Contenu

Humanités provinciales

Résumé
Quatrième de couverture : La fraîcheur et l'importance qui s'attachent aux souvenirs d'enfance, à travers lesquels notre coeur retrouve son rythme natal, puisque les choses lui sont rendues à travers la mémoire en leur jeunesse vraie...
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Mots-clés: Mémoires
Durée: 6h. 10min.
Édition: Lausanne, l'Age d'homme, 2001
Numéro du livre: 13442
ISBN: 9782825115312
Collection(s): Poche suisse
CDU: 840(494)

Documents similaires

Durée:16h. 35min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31306
Résumé:
Durée:18h. 7min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34651
Résumé: Avant d'être condamnée à mort par les fondamentalistes de son pays et d'incarner le combat des femmes du sous-continent indien, Taslima Nasreen a été une petite fille précoce, une adolescente passionnée de littérature et de musique, une jeune femme follement amoureuse. Aujourd'hui au seuil de la quarantaine, elle évoque, à travers ces scènes - souvent délirantes pour un esprit occidental - de la vie bangladaise, les événements qui ont marqué sa jeunesse. On retrouve avec bonheur dans ce livre, interdit pour " blasphème " au Bangladesh, le langage à la fois vif et efficace d'un remarquable écrivain.
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33997
Résumé: "Le plus et le moins" rassemble des textes portant tous une empreinte ouvertement autobiographique. Le romancier italien évoque son enfance à Naples, ses vacances en famille à Ischia et dans ce cadre, son rapport à la nature. Puis il décrit le départ pour Rome à l'âge de dix-huit ans et la rupture avec son milieu d'origine. Son regard sur les luttes politiques qui agitaient l'Italie et toute l'Europe à l'époque apporte un point de vue d'une rare pertinence. Les années passées en usine ou sur des chantiers sont au centre d'autres " nouvelles " - car il convient certainement de lire ce recueil comme un ouvrage littéraire à part entière. Les pages consacrées au lien familial et notamment à la fidélité du père à l'égard du fils " égaré ", tout comme l'évocation de la figure maternelle, sont particulièrement émouvantes. L'ensemble des trente-quatre textes nous permet de retracer la biographie d'un homme au sens géographique - Ischia, Naples, Rome, Turin, Paris, les Dolomites - et au sens symbolique, à travers les questions qui apparaissent en filigrane. La liberté rencontrée dans la nature tout autant que dans l'engagement politique, la fraternité entre travailleurs et celle que l'on offre à l'étranger, la lecture de la Bible et la figure de l'ange, voilà quelques-uns des motifs que tisse l'auteur italien dans Le plus et le moins. .
Durée:27h. 41min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31704
Résumé: Né en 1906, Klaus Mann, le fils aîné de Thomas Mann, fut un écrivain précoce qui, à dix-huit ans, avait déjà publié une pièce de théâtre et un recueil de nouvelles. Seul ou avec sa soeur Erika, il commença dès ce moment à parcourir le monde- Europe, Asie, Etats-Unis... Mais, très vite, cette vie insouciante et libre de dandy des Années folles - drogue dure, sexe, homosexualité affichée - fut interrompue par la montée du nazisme, auquel il s'opposa résolument dès le début. Ecrivain prometteur encouragé par Cocteau et Gide, il fonda en exil une revue antifasciste à laquelle collaborèrent notamment Einstein, Brecht, Trotski, Pasternak, Roth et Hemingway, et participa, en 1934, à la préparation avec René Crevel du Congrès international pour la défense de la culture. Après avoir été correspondant de guerre en Espagne du côté républicain, il s'installa aux Etats-Unis en 1938, et c'est sous l'uniforme américain qu'il devait revenir dans une Allemagne en ruine. Son oeuvre romanesque - Fuite au nord, Le Volcan, Mephisto - contenait déjà de nombreux fragments autobiographiques. Mais il fallut attendre Le Tournant, qu'il acheva peu avant son suicide à Cannes, en 1949, à l'âge de quarante-deux ans, pour qu'il brosse magistralement la fresque tragique de son temps. La beauté du livre tient à cette étrangeté : c'est l'autobiographie sans confession d'un homme plus attentif aux autres et à son époque qu'à lui-même.
