Contenu

Soleil à coudre

Résumé
Tu seras seule dans la grande nuit. Telle est la prophétie énoncée de longue date par Papa à la toute jeune fille qu'on appelle Tête Fêlée. Papa, qui n'est pas son vrai père, est aux ordres du pire bandit de la ville ; Fleur d'Orange, sa mère, n'a que son corps à vendre. Dans la misère d'un bidonville haïtien, Tête Fêlée observe les adultes — leur violence, leurs faiblesses, leurs addictions... et tente de donner corps à ses fantasmes d'évasion. Souvent seule entre ses quatre murs sales, elle recommence inlassablement une lettre à la camarade de classe dont elle est amoureuse, cherchant les mots qui ne trahiraient ni ses rêves ni sa vérité. Une fable cruelle gonflée de poésie, de désir et de sang, où la naïveté d'une enfance impossible se cogne à la crudité sans pitié du monde.
Durée: 3h. 9min.
Édition: Arles (Bouches-du-Rhône), Actes Sud, 2021
Numéro du livre: 72214
Collection(s): Domaine français

Documents similaires

Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19944
Résumé: Alors qu'il semble enfin devoir connaître le succès, Pedro, jeune comédien haïtien en tournée à l'étranger, se jette du douzième étage d'un immeuble. Dans son pays natal, deux amis tentent alors de comprendre les raisons qui ont conduit au suicide un homme que le terrifiant mélange du social et de l'intime a transformé en plaie ouverte. Au point de le contraindre, pour être lui-même, à devenir tous les autres, sur la scène comme dans la vie. Et à signer de sa disparition l'échec de la poésie et du langage à combler la faille qui sépare la lettre du réel.
Durée:4h. 46min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17696
Résumé: Jeune avocat d'affaires dévoré d'ambition, Mathurin D. Saint-Fort a voulu oublier ses origines pour se tenir désormais du meilleur côté possible de l'existence. Jusqu'au jour où fait irruption dans sa vie Charlie, un adolescent en cavale après une tentative de braquage, qui vient demander son aide au nom des attachements à leur même village natal. Débusqué, contraint de renouer avec le dehors, avec la douleur du souvenir et la misère d'autrui, l'élégant Mathurin D. Saint-Fort embarque, malgré lui, pour une aventure solidaire qui lui fait re-traverser, en compagnie de Charlie et de quelques autres gamins affolés, les cercles de la pauvreté, de la délinquance, de la révolte ou de la haine envers tout ce que lui-même incarne...
Durée:4h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36128
Résumé: Belliqueuse, une jeune Haïtienne, a tenté de traverser la mer des Caraïbes pour rejoindre les Etats-Unis. De retour forcé sur sa terre natale, elle est contrainte de s'installer sur un lieu réservé aux clandestins et de faire adopter ses deux filles. Bélial est envoyée en France et Luciole part pour l'Amérique du Nord. Devenues adultes, les deux femmes reviennent en Haïti. Premier roman. ©Electre 2017
Durée:5h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14067
Résumé: Vers le Sud est un recueil d'histoires entrelacées qui forment un roman. Plusieurs personnages reviennent, comme Fanfan, double de l'auteur adolescent, qu'on avait déjà croisé dans Le Goût des jeunes filles. Mais ce qui crée l'unité profonde du livre, c'est le thème. Dans toutes les histoires, on retrouve un attrait vers le Sud, c'est-à-dire Haïti et ses corps noirs. Attrait souvent inexprimé, et d'autant plus fort. Le propriétaire d'un café de Brooklyn s'établit à Port-au-Prince et y embauche des gigolos pour séduire sa clientèle féminine. Une Américaine loue une maison bleue qui ressemble à une peinture naïve où elle va faire de troublantes découvertes. La fille d'un maître séduit un esclave. Un roman sensuel, troublant, sur l'attirance des chairs.
