Contenu

Des accessoires pour le paradis: roman

Résumé
Dans les profondeurs d'une ville décrépie où les concierges font la loi, un ingénieur incapable d'additionner deux chiffres creuse un tunnel, peut-être même un abîme. A cause d'une nouvelle erreur de calcul, il aboutira dans une salle à manger qui sent le pot-au-feu. Ici, les restaurants ne servent que des soupes, les dames dansent sur les tables et sur les ventres, les fleurs sont en plastique, les chaussettes dépareillées, le formol remplace l'eau d'arrosage et les balles de golf disparaissent au dix-huitième trou. Pour corser le tout, il y a cette pension Edelweiss captive d'un noeud autoroutier à six pistes, ces deux soeurs qui n'en font qu'une et cette Mademoiselle Lempereur qui veut absolument se marier. Ecrit avec soin, ce roman poétique et un peu fou brosse le portrait d'un monde chaotique qui voit la vie en rose grâce aux gaz euphorisants d'une usine chimique.
Durée: 7h. 5min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 2009
Numéro du livre: 17060
ISBN: 9782881089053

Documents similaires

Durée:3h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17733
Résumé: A l'ombre des hauts fourneaux éteints brille une veilleuse devant la maison de la famille Chagrin. Le souffle du commissionnaire menace de l'éteindre à tout moment, si les traites ne sont pas honorées. La spirale des commandements de payer entraîne Nathanaël, le père, à travailler vingt-quatre heures sur vingt-quatre ; la mère, Rose Chagrin née Chance, à entamer une cure de vitamines ; les enfants, Yapaklou et Zibeline, à cacher leurs jouets dans un distributeur de frites ; Séraphin, probablement le grand-père, à partir à la recherche de l'Homme noir ; Philanthropie, à absorber des tranches de schnitz sous l'oil bienveillant de ses deux anges gardiens. Et dans la nuit où s'éteignent chaque soir des dizaines de veilleuses, les tours de verre, qui dominent orgueilleusement la ville, regardent croître leur patrimoine.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13650
Résumé: Il y a le vent du Nord. Venu de si loin et qui n'apporte pourtant aucune nouvelle Il y a Lucille, qui attend, embaumée dans sa robe nacrée Il y a le père Nodes, visiteur des morts qui, comme chaque visiteur, n'est là que de passage Il y a l'église au milieu du village et un dieu qui protège les fesses Il y a la mère. Femme d'humeur égale à qui rien ne peut arriver, puisqu'elle en a décidé ainsi Il y a le chocolat, qui rend gai et fait pousser les poils Il y a Saturne et Pluton. Frères séparés par des années-lumière et pourtant si proches Il y a le Saisonnier. Petit serviteur du temps, hélas à mi-temps Il y a les démangeaisons de cinq heures et les rires bêtes de quatre heures Il y a les cochons, mais surtout leurs jarrets, leurs groins et leurs côtelettes Il y a le petit Yapaklou, qu'on appelle comme on veut. Le plus souvent Bébé Il y a l'Assistant, qui sans son fouet, n'est plus grand chose Il y a les vieux-pancartes. Armée de moribonds inoxydables qu'il neige, vente ou pleuve Il y a les pluies liquides, cristallisées, évaporées, mais quotidiennes Il y a Lucille, qui attend, à l'abri de sa chrysalide en bois Et puis, il y a le cimetière.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:31697
Résumé: « Z donnait l'image d'une bourgade paisible, lovée contre sa tour de l'Horloge comme un crotale au soleil, à l'âme si pieuse que l'eau bénite coulait des chenaux. Mais quand le regard embrassait un peu plus large, on découvrait les grues qui grignotaient la terre tandis que dans la lumière dorée du couchant brillaient des immeubles luxueux avec piscine quatre saisons. [...] Lorsqu'il contempla la ville, de cette colline qu'il apprendra à nommer belvédère, cette ville de Z longtemps oubliée au point de figurer en queue d'alphabet, entourée à présent d'une forêt de grues étincelantes et prometteuses, Modeste n'eut aucun doute qu'il entrait au paradis. »
Durée:3h. 45min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:12947
Résumé: Dix petites histoires aux portes d'un monde exigu. Dix petites histoires chargées de mines de plomb. Dix petites histoires aux personnages en pâte à modeler. Dix petites histoires hors saison et sans remonte-pente. Dix petites histoires pour garder les yeux bien ouverts. Dix petites histoires sans entracte mais avec cornet surprise. Dix petites histoires aux mots sans gravité mais à surveiller. Dix petites histoires pour endormir les cauchemars. Dix petites histoires aux acides anémiques. Dix petites histoires ciselées dans la réalité
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:33649
Résumé: Sourire aux lèvres, un homme s'écroule sur la chaussée, mort. Dans ses poches, un billet de dix francs, une clé, un stylo, un roman de gare, un dé à coudre, mais pas d'identité. Le temps presse. Bientôt, il faudra retirer le corps du frigo pour y placer la dinde de Noël de la Brigade. L'inspecteur Jean ne négligera aucune piste pour offrir une sépulture à celui que la science nommera Pierre comme ces squelettes préhistoriques que l'on rend humain d'un simple prénom. Une bourgade, quelques rues, des troupeaux de gens en uniforme noir, redingote et chapeau melon, et parmi eux quelques personnages principaux, Pierre qui est mort, Jean, Jacques, Paul et Juliette et des comparses, des utilités comme on eût dit naguère qui permettent de créer une ambiance. La moitié des habitants s'appelant Pierre, il est difficile d'identifier le mort et a fortiori son assassin. L'inspecteur Jean va tourner en ville en prenant des notes improbables, en offrant une image dérisoire, ironique, de la police, de l'administration, des grandes régies, et même des activités monotones des habitants. C'est une parodie d'enquête, une enquête littéraire, froidement écrite, minutieusement décrite, conduite grâce à des jeux sur les mots. Et de rue en rue, en fait d'impasse en impasse, de pistes écartées, elle nous mène à la conclusion. Le vocabulaire de l'espace urbain est analogue à celui d'une enquête, lequel serait métaphore de l'autre ? Un roman policier bref, fort, singulier et exemplaire de la manière et représentatif des thèmes de l'œuvre de Marie-Jeanne Urech. Ce dixième ouvrage fait partie de son univers qui nous est déjà familier, mais réussit à être original. Il s'agit sans aucun doute du premier roman policier dans son œuvre, encore que...
