Contenu

Détruisez la Vendée !: regards croisés sur les victimes et destructions de la guerre de Vendée

Résumé
Ce que la guerre de Vendée a coûté à la France. La guerre de Vendée a-t-elle fait 100 000, 250 000 ou 600 000 morts ? Après deux siècles de polémiques partisanes, Jacques Hussenet mobilise ici les méthodes les plus sûres pour clore enfin le débat. Sans pour autant oublier les destructions matérielles : Bressuire où il ne reste qu'une maison debout, Cholet où reparaissent les loups. Le peuple, réduit à une longue misère et voué à ne compter que sur lui-même : cela aussi marquera durablement les Vendéens. Mais c'est à propos des soldats révolutionnaires, ces oubliés, que ce livre apporte peut-être le plus de révélations. Leur recrutement difficile dans toute la France, leur désorganisation, les refontes au fil des pertes dont une première évaluation est tentée ici. Cet ouvrage collectif est aussi un précis d'histoire de la guerre de Vendée particulièrement commode. Chacun y trouvera, pour sa commune, le nombre des disparus et les titres qui lui permettront d'affiner ses propres recherches. Au total, le bilan et l'outil de travail qui nous manquaient.

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Histoire/géographie
Mots-clés: Histoire
Durée: 17h. 22min.
Édition: La-Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, 2007
Numéro du livre: 26595
ISBN: 9782911253348
CDU: 944

