Contenu

Dealer du tout-Paris: 1: le fournisseur des stars parle

Résumé
Dernier survivant des grands voyous qui ont tenu le haut du pavé dans les années 1970-1980, Gérard Fauré a décidé de parler. Le film de sa vie dépasse toutes les fictions. Né au Maroc d'un père officier français et d'une mère berbère, il s'initie au trafic sur le port de Tanger et devient contrebandier. En Espagne, il s'associe avec des anciens de l'OAS pour commettre hold-up et trafic de drogue. Il côtoie la French Connection et développe une organisation criminelle aux Pays-Bas avec le parrain marseillais Gaëtan Zampa. A Paris, il devient dans les années 1980 le "prince de la cocaïne" , fournisseur préféré du show-biz, qu'il reçoit dans un hôtel particulier pour des fêtes nocturnes très privées. Sa chute en 1986 provoque bien des angoisses et tractations en coulisses dans le Bottin mondain. Un témoignage unique et détonant !
Durée: 5h. 27min.
Édition: Paris, Nouveau Monde éditions, 2018
Numéro du livre: 73528
ISBN: 9782369427285

Documents similaires

Durée:9h. 5min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:17231
Résumé: Le commissaire Brunetti reçoit un jour la visite à son domicile d'un jeune employé du cadastre qui lui apprend que son appartement n'a aucune existence légale : il ne figure pas sur les plans de la ville et le permis de construire est introuvable. Brunetti cherche à régler cette question en usant de ses relations au sein de l'administration locale. Mais l'enquête administrative se transforme en affaire criminelle lorsque ce même bureaucrate est retrouvé mort au pied d'un échafaudage, et que des témoins de cet "accident" sont assassinés. Brunetti va alors découvrir l'existence d'un vaste système de corruption dont les ramifications plongent au coeur des milieux les plus sordides, comme ceux des usuriers et des dealers.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:17083
Résumé: Ils sont partout : dans nos rues, nos journaux, nos discussions politiques. Mais que sait-on vraiment de ces vendeurs de drogue africains dont la présence muette monopolise les débats sur l'asile et sur la sécurité ? Ce livre apporte le témoignage inédit de l'un d'entre eux : son enfance dans une région en guerre, la fuite dans un pays voisin, puis son arrivée en Suisse à 17 ans, son entrée rapide dans le réseau des trafiquants de cocaïne, commerce dont il donne tous les détails, sans jamais se chercher d'excuses. Une vie faite de coups de chance et de mauvais choix, d'espoirs déçus et de fatalisme, de désoeuvrement et de belles rencontres.
Durée:15h. 4min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:20805
Résumé: «Se plonger dans les histoires de drogue est l'unique point de vue qui m'ait permis de comprendre vraiment les choses. Observer les faiblesses humaines, la physiologie du pouvoir, la fragilité des relations, l'inconsistance des liens, la force colossale de l'argent et de la férocité. L'impuissance absolue de tous les enseignements mettant en valeur la beauté et la justice, ceux dont je me suis nourri. Je me suis aperçu que la coke était l'axe autour duquel tout tournait. La blessure avait un seul nom. Cocaïne. La carte du monde était certes dessinée par le pétrole, le noir, celui dont nous sommes habitués à parler, mais aussi par le pétrole blanc, comme l'appellent les parains nigérians. La carte du monde est tracée par le carburant, celui des moeurs et des corps. Le pétrole est le carburant des moteurs, la coke celui des corps.» Après Gomorra, Roberto Saviano poursuit son travail d'enquête et de réflexion sur le crime organisé. Mais, cette fois, il sort du cadre italien pour penser à l'échelle mondiale. D'où le crime tire-t-il sa force ? Comment l'économie mondiale a-t-elle surmonté la crise financière de 2008 ? Une seule et même réponse : grâce à l'argent de la cocaïne, le pétrole blanc. Pour le comprendre, Extra pure nous convie à un voyage du Mexique à la Russie, de la Colombie au Nigeria, en passant par les Etats-Unis, l'Espagne, la France et, bien sûr, l'Italie de la ndrangheta calabraise. Au fil de cette exploration, l'auteur raconte avec une puissance épique inégalée ce que sont les clans criminels partout dans le monde. Et il va plus loin encore, car c'est tout le fonctionnement de l'économie qu'il démonte impitoyablement. Extra pure n'est ni une enquête ni un essai, ni un roman ni un récit autobiographique, mais tout cela à la fois et bien plus encore. Pour Roberto Saviano, c'est aussi l'occasion de s'ouvrir, de se confier, d'évoquer avec gravité et sincérité le danger et la solitude, le désir de mener une vie comme celle des autres et la détermination à poursuivre son combat.
