Contenu

Liberty

Résumé
Pendant une période de troubles personnels et professionnels, S. Liberrati tente de s'extraire de cette situation en rédigeant un journal mêlant réalité et fiction. Menacé par un maître-chanteur, abusant des drogues et empêtré dans des relations amoureuses chaotiques, il se réfugie dans sa passion pour la littérature et s'attache à une femme incarnant l'espoir, Alléluia.
Durée: 5h. 40min.
Édition: Paris, Séguier, 2021
Numéro du livre: 73256
ISBN: 9782840498513
Collection(s): L'indéfinie

Documents similaires

Lu par:Marion Martin
Durée:11h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69349
Résumé: Dans la somnolence magique de leur domaine familial, Serge, Alexis et Taïné traînent leur désœuvrement. Taïné a la beauté empoisonnée d’un tableau préraphaélite ; Serge est un prince des ténèbres ; quant à Alexis, le plus jeune et le plus fou, il se jette à corps perdu dans l’amour et la provocation. La séduction de leur jeunesse tourne à la cruauté muette. La tragédie frappe cette fratrie en ce printemps 1967, et accélère la bascule vers une époque nouvelle : celle, pop et sensuelle, de la drogue, du plaisir et de la guerre du Viêt Nam. Après l’accident, Taïné soigne son visage défiguré à New York, où elle croise Truman Capote, l’auteur des De sang-froid, suit Andy Warhol et sa bande, et son amoralité naturelle enflamme une vie nocturne, excentrique, libre. Donatien, l’ami de la famille aux mains d’assassin, promène son audace chez Paul Morand, Marie Laure de Noailles, Louis Aragon et Elsa Triolet aux ombres frêles, dans un Saint-Germain-des-Prés qui danse et qui jouit. Nonchalants et fantasques, ces démons sont de ceux qui sont trop beaux et trop aimés de la fortune. Entre Paris, Cannes et Bangkok, ils rêvent d’écrire ou, à défaut, se contentent d’être des héros. Un roman d’une ambition rare, mêlant l’intrigue balzacienne à l’hymne pop. L’esthétique de cet univers aussi glamour que brutal est une magnifique métaphore de la capacité ou de l’incapacité à créer.
Durée:7h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38959
Résumé: En 1920, Tito Arnaudi débarque à Paris. Pour gagner sa vie, ce jeune dandy décide d'inventer des faits divers sordides pour les vendre auprès de la presse à scandale. Parallèlement, il s'initie à deux poisons redoutables, la cocaïne et l'amour.
Lu par:Anita Renard
Durée:7h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70947
Résumé: À l’Enclos de la Trinité, un trou perdu dans l’État mexicain de Chihuahua, Elena et Diego s’aiment depuis l’enfance. On les appelle les « fiancés ». Un jour, Elena est sauvagement agressée sous les yeux de Diego, tétanisé. Le rêve se brise comme un miroir. Elena s’enfuit à Ciudad Juárez, la ville la plus dangereuse au monde. Diego doit se perdre dans l’enfer des cartels pour tenter de sauver l’amour de sa vie. Pour l’amour d’Elena s’inspire librement d’une histoire vraie.
Lu par:AVH
Durée:9h. 25min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72621
Résumé: La veuve du narcotrafiquant colombien révèle les coulisses de la légende liée à son ex-mari. Elle raconte comment, en partageant sa vie vingt ans durant, elle a assisté au meilleur comme au pire, entre luxe et violence. Outre son témoignage, elle demande pardon aux victimes tombées dans le sillage de celui qui fut un temps l'homme le plus dangereux de Colombie.
Lu par:Edgard Raeber
Durée:7h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68875
Résumé: Roman veut devenir boxeur. Il se rêve déjà professionnel lorsqu'il intègre une prestigieuse académie qui fera de lui un champion. Un soir, il rencontre Ana, une jeune fille qui va changer sa vie. Entre drogues, sexe, alcool, amour et délinquance, ces deux écorchés vont s'offrir une parenthèse enchantée. Mais tout tourne très vite au cauchemar. Comme s'il était impossible d'échapper à son destin. Juste une balle perdue raconte cette saison entre paradis et enfer.
