Contenu

Basse naissance

Résumé
Kerry Hudson est née en 1980 dans les quartiers populaires d’Aberdeen, en Écosse, d’une mère vulnérable, isolée et sans emploi, et d’un père alcoolique et absent. De centres d’accueil en bed and breakfast, sa petite sœur, sa mère et elle ont connu pendant près de vingt ans la précarité extrême, les queues le lundi matin aux caisses d’allocation, la détresse et la violence familiale. Aujourd’hui, Kerry est une femme mariée de quarante ans, qui a écrit deux romans et a voyagé de par le monde. Mais elle n’oublie pas l’enfant qu’elle a été. Dans cette autobiographie, Kerry Hudson revient avec humour et fierté sur les lieux où elle a grandi, puise dans ses souvenirs et pose un regard acéré sur les inégalités de classe actuelles et les moyens de s’élever. S’abstenant de tout jugement et sentimentalisme, elle cherche à comprendre, à donner voix aux exclus et aux invisibles dont elle a un jour fait partie. Basse naissance est un texte courageux sur la pauvreté, un récit aussi drôle que bouleversant sur l’urgence pour les personnes déclassées de reconquérir leur histoire.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 8h. 13min.
Édition: Paris, P. Rey, 2020
Numéro du livre: 69573
ISBN: 9782848767864
Collection(s): Roman étranger
CDU: 301