Durée:3h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16166
Résumé: Un artiste du vingtième siècle raconte sa vie ou plutôt sa vie rêvée. Il aurait influencé tous les artistes du siècle et créé les mouvements artistiques ou les idéologies qui ont fait la richesse ou les malheurs du siècle. Des "rencontres" sont particulièrement truculentes celles avec Mondrian, Gide ou Proust. A la fin du livre se trouve un index de tous les noms cités ce qui fait supposer que le livre est issu d'un pari du genre "chiche de citer un maximum d'artiste dans un livre qui ne soit pas un dictionnaire".
Lu par:Eline Roess
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:66074
Résumé: Les mémoires de la princesse Mathilde, très partiellement publiés en 1927 dans la Revue des Deux Mondes, ont été censurés par les Bonaparte : ils avaient découvert que la nièce de Napoléon (elle est la fille du roi Jérôme) avait pris la plume, non seulement pour raconter sa jeunesse insolite à Rome et à Florence, mais aussi pour dévoiler par le menu les secrets les mieux gardés de la famille. Avec esprit et un sens du cocasse qui n’appartenait qu’à elle, elle brosse des portraits plein de piquant des siens, entre la chute du Premier Empire et la veille du Second. Si sa mère Catherine, fille et sœur des rois de Wurtemberg, avait peu de goût pour elle (une fille !), elle s’est trouvé d’autres modèles féminins, Hortense de Beauharnais, Julie Clary et surtout sa cousine Charlotte Bonaparte (fille de Joseph) dont elle dévoile les amours clandestines avec un prince polonais, lui aussi exilé. Elle n’épargne ni son père le roi Jérôme, dont elle dresse le tableau des conquêtes jusqu’à sa propre nièce, ni son cousin et fiancé, le futur Napoléon III, et moins encore son grand-oncle le cardinal Fesch. Ce texte récemment redécouvert révèle une femme de tête et de cœur qui s’est forgé une identité envers et contre tout, avec pour seule sauvegarde la fierté d’appartenir à la famille de l’Empereur et une passion pour la culture. Fuyant l’ambiance morne de la cour de Stuttgart, elle accepte la main d’un prince russe, Anatole Demidoff, imaginant y gagner une certaine indépendance et la possibilité de réaliser enfin son rêve, connaître Paris, ce Paris dont elle deviendra la Notre-Dame-des-arts. Un livre passionnant qui servira à réécrire l’histoire de la famille Bonaparte.
Durée:20h. 53min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39278
Résumé: Sous un titre emprunté à une citation du navigateur Olivier de Kersauson, Joseph Deiss nous propose un regard rétrospectif et analytique de son parcours d’homme politique. Maître de sciences économiques d’envergure internationale, il se lance dans la politique à l’âge de trente-cinq ans en connaissant tous les rouages de notre société productiviste. Sa carrière fut fulgurante puisqu’il gravit avec une aisance déconcertante tous les échelons de la vie politique de la commune au Conseil fédéral. En 2009, il est désigné Président de l’Assemblée générale des Nations Unies. Personne n’était mieux placé que lui pour analyser cet âge d’or de la Suisse. Pour quelles raisons ce petit pays s’est si bien adapté à la globalisation de l’économie ? Bien que partisan de la démocratie directe, Joseph Deiss n’a jamais dit non à l’Europe. A travers ces récits d’une Suisse moderne, pacifique et heureuse, l’auteur fait son credo politique en tentant de lier le libéralisme et l’humanisme chrétien. Tenant compte de tous les particularismes helvétiques, Joseph Deiss a réussi dans son action et dans ses écrits à relever le difficile défi consistant à adapter les aspirations de son pays à la musique endiablée du monde.En cela, Quand un cachalot vient de tribord, reflet de notre époque, peut être considéré comme un livre important de notre patrimoine.
Durée:2h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73888
Résumé: L'écrivain et cinéaste raconte son parcours d'autodidacte devenu écrivain et réalisateur, ses petits boulots, sa famille, le Paris de Belleville et de Ménilmontant. Il exprime son attachement à la classe populaire et à ses valeurs.
