Contenu

Poutine, la stratégie du désordre

Résumé
Au pouvoir depuis vingt ans, Vladimir Poutine a ouvertement annoncé son intention de replacer la Russie au centre de la politique mondiale. Sa stratégie : perturber les règles du jeu partout où il le pourra. C’est ce que montre cette enquête passionnante. Isolée par son intervention en Ukraine, la Russie s’est servie du conflit syrien comme d’un tremplin pour revenir en puissance dans les affaires internationales. Le chef du Kremlin use, sans complexe, de méthodes de déstabilisation hors-champ et recourt à ses réseaux de l’ombre en Europe, aux États-Unis, dans l’espace postsoviétique, en Afrique, en Asie, et jusque dans le Grand Nord. Tous les moyens sont bons : ingérence dans des élections, élimination d’opposants, pressions politiques, économiques et énergétiques, cyber-attaques, interventions militaires… Face à cette offensive globale, les Occidentaux, divisés, hésitants, voire bienveillants, semblent incapables de trouver une parade efficace. Moscou façonne pourtant un monde plus dur, instable et conflictuel. Un monde où le rapport de force s’impose sur la coopération, où les droits de l’homme s’effacent, où la démocratie cède devant l’autocratie. Un monde favorable aux ambitions du Kremlin que Vladimir Poutine impose par sa stratégie du désordre.
Durée: 9h. 46min.
Édition: Paris, Tallandier, 2021
Numéro du livre: 70944
ISBN: 9791021045729
CDU: 957

Documents similaires

Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:71525
Résumé: En quelques décennies, tout a changé. La France, à l’heure des gilets jaunes, n’a plus rien à voir avec cette nation une et indivisible structurée par un référentiel culturel commun. Et lorsque l’analyste s’essaie à rendre compte de la dynamique de cette métamorphose, c’est un archipel d’îless’ignorant les unes les autres qui se dessine sous les yeux fascinés du lecteur. C’est que le socle de la France d’autrefois, sa matrice catho-républicaine, s’est complètement disloqué. Jérôme Fourquet envisage d’abord les conséquences anthropologiques et culturelles de cette érosion, et il remarque notamment combien notre relation au corps a changé (le développement de pratiques comme le tatouage et l’incinération en témoigne) ainsi que notre rapport à l’animalité (le veganisme en donne la mesure). Mais, plus spectaculaire encore, l’effacement progressif de l’ancienne France sous la pression de la France nouvelle induit un effet d’« archipelisation » de la société tout entière : sécession des élites, autonomisation des catégories populaires, formation d’un réduit catholique, instauration d’une société multiculturelle de fait, dislocation des références culturelles communes (comme l’illustre, par exemple, la spectaculaire diversification des prénoms). À la lumière de ce bouleversement sans précédent, on comprend mieux la crise que traverse notre système politique : dans ce contexte de fragmentation, l’agrégation des intérêts particuliers au sein de coalitions larges est tout simplement devenue impossible. En témoignent, bien sûr, l’élection présidentielle de 2017 et les suites que l’on sait…
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68787
Résumé: La politique est passée de l’âge de la joute à celui de l’interactif. L’homme d’État apparaît de moins en moins comme une figure d’autorité, une instance productrice de normes et de plus en plus comme quelque chose à consommer. C’est là le résultat d’une certaine impuissance à exercer le pouvoir, sous l’effet conjugué du néolibéralisme et des nouvelles technologies. L'Etat est désormais désacralisé, profané par les médias, ridiculisé par les marchés, soumis à la tutelle des institutions internationales et des agences de notation. Aussi la com’ politique ne vise-t-elle plus seulement à formater le langage (storytelling), mais à capter et à plonger les esprits dans cet univers spectral dont les hommes politiques sont à la fois les performers et les victimes.
Durée:9h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:3243
Résumé: "M. Jacques Abouchar , soi-disant journaliste d'Antenne 2, accompagné d'une bande armée contre-révolutionnaire, est entré en République d'Afghanistan d'une façon illégale et a été arrêté avec ses équipements pour filmer et photographier. Il a été interrogé et condamné à 18 ans de prison par le tribunal spécial révolutionnaire..." C'est en ces termes que les autorités afghanes ont résumé l'affaire Abouchar. Discret , réservé, le héros involontaire de cette affaire la raconte pour la première fois en détails.
