Contenu

Le malentendu: roman

Résumé
Paris, dans les années 1920. Yves Harteloup, déclassé de la grande bourgeoisie, est meurtri et ruiné par la guerre. En vacances sur la Côte basque, il s'éprend de Denise, une femme mariée qui appartient à son ancien milieu. Très vite, Denise ne vit que pour lui. Mais à mesure que son amant se révèle mélancolique, elle accepte la compagnie d'un autre homme et perd celui qu'elle aime.
Durée: 3h. 40min.
Édition: Paris, Denoël, 2010
Numéro du livre: 18112
ISBN: 9782207259559

Documents similaires

Lu par:Henri Duboule
Durée:5h. 14min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:16169
Résumé: Léon M... a reçu l'ordre d'exécuter Valerian Alexandrovitch Courilof, ministre de l'Instruction publique du tsar Nicolas II. Mais ses chefs attendent le moment propice : l'attentat doit porter un coup fatal au régime impérial. Sous la fausse identité de Marcel Legrand, médecin suisse, le jeune terroriste entre au service de Courilof. Les jours du ministre, atteint d'un cancer du foie, sont comptés. Il n'est plus alors aussi aisé d'assassiner un homme qui inspire plus de pitié que de haine...
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:20895
Résumé: Qu'est-ce qui peut attirer la belle et sage Thérèse vers Bernard, ce rebelle un peu voyou, qui s'engage à dix-huit ans dès que la guerre éclate ? À son retour, en 1918, avide de vivre cette jeunesse qui lui a échappé, il prend goût à l'argent facile. De cette passion ne peuvent naître que déceptions et souffrances. Mais ils s'aiment et, lorsque Bernard, prisonnier pendant la Seconde Guerre, est libéré, Thérèse est là, qui l'attend. Parue en 1948, six ans après la disparition d'Irène Némirovsky - couronnée à titre posthume par le prix Renaudot 2004 pour Suite française -, cette fresque romanesque, habitée par le climat fiévreux et délétère de l'entre-deux-guerres, est tout autant une peinture cruelle de la bourgeoisie conventionnelle et hypocrite que le portrait plus intime d'êtres en quête d'une impossible liberté.
Durée:6h. 2min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:24356
Résumé: La nostalgie de l'innocence, la peinture sans concession d'une humanité " souffrante "... nombreuses sont les affinités qui lient Irène Némirovsky à Anton Tchekhov. Née un an avant la mort de ce dernier, l'auteur de Suite française, couronnée à titre posthume par le prix Renaudot 2004, était fascinée par le destin et la personnalité du grand écrivain. Cette biographie à la fois précise et intime révèle l'auteur de La Cerisaie dans toute sa vérité, ses souffrances et ses espoirs. Une enfance " sans enfance ", comme le disait lui-même Tchekhov, la violence de son père, fils de serf, l'écriture pour entretenir sa famille, la conscience aiguë d'une condition misérable, la carrière de médecin et le désir de guérir le chagrin. Dans la vie de Tchekhov comme dans son œuvre, le sublime côtoie l'insignifiant. Ce livre, qui est aussi un essai sur la littérature russe dans lequel Irène Némirovsky évoque brillamment, aux côtés de Tchekhov, Tolstoï et Gorki, scelle la rencontre de deux âmes étrangement proches.
Lu par:Jean Frey
Durée:1h. 55min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:16548
Résumé: Petit roman sur l'exode durant la révolution Russe, Les mouches d'automne est tiré de l'expérience d'Irène Némirovsky. 1916, la famille Karine fuit la Russie, laissant derrière elle Tatiana Ivanovna qui les sert depuis toujours, qui a élevé plusieurs générations; elle est chargée de garder la maison. Après le retour d'un des fils, qui sera assassiné sous ses yeux, elle part retrouver ses maîtres, à pied, malgré son grand âge, les bijoux de famille cousus dans la doublure de sa robe. Odessa, Paris enfin où ils s'établissent sans jamais guérir de la perte de leur pays. Et Tatiana Ivanovna plus que tout autre, jusqu'à en perdre la raison...
Durée:6h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35817
Résumé: Deux enfants juifs de 12 ans vivent dans un ghetto d'une ville d'Ukraine, au début du XXe siècle. Ils s'enfuient et se retrouvent à Paris. Un récit sur la fuite, l'exil, la nostalgie et l'amour. ©Electre 2017
Durée:16h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69446
Résumé: Ecrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique de nombreuses familles françaises. De son village de Saône-et-Loire où elle est réfugiée, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Au fil de l'écriture et de l'avancée allemande, son roman se fait le miroir inquiétant du quotidien d'un pays sous le joug, jusqu'à ce que la réalité dépasse tragiquement la fiction lors de son arrestation en juillet 1942. Ainsi la grande Histoire précipite-t-elle le destin de la romancière et, avec lui, celui de Suite française. Son manuscrit inachevé, ses notes et nombreux écrits sont confiés à ses enfants dans une précieuse valise. Des années plus tard, sa fille, Denise Epstein, en exhume le roman Suite française. Il existait cependant deux versions de la fameuse suite romanesque : une version brute, originelle, la toute première (Denoël, 2004), et puis une seconde remaniée, plus ramassée, plus aboutie, celle que l'auteure envisageait de publier.
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66313