Lu par:Armand Hage
Durée:9h. 25min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68449
Résumé: Issue d'une enquête de terrain, réalisée dans plus de 10 pays à travers le monde ce document qui porte sur l'économie de la drogue, analyse la régulation du commerce entreprise par certains États, et ses conséquences. De plus en plus d'États légalisent le cannabis. Au marché noir tenu par des organisations criminelles toujours plus puissantes et déstabilisatrices, ils tentent de substituer une offre légale, sûre et plus vertueuse pour la collectivité. Ils rompent ainsi avec cinquante ans de politique répressive, coûteuse et inefficace, dictée par les traités internationaux. Mais ce type de régulation tient-il ses promesses ? Et comment réagissent les cartels et les dealers qui détenaient jusque-là le monopole du trafic des stupéfiants ? Au terme d'une investigation ambitieuse menée dans une dizaine d'États (Uruguay, Mexique, Californie, Michigan, Colorado, Canada, France, Pays-Bas, Suisse...), Xavier Deleu et Stéphanie Loridon dressent un panorama critique des différents modèles de légalisation à travers le monde. Ils montrent comment la marijuana est devenue une des industries à la plus forte croissance, dominée par quelques multinationales cotées en Bourse. Ce nouveau marché légal est évalué à plusieurs dizaines de milliards de dollars par an. Le cannabis est entré de plain-pied dans l'économie de marché et rattrape, en quelques années, un siècle de retard. Bienvenue dans le monde du Big Marijuana !
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65535
Résumé: Le commissaire Basile Campéador enquête sur la mort d'un militant écologiste dans le Sud-Ouest. Mais son enquête est perturbée par un trafic de drogue bien particulier, les go-cool.
Lu par:Bernard Dieu
Durée:9h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69145
Résumé: En plus de trente-cinq ans d’une carrière judiciaire où il s’est souvent heurté à l’ordre établi, Éric de Montgolfier a eu tout le loisir de débusquer les mensonges des prédateurs de la démocratie qui tentent de nous courber sous leurs exigences de morale alors qu’eux-mêmes ne s’y plient pas. On se sentirait pigeon à moins… Pressions du Pouvoir sur les magistrats, dossiers curieusement classés sans suite ou grâces surprenantes, traitements différents des affaires fiscales selon que vous êtes puissant ou misérable, influence ambiguë de la presse ligotée par ses annonceurs et ses connivences avec le monde politique, indélicatesses de certains avocats, enrichissement illégal de quelques notaires, aberrances de la législation sur les femmes, dévalorisation du travail dans les textes : oui, il s’agit de Justice ! Mais pas seulement de l’institution. Nous sommes tous concernés. Et parce que ce livre talentueux dont les anecdotes vécues soutiennent le discours respire l’intégrité, il donne à chacun de nous l’envie de s’y soumettre, pour être digne de l’exiger. Ceux qui seraient spontanément tentés d’adopter le plumage du pigeon comme une justification de leur passivité doivent se rappeler sans cesse que, plus qu’un droit, la citoyenneté est un devoir qui ne souffre pas de compromis.
Durée:7h. 54min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67651
Résumé: Certaines affaires disparaissent aussi vite qu’elles ont surgi dans l’actualité, d’autres font vaciller les fondements de la République et deviennent des scandales d’État. Dix de ces affaires sont racontées dans ce livre : comment la femme d’un futur président a été odieusement salie comment une opération immobilière s’est scellée par la mort mystérieuse d’un ministre,... Entre intrigues, corruption, et ambition, ces affaires révèlent qu’en politique, tous les coups sont permis : manipulation, complot, trahison. Et dans la course effrénée au pouvoir, rien ni personne n’est épargné.
Lu par:Denis Ruel
Durée:9h. 26min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65559
Résumé: Espionnage, politique, géopolitique, blanchiment, corruption, valises de billets, super-agents : le beautiful game n'est plus un jeu, mais une industrie. Et comme toute industrie, elle attire des hommes de l'ombre et suscite ses propres déviances, aussi créatives que troubles. De Pini Zahavi, " l'homme le plus puissant du football mondial ", à Juan Figer, le doyen des agents mondiaux, en passant par Kia Joorabchian, La Mano Negra dresse le portrait de ces hommes qui ne se contentent plus d'accompagner les transferts, les clubs et les joueurs, mais redessinent la carte du football mondial au gré de leurs intérêts et de ceux de leurs amis.
