Contenu

Vivez maintenant

Résumé
Louise, septuagénaire atteinte de la maladie d'Alzheimer, est placée en Ehpad jusqu'au jour où elle est ciblée pour participer à un essai clinique. Au bout d'un long tunnel, peut-être, le retour à une vie autonome. Face à cette perspective inattendue, une nouvelle organisation s'impose pour les proches de la vieille dame. Une fiction polyphonique qui interroge sur le grand âge, la résilience familiale et le sens de la vie.
Durée: 2h. 59min.
Édition: Paris, Books on Demand, 2021
Numéro du livre: 73797
ISBN: 9782322400560

Documents similaires

Durée:5h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72702
Résumé: Dans les Pyrénées, Aurore, infirmière à domicile, élève seule son fils Nils. Le jour où elle découvre une annonce dans laquelle Noël, un vieil homme atteint d'Alzheimer, demande de la compagnie pour ne pas finir ses jours seul, elle prend contact avec lui. De profonds liens se nouent alors entre Aurore, l'adolescent et Noël. Premier roman.
Durée:1h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33692
Résumé: Madeleine a un grand-père dont elle est très proche. Mais depuis quelque temps, il change, il oublie des choses ; pour lui, passé et présent se confondent. Le Temps d'un été, Madeleine et lui vont cheminer ensemble.
Durée:3h. 58min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12828
Résumé: "Maman n'aurait pas été moins soignée si elle avait été une vieille Africaine habitant le fin fond du Mali. Non, j'exagère! Au fin fond du Mali on prend mieux en charge les "dingueries" des ancêtres. "Maman a donc été soignée aussi mal que possible, compte tenu des moyens actuels... "Aujourd'hui encore, je ne suis pas sûre que le diagnostic ait été médicalement établi. Je ne crois même pas que Maman ait jamais été en consultation chez un neuropsychiatre. Mais tout le monde (Papa, nous les trois filles, le médecin de famille) s'accorde sur le terme de la maladie d'Alzheimer... Va pour Alzheimer!" De l'art de gérer la démence dans une famille ordinaire de névrosés? Trois soeurs solidaires, indépendantes et concurrentes, férocement jalouses, depuis l'enfance, à l'école, avec les hommes plus tard, dans leur métier aussi, puis avec leurs enfants... Coalisées contre le père ou la mère, qui ne les reconnaît plus... Mais pas d'accord sur le diagnostic, le traitement, les mesures à prendre. Et brusquement réunies par l'émotion, la peur, l'humour, le fou rire. Pour prendre ses distances avec la fin inéluctable et pour se rassurer sur son propre avenir, la narratrice tente de tenir la chronique d'une famille confrontée à la maladie de la mère.
Durée:5h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70963
Résumé: Arthur, un vieil homme, ancien comédien ayant joué des milliers de personnages sur les planches comme à l'écran, s'apprête à passer un été avec son petit-fils Louis. Soixante ans les séparent, mais aussi la maladie, la perte de mémoire et les regrets de ne pas avoir été un bon père. La spontanéité de l'enfant et la douceur de l'été lui permettent de retrouver le goût des choses simples.
Lu par:Madiana Roy
Durée:5h. 38min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:66859
Résumé: On associe souvent la maladie d’Alzheimer à la mémoire et à l’oubli. La genèse de l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer réside dans le combat mené par nos parents, à l’instar d’autres familles qui livrent en ce moment cette bataille. Pour ces malades qui ne peuvent plus s’exprimer ni agir, des chercheurs et le corps médical se mobilisent et se battent au quotidien. En s’associant à eux, nous devenons leurs porte-paroles ou dans ce cas précis leurs porte-plumes... Pour eux et en souvenir de nos parents, l’Association a œuvré pour fonder le centre de la mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève. Sa vocation est d’offrir à la population genevoise un centre d’excellence alliant soins et recherche au niveau national et européen. Il participe à l’effort global et structuré qui permet de comprendre les mécanismes de la maladie et ainsi développer des solutions thérapeutiques. C’est un pas important mais qui ne suffira pas. Un rêve devient réalité dès lors qu’il est porté par tous. A l’image de ce recueil qui a fédéré autour de cette maladie soixante créateurs engagés, le centre de la mémoire a besoin de tous les acteurs de la société. Merci à ces artistes qui, avec talent et sensibilité, ont permis de porter un autre regard sur la mémoire qui définit chacun d’entre nous. Associons-nous à eux pour écrire ensemble la dernière page de cette maladie
Durée:4h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68162
Résumé: Peu avant le départ pour un road-trip avec son grand-père, Matt apprend qu'il est père d'une petite Amber de 18 mois. Obligé de s'en occuper, il projette de l'emmener mais une tornade empêche les avions de décoller. Matt, Gary et le bébé montent alors dans un van de location.
Durée:6h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32283