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76407
Résumé: Je dois parler du sol. Car de cette expérience et de ce souvenir ressort une autre chose très nette: dans la petite enfance, l’importance du sol, et de ce qu’on y voit, de ce qu’on y trouve, de ce qu’on y tâte, du pied ou de la main, est considérable.
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Périodique
Numéro du livre:58006
Résumé: Editorial, Olivier Babel, Secrétaire général LivreSuisse. - Enquête : Le vrai métier des écrivains romands. - Les actus des événements du livre, des prix littéraires suisses, de nos éditeurs, de nos libraires. - Daniel de Roulet : Le livre suisse n'existe pas. - Antoine Viredaz et Alexandre Metzener : Comment devient-on éditeur en Suisse romande ? - La chronique d'Alexandre Grandjean : Ecosystème. Les secouristes du livre. - Plus de 80 nouveautés des éditeurs de LivreSuisse à découvrir. - La chronique des Petites Feuilles - La feuille volante n° 6. - François Vallotton plonge dans les trésors des archives de la RTS. Sixième épisode : des bulles au petit écran. - Cocorico helvetica. - Elisa Shua Dusapin en visite au Chien bleu, librairie jeunesse située au centre de Genève- agenda. - Les livres de la vie d'Eugène. - Interview : "L'écriture est précaire mais il faut la considérer comme une profession" Nicolas Couchepin, président de l'association des autrices et auteurs de Suisse (ADS) et écrivain. - Propos recueillis par Isabelle Falconnier....et bien d'autres sujets!
Durée:3h. 28min.
Genre littéraire:Périodique
Numéro du livre:58007
Résumé: Editorial, Olivier Babel, Secrétaire général LivreSuisse. - Enquête : La nouvelle génération du livre en Suisse Romande.- Interview : Comment les nouvelles générations envisagent-elles le monde du livre ? - Hommage - La lumière d'un homme, le coeur d'un ami. - Actualités...etc
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76342
Résumé: Au début du printemps, exactement trois mois après l’enregistrement consigné ci-dessus, Mélanie avait disparu comme elle était venue : d’un seul coup et sans crier gare. Et moi, très rapidement, j’étais redevenu moi-même. Je n’ai jamais demandé de ses nouvelles. D’ailleurs, je n’ai jamais rien dit à Mélanie de la montagne de sentiments qui, par la grâce de son apparition, s’était écroulée sur mon âme et l’avait tout entière ensevelie. Peut-être a-t-elle su, Mélanie, que je l’aimais. Pour ces choses-là, les femmes disposent d’acuités redoutables avec leurs antennes aréolaires délicates et mystérieuses et leurs sensibilités hyper­esthésiques de poissons-chattes.
Durée:5h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35334
Résumé: Jérôme est guitariste de rock et jeune journaliste culturel, un peu à la dérive. Lors d'un séjour à la montagne, il fait la connaissance d'un vieux bluesman qui a été son idole. Cette rencontre le lance dans une recherche fantasmatique, puis réelle, de son père, qu'il n'a pas connu. Enquêtant sur la jeunesse de sa mère, une groupie écolo et vagabonde devenue artisane, il découvre les années 70, leurs valeurs alternatives, leurs luttes politiques, leur musique, leur art, leur contestation, leur paranoïa, leur spiritualité. Dans cette entreprise, il se retrouve entre deux femmes, Carole qui fait partie d'une secte et Gloria, une actrice innocente et perverse. Conclusion ? Les réponses sont en ceux qui les cherchent. Encore faut-il les voir. Peut-être concernent-elles toujours l'acceptation de soi et l'adhésion au monde. Plus ou moins.
Lu par:Eline Roess
Durée:5h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18444
Résumé: Que faire quand on a vingt ans, qu'on rêve de devenir artiste? Que choisir? La musique? La peinture? Ecrire? Tiraillé par les rêves et les espoirs, un jeune homme cherche sa voie. Entre la ville et sa commune natale, il passe des salles de l'université à un vernissage ou à un bal de campagne. Des aventures amoureuses imprévues et des découvertes autour de la sexualité l'attendent tout au long de cette journée d'automne rythmée par un vieux blues de Marclette Honoré. Le Blues des vocations éphémères se passe dans le début des années 80. Il est la troisième étape d'une entreprise d'autofiction, à laquelle appartiennent aussi les deux derniers livres de l'auteur, La Leçon de choses en un jour et Le Jour du dragon.
Durée:2h. 27min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72121
Résumé: Aloys (prénom d'emprunt), ouvrier-vigneron très connu dans les bistrots de Cortaillod et de Boudry, disparaît mystérieusement une nuit d'octobre 1960. Accident? Meurtre? Dans l' Au-delà depuis cinquante ans, Aloys nous raconte sa vie, ses rencontres sur Terre. Dans l' Au-delà, il se forme un petit groupe d'âmes flottantes, toutes liées, par hasard, au tragique destin d' Aloys. Le temps là haut est infini. Alors ce groupe se distrait en se racontant des anecdotes de la vie neuchâteloise des années 1945 à 1960, parfois drôles, parfois dramatiques.