Durée:16h. 36min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68266
Résumé: Le destin de trois jeunes hommes qui se retrouvent pris dans le double piège des cartels de la cocaïne et des revenants d'une guérilla perdue, au Surinam. En ranimant les souvenirs de la guerre civile qui provoqua à la fin des années 1980 le passage de milliers de réfugiés sur les rives françaises du Maroni, Colin Niel nous plonge dans une Guyane qui voudrait tout oublier des spectres de cet oppressant passé. Alors qu’au Suriname les gros bonnets de la drogue ont remplacé les Jungle Commando, le destin de trois jeunes hommes va se trouver pris dans le double piège des cartels de la cocaïne et des revenants d’une guérilla perdue.
Durée:6h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34108
Résumé: Le road movie mélancolique qui conduit Dale et Hoa sur les routes du désert, au Texas puis au Mexique, semble ne pas avoir de lien avec la première scène du roman, irruption anonyme d'une violence à l'état pur, où l'on assiste à l'agression dans sa salle de bains d'un homme vêtu d'un t-shirt Redskins. Dale fait des recherches sur Ambrose Bierce, l'écrivain mort mystérieusement en 1913 après avoir rejoint la révolution mexicaine. C'est sur ses traces qu'il emmène sa femme, Hoa, plongée dans une profonde dépression suite à la disparition de leur fils. L'angoisse les étouffe dans le huis clos de l'habitacle, les heures s'égrènent difficilement, à peine rythmées par quelques arrêts dans des lieux désolés. Tout va de mal en pis quand leur voiture tombe en panne, les laissant sans eau et sans aucun moyen d'appeler des secours. Sous la plume précise de Forrest Gander, la solitude de ces êtres perdus, aveuglés par leur chagrin, devient palpable. En parallèle de leurs tentatives de s'en sortir, se poursuit un autre fil narratif : le mystérieux agresseur du début fait partie d'une bande de narcotrafiquants. Leur butin est entreposé dans une grotte où Dale a fini par trouver refuge. Et le t-shirt Redskins n'est pas loin... Forrest Gander entrelace de manière fascinante les deux intrigues, rendant plus inquiétante encore, comme à leur insu, l'équipée de Dale et Hoa. Ils ne parviennent pas à déchiffrer les événements dont ils sont les témoins, ne mesurent pas le danger qu'ils courent. Le roman s'achève dans un final incendiaire - dont les protagonistes sortiront vivants, mais profondément transformés. Ce western tragique puise sa source dans la sombre beauté du territoire où il est ancré : âpre, implacable, minéral - admirablement évoqué par un poète géologue qui incarne le désert comme le personnage essentiel de son roman.
Durée:12h. 46min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65504
Résumé: Lors d'un week-end arrosé au Cap, un jeune et riche Afrikaner renverse en voiture une jeune Noire sans logis avant de disparaître. La mère du chauffeur, Margot Le Roux, femme puissante qui règne sur les mines du Cap-Nord, décide de couvrir son fils. Pourquoi compromettre une carrière qui s'annonce brillante à cause d'une pauvresse dont tout le monde se fout ? Dans un pays gangrené par la corruption, tout le monde en effet s'en fout. Tout le monde, sauf Turner, un flic noir de la Criminelle. Lorsque celui-ci arrive sur le territoire des Le Roux, une région aride et désertique, la confrontation est terrible, entre cet homme déterminé à faire la justice à tout prix et cette femme décidée à protéger son fils, à tout prix.
Durée:13h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38117
Résumé: Accablé de chagrin après la mort de son fils, Paul Leibovitz s’est retiré dans la solitude de la petite île de Lamma au large de Hong Kong. Mais depuis qu’il a rencontré Christine Wu, il commence à se dire qu’une nouvelle vie est possible. Un jour, Christine reçoit une lettre de son frère dont elle n’a plus de nouvelles depuis quarante ans. Paul décide alors de l’accompagner jusqu’au village de son frère, au fin fond de la Chine, où sévit une mystérieuse maladie neurologique. Retrouvant ses réflexes de journaliste, Paul va chercher à découvrir les causes de ce mal étrange. C’est ainsi qu’il apprend que le lac où les villageois viennent régulièrement pêcher est empoisonné, sans que les autorités ne cherchent à remédier à cette tragique pollution. Pire : elles protègent les malversations de l’usine coupable, en laissant courir des rumeurs à propos d’une malédiction qui pèserait sur le lac et la population qui vit aux abords. Mêlant l’art du suspense à une profonde humanité, dans ce style qui définit si bien l’œuvre de Sendker, Le Langage de la solitude offre au lecteur un récit passionnant au cœur de cette Chine contemporaine qui commence à s’ouvrir mais dont on ignore encore tant de choses