Contenu

Brûlée vive

Résumé
Souad est née en Cisjordanie. Très tôt elle a appris que la vie des filles ne comptait pas. Sa mère a mis au monde un seul garçon, au milieu de plein de filles. Dès qu'une fille naissait, elle la tuait. « Avec une couverture en laine, elle l'étouffait. Je l'ai vu de mes propres yeux, murmure Souad. Cela se faisait devant tout le monde » Cette mère mariée à 14 ans avec un homme de 40, il ne parlait jamais. Soumise, elle travaillait sans cesse. Les filles travaillaient, dès leur plus jeune âge, sous l'autorité d'un père violent...
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 8h. 14min.
Édition: Paris, Oh ! éd., 2004
Numéro du livre: 17747
ISBN: 9782915056099
CDU: 396

Documents similaires

Durée:2h. 12min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16579
Résumé: Frieda Lawrence, Dorothy Brett, Mabel Dodge Luhan, Millicent Rogers, Katherine Anne Porter, Margo Jones : passionnés, attachants, exaltés par une écriture qu'inspire une affection profonde, ces six "portraits" de femme contribuent également à faire revivre cette petite communauté avant-gardiste d'artistes et d'originaux gravitant, dans les années vingt, autour d'un D. H. Lawrence ayant rompu avec la société et qui s'était établi, au coeur d'une nature encore sauvage, dans la vallée de Taos au Nouveau-Mexique.
Durée:6h. 15min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16756
Résumé: Qu'est-ce qu'être une femme aujourd'hui ? Sans dogmatisme, mais en s'appuyant sur les témoignages, les confidences et les histoires de centaines de patientes venues la consulter, Michèle Lachowsky nous rapporte ici comment, dans le secret d'un cabinet médical pas comme les autres, les femmes parlent de leur féminité, comment elles la rêvent et, aussi, comment elles la vivent. Pour que chaque femme, à chaque grande étape de sa vie, puisse s'épanouir dans le respect de sa singularité et de ses choix.
Durée:3h. 37min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:73665
Résumé: Née en 1801 sur l’île grecque de Zakynthos au sein d’une famille d’aristocrates, Elisavet Moutzan-Martinengou est, en raison de son sexe, condamnée à un double enfermement : cloîtrée entre les quatre murs de la demeure familiale, elle se retrouve également privée de toute véritable éducation. Pourtant, elle n’a de cesse de s’opposer à la vie corsetée que sa famille lui réserve. C’est dans la lecture et l’écriture qu’elle trouve très tôt refuge, tissant inlassablement les contours d’un vaste continent intellectuel, pour repousser toujours plus loin les frontières de son foyer. Près de cent ans avant Une chambre à soi de Virginia Woolf, Elisavet Moutzan-Martinengou se forge un destin bien à elle : celui d’une écrivaine déterminée à conquérir sa liberté. Ses mémoires, uniques en leur genre, participent à contrecarrer l’effacement qu’ont connu et que connaissent encore les femmes à travers l’histoire.
Durée:1h. 13min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70127
Résumé: Pendant une grande partie de sa vie ma mère a vécu dans la pauvreté et la nécessité, à l'écart de tout, écrasée et parfois même humiliée par la violence masculine. Son existence semblait délimitée pour toujours par cette double domination, la domination de classe et celle liée à sa condition de femme. Pourtant, un jour, à quarante-cinq ans, elle s'est révoltée contre cette vie, elle a fui et petit à petit elle a constitué sa liberté. Ce livre est l'histoire de cette métamorphose. E. L. Edouard Louis est écrivain. Ses trois premiers romans ont été traduits dans une trentaine de langues. Il a collaboré avec de nombreux metteurs en scène comme Stanislas Nordey ou Thomas Ostermeier. Il est également l'un des traducteurs de la poétesse canadienne Anne Carson. Depuis 2019, il enseigne à La Manufacture - Haute école des arts de la scène de Lausanne.
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39502
Résumé: "J'ai longtemps pensé que l'acte de consentir relevait de l'intimité la plus grande, mélange de désir et de volonté dont la vérité gisait dans un moi profond. Lorsque j'ai entendu ce mot consentement dans des enceintes politiques, Parlement européen, débats télévisuels, discussions associatives, j'ai compris qu'il pénétrait l'espace public comme un argument de poids. Je voyais bien que la raison du consentement, utilisée pour défendre le port du foulard, ou exercer le métier de prostituée, s'entourait de principes politiques avérés, la liberté, la liberté de choisir, la liberté offerte par notre droit ; et la résistance, la capacité de dire non à un ordre injuste. Car dire "oui", c'est aussi pouvoir dire "non", l'âpreté de l'établissement d'un viol nous le rappelle méchamment. J'ai beaucoup cherché, des années durant, à identifier les lieux de l'autonomie des femmes contemporaines. Ce travail sur le consentement m'entraîne, désormais, dans la pensée du lien, du mouvement de l'un vers l'autre des êtres, de chacun des êtres que nous sommes. Par là commence, ainsi, la construction d'un monde".
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:22666
