Contenu

3 euros par jour

Résumé
Nelly fait partie de ceux que l'on appelle " les nouveaux pauvres ". Un jour, sa vie a basculé. Car rien ne prédestinait cette jeune femme munie d'un bac pro de secrétariat à être obligée de pousser les portes d'une banque alimentaire pour pouvoir nourrir sa famille. Seulement voilà. Une séparation, la perte de son emploi, l'accumulation des dettes et Nelly s'est retrouvée à élever seule ses 2 petites filles avec 3 € par jour. Son histoire est d'une effrayante banalité. Sa lutte éprouvante. Pourtant Nelly garde espoir. Elle refuse de baisser les bras. Pour ses enfants.

Pas disponible en CD.

Durée: 5h. 30min.
Édition: Paris, Albin Michel, 2010
Numéro du livre: 26271
ISBN: 9782226192905
Collection(s): Documents
CDU: 301

Documents similaires

Durée:5h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:17846
Résumé: " La crise actuelle se terminera un jour, laissant derrière elle d'innombrables victimes et quelques rares vainqueurs. Pourtant, il serait possible à chacun de nous d'en sortir dès maintenant en bien meilleur état que nous n'y sommes entrés. À condition d'en comprendre la logique et le cours, de se servir de connaissances nouvelles accumulées en maints domaines, de ne compter que sur soi... "
Durée:3h. 53min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26549
Résumé: Jean Viard, "l'un des meilleurs connaisseurs du territoire français" selon Michel Feltin dans L'Express, dresse un portrait de la France bien différent des images courantes. La place du travail a évolué, la carte de France s'est transformée, le tri social par origine ou par âge a accéléré. Les choix de modes de vie priment de plus en plus sur les choix professionnels, les vies s'allongent et sont "discontinues", la mobilité virtuelle bouscule la mobilité physique, les extra urbains repeuplent les campagnes... Oui, la France a changé, et elle change tous les jours par une multitude de décisions publiques, économiques, administratives, mais aussi privées, familiales, professionnelles. Certes, tout le monde ne vit pas ces changements de la même manière, mais il nous faut renouer avec un récit commun qui dise l'individu face au monde. La France de Jean Viard est une société du bonheur privé et du malheur public, où nous vivons une véritable dépression collective quand le politique est incapable de saisir le changement, de l'impulser, de l'accompagner. Un souffle d'air sérieux et documenté en période de crise. Salutaire.
Lu par:Hervé Detrey
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:16098
Résumé: Présentation de l'éditeur : "Comment en est-on arrivé là? Le monde semblait aller très bien, la croissance économique était la plus rapide de l'Histoire; tout annonçait qu'elle allait se poursuivre, sur la planète entière, grâce à une épargne abondante et à des progrès techniques extraordinaires. Et voilà que nous sommes à l'aube d'une dépression planétaire, la plus grave depuis quatre-vingts ans. Entre les deux, en apparence, pas grand-chose, sinon des familles américaines incapables de rembourser un crédit sur leur logement. L'objet de ce livre est d'expliquer, aussi simplement que possible, ce mystère, pour le résoudre, pour éviter que la crise ne dérape en catastrophe politique mondiale. Et pour que l'on ne nous y reprenne plus!"
Durée:11h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:21170
Résumé: "La propagation généralisée de la misère et de l'indigence est un scandale social évidemment inadmissible, surtout dans des sociétés parfaitement à même de l'éviter, constate Majid Rahnema. Et la révolte viscérale qu'elle suscite en chacun de nous est tout à fait compréhensible et justifiée. Mais ce n'est pas en augmentant la puissance de la machine à créer des biens et des produits matériels que ce scandale prendra fin, car la machine mise en action à cet effet est la même qui fabrique systématiquement la misère. Il s'agit aujourd'hui de chercher à comprendre les raisons multiples et profondes du scandale. C'est cette recherche qui m'amène aujourd'hui à montrer combien une transformation radicale de nos modes de vie, notamment une réinvention de la pauvreté choisie, est désormais devenue la condition sine qua non de toute lutte sérieuse contre les nouvelles formes de production de la misère."
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26618
Résumé: Mille milliards ont déjà été dépensés pour tenter de sauver l'euro. Et ce sont les contribuables qui ont été rançonnés par les plans de rigueur, au profit des épargnants et de la finance. Une stratégie suicidaire qui peut conduire à l'explosion de la monnaie unique. François Lenglet, le journaliste qui a su poser les bonnes questions économiques aux candidats pendant la campagne présidentielle de 2012, revient ici sur les causes de la périlleuse situation française et explore les scénarios pour l'année à venir. Il explique comment la crise de l'euro dissimule une opposition entre les générations et les modèles de société. Un véritable hold-up des rentiers est en cours. Saurons-nous l'arrêter ?
Lu par:Marc Levy
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67686