Durée:8h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20660
Résumé: La nonchalance est une affaire de connaisseur. "J'étais devenu un spécialiste mondial de la sieste", nous révèle Dany Laferrière dès le début de son livre. Cela n'interdit pas de lire et de réfléchir - la sieste y est, au contraire, propice. Elle permet aux pensées de jaillir, s'attachant aux petites et aux grandes choses, aux rêves et aux lectures. Dany Laferrière nous parle d'Obama et de l'Histoire, de ses premières amours nimbées d'un parfum d'ilang-ilang, de Salinger et de Borges, de la guitare hawaïenne, du nomadisme et de la vie - car cet Art presque perdu de ne rien faire est, ni plus ni moins, un art de vivre.
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16740
Résumé: L'Enigme du retour (référence au livre de V.S. Naipaul, L'Enigme de l'arrivée, mais aussi au tableau de Giorgio De Chirico portant le même titre) est le grand roman de la maturité de Dany Laferrière. On y retrouve son personnage de l'écrivain qui ne fait apparemment rien que prendre des bains dans son appartement à Montréal. Un matin, on lui téléphone : son père vient de mourir. Son père qui, dans un parallèle saisissant, avait été exilé d'Haïti par le dictateur Papa Doc, comme le narrateur, des années plus tard, l'avait été par son fils, le non moins dictatorial Bébé Doc. C'est l'occasion pour le narrateur d'un voyage initiatique à rebours...
Durée:4h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15154
Résumé: Submergé par le désir soudain de s'adresser à une inconnue aperçue dans l'assistance d'un colloque auquel il participe, un écrivain affronte la difficulté de faire, à bientôt cinquante ans, ses premiers pas sur les territoires du discours amoureux... Faute d'un "savoir-dire", il se résout à faire par écrit à la jeune femme une déclaration en forme de récit : celui de l'expérience fondatrice qu'il vécut, à vingt ans, dans le commerce de trois "Aînés" : "l'Historien", "l'Etranger" et Raoul. Tous les soirs, sous le grand arbre d'une cour de Port-au-Prince, entre café et rhum, ces trois réfugiés de la vie se métamorphosaient en conteurs des grands chemins pour réinventer le roman de leurs vies. Et lui, le plus jeune. que, pour moquer son innocence, les Aînés appelaient "l'Ecrivain", observait, fasciné, la manière dont ces perdants magnifiques, amants menteurs et authentiques hommes blessés, s'arrangeaient, entre affabulation et mémoire, pour poursuivre leurs rêves ou en faire le deuil...
Durée:3h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13081
Résumé: Mot de l'éditeur : Haïti est le pays des sept chemins, des sept croix, de toutes les vérités. Pour sonder les profondeurs d'un problème, il faut frapper à plus d'une porte. C'est ce que disent les vieux qui ont assez vécu. Eux au moins peuvent se permettre d'afficher la prétention de bien connaître ce pays. Tout est anormal en Haïti. L'une de mes clientes s'était réveillée un matin avec une jambe grosse comme un tronc de mapou. Je lui avais conseillé d'aller voir les médecins cubains réputés pour leur maîtrise de la science de guérir. Après maintes analyses, les médecins ont déclaré que sa jambe était irrécupérable. Sa famille, faisant fi de cette conclusion, l'a récupérée à l'hôpital. Deux semaines après, la bonne femme affichait une forme de marathonienne. Elle avait utilisé le chemin de rechange. C'est ça, Haïti. Il faut retourner toutes les cartes avant d'abandonner la partie. J'ai pris la décision de porter ma peine devant le tribunal des invisibles. Lucien est bien mort. Je le sais. Une balle ne pardonne pas. Mais le cas de Fresnel est différent et permet des suppositions. Il peut être en prison ou mort. Si c'est la deuxième hypothèse qui prévaut, je ne serai en paix que le jour où je saurai comment. De toute façon, aucun secret n'est inviolable à Port-au-Prince. Il faut simplement savoir comment s'y prendre. J'irai, s'il le faut, avec des pincettes, à la rencontre de la vérité, si interdite soit-elle.
Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15053
Résumé: Dans Un archipel dans mon bain, Jean-Euphèle Milcé lie, à travers les vies de Marie Raymonde et d'Evita, la Suisse (Genève) et le monde insulaire (Ouessant et Haïti). Une recherche des origines et de cette île, Haïti, le pays mal et tant aimé. Si L'Alphabet des nuits (13081 C à la BSR) a touché ses lecteurs par un portrait sombre et désespéré d'Haïti, Un archipel dans mon bain renoue avec l'espoir. Celui d'une femme qui a cherché ses racines, trouvé l'amour à Genève et décidé de rejoindre le pays originel, dont elle n'a aucun souvenir. Là-bas, elle recevra l'enfant que la vie ne lui a jamais donné.
Durée:4h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13863
Résumé: Au coeur de ce récit, il y a l'enfance. Celle d'un petit garçon passant ses vacances chez Da, sa grand-mère, et accompagné de la chaleureuse vigilance de ses tantes. Un peu de fièvre, et le voici privé de jeux avec ses camarades. Alors il reste sur la terrasse de bois, à côté de Da qui se balance dans le rocking-chair, avec toujours une tasse de café à portée de la main pour les passants et les voisins.
Durée:7h. 43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:23593
Résumé: Au sens génétique, culturel, politique, voire éducatif, le métissage est en passe de devenir le principal moteur de l'Histoire, à l'heure où la mondialisation rend les êtres humains de plus en plus communicants entre eux. Le métissage s'affirme partout comme le mode de fonctionnement de l'imaginaire des Etats, des groupes et des individus qui les composent. Sur les bobines de ce général métier à métisser, j'ai enroulé la trame singulière de mon itinéraire de poète et de romancier. Les textes réunis dans ce volume n'ont pas été mis bout à bout, de façon expéditive. Ils ont entre eux des liens évidents. L'histoire de mes formes d'esprit et de sensibilité précède - par coups de sonde et comme force d'appoint- le roman-fleuve de ma traversée du vingtième siècle. Les souvenirs de mes rencontres avec Césaire, Breton, Mabille, Senghor, Lopes, Guillén, Che Guevara, à travers des confidences et des révélations serpentent au long de petits essais et de trois entretiens qui confient à l'imprimé la spontanéité de l'humour et de l'instantanéité pris sur le vif. Ces textes examinent donc les mythes et les réalités, les faits et les rêves qui, de 1945 à nos jours, ont irrigué mon aventure humaine, en synergie avec la substance chaude, folle, dramatique, malgré tout exaltante et épique, de la fin de siècle et de millénaire que l'Histoire fait aux diverses humanités de la planète ...
Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31719
Résumé: Cinq jeunes gens à l'orée de l'âge adulte rêvent en vain d'avenir dans le misérable quartier de la rue de l'Enterrement, proche du grand cimetière où même les morts doivent lutter pour se trouver une place. Confrontés à la violence des rapports sociaux et aux dégâts causés par des décennies d'occupation militaro-humanitaire dans leur pays placé sous contrôle de la communauté internationale, ils n'ont pour viatique que le fantasme d'improbables révolutions, les enseignements du "petit professeur" et de sa vaste bibliothèque, ou les injonctions de man Jeanne, farouche gardienne des règles d'humanité élémentaires - règles que bafouent allègrement les nantis et les représentants interchangeables des ONG planétaires. Ces derniers, le soir venu, aiment à s'encanailler au "Kannjawou", un bar local aussi pittoresque qu'authentique aux yeux de visiteurs décomplexés et surentraînés à détourner résolument le regard de l'enfer ordinaire que vit un peuple simplement occupé à ne pas mourir. Dans la culture populaire d'Haïti, le mot kannjawou désigne, à l'origine, la fête, le partage. Mais à quelles réjouissances songer quand la souffrance, qui fait vieillir trop vite, accule à la résignation jusqu'à détruire la solidarité des communautés premières ? En convoquant avec éclat la dimension combative dont toute son oeuvre porte la trace ardente, Lyonel Trouillot met ici en scène la tragédie d'un pays qui, sous la férule d'enjeux qui ne sont pas les siens, pris en otage par les inégalités, les jeux de pouvoir et la précarité, dérive dans sa propre histoire, privé de tout projet collectif rédempteur.