Résumé: Les femmes en ont assez de ne pas trouver leur place dans la société. Elles, qui s'étaient crues libérées, se retrouvent prisonnières d'un invisible mais oppressant corset de contraintes, écartelées entre travail et vie familiale, submergées par les tâches domestiques, soumises malgré elles aux diktats d'une mode imbécile... Eliette Abécassis et Caroline Bongrand ont voulu savoir ce qui s'était passé. Rassemblant de nombreux témoignages, leur livre parle des femmes sans langue de bois, ni souci du politiquement correct. Leur constat est accablant. L'émancipation des femmes n'a pas rompu leurs chaînes mais les a, au contraire, " esclavagisées ". Aujourd'hui, elles s'insurgent : jeter son soutien-gorge aux orties ne suffit plus. Les femmes doivent prendre en mains leurs destinées et faire évoluer la société en profondeur. Non pas contre l'homme cette fois, mais avec lui.
Durée:12h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:2360
Résumé: Elisabeth Badinter aborde le problème de l'ambition féminine à travers le destin de deux grandes dames du XVIIIe siècle. Madame du Châtelet, qui fut la compagne de Voltaire, traduisit le grand oeuvre de Newton et fut l'égale des savants de ce temps. Madame d'Epinay, amie de Grimm, imagina une nouvelle pédagogie, critique de Rousseau, et traça le destin des futures mères. Ces deux ambitieuses, au sens le plus noble du terme, refusaient d'accepter les limites que la société leur assignait. Elles voulurent se donner toutes les chances dont elles se sentaient capables, en dépit de leur sexe. Madame du Châtelet incarne l'ambition personnelle, Madame d'Epinay, l'ambition maternelle, deux figures entre lesquelles se partage la vie des femmes.
Durée:8h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66679
Résumé: Agrippine la Jeune appartient à la lignée des femmes dangereuses, des empoisonneuses, des séductrices. Son plus grand crime ? Avoir porté un monstre à la tête de Rome. Agrippine, mère de Néron, ce tyran qu'on accusa de tous les vices, n'a reculé devant rien pour déposer la couronne de laurier sur la tête de son fils et gouverner Rome à ses côtés. Elle souilla ses mains du sang d'innocents, s'offrit à des hommes de toutes conditions pour mieux les manipuler. Mais l'historiographie est trompeuse. Derrière la criminelle sensuelle se cache une femme résiliente et intelligente, une femme politique redoutable, déterminée et machiavélique, qui révolutionna la fonction d'impératrice.
Durée:3h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18754
Résumé: Cette femme aux pieds nus qui donne le titre à mon livre, c'est ma mère, Stefania. Lorsque nous étions enfants, au Rwanda, mes soeurs et moi, maman nous répétait souvent : Quand je mourrai, surtout recouvrez mon corps avec mon pagne, personne ne doit voir le corps d'une mère. Ma mère a été assassinée, comme tous les Tutsi de Nyamata, en avril 1994 ; je n'ai pu recouvrir son corps, ses restes ont disparu. Ce livre est le linceul dont je n'ai pu parer ma mère. C'est aussi le bonheur déchirant de la faire revivre, elle qui, jusqu'au bout traquée, voulut nous sauver en déjouant pour nous la sanglante terreur du quotidien. C'est, au seuil de l'horrible génocide, son histoire, c'est notre histoire.
Durée:4h. 14min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12922
Résumé: ...On y apprend où et comment Fadéla est née et a grandi : dans une cité de transit (un bidonville recyclé) à Clermont-Ferrand au sein d'une famille de dix enfants, dont le père pratiquait une nette discrimination entre filles et garçons. On y découvre le choc qui déclenche l'engagement de la jeune fille : la mort d'un petit frère écrasé par un chauffard ivre et l'attitude méprisante des agents de police. Puis adviennent les différentes étapes qui la mènent de l'éloignement de l'école à l'adhésion à SOS Racisme dont elle est membre du Conseil national à la fin des années quatre-vingt. Cette courte partie autobiographique est émaillée de commentaires sur les Marches des beurs de 1983 et 1984, sur l'éducation sexiste, sur le mouvement féministe, l'école, etc. On y découvre, en somme, une jeune fille appartenant à un milieu pauvre et immigré, qui cherche à se frayer un chemin vers l'autonomie et l'égalité. Mais l'essentiel du livre est ailleurs...
Durée:8h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:18282
Résumé: Xinran, née en 1958, a été enlevée avec son frère à sa famille jugée "réactionnaire" et placée dans un orphelinat pendant la Révolution culturelle chinoise. Ce livre raconte les histoires de mères qui ont perdu leurs filles, hantées par des souvenirs qui ont marqué leurs vies pour toujours, et donne la parole à quelques mères adoptives à travers le monde.
Durée:9h. 22min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:1452
Résumé: Régine Pernoud a écrit La Femme au temps des Cathédrales comme une protestation contre le sort fait aux femmes depuis des siècles. En fine médiéviste, elle a su repérer dans l'histoire les personnages de premier plan : reines, saintes, savantes, qui illuminèrent leur époque. Avant Jeanne d'Arc et Catherine de Sienne, des personnalités comme Aliénor d'Aquitaine, Héloïse, Dhuoda, Bathilde ou encore Clotilde ont laissé leur empreinte dans la légende des siècles. Ce livre pionnier a rouvert leurs dossiers et provoqué les historiens. À travers une multitude d'exemples, Régine Pernoud raconte aussi le quotidien des femmes de toutes conditions au Moyen Âge : les métiers, le commerce, les arts, la politique, la vie amoureuse et conjugale. Elle rend hommage à celles qui inspirèrent nombre de romans de chevalerie et d'amour.