Contenu

La République ? Quelles valeurs ?: essai sur un nouvel intégrisme politique

Résumé
Réflexion de philosophie politique sur l'évolution du concept de République en France, désormais guidé par une perspective culturelle et non plus sociale. Cette nouvelle approche se manifeste par le rejet de toute reconnaissance publique des différences identitaires. Selon l'auteur, cet effacement des différences est un frein à l'égalité des autonomies.
Durée: 7h. 41min.
Édition: Paris, Gallimard, 2022
Numéro du livre: 75572
ISBN: 9782072975974
Collection(s): NRF Essais,

Documents similaires

Lu par:Anne Tardy
Durée:12h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67279
Résumé: Le Japon vit depuis trente ans une crise économique et sociale multiforme. Sa dette publique est la plus élevée du monde. Les revenus stagnent, le taux de pauvreté est le double du nôtre, sa population diminue et vieillit massivement, sa jeunesse paraît démoralisée... Pourtant, le Japon se tient et se supporte fort bien lui-même. Il est dur et brutal sous certains aspects, mais le chômage y est inconnu, la délinquance négligeable et les services d'une qualité inimaginable. Ce qui divise les Français, à commencer par les religions et les médias, y conforte au contraire la cohésion nationale. Sportifs et célébrités en tous genres se doivent d'être exemplaires, sous peine d'être durement sanctionnés par l'opinion. Du haut en bas de la société, on s'excuse, souvent pour très peu et parfois pour beaucoup, et ce rituel qui, vu de chez nous, semble n'être que du théâtre a une réelle efficacité sur le moral de la communauté. On peut y voir le résultat d'un formatage omniprésent dès la petite enfance, dont le conformisme tue le dynamisme, la créativité et les rêves. Mais on peut aussi penser que la manière dont le Japon échappe aux fractures qui stressent la France, et à certains des maux qui pourrissent la vie des Français, vaut d'être regardée de plus près. Quitte à ce que les leçons que peut donner le Japon semblent attentatoires à ce qui est politiquement (et autrement) « correct ».
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76597
Résumé: A l'été 2024, la France accueille les jeux Olympiques, une décision qui a suscité de nombreuses polémiques. Au-delà de toute exaltation sportive, le délégué spécial aux jeux Olympiques et Paralympiques analyse les bénéfices pour la ville et ses territoires adjacents sur le plan de l'économie, de l'urbanisme, ou encore du développement des infrastructures mais aussi de la cohésion nationale.
Lu par:Carole Beuron
Durée:20min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70522
Résumé: Dès 1925, Zweig pressent l’un des grands bouleversements sociaux de notre siècle : l’uniformisation du monde. Si le concept de mondialisation reste alors toujours à inventer, il examine avec perplexité des sociétés qui gomment progressivement toutes leur aspérités. Avant même l’invention des smartphones, il nous décrit l’avènement de l’instantanéité. Ce culte de l’éphémère joue finalement un rôle central dans l’uniformisation ici dénoncée. Dans ce texte saisissant d’actualité, Zweig pose un regard sensible sur une époque foncièrement hostile envers les originaux. Un essai à lire comme le témoignage lucide d’un homme définitivement en rupture avec l’esprit de son temps. Dernier recours pour les individualités récalcitrantes : fuir en elles-mêmes, pour oublier l’oppression du collectif. Stefan Zweig (1881-1942), de nationalité autrichienne, est l’un des auteurs de langue allemande majeurs du XXe siècle. Romancier, essayiste et dramaturge, il est l’auteur de plusieurs classiques, comme Amok ou La Confusion des sentiments. S’il rencontre le succès de son vivant, son existence bascule à l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Exilé au Brésil et désespéré par la guerre, il se suicide en 1942.
Lu par:Pascale Dubot
Durée:7h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76214
Résumé: Une déconstruction des stéréotypes associés aux chefs d'entreprise, souvent dépeints comme des génies ou des visionnaires. L'auteur montre en quoi une telle vision de ces hommes contribue à légitimer un ordre politique fondé sur le conservatisme méritocratique.
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76714
Résumé: Face au sentiment répandu d'une société bloquée, arrivée au bout d'un modèle qui ne se survit qu'à travers un empilement de dispositifs et de financements in fine préjudiciables, l'auteur propose des pistes pour transformer l'action publique autour d'un cap mobilisateur axé sur le vivre ensemble, condition pour entrer dans la transition environnementale, démographique et démocratique.
