Contenu

À l'amour à la mort

Résumé
En sept récits, la mort rencontre l’amour. Histoires de drames et de ce qu’on en fait, de loyautés et de culpabilités, d’attachements et d’émancipations, de détournements et de réinventions. Il faut être deux pour danser le tango et langoureusement, l’amour et la mort nous emmènent dans leur farandole sans merci, où l’une tend des croche-pattes à l’autre, qui lui décroche un uppercut dans sa chute. Cela donne des deuils volés et des jeunes filles enlevées, des héritiers esseulés et des hommes objectifiés, des liaisons suicidées et des amitiés négligées, des Orientales à émanciper, des âmes sœurs à réincarner et des corps à exhumer. Comme souvent avec l’amour, cela semble compliqué. Attendez donc que la mort s’en mêle
Genre littéraire: Nouvelle
Durée: 5h. 7min.
Édition: Sainte-Croix, B. Campiche, 2022
Numéro du livre: 71986
ISBN: 9782882414755

Documents similaires

Durée:2h. 9min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:66527
Résumé: Le 1er janvier 1892, Guy de Maupassant se trancha la gorge à l'aide d'un coupe-papier. Bien qu'il n'en gardât qu'une blessure sans gravité, le maître de la nouvelle réaliste ne pouvait qu'évoquer ce thème de la mort volontaire dans ses écrits. Les huit nouvelles qui composent ce recueil en sont le saisissant témoignage. Trahison amoureuse, désillusion, humiliation ou solitude... peuvent aisément être invoquées comme causes du mal-être. La prise de conscience soudaine de la vacuité de l'existence peut aussi aboutir à ce geste irréversible. Comme ce comptable, monsieur Leras, heureux le matin, retrouvé pendu à un arbre du bois de Boulogne le soir. La confrontation du bonheur des autres avec la monotonie de sa propre vie lui fut insupportable. Geste parfois inexplicable aux yeux d'autrui, le suicide trouve aussi ses raisons dans les petits chagrins, voire dans une simple indigestion, comme l'explique cet homme qui a intenté à sa vie dans une lettre adressée? à lui-même. Le thème du miroir chez Maupassant trouve dans ces nouvelles traitant du suicide un sens nouveau : l'on traverse le miroir que nous tend la société ou celui que nous tendons à nous-mêmes... pour passer de l'autre côté.
Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72008
Résumé: Quand, un beau matin de juin, Rachel apprend qu’Adèle, son amie de toujours, s’est pendue chez elle, elle se sent à la fois assommée et allégée. Une réaction à l’image de cette amitié tumultueuse qui a toujours provoqué en elle un mélange de fusion et de malaise profond. À partir de cette ambivalence, Rachel mène l’enquête et s’interroge sur ce qui a pu mener une fille aussi parfaite qu’Adèle, brillante mathématicienne et mère d’un jeune garçon, à se supprimer aussi violemment à 46 ans. À travers cette amitié au long cours, c’est un roman d’apprentissage à deux têtes qui se déploie, où l’orientation scolaire détermine bien plus qu’un cursus en façonnant l’intelligence et toute une existence, les relations familiales et amoureuses, la maternité, l’ambition et le rapport au monde... Notamment quand on est une femme et qu’on s’attaque au territoire des hommes.
Durée:2h. 42min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:32769
Résumé: Une série de nouvelles sur le thème du couple classique de la jeune fille et du séducteur d'âge mûr.
Durée:6h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75746
Résumé: Automne 1977, Clémence, treize ans, est venue aider au déménagement de sa grand-mère, veuve depuis peu. La présence attendue de Vincent, son oncle, semble électriser tout le monde. Vincent, cet homme à femmes, commissaire-priseur de renom, l'adolescente en est amoureuse ; cinq ans plus tard, elle en devient la maîtresse occasionnelle. Une fois sue, cette aventure ébranle la famille, et c'est vers Clémence que vont les reproches. Question d'époque ? Suivant sur plusieurs décennies le fil de cet événement aux longs retentissements, Pascale Kramer ausculte les sensibilités amoureuses de trois générations d'épouses, mères et filles. Avec l'art qu'on lui connaît pour mettre en scène nos inévitables ambiguïtés, elle explore l'esprit de chaque époque à travers le prisme des femmes et de leur part active dans l'évolution de leurs relations avec les hommes, ses excès comme ses indulgences.
Lu par:Emilie Berger
Durée:5h. 11min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68309
Résumé: À Genève, autour d’une tasse de thé, quatre amies célibataires bavardent et commencent à se raconter tour à tour leur vie. Marie, Régine et les autres ne sont pas des célibataires pures et dures, qui vont faire des discours théoriques sur le célibat, ce sont des femmes blessées par la vie, qui toutes ont été amoureuses dans leur jeunesse. Mais ces jeunes femmes amoureuses ont été déçues, abandonnées ou trompées. Leurs récits ne sont pas tristes : il y a de la nostalgie certes, mais pas d’aigreur, pas de rancune ; ces récits autobiographiques sont vivants et très descriptifs. Le lecteur se retrouve entraîné dans la vie quotidienne de ces femmes de la Genève du 19e siècle, femmes plutôt aisées mais originales et à la personnalité bien trempée.