Lu par:Sylvie Habary
Durée:5h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33870
Résumé: En 1967, l'héroïne est un élément prépondérant du paysage urbain de New York. Bobby, junkie du Sherman Square, rencontre Helen, une étudiante idéaliste, et l'entraîne dans son quotidien héroïnomane. La pénurie de drogue altère rapidement leur histoire d'amour.
Lu par:Serge Cantero
Durée:5h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33651
Résumé: " De même que. Jérôme Bosch représentait les détails les plus effroyables et les plus diaboliques avec une infinie délicatesse et un humour à la Puck qui nous évoquent les châteaux de l'horreur dont l'Enfer est peuplé, de même Burroughs nous laisse avec la vision intime, détaillée de ce que pourrait être l'Enfer, un Enfer qui peut-être nous attend, produit final et apogée de la révolution. Au bout de la médecine est la drogue, au bout de la vie est la mort, au bout de l'homme est peut-être l'Enfer qui nous vient des vanités de l'esprit. La galerie de monstres, génies à demi fous, infirmes, charlatans, criminels, pervers et bêtes en putréfaction de l'œuvre de William S. Burroughs déploie, comme nulle part ailleurs, la panoplie moderne des vanités de l'esprit humain, des excès malfaisants qui apparaissent quand l'idée de puissance personnelle ou intellectuelle est placée au-dessus des compassions de la chair. " Norman Mailer
Lu par:Jean Frey
Durée:11h.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33976
Résumé: La drogue est la continuation de la politique par d'autres moyens : telle est sans doute l'une des leçons les plus méconnues du IIIe Reich... Découverte au milieu des années 1930 et commercialisée sous le nom de pervitine, la méthamphétamine s'est bientôt imposée à toute la société allemande. Des étudiants aux ouvriers, des intellectuels aux dirigeants politiques et aux femmes au foyer, les petites pilules ont rapidement fait partie du quotidien, pour le plus grand bénéfice du régime : tout allait plus vite, on travaillait mieux, l'enthousiasme était de retour, un nouvel élan s'emparait de l'Allemagne. Quand la guerre a éclaté, trente-cinq millions de doses de pervitine ont été commandées pour la Wehrmacht : le Blitzkrieg fut littéralement une guerre du « speed ». Mais, si la drogue peut expliquer les premières victoires allemandes, elle a aussi accompagné les désastres militaires. La témérité de Rommel, l'aveuglement d'un Göring morphinomane et surtout l'entêtement de l'état-major sur le front de l'Est ont des causes moins idéologiques que chimiques. Se fondant sur des documents inédits, Norman Ohler explore cette intoxication aux conséquences mondiales. Il met notamment en lumière la relation de dépendance réciproque qui a lié le Dr Morell à son fameux « Patient A », Adolf Hitler, qu'il a artificiellement maintenu dans ses rêves de grandeur par des injections quotidiennes de stéroïdes, d'opiacés et de cocaïne. Mais, au-delà de cette histoire, c'est toute celle du IIIe Reich que Ohler invite à relire à la lumière de ses découvertes.
Durée:7h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31598
Résumé: L'Interzone. Un territoire qui ne figure sur aucune carte, situé quelque part entre New York et Tanger, dédale infini de rues semblable aux méandres du cerveau d'un drogué. Un lieu fantomatique, où se réfugie William Lee après avoir accidentellement tué sa femme.
