réaliser désirs ou fantasmes, et d'essuyer des tempêtes autant intérieures qu'extérieures. Marchant sur les pas de ses maîtres, il apprendra à fendre du bois, à allumer un feu en plein orage, à cultiver un jardin à moitié sauvage, à cuisiner les herbes de montagne... mais aussi à se perdre et à affronter ses peurs.
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30897
Résumé: Maude n'a que trois ans lorsque son père achète une bâtisse lugubre pour s'y enfermer avec femme et enfant. Pendant quinze années, elle y vivra cloîtrée, sans jamais aller à l'école, sans contact avec l'extérieur. L'embrigadement est extrême car le patriarche veut faire de sa fille une «supra-humaine». Elle doit apprendre à surmonter la peur, les privations, la douleur, la solitude... Longtemps plus tard, Maude comprendra que son père, haut dignitaire d'une obédience maçonnique ésotérique, avait échafaudé un projet vertigineux dans lequel elle tenait le rôle central. Comment se défaire d'une telle emprise et trouver la force de se construire ? A dix-huit ans, Maude réussira à quitter la prison, puis, au terme d'un long travail, à conquérir sa liberté
Durée:9h. 42min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72657
Résumé: Un récit autobiographique dans lequel l'artiste interroge ses rêves et ses expériences, explore les aléas de la vie quotidienne et de son travail de graveur, se remémore son passé douloureux et s'inquiète de la mort.
Durée:13h. 49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:20469
Résumé: 5 février 1986 : hagardes, épuisées, Betty Mahmoody et sa fille Mahtob voient flotter le drapeau américain devant leur ambassade à Ankara. Elles sont enfin libres après avoir vécu 18 mois de cauchemars en Iran, séquestrées et maltraitées par un mari et père devenu un fanatique religieux. Rentrer chez elle, aux Etats-Unis, avec sa fille, Betty n'aura dès lors de cesse de dénoncer les outrances archaïques d'un pays où la femme n'existe plus. Jamais sans ma fille, son livre devenu un best-seller et le film qui en est tiré, l'ont rendu célèbre à travers le monde entier. Agée de quatre ans à l'époque, Mathob est restée dans les consciences collectives comme la fameuse « fille » de l'histoire. Aujourd'hui âgée de trente-deux ans, elle a décidé de témoigner, pour la première fois.
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35520
Résumé: Dans ce dialogue, l'humoriste et l'écrivain évoquent les blessures de leur enfance, le handicap et l'abandon. Ils invitent à dépasser les préjugés et les stéréotypes afin d'aider chacun à trouver sa place dans la société. Ils s'appuient sur leur propre parcours et sur leur réussite pour montrer que la vie réserve des surprises.
Lu par:Bertrand
Durée:3h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72958
Résumé: Fils adoptif de J. Baker, l'auteur évoque ses souvenirs d'enfance, notamment au château des Milandes. Outre les nombreuses rencontres de l'artiste avec des personnalités illustres telles que Dalida, Gilbert Bécaud, Jackie Kennedy ou encore Fidel Castro, il met en lumière l'engagement de sa mère contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis puis dans la Résistance en France.
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30904
Résumé: Quand Victor Lanoux trimballe sa carcasse au bord d'une piscine, d'un plan d'eau, avec même deux heures à tuer, il est permis de se poser des questions. Surtout que l'on sait que nulle caméra ne s'agite dans les parages campagnards. Et vous avez raison de trouver étrange le tête-à-tête de cet homme avec lui-même. De l'insolite, du baroque, du singulier, du jamais vu. Lanoux n'avait pas voulu, jusqu'ici, évoquer ses presque quatre fois vingt ans d'existence. Se confiait-il seulement à son oreiller ? Pas sûr. Devant cette piscine, il se raconte enfant, il quitte son amnésie, afin de se mettre à table et de faire une sorte de point. On croyait, certains privilégiés du moins, connaître le comédien, deviner l'homme au caractère peu malléable, voire fougueux. Il n'en était rien. Quand là, triturant ses bâtons qui l'aident à tenir debout, il nous distille les joies, les brûlures de son existence, il n'essaie pas d'enjoliver, d'apitoyer. Il est vrai, authentique, touche juste. Et, dans ces remous de la piscine, remous causés par sa canne d'homme blessé, d'homme à vif, on l'entend évoquer toutes les étapes de sa vie et se rappeler ce que lui avait dit le poète René Char : « Victor, la vie, c'est l'éclair. »
Lu par:Manon
Durée:5h. 36min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32732
Résumé: J.-C. Darmon est l'un des premiers hommes d'affaires à avoir associé publicité, football et télévision. A la tête de la plus grande entreprise mondiale de droits sportifs, il relate son parcours, les pièges qu'il a dû éviter, les trahisons et les tractations avec différents représentants du monde des médias, des affaires et de la justice. Son itinéraire suit l'évolution du football français.
Durée:5h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18195
Résumé: Depuis qu'en 1931 l'expédition Dakar-Djibouti dirigée par Marcel Griaule découvrit les falaises de Bandiagara de l'actuel Mali, aucun peuple n'a été plus étudié que le peuple Dogon. Cet ouvrage n'est pas un livre d'ethnologie. L'auteur est Sékou Ogobara Dolo, il est le premier Dogon qui écrive sur les Dogons. Il n'a pas "écrit" son livre, il l'a d'abord parlé. Dans ce livre, le lecteur découvrira l'histoire familiale d'un Dogon chef des guides du district de Sanga et des deux villages d'Ogol-du-haut et d'Ogol-du-bas.
Lu par:Manon
Durée:7h. 33min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:28193
Résumé: La vie quotidienne d'un imam dans une communauté islamique française : conseil aux familles, prédication, direction de la prière, visite dans les hôpitaux et prisons, décisions juridiques, etc.
Durée:4h. 49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:71544
Résumé: Tandis qu’au-dehors, à quelques centaines de mètres de chez lui, des attentats ensanglantent Paris, Jean-Michel Espitallier vit un autre drame, plus intime. Sa compagne, Marina, s’éteint, « assassinée » par le cancer. Ce livre est la chronique d’une disparition, qui enregistre – au sens musical du terme – la lente et calme approche de la mort, son surgissement, capté avec une rare acuité, puis la première année dans l’absence. Sans voyeurisme, mais avec parfois la crudité que suppose la grande intimité entre les corps, Jean-Michel Espitallier consigne, au fil des jours, les remarques, les pensées, les sentiments que la perte lui inspire. Rappelant le Journal de deuil de Roland Barthes, mais aussi la précision des romans d’Annie Ernaux, ce récit poignant raconte le progressif effacement des traces matérielles qui évoquent l’existence de l’autre, faisant une place toujours plus vaste au souvenir, devenu seule expérience du présent. Il dessine ainsi, en creux, un émouvant portrait de celle qui fut, celle qui n’est plus, et compose une intense méditation sur le Temps. Habiter la vie en poète, c’est aussi puiser dans les ressources de la langue pour tenter de saisir l’incompréhensible et de surmonter l’insupportable.