Durée:8h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70441
Résumé: Le petit Mathias, devenu roi à la mort de son père, est confronté aux manipulations politiques et à la guerre. Avec courage et volonté, il fait face aux adultes pour tenter de réformer son royaume et rendre tous ses sujets heureux. Curieux du monde, il va vivre de multiples aventures, dont la rencontre avec un roi cannibale. Mais cette amitié africaine va déplaire aux rois blancs qui sèmeront des obstacles sur la route de Mathias vers l'égalité et la démocratie. Le roi Mathias Ier, écrit peu après la Première Guerre mondiale, est un véritable livre d'initiation à la politique destiné aux enfants.
Lu par:Guy Landelle
Durée:5h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75843
Résumé: De l'empereur romain Dioclétien à François Mitterrand, en passant par Philippe le Bel, Alexandre II ou Winston Churchill, dix exemples de dirigeants politiques qui ont pris des décisions économiques qui se sont avérées catastrophiques pour leur pays et qui ont eu des répercussions mondiales.
Durée:14h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69769
Résumé: « À compter du 16 mai 2007, j’étais seul. Bien sûr, il y avait le peuple français, mais sa force collective ne s’exprime pas dans le quotidien des décisions à prendre, ou des nominations à effectuer. J’avais une équipe, des conseillers, des amis, des visiteurs du soir, mais j’étais seul à prendre et à assumer la décision finale. C’est le premier sentiment qui m’a envahi après avoir raccompagné Jacques Chirac à sa voiture et être remonté dans le bureau présidentiel qui était devenu le mien pour les cinq années à venir. Je l’avais voulu, espéré, rêvé. Maintenant j’y étais. Comment ne pas décevoir tous les Français qui venaient de me faire confiance ? Qu’est ce qui m’attendait ? J’ai fermé les yeux. Tout d’un coup, la gravité et, surtout, la solitude propre à la fonction me tombaient sur les épaules. C’était plus brutal que je ne l’avais imaginé. Soudain, mon passé avait disparu comme s’il n’avait jamais existé, seuls comptaient désormais le présent et l’avenir. C’était vertigineux, tellement fort que cela ne provoquait bizarrement aucune excitation intérieure. J’étais tout à la fois calme et parfaitement conscient d’être au bord d’un précipice. »
Durée:17h. 33min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:69738
Résumé: Héros de la France combattante, grand serviteur de la nation et homme de lettres : le parcours exceptionnel de Pierre Messmer « Pour me trouver moi-même, je pars et je combats » : la devise qu’il fait graver sur son épée d’académicien, en 1999, dit assez qui était Pierre Messmer (1916-2007). Jeune homme de bonne famille promis à un bel avenir dans l’administration de la France d’outre-mer, rien ne le prédisposait à sa première vie, celle d’aventurier, entreprise dès juin 1940 alors qu’il choisit de rejoindre Londres et la France libre pour continuer le combat. De ses expéditions avec la Légion étrangère, de Dakar en 1940 jusqu’à la libération de Paris et la campagne d’Allemagne en 1945, il est ensuite parachuté au Tonkin, où il sera démobilisé. Débute alors sa deuxième vie, celle, programmée, d’administrateur : Mauritanie, Côte d’Ivoire, Cameroun, A.-É.F., A.-O.F. Là encore, Messmer brille par son investissement et son grand professionnalisme. Tant et si bien que le général de Gaulle, qui l’avait fait Compagnon de la Libération en juin 1941, décide d’en faire son ministre des Armées – il sera la cheville ouvrière du grand dessein gaullien de la création de la force de frappe nucléaire. Messmer sera encore ministre dans le gouvernement Chaban-Delmas, puis Premier ministre de Georges Pompidou (1972-1974). Sa vie politique achevée, celle d’homme de lettres commence : une troisième vie aussi exceptionnelle que les deux premières, qui le conduit jusqu’à l’Institut de France, dont il devient le chancelier. Fort de sources et de témoignages inédits, Frédéric Turpin brosse avec talent le portrait sans complaisance de cet homme de convictions, dont les vies valent bien des romans d’aventures.
Lu par:Diane Perrot
Durée:7h. 49min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:4583
Résumé: Le Pacifique n'est pas seulement cet ensemble d'îles ensoleillées et colorées sorties d'un tableau de Gauguin. C'est, depuis quelques années, un des lieux stratégiques dans lequel s'élaborent les nouvelles donnes du jeu mondial. Ce parcours du Pacifique représente un tiers de la surface du globe ! S'inspire de six longs voyages que l'auteur a effectués de 1970 à 1986. Souvenirs personnels, évocations littéraires, informations documentaires et analyses politiques s'y entrecroisent pour le plaisir du lecteur.
