Contenu

Poèmes de l'ermitage

Résumé
Ce qui frappe, à la lecture de ses poèmes, c’est son naturel et sa sincérité. Et cependant les vers de Ryôkan renferment, dans la fluidité des images et des rythmes, l’essentiel d’un traité de bouddhisme et de vie qu’il aurait jugé trop rigide et qu’il n’était donc pas disposé à écrire, se voulant avant tout vivant et détaché, alternant retraites et pérégrinations, quitte à s’octroyer, de temps à autre, le plaisir des rencontres amicales et des franches rigolades. Le détachement bien compris, loin d’empêcher l’existence, l’enrichit en combinant le trop fameux savoir lâcher prise et le trop méconnu savoir être en prise...
Genre littéraire: Poésie
Mots-clés: Bouddhisme zen
Durée: 2h. 5min.
Édition: Paris, Le Bruit du temps, 2017
Numéro du livre: 70463
ISBN: 9782358731102
CDU: 294

Documents similaires

Lu par:Cathy Spicher
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31721
Résumé: Maître zen, imprégnée de civilisation japonaise dans ce qu'elle a de meilleur, mais également femme de son temps et de grande culture, Shundô Aoyama porte dans cet ouvrage exceptionnel, un regard lucide et compassionné sur la condition humaine, qui touchera toute personne en quête de vérité. Elle nous parle directement de coeur à coeur, pour reprendre une expression classique du zen - de ce qui est essentiel : comment trouver le bonheur dans cette vie. A travers des anecdotes du quotidien, des histoires de la tradition bouddhique et des souvenirs personnels, elle nous rend naturellement accessible la sagesse du Zen.
Durée:13h.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:18426
Résumé: Questions zen offre un vin ancien dans de nouvelles outres. L'ouvrage reflète l'impact du Zen sur des Occidentaux - leurs diverses réactions personnelles - au sein de leur milieu culturel. Il répond à leurs questions anxieuses, leur recherche de preuves et leurs doutes informulés. Ce livre permet également au lecteur de participer, par sa médiation, aux sesshins, ces retraites d'entraînement intensif, qui sont le coeur de la discipline, et il donne plus qu'un aperçu de l'émerveillement et de la joie de l'éveil. Le Zen présenté ici parlera directement à nos contemporains, avec les accents familiers de notre époque et de notre culture.
Lu par:Mouna Zappeli
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:4813
Résumé: Dans un langage toujours poétique et parabolique, Thich Nhat Hanh nous fait entrer dans les grands concepts du bouddhisme Zen : comment voir sa propre nature dans une tasse de thé ? Comment reconnaître l'interdépendance des choses ? Comment percevoir l'instant de l'Eveil ? Comment s'initier au langage très particulier du Zen ? A quoi sert un kong-an (une maxime de sagesse à l'apparence absurde). Il inscrit ces concepts dans la tradition occidentale et montre comment par la pratique de la Voie du Milieu, l'Homme peut accéder aux trois portes de la libération puis à l'Eveil et retrouver une spiritualité qui lui permette de s'accomplir. Le livre est suivi de 53 kong-an (encore appelés koan) d'un maître bouddhiste vietnamien du XIIIe siècle.
Lu par:Jean Frey
Durée:11h. 9min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:19584
Résumé: La pratique du zen dans la vie quotidienne. Initiation pratique dans les cent premières pages puis plus précisément bouddhique dans les trois dernières parties.
Durée:2h. 44min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:72424
Résumé: Edition abrégée d'un chef-d'oeuvre de l'époque de Heian (IXe-XIIe siècle). L'auteure appartient à la cour de l'empereur Ichijo et devient en 991 la dame de compagnie de l'impératrice Fujiwara no Teishi. Le livre se compose d'impressions sur le vif et d'historiettes sur la cour, de poésies et de quelques avis sur les contemporains.
Durée:7h. 50min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75661
Résumé: Au XVe siècle, dans le Japon médiéval, Kotaro et Hikojiro, deux intouchables, grandissent avec un seul rêve : intégrer l'escadron des jardiniers du shogun et marcher dans les pas de leur modèle, le grand moine zen, Ikkyu Sojun. Les frasques et provocations de ce moine rebelle marquent l'époque autant que ses prodigieux talents. Tout enfant, il est arraché à sa mère, suit l'enseignement rigide des monastères et connaît enfin l'éveil, lors d'une promenade méditative, lorsqu'il entend le "chant du corbeau". Suivent trente ans d'errance. Refusant les titres et les honneurs, cet électron libre poursuit son zen à lui, passe du temple au bordel, tombe sur le tard follement amoureux d'une chanteuse aveugle, écrit de sublimes poètes érotiques qu'il jette au vent... A si bonne école, comment les deux parias parviendront-ils à sortir de leur misère ?