Documents similaires

Lu par:Monique Tayeb
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:31020
Résumé: Dans les manuels scolaires, les documentaires et les encyclopédies classiques, on découvre l'histoire de l'humanité par ses grands hommes, ses dates marquantes et ses événements spectaculaires. Rien de tel dans cet album. Yvan Pommaux a choisi de ne pas mentionner un seul nom de roi, d'impératrice ni de chef quelconque. Sa fresque de l'histoire de l'humanité, il l'a voulue humaniste, sans hiérarchie. Une peinture des faits et gestes qui font notre grandeur.
Durée:6h. 33min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26593
Résumé: La véridique histoire de Renée Bordereau, cavalier de l'armée catholique et royale de 1793
Lu par:Frederic
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26105
Résumé: Fils d'Edouard III, roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine, Edouard de Woodstock, dit le Prince noir, prouve très jeune ses capacités guerrières à Crécy puis à Poitiers où il fait prisonnier le roi de France. En 1362, son père le prépose au gouvernement de l'Aquitaine érigée en principauté.
Durée:7h. 22min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:34227
Résumé: Le général carthaginois Hannibal, qui n'hésita pas à traverser la Gaule et les Alpes avec ses mercenaires et ses éléphants afin d'affronter l'ennemi romain sur son propre terrain, fut-il pour autant le plus grand tacticien de l'Histoire ? Lord protecteur d'Angleterre, d'Ecosse et d'Irlande, Cromwell futil un artisan de la liberté ou un tyran régicide ? Comment Thérésa Cabarrus, femme d'esprit tenant un salon d'artistes, devint-elle successivement " Notre-Dame de Thermidor " puis " reine du Directoire " ? Par quel caprice du hasard Désirée Clary, le premier amour de Napoléon qu'il quitta pour épouser Joséphine, finit-elle reine de Suède et de Norvège ? Qu'est-ce qu'un héros ou une héroïne ? Voilà le fil conducteur ces nouveaux Secrets d'Histoire. De Rabelais à la Grande Mademoiselle, de Louis XIV à Victor-Emmanuel II de Savoie, de Marie Curie à de Gaulle, autant de destins exceptionnels, racontés avec passion et érudition par Stéphane Bern, infatigable amoureux de l'Histoire et de ceux qui la font.
Lu par:Manon
Durée:1h. 53min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38043
Résumé: «Aux Champs-Élysées, plus qu'ailleurs, la mobilité des espaces et des choses est permanente, les mutations constantes. Ce qui existe aujourd'hui aura peut-être disparu demain.» Après Saint-Germain-desPrés, Montmartre et Montparnasse, Jean-Paul Caracalla se rapproche de chez lui et nous raconte l'histoire de «la plus belle avenue du monde». [Source: La Table ronde, 2017]
Durée:20h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71144
Résumé: Voici une somme indispensable pour qui s'intéresse aux multiples facettes de la revendication bretonne, des origines à nos jours. Ce vaste panorama retrace les moments forts des luttes menées en Bretagne tant pour son identité que pour sa langue et sa culture, sans tabou et avec toute la rigueur historique nécessaire. Chaque étape donne lieu à une fine présentation du contexte économique, politique et social qui sert de marqueur à la construction du mouvement breton (l'Emsav), des intellectuels celtomanes du XIXe siècle aux activistes du FLB, du régionalisme naissant aux formes les plus exacerbées du nationalisme, des errances de l'Occupation à l'exubérant revival culturel d'après-guerre, et au CELIB. Tout ce jeu d'acteurs s'inspire de la légitimité du combat pour l'identité, inséparable du droit à vivre, travailler et surtout décider au pays. L'histoire de la revendication bretonne traduit, en définitive, le désir en Bretagne d'une réelle alternative à l'État-nation jacobin, dans une Europe fédérale des peuples.
Durée:7h. 14min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73408
Résumé: Seul enfant survivant de la rafle du Vel' d'Hiv', le 16 juillet 1942, J. Weismann témoigne sur cet événement. Alors âgé de 11 ans, il relate les faits et son parcours de fugitif jusqu'à la Libération. ©Electre 2022
Durée:1h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73405
Résumé: A l'occasion des 30 ans de la chute du mur de Berlin, l'auteur revient sur l'histoire de la guerre froide, un conflit politique qui sépara le monde en deux blocs durant des décennies. L'ouvrage en présente les faits marquants, du plan Marshall au pacte de Varsovie en passant par la crise des missiles de Cuba et le printemps de Prague, au travers de portraits d'enfants et de textes documentaires. ©Electre 2022
Durée:9h. 18min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72773
Résumé: De la guerre de Crimée à la chute de l'URSS, huit dates clés sont analysées pour mettre en lumière les conséquences des décisions politiques prises en Russie entre le milieu du XIXe et la fin du XXe siècle.
Lu par:Guy Landelle
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69314
Résumé: La vie de George Washington.
Durée:10h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68980
Résumé: Cofondateur, en 1929, de la revue Annales, le grand historien Marc Bloch fut une des victimes de Klaus Barbie. Fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain), près de Lyon, il laissait inachevé un ouvrage de méthodologie, Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien - sous-titré dans son plan le plus ancien ou Comment et pourquoi travaille un historien -, qui fut publié en 1949 par Lucien Febvre. L’édition ici présentée de l’ouvrage posthume de Marc Bloch est celle que son fils aîné, Étienne Bloch, livrait il y a vingt-cinq ans : le texte y apparaît dans son intégralité et sans modification aucune. On découvre dans ces pages l’œuvre dans sa forme intégrale et cette œuvre prenant forme, le travail d’un homme la construisant et d’un historien affirmant l’intérêt de l’histoire, légitimant une science historique, définissant des pratiques, des objectifs, une éthique, son "métier". On y redécouvrira aussi la modernité de cette réflexion, du regard porté sur l’histoire, cette "science en marche", cette "science des hommes dans le temps", grâce auquel se fonde l’espoir que "les sociétés consentiront enfin à organiser rationnellement, avec leur mémoire, leur connaissance d’elles-mêmes".
Lu par:Daniel Martin
Durée:14h.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68773
Résumé: Avant d’être ces hommes ou ces femmes dont le visage s’affiche dans les médias, alors même que leur vie ne tient qu’à un fil, les otages furent, depuis la plus haute Antiquité, des rouages indispensables aux relations entre puissants, garanties vivantes de la parole du chef. Jusqu’au XVIIIe siècle, ils furent associés malgré eux à chaque alliance, chaque traité, et même utilisés pour garantir la souveraineté d’un prince, tant au regard de ses sujets qu’au regard des dieux. Si l’avènement du droit international mit progressivement un terme à cet usage, celui-ci fut réinvesti par la guerre contemporaine puis par le terrorisme. À partir du XIXe, les armées utilisent des otages sous divers prétextes, et non sans en contester l’usage chez l’adversaire, repoussant, sous une forme diplomatique, les limites de la guerre totale. Considérée comme un crime de guerre dès 1945, la prise d’otages – si elle persiste dans les relations entre États – est désormais le fait du terrorisme, qui y voit une sorte de duel. Cet ouvrage, qui s’appuie sur des sources originales, entend retracer la généalogie d’une pratique ancienne et renouvelée, pour proposer une véritable relecture des relations internationales.