Durée:7h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32047
Résumé: De retour à Londres après trente ans passés chez les cannibales d'Australie, l'explorateur Louis de Rougemont fascine en cette année 1898 le public et le monde scientifique avec ses «aventures extraordinaires». Personne ne le sait alors mais l'aventurier le plus célèbre du moment est un Suisse. Un Vaudois né Grin, un coquin à l'imagination débordante...
Durée:5h. 25min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70471
Résumé: A la recherche implicite de mon identité, de mon image et de ma? raison d'être?, j'avais tenté, au cours de mon adolescence, de coucher sur le papier ce qu'étaient ma vie de tous les jours, mes impressions, mes réflexions, mes cri- tiques... et surtout les sentiments que j'éprouvais dans cette phase tout à fait exceptionnelle et décisive de l'existence. Une sorte de réarmement perpétuel et sentimental, avec ma naïveté et mes excès, en mesure d'occuper mes jours et mes nuits... Tout cela me saute au visage un bon demi-siècle plus tard ! Ces réminiscences d'un passé plutôt loin- tain se redécouvrent subrepticement, des décennies plus tard, témoignage authentique d'un ado sur une période déterminante de la nature humaine. C'est pour- quoi - et c'est son côté inédit - ce long témoignage est assorti, à chaque phase de la narration, des commentaires bien actuels du même ado âgé aujourd'hui de 70 ans... Une vue de l'esprit (et du coeur) d'un ? grand-papa du XXIe siècle ?, barbu, ému et aimant. Hier, mémoires de l'ado que j'étais. Aujourd'hui, dialogue entre nous, entre l'enfant et l?'adulte, lui et moi. Au point d?'oublier que je me parle à moi- même, mais que je pourrais tout autant le considérer comme mon petit fils ! Une introspection inimaginable. L'étonnante rencontre, inédite aussi, de deux «écrivains». Reste un petit jeu : cherchez la différence !
Durée:5h. 7min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70183
Résumé: Depuis des années, mes amis me pressent, en m’écoutant raconter mes histoires, d’écrire mes Mémoires. Je me suis toujours refusé à cette tâche que je sentais pourtant, moi-même, nécessaire. Les souvenirs ici réunis ne s’apparentent donc pas à des Mémoires, au sens classique du terme, mais à un mélange de ce que j’ai baptisé « lieux de mémoire » et « ego-histoire ». Pour mieux dire, ils relèvent de ce que l’on appelait autrefois un roman d’apprentissage. Je me suis spontanément concentré sur les traits singuliers de mes jeunes années : la guerre de neuf à treize ans pour un enfant juif ; une famille faite d’individualités fortes ; une impossibilité à me plier aux normes universitaires sans pouvoir cependant m’en détacher ; une initiation amoureuse des moins banales ; une ouverture à plusieurs types de vie qui n’a pas été offerte à tous. Une jeunesse qui m’a fait ce que je suis. P. N.
Durée:5h. 23min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35152
Résumé: Sauf-conduit n'a pas été conçu comme une autobiographie, mais comme un livre sur Rike: c'est pour parler du poète qui lui a révélé la poésie que Pasternak a entrepris ce qui est devenu une "suite de fragments autobiographiques sur la manière dont s'est constituée sa conception de l'art et sur ses racines". Peut importe qu'il en soit venu à utiliser les faits de sa propre vie plutôt que de celle de Rike: l'expérience dont il veut parler est leur expérience commune.C'est pourquoi aussi Sauf-conduit pourra, en cours de route, changer de héros sans changer de sujet. Les deux premières parties sont écrites (et la première a déjà paru) lorsque le 14 avril 1930, Maïakovski se suicide. La troisième et dernière partie lui sera tout entière consacrée. Hommage d'admiration à celui que Pasternak considère comme le premier poète de sa génération, c'est en même temps un portrait physique et psychologique d'un relief et d'une pénétration extraordinaires. Mais, si concret qu'il soit, ce n'est pas seulement un portrait individuel: dans un chapitre qui évoque "la dernière année du poète", la biographie de Maïakovski se confond ave celle de Pouchkine, port en duel près d'un siècle plus tôt ; au chapitre suivant, le dernier amour du poète est raconté comme une fable impersonnelle et anonyme. Il n'est plus désormais qu'un personnage symbolique, le héros d'une légende éternelle.