Résumé: Il y a un peu moins d'un siècle paraît pour la première fois L'Ennemie, petit bijou d'une jeune romancière encore inconnue du public. Dans ce roman, publié sous le nom de Pierre Nerey, Irène Némirovsky dissèque sous couvert de la fiction toutes les ambivalences de sa relation avec sa mère. Ici, Irène devient Gabri, une jeune fille de dix-sept ans en révolte, avec toute la violence confuse de l'adolescence, contre une mère indifférente, vieille coquette sur le déclin aux prises avec son dernier amour. Ce conte cruel du Paris des années folles suit le terrible apprentissage par Gabri d'une féminité déchirée entre désirs naissants et solitude irréductible, où le visage de l'être détesté devient d'autant plus haïssable pour la jeune fille que ces traits se confondent peu à peu avec les siens. Telle une nouvelle Electre, Irène Némirovsky n'épargne pas cette mère qui ressemble furieusement à la sienne et dont elle dresse le portrait-charge sous les traits d'une coquette aussi vaine que cruelle. Toute une société déboussolée renaît ainsi sous la plume acide d'une auteure emblématique de l'entre-deux-guerres
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22582
Résumé: Dans un hameau du centre de la France, au début des années 1930, un vieil homme se souvient. Après avoir beaucoup voyagé dans sa jeunesse, Silvio se tient à l'écart, observant la comédie humaine des campagnes, le cours tranquille des vies paysannes brusquement secoué par la mort et les passions amoureuses. Devant lui, François et Hélène Érard racontent leur première et fugitive rencontre, le mariage d'Hélène avec un vieux et riche propriétaire, son veuvage, son attente, leurs retrouvailles. Lorsque leur fille Colette épouse Jean Dorin, la voie d'un bonheur tranquille semble tracée. Mais quelques mois plus tard, c'est le drame. La noyade de Jean vient détruire la fausse quiétude de ce milieu provincial. L'un après l'autre, les lourds secrets qui unissent malgré eux les protagonistes de cette intrigue vont resurgir dans le récit de Silvio, jusqu'à une ultime et troublante révélation... Situé dans le village même où Irène Némirovsky écrira Suite française, mais entrepris dès 1937, ce drame familial conduit comme une enquête policière raconte la tempête des pulsions dans le vase clos d'une société trop lisse. Complet et totalement inédit, ce nouveau roman d'Irène Némirovsky refait surface près de soixante-dix ans après sa composition.
Durée:1h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20596
Résumé: Récemment passés de la gêne à l'opulence, M. et Mme Kampf décident de donner un bal. Leur fille Antoinette, qui vient d'avoir quatorze ans, rêverait d'y assister. Mais Mme Kampf, peu soucieuse de présenter à ses admirateurs une fille déjà si grande, oppose un refus formel. Antoinette ne préméditera pas sa vengeance : elle l'accomplira d'un geste, dans un état second... Elle sera terrible. Par la cruauté et la drôlerie, par le courant de tendresse étouffé qui traverse ce petit livre étincelant, Le Bal est un des très rares chefs-d'œuvre consacrés à la description des tourments de l'enfance.
Durée:6h. 16min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:18787
Résumé: Femmes terrassées par la fortune qui a cessé de leur obéir. Hommes brutalement dépouillés de leurs atouts. Mères abîmées dans le regret du " temps aboli ". Fils et filles hantés par la malédiction de l'hérédité. Rarement l'ironie d'Irène Némirovsky aura fait autant de ravages que dans ce volume plein d'"avertissements à distance ". Si fragile que soit le sort d'Anne, Marcelle ou Camille, un fil les relie à la vie. Il court d'un bout à l'autre de ces douze nouvelles, inédites ou introuvables, qui offrent un inattendu raccourci de son talent dans des domaines tels que le scénario ou l'histoire de fantômes. Interrogeant les caprices du destin à mesure que se joue le sien, l'auteur de " Suite française " teinte son art d'amertume avant de le retourner contre elle dans " Les vierges ", dernier texte publié de son vivant : "Je suis seule comme vous à présent, non pas d'une solitude choisie, recherchée, mais de la pire solitude, humiliée, amère, celle de l'abandon, de la trahison..."
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:19214
Résumé: Les paillettes, les plumes et les strass, les bouquets de fleurs, les hommes fous d'amour, l'ivresse des applaudissements... tel est le quotidien de la belle Ida Sconin, célèbre meneuse de revue parisienne. Mais le temps passe impitoyablement et il devient de plus en plus difficile de faire illusion.
Durée:7h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19325
Résumé: Remarquable romancière, observatrice souvent cruelle des lâchetés humaines, Irène Némirovsky est l'auteur d'une œuvre singulière à laquelle la barbarie nazie a mis un terme en 1942. Largement autobiographique, le vin de solitude (1935) retrace le destin d'une famille russe réfugiée à Paris. Le déracinement, l'isolement, mais aussi la farouche volonté de s'affranchir de tous les carcans sont au cœur de ce huis clos familial oppressant. Irène Némirovsky brosse le portrait sans concession d'une jeune fille qui tente d'échapper à l'emprise de sa mère, une grande bourgeoise mariée à un « juif obscur », pour laquelle elle n'éprouve que de la haine. Récit d'une douloureuse libération, ce roman subversif confirme, s'il en était besoin, le talent d'un des plus grands écrivains du XXe siècle.