Contenu

Questions brûlantes: le monde vu par Margaret Atwood

Résumé
Compilation de plus de cinquante essais, récits et réflexions sur des sujets d'actualité du début du XXIe siècle : la crise climatique, la dette, l'essor de la technologie ou encore la liberté.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 23h. 29min.
Édition: Paris, R. Laffont, 2022
Numéro du livre: 75958
ISBN: 9782221262931
Collection(s): Pavillons,

Documents similaires

Lu par:Vincent Amiel
Durée:6h. 10min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75541
Résumé: On s'émerveillera de constater qu'après un demi-siècle à peu près les thèmes de ces médiations n'ont guère perdu de leur actualité. On continue de raisonner sur les usages et les dangers de l'automobile, sur les périls de la pollution - bien que ce fléau fût encore sans nom en 1925 - sur les indications sociologiques fournies par le développement, l'architecture et l'urbanisme, sur les utopies qu'entretiennent les tenants de la cité future, sans oublier les morceaux de bravoures d'un comique intemporel sur les bons usages des belles-mères.
Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67646
Résumé: Une angoisse nous hante : être en retard. Nous vivons notre vie quotidienne, notre travail, l’éducation de nos enfants, et même nos vacances dans une telle crainte du retard que nous finissons par être en avance sur tout, par tout anticiper. Nous avons perdu le sentiment du temps, et avec celui-ci le sentiment de notre existence. Être en retard, c’est faire l’école buissonnière, prendre des chemins de traverse, ne pas aller droit au but, c’est introduire d’infimes variations qui peuvent faire dérailler les rouages bien huilés de nos vies trop machinales. C’est finalement vivre. Face aux valeurs dominantes de nos sociétés modernes – fluidité, flexibilité, urgence et vitesse – et aux pathologies qui en découlent, le retard, un « laps » de temps qui nous permet de ressaisir notre condition temporelle, devient une véritable stratégie de résistance.
Durée:7h. 33min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:69814
Résumé: Bien que je ne souhaite pas être un "artiste engagé", je me suis efforcé dans ces textes de persuader mes lecteurs de la validité de mes points de vue, sur le plan politique rarement, sur différents "sujets de société" le plus souvent, sur le plan littéraire de temps à autre. Il n'y aura pas de quatrième édition. Je ne promets pas absolument de cesser de penser, mais au moins de cesser de communiquer mes pensées et mes opinions au public, hors cas d'urgence morale grave - par exemple une légalisation de l'euthanasie (je ne pense pas qu'il s'en présente d'autres, dans le temps qui me reste à vivre). J'ai essayé de classer ces "interventions" par ordre chronologique, dans la mesure où je me souvenais des dates. L'existence au moins apparente du temps a toujours été pour moi un grand motif d'agacement ; mais l'habitude a été prise de voir les choses en ces termes. Pour cette fois, donc, j'y consens. " M. H.
Lu par:Anne Tardy
Durée:12h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67279
Résumé: Le Japon vit depuis trente ans une crise économique et sociale multiforme. Sa dette publique est la plus élevée du monde. Les revenus stagnent, le taux de pauvreté est le double du nôtre, sa population diminue et vieillit massivement, sa jeunesse paraît démoralisée... Pourtant, le Japon se tient et se supporte fort bien lui-même. Il est dur et brutal sous certains aspects, mais le chômage y est inconnu, la délinquance négligeable et les services d'une qualité inimaginable. Ce qui divise les Français, à commencer par les religions et les médias, y conforte au contraire la cohésion nationale. Sportifs et célébrités en tous genres se doivent d'être exemplaires, sous peine d'être durement sanctionnés par l'opinion. Du haut en bas de la société, on s'excuse, souvent pour très peu et parfois pour beaucoup, et ce rituel qui, vu de chez nous, semble n'être que du théâtre a une réelle efficacité sur le moral de la communauté. On peut y voir le résultat d'un formatage omniprésent dès la petite enfance, dont le conformisme tue le dynamisme, la créativité et les rêves. Mais on peut aussi penser que la manière dont le Japon échappe aux fractures qui stressent la France, et à certains des maux qui pourrissent la vie des Français, vaut d'être regardée de plus près. Quitte à ce que les leçons que peut donner le Japon semblent attentatoires à ce qui est politiquement (et autrement) « correct ».
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76597
Résumé: A l'été 2024, la France accueille les jeux Olympiques, une décision qui a suscité de nombreuses polémiques. Au-delà de toute exaltation sportive, le délégué spécial aux jeux Olympiques et Paralympiques analyse les bénéfices pour la ville et ses territoires adjacents sur le plan de l'économie, de l'urbanisme, ou encore du développement des infrastructures mais aussi de la cohésion nationale.
Durée:7h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75572
