Contenu

Le coeur sur la table: pour une révolution romantique

Résumé
Après Les couilles sur la table, cet ouvrage adapté du podcast du même nom constitue une exploration documentaire de la future révolution romantique. Montrant notamment comment les mythes romantiques justifient la violence amoureuse, l'auteure mène une réflexion sur la façon de mettre en place individuellement et collectivement des relations profondes et égalitaires.
Durée: 11h. 48min.
Édition: Paris, Binge audio éditions, 2021
Numéro du livre: 72743
ISBN: 9782491260057
CDU: 301

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:37621
Résumé: Bien sûr, une main baladeuse dans une rame de métro, une remarque désobligeante en pleine rue, le harcèlement au travail et un viol caractérisé n'ont pas la même gravité. Mais ces actions s'enracinent dans la même culture virile. Le plafond de verre, l'infériorité des revenus à compétences égales, toutes ces inégalités de traitement n'en sont que les effets dérivés. Le mouvement #MeToo, loin d'être une chasse aux mâles, pose une seule question, décisive entre toutes : qu'est-ce qu'une femme dans les yeux des hommes du XXIe siècle ? Tenter d'y répondre nous plonge au coeur d'une des plus profondes contradictions de la modernité.
Durée:8h. 11min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20175
Résumé: Dans son nouveau livre, Tout à fait homme, Barbara Polla nous parle des hommes d'ici et d'aujourd'hui. Elle les a écoutés sans préjugés, avec une immense curiosité, expliquer ce qui, à leurs yeux, fait l'essentiel. Le désir est cet essentiel. Un désir libre, vigoureux, mais qu'ils entourent de silence, sans doute pour ne « déranger » ni l'ordre du monde, ni les femmes, ni eux-mêmes. Pourquoi n'en parlent-ils pas ? Parce que les femmes ne comprendraient pas, disent-ils. Oui, mais s'ils osaient ? S'ils osaient prendre la parole, pour gagner en liberté ?
Lu par:Pierre Biner
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68043
Résumé: Mai 1968 a affranchi la sexualité de ses tabous et de ses archaïsmes. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire, car avec cette "révolution" , les plus jeunes ont été entraînés dans une sexualité prématurée, reconnue aujourd'hui comme violente. Historienne, féministe engagée, Malka Marcovich a été témoin de ce qu'a représenté Mai 1968 pour toute une génération. Forte de cet héritage de liberté, mais aussi consciente des dérives, elle est allée à la rencontre de femmes et d'hommes qui ont souffert d'un climat d'abus sexuel, insidieux ou manifeste. Ce livre donne enfin la parole à ceux qui se sont trop longtemps tus et aborde de manière inédite un tournant fondamental dans l'histoire de nos sociétés.
Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69346
Résumé: « Les violences patriarcales sont le produit d’un système de croyances dans lequel les hommes doivent dominer. La masculinité est partout liée au pouvoir et au contrôle ; les garçons l’apprennent dans leurs familles, par les médias, leurs copains, les jeux, le sport. Et tout en apprenant qu’il faut être fort et puissant, ils apprennent aussi que ce qui est féminin vaut moins que ce qui est masculin. » « On ne naît pas homme, on le devient. » C’est en partant de ce postulat que Valérie Rey-Robert analyse la construction du genre. Selon elle, le principal problème des violences faites aux femmes est la virilité. Elle nous invite à nous questionner sur la socialisation des garçons et des filles, sur la masculinité et sa violence inhérente, sur nos stéréotypes de genre. Il appartient de déviriliser nos sociétés, pour que les hommes cessent de tuer leurs compagnes et leurs enfants, qu’ils cessent de se tuer entre eux, qu’ils cessent de s’automutiler. Ceci ne pourra passer que par un grand travail de prise de conscience et d’éducation. Une problématique qui nous engage toutes et tous.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:12839
Résumé: Don Miguel nous indique ici comment guérir nos blessures émotionnelles par le pardon, l'amour et la vérité. Par sa richesse en histoires et allégories, cet ouvrage ne s'adresse pas qu'au mental, mais touche le coeur et la conscience profonde.
Durée:18h. 44min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:32073
Résumé: Fruit du travail d'une équipe de sexologues américains, ce dictionnaire recense, commente et explique tout ce qui peut exister en matière de perversions et pratiques amoureuses. Dans un langage clair et précis, il décrit les pratiques, leur histoire, les risques qu'elles peuvent faire courir à leurs adeptes.
Durée:6h. 49min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:15806