Durée:14h. 25min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67899
Résumé: Par une belle journée d’avril 1943, dans les laboratoires Sandoz à Bâle, c’est un accident de manipulation qui permet au professeur Albert Hofman de se rendre compte de la puissance du diéthyllysergamide, cette molécule qu’il a réussi à synthétiser à partir de l’ergot. Intrigué par sa propre réaction suite à l’ingestion involontaire du produit, le chimiste fonde immédiatement de grands espoirs thérapeutiques sur sa découverte. Mais c’est seulement près de 20 ans plus tard et de l’autre côté de l’Atlantique, dans le département de psychologie de l’université de Harvard, que l’on s’intéressera vraiment au potentiel de ce qui est encore considéré comme un médicament et qui deviendra une drogue à la mode connue sous le nom de LSD. Fitz est justement étudiant de cette prestigieuse université en 1962 quand son directeur de thèse, Tim Leary, commence des expérimentations avec la fameuse molécule produite par les laboratoires Sandoz. Malgré sa situation financière précaire - sa femme Joanie a arrêté ses études quand elle est tombée enceinte et son salaire de bibliothécaire ne permet pas à la petite famille de vivre correctement - Fitz est irrésistiblement attiré par le petit cercle qui gravite autour de Tim Leary et de son collègue Dick Alpert et se réunit tous les samedis soirs lors de « séances » visant l’élargissement des consciences. Très vite, lui et son épouse sont happés par l’expérience hallucinatoire et psychédélique, et cherchant à la renouveler le plus souvent possible, une vie en dehors de la petite communauté de fidèles leur paraît bientôt impossible. Lorsque les autorités académiques de Harvard finissent par exclure Tim et Dick à cause de l’absence de rigueur scientifique de leurs travaux, mais aussi parce que la presse a commencé à s’émouvoir de leurs pratiques, ils n’hésitent pas longtemps avant de rompre les amarres. Avec une douzaine d’autres fidèles ils déménagent à Millbrook, dans le nord de l’État de New York, et s’installent dans une grande bâtisse qu’on prête à Tim afin qu’il puisse aller au bout de ses « recherches ». Mais si le sexe et les « trips » dominent le quotidien d’une communauté désormais incapable de vivre sans les prises régulières de LSD (appelé « le sacrement »), ils mettent aussi à rude épreuve le couple de Joanie et Fitz, ainsi que l’avenir de leur fils Corey… À travers ce saisissant portrait de groupe, T.C. Boyle fait revivre une époque, celle du début des années 60, quand Aldous Huxley, J.F. Kennedy, John Coltrane et les Beatles faisaient la une des journaux, ce moment de l’Histoire où toute une génération éprise de liberté avait imaginé que les psychotropes permettraient à l’humanité tout entière de vivre une autre vie.
Lu par:Annie Hutton
Durée:15h. 4min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:39400
Résumé: 4 mai 1970. Dans quelques heures, quatre étudiants manifestant contre la guerre du Vietnam seront tués à Kent State University. De l'autre côté de l'Atlantique, en Angleterre, le psychiatre Zachary Bushner a des projets un peu particuliers pour l'hôpital qu'il dirige. À Concept House, les malades ne sont pas séparés des médecins, et l'on soigne parfois les psychoses à coups de drogue... C'est ainsi que, en ce jour historique, docteurs et patients s'embarquent dans un mauvais trip sous LSD. Le délire naît, prend forme, s'étend. Cinq ans plus tard, alors qu'il regarde Les Dents de la mer avec son fils, Bushner a une révélation : et si le mauvais trip du 4 mai 1970 était à l'image des horreurs du siècle ? Après tout, parmi les patients, se trouvent un observateur du bombardement d'Hiroshima et un rescapé du naufrage de l'USS Indianapolis, au cours duquel cent marins furent dévorés par des requins... Requin exploite toutes les ressources du roman moderniste pour explorer avec brio une autre histoire du vingtième siècle, pleine de bruit et de fureur.
Lu par:Manon
Durée:4h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35658
Résumé: Dans ce texte autobiographique, l'écrivain sonde l'intime de l'effort littéraire, l'inspiration. La poésie de son père, le surréalisme d'Aragon, mais aussi des forces obscures ont conduit sa création. ©Electre 2017