Documents similaires

Durée:8h. 33min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68450
Résumé: Cette remarquable biographie du père Joseph Wresinski a été présentée par l’auteur au Conseil économique, social et environnemental le 17 octobre 2014, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère. Avec brio, Georges-Paul Cluny introduit le lecteur dans la pensée et la spiritualité du « Père Joseph ». Cette dernière permet de comprendre pourquoi, après être sorti de l’extrême misère de son enfance, devenu prêtre, le fondateur d’ATD-Quart Monde acceptera de partager à nouveau la vie des exclus et portera leur voix jusqu’aux plus hautes instances politiques nationales et internationales. Toute sa vie, ancrée dans une lecture de l’Évangile, le Père Joseph vivra avec les personnes « les plus pauvres », non pour les aider mais pour « être avec » elles. Jusqu’au bout, il défendra « l’homme pauvre » à la dignité intacte, alors que les regards soupçonneux, méprisants qu’il subit constamment ne peuvent que l’humilier. C’est cette vision de l’homme qui a fait évoluer les sociétés et bouger des politiques. Dans une très belle préface, Michel Rocard écrit : « Des hommes qui voulaient soulager la misère, j’en ai connu, et non des moindres ! Mais d’homme qui, connaissant comme lui ce champ de la blessure humaine, voulait la détruire, je n’en ai connu qu’un : lui. »
Durée:11h. 3min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:21170
Résumé: "La propagation généralisée de la misère et de l'indigence est un scandale social évidemment inadmissible, surtout dans des sociétés parfaitement à même de l'éviter, constate Majid Rahnema. Et la révolte viscérale qu'elle suscite en chacun de nous est tout à fait compréhensible et justifiée. Mais ce n'est pas en augmentant la puissance de la machine à créer des biens et des produits matériels que ce scandale prendra fin, car la machine mise en action à cet effet est la même qui fabrique systématiquement la misère. Il s'agit aujourd'hui de chercher à comprendre les raisons multiples et profondes du scandale. C'est cette recherche qui m'amène aujourd'hui à montrer combien une transformation radicale de nos modes de vie, notamment une réinvention de la pauvreté choisie, est désormais devenue la condition sine qua non de toute lutte sérieuse contre les nouvelles formes de production de la misère."
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12428
Résumé: "Me voici devant une question paradoxale : en Europe et dans les pays riches, on n'arrive pas à jouir de la vie, alors que chez les plus pauvres, on est épanoui, et chaque minute apporte la simple joie d'exister."
Lu par:Julie Pillot
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:28439
Résumé: Accueillie dans ce monde par une flopée d'injures, la petite Janie Ryan est vite projetée au milieu de cris, de fumées de cigarettes, de vapeurs d'alcool, mais aussi de beaucoup d'amour. Dans une langue saisissante et originale, elle remonte à ses premiers jours pour nous raconter sa jeunesse écossaise, de centres d'accueil en HLM minables et autres bed and breakfasts douteux... Alcool, drogue, fins de mois difficiles et beaux-pères de passage : rien ne lui est épargné. Mais, toujours prête à en découdre, Janie se débat, portée par un humour féroce et la rage de se construire une vie correspondant à ses attentes.
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:10991
Résumé: Le thème abordé ici est celui de la Résilience : cette capacité que l'on a à vivre ou survivre en dépit des obstacles. Borys Cyrulnik nous démontre ici, à partir de l'étude de plusieurs cas cliniques, que c'est dans cette difficulté que l'être humain progresse et se construit. Un livre écrit dans un langage simple, avec tendresse et parfois même avec humour.
Durée:7h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:13494
Résumé: Ceux qui surmontent un traumatisme éprouvent souvent une impression de sursis qui démultiplie le goût du bonheur et le plaisir de vivre ce qui reste encore possible. Olga a subi une blessure physique et psychique grave à l'âge de 18 ans. Elle a tout juste commencé de vivre que déjà il lui faut apprendre une autre manière d'être au monde. En puisant dans ses ressources intellectuelles et physiques, elle a utilisé ce que son entourage lui proposait afin de devenir une autre. L'homme qu'elle a épousé a conjugué sa manière d'aimer avec cette femme particulière. Et l'enfant qui naîtra de cette union devra s'attacher à ces parents singuliers dont il recevra un héritage psychique hors du commun.
Durée:16h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:30600
Résumé: Près d'un milliard de personnes vivent avec moins de un dollar par jour. Les politiques destinées à lutter contre la pauvreté semblent souvent incapables d'améliorer leurs conditions de vie. Cet échec pourrait-il être dû aux failles des théories qui sous-tendent ces programmes plutôt qu'au caractère écrasant de la tâche ? C'est cette hypothèse que défend cet ouvrage. Les experts ont pris l'habitude de décider à la place des pauvres de ce qui est bon pour eux sans prendre la peine de les consulter. Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo ont initié la démarche inverse. À distance des réflexes partisans, ce livre aborde ainsi le défi du combat contre la pauvreté comme une série de problèmes concrets qui, une fois correctement identifiés et compris, peuvent être résolus un à un.
Durée:1h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69978
Résumé: Zoé vit avec sa mère, sa soeur et son chien Jean-Louis. Ils sont heureux, même si l'huissier vient régulièrement saisir des affaires pour payer leurs dettes. Mais cette fois, il emmène Jean-Louis. Zoé, qui jusque-là avait tout accepté, se révolte. Aidée de ses amis, elle se bat pour racheter son chien. Un roman abordant le thème de la pauvreté.
Durée:4h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37570
Résumé: À Port-au-Prince, la violence n’est jamais totale. Elle trouve son pendant dans une « douceur suraiguë », douceur qui submerge Francis, un journaliste français, un soir au Korosòl Resto-Bar, quand s’élève la voix cassée et profonde de la chanteuse, Brune. Le père de Brune, le juge Berthier, a été assassiné, coupable d’être resté intègre dans la ville où tout s’achète. À l’annonce de la mort de ce père qui lui a appris à « ne jamais souiller son regard », la raison de sa fille a manqué basculer. Six mois après cette disparition, tout son être refuse encore de consentir à la résignation. Son oncle Pierre n’a pas non plus renoncé à élucider ce crime toujours impuni. Après de longues années passées à l’étranger, où ses parents l’avaient envoyé très jeune – l’homosexualité n’était pas bien vue dans la petite bourgeoisie –, il vit reclus dans sa maison, heureux de rassembler ses amis autour de sa table les samedis. [Source: S. Wespieser, 2018]
Durée:5min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:37712
Résumé: Tous les soirs, un petit garçon dort avec sa maman dans un appartement différent. Après l'école, il l'attend à la bibliothèque pour qu'elle l'emmène vers leur destination nocturne. Femme de ménage, sans domicile, cette maman termine sa tournée par une agence immobilière où elle trouve les clés d'appartements vides.
Durée:4h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36952
Résumé: Floretta, un joli prénom qui sent le printemps et les fleurs sauvages, qui rappelle la fraîcheur de l’aube ou la vêprée crépusculaire. Donner ce prénom à un enfant, c’est lui promettre un avenir radieux, le doter d’une aérienne insouciance, un peu comme celle des fleurs qui, année après année, s’épanouissent au gré des cycles de la nature. La petite Floretta, à peine éclose à la vie, n’a pas pu goûter à tous les augures de son gracieux prénom. Un matin où elle gigotait joyeusement au fond de son berceau, une boule de feu en folie s’est jetée sur son visage innocent, mettant fin, en quelques secondes, à l’espérance d’une existence sereine. Depuis lors, Floretta n’a cessé de faire face à la douleur, à l’adversité et à des regards malveillants. Mais elle a tracé son chemin envers et contre tout pour faire en sorte que les larmes ne soient pas ses seules compagnes. Sa volonté, son désir d’exister et sa détermination l’ont accompagnée dans un combat de chaque instant. Cruelle, la vie lui a joué beaucoup de mauvais tours, comme si elle s’acharnait sur les plus déchirés. Pourtant un jour, le chemin de Floretta a croisé celui d’un homme d’exception qui, peu après leur rencontre, lui a déclaré son amour en lui murmurant tendrement : « Ma fleur ». Ca rimait avec bonheur. [Par Emmanuelle de Riedmatten]
Lu par:Joëlle Mezza
Durée:7h. 47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75197
Résumé: Le présentateur cherche à faire mentir les idées reçues à son égard et encourage à ne pas s'apitoyer sur les bonheurs perdus.