Résumé: Alors que les phénomènes de violence paraissent de plus en plus prégnants dans l'actualité quotidienne, cet ouvrage cherche à en comprendre les logiques et à en préciser les limites. Parler de la violence n'a guère de sens tant ce vocable réunit des phénomènes très différents et des manifestations plurielles. L'auteur ambitionne de les passer en revue. Pour autant, il s'agit de mettre à nu les logiques communes d'adhésion à la violence (pourquoi devient-on violent ?), de déroulement des violences (comment s'opère le passage à l'acte ?) et de transformation de ces phénomènes (la violence évolue-t-elle ?).
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:36947
Résumé: Camille, Luc, Hélène ou Henri n’y arrivent plus. Le policier allergique aux caresses, la scénariste qui ne prend pas de plaisir, la prof de piano vierge à 27 ans ou le PDG qui n’a plus d’érection se rendent chez la sexologue Romy Steiner pour (ré)apprendre à expérimenter, à jouer et à désirer. Elsa Fayner choisit de raconter ces parcours et suit huit patients pendant toute une année. Sans juger ni médicaliser leurs maux, Romy Steiner leur donne les mots et les gestes dont ils ont besoin pour se réconcilier avec leurs corps. A travers ces huit histoires, ce sont les mystères de notre sexualité, blocages, fantasmes, pulsions violentes ou frissons d’infidélité, qui s’incarnent. Une année riche en enseignements pour la journaliste et la sexologue qui, de confidences en congrès de médecine, affrontent elles aussi cette question : comment définir sa propre liberté sexuelle dans une société où l’abondance de choix complexifie, pour le pire, mais aussi le meilleur, l’apprivoisement du désir.
Durée:6h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72876
Résumé: Après avoir supporté les journées à rallonge, le salaire de misère et les humiliations pour réaliser son rêve, Joséphine Ikeda, fille de restaurateurs japonais exilés en Bretagne, est devenue cheffe de partie poisson dans un restaurant étoilé de Paris, une spécialité largement masculine. Un jour, à la fin d'un dîner, son chef la renvoie, provoquant chez elle une perte partielle de l'audition
Durée:4h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:66283
Résumé: Des aphrodisiaques au foodporn, découvrez les liens étroits entre gastronomie et érotisme à travers un ouvrage ludique et grand public. Saviez-vous que les huîtres ont pendant longtemps été associées au plaisir sexuel ? Que le chocolat était vu par les amants de la comtesse Du Barry comme un stimulant ? Que les premiers restaurants de Paris ont ouvert au xixe siècle dans le quartier " chaud " de la capitale ? Potion de l'Antiquité ou crème Babette, cloître ou maison close, de La Grande Bouffe aux jus détox likés sur les réseaux sociaux, en quoi notre alimentation est-elle révélatrice de la sexualité d'une époque ? Mêlant anecdotes historiques, éclairages scientifiques et culture populaire, des aphrodisiaques jusqu'au foodporn et #balancetonporc, l'auteure dresse la grande fresque de l'idylle entre gastronomie et érotisme.
Durée:1h. 9min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48098
Résumé: Pierre et Manon sont pauvres. Ils font des documentaires avec rien et ils vivent en faisant des petits boulots. Pierre rencontre une jeune stagiaire, Elisabeth, et elle devient sa maîtresse. Mais Pierre ne veut pas quitter Manon pour Elisabeth, il veut garder les deux. Un jour Elisabeth, la jeune maîtresse de Pierre, découvre que Manon, la femme de Pierre, a un amant. Et elle le dit à Pierre… Pierre se retourne vers Manon parce que c’est elle qu’il aime. Et comme il se sent trahi, il implore Manon et délaisse Elisabeth. Manon, elle, rompt tout de suite avec son amant. On peut supposer que c’est parce qu’elle aime Pierre.
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:19724
Résumé: Faisant suite à J'ai tué Schéhérazade et écrit avec la même verve, ce livre de Joumana Haddad dénonce le système patriarcal qui sévit dans le monde arabe et qui s'enracine dans les trois religions monothéistes. En discriminant la femme au sein de la famille et dans la vie sociale, ces religions n'ont pas seulement favorisé le machisme mais l'ont aussi institutionnalisé et sacralisé. Machisme qui, sous les apparences de la force, de la confiance en soi, de l'aplomb, de la fierté individuelle ou clanique, traduit au contraire un profond sentiment d'insécurité et des peurs irrationnelles. En ce temps de grands bouleversements politiques dans cette région du monde, l'auteure insiste, en mariant confidences, réflexions, traits d'humour et échappées poétiques, sur cette idée que les luttes engagées ces deux dernières années pour la liberté et la dignité n'aboutiront à rien sans l'affirmation progressive d'une "nouvelle masculinité" arabe, c'est-à-dire sans l'établissement d'un rapport radicalement différent entre l'homme et la femme - et entre chacun d'eux et son propre corps.