Résumé: Réflexion de philosophie politique sur l'évolution du concept de République en France, désormais guidé par une perspective culturelle et non plus sociale. Cette nouvelle approche se manifeste par le rejet de toute reconnaissance publique des différences identitaires. Selon l'auteur, cet effacement des différences est un frein à l'égalité des autonomies.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:21861
Résumé: " Depuis toujours nous étions tous deux, de notre propre aveu, des menteurs émérites et éhontés. " Ainsi Pénélope évoque-t-elle le couple qu'elle formait avec Ulysse - Pénélope qui, comme son époux, recourut à la ruse et à l'artifice pour sauver sa vie.Selon Homère, Ulysse à son retour de Troie massacra tous les prétendants à son trône qui, en son absence, avaient courtisé son épouse. Mais il fit aussi pendre les douze servantes de Pénélope qu'il accusa de l'avoir trahi. Dans cette relecture originale du mythe grec que nous propose Margaret Atwood, Pénélope, hantée par la mort de ses servantes, raconte depuis les Enfers sa propre version de l'histoire, celle d'une femme, d'une épouse, d'une mère et surtout d'une reine bien plus lucide et plus forte que ce que les hommes ont voulu croire jusqu'à aujourd'hui.
Durée:14h. 17min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:21562
Résumé: Renouant avec la tradition des Huxley, Orwell, Bradbury et de sa Servante écarlate, Margaret Atwood nous plonge dans un univers à la fois familier et terrifiant. Un monde dévasté à la suite d'une catastrophe écologique sans précédent, où se combinent des conditions climatiques aberrantes, des manipulations génétiques délirantes et un virus foudroyant prompt à détruire l'ensemble de l'humanité. D'ailleurs, c'est presque fait : d'êtres humains, au début du Dernier Homme, il ne reste que Snowman, lequel est confronté à d'étranges créatures génétiquement modifiées - les Crakers, une nouvelle race d'" humains " programmés pour n'être sujets ni à la violence, ni au désir sexuel, ni au fanatisme religieux -, et à des animaux hybrides qui s'appellent désormais porcons, louchiens ou rasconses... Ce monde visionnaire, c'est presque le nôtre... Pamphlet politique, conte prophétique : avec son humour noir et son intelligence acérée, un souffle romanesque inouï et une générosité contagieuse, le " meilleur des mondes " glorieusement inventif de Margaret Atwood nous tend un miroir saisissant de vérité.
Durée:9h. 35min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:17026
Résumé: Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l'Ordre a été restauré. L'Etat, avec le soutien de sa milice d'Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d'un Evangile revisité. Dans cette société régie par l'oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L'une d'elle raconte son quotidien de douleur, d'angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d'une vie révolue, d'un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une oeuvre d'une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent.
Durée:18h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24382
Résumé: Un roman à tiroirs magistralement construit dans lequel s’expriment trois voix principales : Celle d’Iris Chase, qui entreprend le récit de la saga familiale ; celle de Laura Chase, sa sœur, par l’intermédiaire d’un roman posthume au parfum de soufre ; celle de la “ société ”, par des articles de journaux relatifs à l’histoire de la famille. On lit chaque section le souffle court, impatient de revenir à l’autre, de relier les nombreux fils de ce roman. Le Tueur aveugle a été couronné par le Booker Prize en 2000.
Durée:9h. 30min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:38124
Résumé: Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de feu son époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés, tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l’Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d’années… Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d’une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s’aventure dans des ténèbres explorées avant elle par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson, Daphné Du Maurier ou Arthur Conan Doyle – ainsi que par elle-même, dans son roman adapté en une série TV unanimement saluée par la critique, Captive.
Durée:8h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65630
Résumé: Injustement licencié de son poste de directeur du festival de Makeshiweg, au Canada, alors qu’il mettait en scène La Tempête de Shakespeare, Felix décide de disparaître. Il change de nom et s’installe dans une maisonnette au coeur de la forêt pour y panser ses blessures, pleurer sa fille disparue. Et préparer sa vengeance. Douze années passent et une chance de renaître se présente à Felix lorsqu’on lui propose de donner des cours de théâtre dans une prison. Là, enfin, il pourra monter La Tempête avec sa troupe de détenus, et tendre un piège aux traîtres qui l’ont détruit. Mais la chute de ses ennemis suffira-t-elle pour qu’il s’élève de nouveau ? Le nouveau roman de Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes au succès phénoménal, est un hommage à Shakespeare à travers une prose sublime, déchirante et drôle à la fois.