Lu par:Gérald Bloch
Durée:6h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69673
Résumé: Lorsqu’une femme claque la porte et s’en va, elle emporte le monde avec elle. Adem Naït-Gacem l’apprend à ses dépens. Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, l’instituteur abandonne ses élèves et, tel un don Quichotte des temps modernes, livré aux vents contraires de l’errance, quitte tout pour partir sur les chemins. Des rencontres providentielles jalonnent sa route : nain en quête d’affection, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d’esprit le renvoient constamment aux rédemptions en lesquelles il refuse de croire. Jusqu’au jour où il est rattrapé par ses vieux démons. À travers les pérégrinations d’un antihéros mélancolique, flanqué d’une galerie de personnages hors du commun, Yasmina Khadra nous offre une méditation sur la possession et la rupture, le déni et la méprise, et sur la place qu’occupent les femmes dans les mentalités obtuses.
Durée:8h. 25min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:15250
Résumé: Paradoxalement, le féminisme le plus radical coexiste aujourd'hui, en Europe et aux Etats-Unis, avec les comportements féminins les plus conformistes. La militante acharnée, animée par un désir féroce d'égalité s'oppose à la bonne mère de famille, femme au foyer. Pourtant faut-il systématiquement opposer ces deux extrêmes ? Ce sont souvent les mêmes femmes qui se trouvent tiraillées entre exigences de justice et aspiration au bonheur. L'harmonie de la cité est indissociable de la place de la femme et de l'amour dans la société. L'homme est un être de passions, qui ne se conçoit pas sans sentiments amoureux et sans les êtres qui luisont propres. S'appuyant sur cette pensée rousseauiste, Claude Habib aborde tour à tour des thèmes aussi variés que la pudeur, la faiblesse, le sado-masochisme, le viol, l'engagement, le féminisme ou les lois du marché amoureux, et nous persuade, avec les partis pris audacieux et le style plein de verve qui sont les siens, que la différence des sexes n'est pas synonyme d'inégalité. Face à la guerre des sexes, il était urgent de repenser l'entente amoureuse.
Durée:6h. 36min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:65325
Résumé: Elles sont neuf : Rose Lammoreaux, Janice Hart, Millie Darvey, Kim Radigue, Annie Léandre, Bérangère Oram, Laura Elms, Diane Lenoix, Camilla Kesher. Neuf femmes qui tentent d’échapper à l’asphyxie et de se soustraire aux clichés attachés à leur genre. Chacune fomente dans son coin une mutinerie sans savoir qu’au même moment, une autre est en train d'en faire autant, à sa manière. Toutes aspirent à une sorte d’absolu. Mais c’est sans compter avec la fantaisie de l’auteure, laquelle se plaît à bousculer leur destin.
Durée:27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70037
Résumé: Le narrateur accomplit un voyage dont il avait le projet depuis longtemps : se rendre sur la tombe de Patricia, une jeune femme qu’il a connue durant quelques semaines bien des années auparavant ; une histoire aux contours fragiles dont on devine, tout au long du récit, le profond impact dans la vie de l’auteur. Pourquoi ce voyage lui est-il nécessaire après tout ce temps ? Pour lui ? Pour les parents de la jeune femme ? Que comprendre à ce qui ne peut l’être et qui pourtant abîme pour toujours ? La force de l’écriture réside dans ce qui demeure au fond du lecteur une fois la dernière page tournée. Un récit puissant qui remue…
Durée:4h. 7min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67302
Résumé: En mai 1987, une femme décide de faire de sa maison parisienne son tombeau. Mais avant cela, elle veut parler, raconter sa vie. Elle compose un numéro au hasard. Pendant deux heures, Sophie, madame Tout-le-monde, parlera avec Yolanda, mieux connue sous le nom de Dalida.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:36706
Résumé: " Tu fais quoi à Noël ? - Moi je me suicide, et toi ? " Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais, à quarante-cinq ans, c'est ma meilleure option. Ce n'est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j'abandonnais mari et enfants. Je n'ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer. Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi. Deux mois c'est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait. Célibataire, peu d'amis, plus de parents, Sylvie Chabert est persuadée que sa vie ne mène à rien et veut mettre fin à ses jours. Mais une série d'événements imprévus contrarie son plan. Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année ! est un antidote à la solitude, un hymne à la vie, une comédie salutaire et impertinente.
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37771
Résumé: Histoire de Jonas Ebeneser, un homme de 49 ans, divorcé, hétérosexuel, et qui n'a qu'une passion : restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise, et celle-ci s'avère profonde. Pour éviter tout geste désespéré, il se met en route pour un voyage sans retour à destination d'un pays abîmé par la guerre, avec sa caisse à outils pour tout bagage.