Résumé: Lorsque la famille du brillant philosophe Egault Lévy apprend qu'il est atteint d'une maladie de démence, le monde manque de s'écrouler. Shirley, sa femme soumise, ainsi que ses trois enfants sortent alors de leurs retranchements. Subir ou ne pas subir ? Accepter ou se révolter ? Chacun va être invité à modifier sa façon de voir la vie face à cette descente dans les entrailles de la mémoire et du langage. La maladie cache dans ses souffrances des portes de sortie étonnantes. Scènes cocasses, éclats de bonheur, de rire... Une remise en question salutaire face à la débandade du langage et de la mémoire.
Durée:1h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37187
Résumé: Le fils et le petit-fils d'Abraham rendent visite à ce dernier, atteint d'Alzheimer et finissant ses jours dans une paisible et sinistre maison de retraite au coeur des pâturages de Normandie. Ils ne sont pas sûrs qu'Abraham les reconnaisse, ni qu'ils reviendront par la suite. Cette perspective ne changera sans doute pas le vide de l'existence d'Abraham, qui est juste d'accord.
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73578
Résumé: Nageurs et nageuses de cette piscine que tous appellent "là en bas" ne se connaissent qu'à travers leurs routines et petites manies, et les longueurs, encore, encore. Ils y viennent à heure fixe pour se libérer des fardeaux de "là-haut". Alice, tout spécialement, trouve un grand réconfort dans sa ligne de nage. Et puis un jour, une fissure apparaît au fond, dans le grand bain, en préfigurant d'autres, celles de son cerveau. Pour elle, l'inéluctable fermeture résonne comme un clap de fin. Remontent alors à la surface des souvenirs de jadis, de l'internement dans un camp pour Nippo-Américains pendant la Seconde Guerre mondiale, d'une enfant perdue très tôt, pourtant si parfaite... Mais Alice oublie chaque jour un peu plus. Là où il faudra bien se résoudre à l'enfermer, sa fille essaie de sauver quelques lambeaux du paysage fracturé qu'est devenue leur relation lacunaire.
Durée:6h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66038
Résumé: "Farley est à un moment charnière de son existence. Ce professeur américain spécialisé en métaphysique décide de prendre un congé sabbatique pour approfondir le concept du Dasein développé par Martin Heidegger. Il vient de prendre cette décision, quand il est renvoyé du domicile conjugal par son épouse, la mère de ses deux enfants, tout cela sur fond de disputes, jalousies, rancunes et soupçons d’infidélité. Farley se retrouve seul dans son appartement avec, pour seule compagnie, sa chienne fidèle Freda. Il perd tout intérêt pour son projet d’étude, les seules questions qui lui restent sont des « pourquoi » ; il fréquente, sans grande conviction romantique, une ancienne élève, et se laisse aller à ses souvenirs d’enseignant. Jusqu’au jour où il reçoit un appel de sa mère, qu’il trouve différente. Il lui rend visite et rapidement le verdict tombe, sans appel : Alzheimer. En congé sabbatique, Farley prend sur lui de s’occuper d’elle qu’il voit diminuer de jour en jour, rongée par la maladie. Parallèlement, la difficulté de la situation le rapproche de son épouse avec qui il se met à entretenir une étrange correspondance, à travers laquelle leur lien se recrée tandis que le lecteur assiste, via ces lettres, à la dégradation sévère de l’état de la mère. "
Durée:4h. 13min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16356
Résumé: Accéder au troisième âge est un privilège qui ne se limite pas aux années supplémentaires qui nous sont offertes. [...] Les textes présentés ici revalorisent l'âge, relativisent certaines de ses misères et rappellent des côtés gratifiants de la vie qui restent vivaces. Ils nous parlent des principaux moyens dont nous disposons pour exercer un certain pouvoir sur le cours des choses. Ils nous invitent à rééquilibrer toute vision exagérément critique de notre condition. En dernière partie, l'auteur propose de multiples manières concrètes de penser et d'agir pour vieillir sans devenir vieux, pour faire de la retraite un temps fort - le temps fort ? - de notre vie.
Durée:9h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72022
Résumé: Dans ce journal imaginaire, rythmé par les saisons, un vieillard de 88 ans nommé Casimir aborde de nombreux sujets – événements, rencontres, souvenirs, émotions, passage des saisons qu'il observe de sa fenêtre, rêves, interrogations et opinions – dans lesquels se dessinent progressivement son personnage ainsi qu'un fil rouge dominé par le questionnement de la mort en général et de sa propre finitude en particulier. Comment cela va-t-il se passer ? N'étant atteint d'aucune maladie mortelle, il se sait pourtant souffrant de divers maux qui le mèneront inévitablement à la perte de son indépendance. Or Casimir refuse catégoriquement de finir sa vie dans une institution pour personnes dépendantes. Comment y échapper ? La fin de la vie est une friche où seuls prolifèrent les points d'interrogation posés par trop de problèmes laissés à l'abandon. L'auteur se penche avec bienveillance sur cette question, à travers les yeux de Casimir, au caractère bien trempé mais empli de douceur et d'humanité.