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16053
Résumé: Si apprendre à méditer est un cheminement que même les plus grands sages suivent tout au long de leur vie, s'y exercer au quotidien transforme déjà notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Tel est le propos de cet essai très accessible, à la fois guide spirituel et philosophique et initiation concrète à la pratique de la méditation.
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18133
Résumé: Si un poète écrit sur une catastrophe à la veille d'un événement désastreux, ce n'est pas un hasard. Si le récit d'une catastrophe débute immanquablement par la veille, ce n'est pas un hasard. Chronique tenue du 10 mars au 30 avril 2011, sur la superposition des images, la mémoire des villes, le hasard, la temporalité de la description et les noms propres qui surgissent, fantomatiques, lors d'une catastrophe.
Durée:29min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:37544
Résumé: Le poète évoque pour nous les petits métiers qui mettent en leur centre l’humain et ses compétences.
Durée:3h. 3min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:33459
Résumé: Née à Beharré, au Liban, en 1937, Vénus Khoury-Ghata est romancière, traductrice, mais avant tout poète. Bien que passée d'une langue à l'autre, de l'arabe au français, elle continue pourtant à se demander : " Comment pleurer dans une langue qui n'est plus la tienne / quel nom donner aux murs non imprégnés de ta sueur ". Interrogation surprenante, tant Vénus Khoury-Ghata maîtrise les deux idiomes, mais interrogation féconde puisqu'elle ne cache pas les affrontements toniques qui résultent d'une telle coexistence conflictuelle : " J'ai raconté mon enfance en prose et en poésie, précise-t-elle, dans un français métissé d'arabe ; la langue arabe insufflant sa respiration, ses couleurs à la langue française si austère à mon goût. Je devais écarter ses cloisons étroites pour y insérer ma phrase arabe galopante, ample, baroque. Avec le recul, je pense que la langue française m'a servi de garde-fou contre les dérapages. J'ai fini par me trouver à l'aise dans son espace. Mais je continue à entendre un bruit de fers qui s'entrechoquent comme pour un duel dès que je prends la plume. Deux langues s'affrontent sur ma page et dans ma tête. " D'où le titre quasi manifeste de cette anthologie : " Les mots étaient des loups ". Car les mots sont les garants agressifs d'un conflit permanent qui convoque, et intervertit souvent, les vivants et les morts. Cependant ces mots qui allument leur mèche à on ne sait quel silex vont jusqu'à faire une escorte céleste aux pas des hommes sur terre : Que savons-nous de sable enfouis sous les pieds des caravanes devenus silice éclats de verre vénérés par les chameliers comme débris d'étoile ? "
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:30129
Résumé: Ces poèmes, cris contre la violence faite aux hommes et à la nature, expriment la nostalgie des choses évanouies avec l'enfance et d'un monde où le mot "étranger" ne signifie rien.
Lu par:Paula Viala
Durée:2h. 33min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:30475
Résumé: «Coquelicot. C'est un cri, c'est un appel, c'est un mot de joues rouges et de course folle dans les blés, de mollets piqués par les chardons, de roulades et de cul par-dessus tête dans le fossé. C'est un mot claquant, insolent, cueille-moi si tu l'oses, je me fanerai aussitôt mais regarde : je suis légion. Je pousse et je re-pousse, et dans cette flaque rouge tu ne sais plus où poser les yeux. Coquelicots, cavalcade, concours à qui sera le plus rouge, tes joues ou moi.» Tout en subtilité et profondeur, Anne Sylvestre invoque les mots qui la touchent et l'émeuvent, dévoilant à travers eux la matière même de sa vie. Entre les souvenirs ressurgis et les petits bonheurs du quotidien, entre les coulisses de la scène et les champs de son enfance, ses textes nous plongent avec émotion dans son intimité.