Durée:3h. 54min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75851
Résumé: Avec humour, Guillaume Meurice livre une réflexion sur la médiocrité, d'abord en l'analysant d'un point de vue personnel, à l'aide d'exemples autobiographiques, puis en la conceptualisant à l'échelle de la société en une poétique du refus face à la hiérarchie et à la productivité. L'auteur entreprend donc une satire sociale au prisme de la normalité, considérée comme une médiocrité.
Durée:16h. 46min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75312
Résumé: Le récit de la transformation politique et sociale à l'oeuvre au XIXe siècle dans l'Europe, entre les tensions qui la divisent, l'imaginaire de ses frontières, son expansion dans le contexte de la mondialisation et ses interactions avec les autres continents.
Durée:23h. 29min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75958
Résumé: Compilation de plus de cinquante essais, récits et réflexions sur des sujets d'actualité du début du XXIe siècle : la crise climatique, la dette, l'essor de la technologie ou encore la liberté.
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36800
Résumé: De plus en plus rares sont les critiques virulents du capitalisme et du libéralisme contemporains. Leur voix n'est pas éteinte, mais elle est muselée, sinon discréditée, au moins contestée par la suprématie que ce double modèle idéologique et économique exerce désormais, sous des formes certes disparates, sur la quasi-totalité du globe... et dans la quasi-totalité des consciences. Jean Ziegler est de ces opiniâtres résistants au capitalisme. Sa confrontation intellectuelle et physique, scientifique et émotionnelle, à la véracité de l'extrême pauvreté, au cynisme des mécanismes diplomatiques, aux obscurantismes multiformes, à l'étranglement des droits humains élémentaires, au dépérissement des utopies, lui confère d'être un observateur unique de l'état humain du monde." Denis Lafay
Lu par:Pierre Biner
Durée:5h. 58min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69877
Résumé: Sous la forme d'une éphéméride, et ce sur presque tous les jours de cette année 2020, je consigne chaque délire dont notre temps est capable. Dans ce journal se croisent une petite fille de huit ans qui veut changer de sexe depuis l'âge de quatre ans ; des égorgeurs présentés comme de pauvres victimes d'elles-mêmes ; une jeune fille qui ne va plus à l'école et prophétise la catastrophe climatologique dont le clergé de son pays nous dit qu'elle est le Christ ; des femmes qui vendent des enfants pendant que d'autres les achètent ; l'Eglise catholique qui court après les modes du politiquement correct ; le journal Libération qui se dit progressiste en célébrant la coprophagie et la zoophilie ; des végans qui militent contre les chiens d'aveugles ; une anthropologue qui trouve qu'il y a trop de dinosaures mâles et pas assez de femelles dans les musées ; des pédophiles qui achètent des viols d'enfants en direct sur le Net ; un Tour de France qui commence au Danemark et un Paris-Dakar ayant lieu en Amérique du Sud ; un parfum élaboré par une femme à partir des odeurs de son sexe ; un chef de l'Etat qui, entre autres sorties, se félicite que ses ministres soient des amateurs ; Le Monde qui estime courageuse une mise en scène théâtrale qui présente Lucien de Rubempré en femme ; le pape et Tariq Ramadan pour qui le coronavirus est une punition divine - et autres joyeusetés du même genre..
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36477
Résumé: Les grands-papas ronchons ne cessent de dire à Petite Poucette, chômeuse ou stagiaire, que "c'était mieux avant". L'auteur entend contredire les discours passéistes et déclinistes en montrant que l'humanité a progressé dans de nombreux domaines depuis le siècle dernier.
Durée:1h. 50min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:37582
Résumé: Voici le nouvel opus de la lauréate du prix Renaudot essai de l'an dernier, pour son ouvrage Le monde libre. Aude Lancelin tire ici la sonnette d'alarme sur ce monde médiatique verrouillé. Elle déconstruit toutes ces idées fausses qui neutralisent le débat sur le « quatrième pouvoir », mettant, de fait, la pluralité de la presse d'opinion et la vie démocratique en périls. Un ouvrage indispensable pour s'armer intellectuellement contre les mythes, les contre-vérités et les pseudo-évidences véhiculés par les gardiens de nos médias à la sauce CAC 40. [Souce: Babelio, 2018]