Durée:5h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:71485
Résumé: Des années durant, l’écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre étrange qui, entre jeu littéraire à la Raymond Queneau et réflexions philosophiques à la Theodor Adorno, reconstitue par fragments le tableau d’une société infestée par une vision comptable du monde. Difficile de rompre la glace du monstre statistique, d’échapper à ses ordres de grandeur qui prétendent tout recenser de nos faits et gestes, quantifier nos opinions, mettre en coupe réglée nos vies matérielles. Sous emprise comptable, chacun se sent casé d’office, sondé de bas en haut, pris au piège. Mais alors, comment nous soustraire au grand dénombrement ? Sans prétention d’exhaustivité, l’auteur se propose de passer ces données brutes au tamis de rêveries interprétatives, pour traquer leurs failles implicites ou les confronter à d’autres cas de figure. À la logique de la quantification de toutes choses, il oppose, par collage, accumulation et divagation, une poétique de l’absurde. Par-delà cet art du détournement stylistique, il nous livre en pointillé une analyse caustique de la condition des vivants à l’ère de la gouvernance par les nombres, agrémentée de quelques suggestions paradoxales pour passer entre les mailles du filet statistique.
Lu par:Paula Viala
Durée:10h. 25min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68946
Résumé: De Philippe le Bel à De Gaulle, en passant par Louis XIV, Robespierre et Napoléon Ier, des Légistes médiévaux aux Constitutionnalistes contemporains en passant par les Politiques renaissants, de la destruction des templiers à l’expulsion des congrégations en passant par les dragonnades, et de la confrérie du Saint-Sacrement au Grand Orient en passant par Port-Royal, c’est l’histoire oubliée de la religion française qu’exhume cet essai iconoclaste. Pas plus que la France, la laïcité n’a commencé en 1905 ou débuté en 1789. Elle est l’autre nom de la singularité qui, depuis les débuts, a constitué un invariant de notre histoire, un constituant de notre pays, l’essence de notre politique. Elle a porté à son terme la relation exclusive, mimétique et critique, traversant monarchie et république, envers l’icône du pouvoir suprême, la Rome des Césars et des Pontifes. Elle est l’aboutissement, sur un millénaire, du rapport unique tissé entre religion et nation, hérité de l’Israël biblique, afin de lutter contre les féodalités et les empires. Au contraire des illusions sur la neutralité laïque ou le pacte laïc, l’État n’aura ainsi cessé d’imposer aux Églises la neutralisation de leurs ambitions et la domination de ses règles. Les Églises y auront gagné l’émancipation de leurs théologies. De guerre lasse, voulons-nous aujourd’hui enterrer notre culte commun, celui de l’indépendance et de la liberté ?
Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69988
Résumé: D’Atatürk à Erdogan, de la caserne à la mosquée, de la nationalisation de l’islam à l’islamisation de la nation, de l’Europe à l’Oumma, de l’Otan au Califat, voici la face cachée de la Turquie. Ce livre plonge dans les cent ans de vertiges qu’a connus la République turque née des ruines de l’Empire ottoman. Ce livre convoque les fantômes de son négationnisme, Arméniens, Grecs, Alévis, Kurdes. Il dévoile les dessous des putschs militaires qui ont étranglé la démocratie. Il révèle les compromissions de Washington et de Bruxelles. Ce livre démasque la permanence de la reconquête. Hier à Chypre. Aujourd’hui au Proche-Orient, en Méditerranée, dans le Caucase. Demain en Asie, dans les Balkans. Ce livre dénonce le chantage auquel Ankara soumet Berlin et Paris. Un livre-choc. Pour enfin comprendre d’où vient et jusqu’où ira la Turquie.
Durée:12h. 48min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:66951
Résumé: En 2017, une simple enquête pour la chaîne de télévision NBC mène Ronan Farrow à une histoire dont on n'ose parler qu'à voix basse : un des producteurs les plus puissants de Hollywood serait un prédateur sexuel, protégé car il règne parla terreur et l'argent. Ainsi démarre l'affaire Harvey Weinstein. Alors que Ronan Farrow se rapproche de la vérité, des hommes de l'ombre issus de prestigieux cabinets d'avocats et de cellules d'espions montent une campagne d'intimidation, menacent sa carrière, le traquent sans relâche et instrumentalisent son passé familial. Au même moment, il est confronté au sein de sa chaîne à un degré de résistance incroyable, mais il a enclenché le mouvement : partout dans le monde des femmes se lèvent pour témoigner. Les faire taire c'est la voix de ces femmes qui ont tout risqué pour dire la vérité. Impressionnant travail d'investigation se lisant comme un thriller, Les faire taire nous invite dans les coulisses d'une enquête qui secoue notre époque.