Résumé: Une réponse aux dix préjugés sur la crise économique de 2007-2008, notamment à propos du rôle des banques et de l'endettement public. L'auteur propose de tirer les leçons de cette crise afin d'en éviter une nouvelle qui serait plus grave.
Lu par:Daniel Martin
Durée:20h. 42min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:26402
Résumé: Dans ce livre majeur Joseph Stiglitz explique comment les inégalités ont ainsi prospéré dans le monde depuis près de 20 ans. Et pourquoi ces tels écarts de richesses entre les plus riches et les plus pauvres sont à la fois inacceptables socialement et extrêmement dangereux économiquement. En effet Stiglitz démontre magistralement qu'il n'y aurait sans doute jamais eu la crise de 2007 si les classes pauvres et moyennes américaines notamment avaient vu leur pouvoir d'achat augmenter régulièrement (il stagne voire décroît aux Etats Unis depuis 2 décennies). Contrairement à la doxa libérale qui pense que moins l'Etat intervient pour réglementer mieux se porte l'économie, l'auteur démontre que c'est précisément cette absence de régulations qui a provoqué la crise. De même contrairement à la doxa libérale qui prétend que l'argent ruisselle spontanément des plus riches vers les plus pauvres, la richesse s'est concentré en un glacis détenu pour l'essentiel par 1% des habitants du globe. Un livre qui bien entendu non content de dénoncer et d'expliquer , toujours avec un remarquable sens pédagogique, propose de solutions et surtout d'autres alternatives à un système économique mondial qui, s'il n'est pas profondément réformé, risque l'effondrement.
Lu par:Jean Frey
Durée:8h. 45min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20142
Résumé: Depuis 2010, la crise financière des crédits subprime s'est transformée en une crise des dettes publiques, et tout semble indiquer que le pire est encore devant nous. L'impasse dans laquelle les marchés financiers enferment l'économie européenne va jusqu'à remettre en cause les institutions mêmes du vivre-ensemble européen. Y a-t-il d'autres issues que la généralisation des plans d'austérité budgétaire, le paiement des dettes bancaires par les contribuables et la déflation? L'auteur met en lumière les illusions qui brouillent le débat public actuel. Il montre que la transition écologique est un projet de société capable de sortir l'Europe du piège où l'a précipitée la démesure financière et suggère des pistes pour lever les obstacles financiers à sa mise en oeuvre.
Durée:16h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30600
Résumé: Près d'un milliard de personnes vivent avec moins de un dollar par jour. Les politiques destinées à lutter contre la pauvreté semblent souvent incapables d'améliorer leurs conditions de vie. Cet échec pourrait-il être dû aux failles des théories qui sous-tendent ces programmes plutôt qu'au caractère écrasant de la tâche ? C'est cette hypothèse que défend cet ouvrage. Les experts ont pris l'habitude de décider à la place des pauvres de ce qui est bon pour eux sans prendre la peine de les consulter. Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo ont initié la démarche inverse. À distance des réflexes partisans, ce livre aborde ainsi le défi du combat contre la pauvreté comme une série de problèmes concrets qui, une fois correctement identifiés et compris, peuvent être résolus un à un.
Lu par:Nelly Reymond
Durée:6h. 13min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:16326
Résumé: Présentation de l'éditeur : Voici à partir des témoignages de ses victimes, la première enquête approfondie qui répond à la question que tout le monde se pose : comment Madoff a-t-il réussi à tromper autant de monde et à éviter tous les contrôles pendant plus de vingt ans ? Le Livre : L'affaire Madoff est sans aucun doute la plus grande affaire d'escroquerie financière de l'histoire, par son ampleur, environ 65 milliards de dollars, sa durée, au moins une quinzaine d'années et probablement beaucoup plus, et par son étendue géographique. Cette histoire a touché des clients aux quatre coins du globe, dans les milieux sociaux les plus divers. En comparaison, les autres grandes affaires d'escroquerie de l'histoire étaient non seulement moins importantes, mais elles étaient aussi bien plus locales. L'affaire Madoff apparaît comme l'emblème criminel de la globalisation, sa face noire.
Durée:9h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70562
Résumé: Etre mendiant en Inde, c'est être plus pauvre qu'ailleurs. Mais être pauvre et intouchable, c'est subir à la fois la misère et le mépris. Pour connaître ce qu'on vit et ressent quand on est considéré comme la lie de la terre, un journaliste a appris l'hindi, s'est foncé la peau, les cheveux, et s'est mêlé au flot de ceux qui mangent à même un bout de papier et couchent à même la rue. Une enquête unique sur une des conditions les plus misérables du monde. Un témoignage sur les sentiments qu'éprouve un Européen jeté dans l'anonymat et l'humiliation. Un portrait sans complaisance de l'Inde.
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12428
Résumé: "Me voici devant une question paradoxale : en Europe et dans les pays riches, on n'arrive pas à jouir de la vie, alors que chez les plus pauvres, on est épanoui, et chaque minute apporte la simple joie d'exister."