Contenu

La saison des pluies

Résumé
Plus d’un roman de Graham Greene compte au rang des chefs-d’œuvre de langue anglaise du XXe siècle. Tel est le cas d’Un Américain bien tranquille, de Notre agent à La Havane (chacun citera ses préférés) et de bien d’autres encore. Cette Saison des pluies fait partie de la liste considérable des livres de Greene qui ont cette caractéristique commune de nous distraire tout en nous forçant – c’est une aubaine – à réfléchir. Ici, Greene, à travers Querry, architecte comblé qui décide de tout quitter pour se rendre au cœur de la forêt congolaise, dans une léproserie, pose la question de la foi : reniement ? adhésion ? Le débat lancé par Greene, écrivain réputé catholique depuis la publication de La Puissance et la Gloire, souleva bien des discussions et une querelle avec son ami Evelyn Waugh, que l’auteur évoque dans sa préface. Mais le livre eut un immense écho et continue de se faire entendre du lecteur d’aujourd’hui. C’est dans une plongée « au cœur des ténèbres » que Greene, après Conrad, nous entraîne ici.
Durée: 8h. 26min.
Édition: Paris, R. Laffont, 2020
Numéro du livre: 68461
ISBN: 9782221246764
Collection(s): Pavillons poche

Documents similaires

Durée:7h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65046
Résumé: Dans l’Espagne postfranquiste, le père Quichotte se lie avec Zancas, le maire communiste de sa ville, une amitié que le supérieur du prêtre, un évêque dépité par la mort de Franco et par la transition politique qui a suivi, voit d’un très mauvais oeil. Aussi, lorsque Quichotte est nommé monsignor par le pape, saute-t-il sur l’occasion et l’envoie-t-il en congé. Mais au même moment, le maire perd les élections et décide de quitter le village. Le prêtre catholique et le maire communiste s’embarquent alors ensemble sur les routes d’Espagne. Munis de caisses de vin et de bons fromages, les deux hommes, compagnons de voyage pour le moins saugrenus, vivront des aventures rocambolesques rythmées par un long dialogue sur la foi et la politique. Graham Greene signe ici un roman savoureux, plein de rebondissements, dont le ton léger sert au mieux le sujet philosophique plus grave qui en est le fil rouge.
Durée:10h. 40min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:17571
Résumé: Henry Pulling, banquier à la retraite, amateur de poésie lyrique et de jardinage, mène une paisible existence dans sa petite maison de banlieue. Bien ancré dans ses habitudes, il refuse obstinément la moindre interférence dans le courant de sa vie de célibataire. C'est compter sans l'irruption de sa tante Augusta, une femme excentrique de soixante-dix ans, charmante et volage, qui décide d'ouvrir les yeux de son neveu sur un monde résolument autre. Et celui de tante Augusta est sans tabous ni limites, entourée qu'elle fut d'hommes surprenants comme le révérend d'une église pour chiens ou M. Visconti, le grand amour de sa vie. Les voilà donc partis dans un tourbillon de voyages qui leur réserve bien des surprises.
Durée:7h. 57min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:22251
Résumé: Solitaire, complexé par un bec-de-lièvre, James Raven est chargé d'éliminer à Londres un ministre et sa secrétaire. Après avoir rempli sa mission, il récupère une valise pleine de billets de banque, mais s'aperçoit bientôt que leurs numéros ont été signalés à toute la ville. Ses employeurs lui ont tendu un piège. Dans sa cavale, le hasard place sur sa route Anne Crowder, une jeune actrice de théâtre, intrépide et courageuse, qui lui vient en aide.
Durée:7h. 11min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75688
Résumé: " Notre agent à La Havane n'est pas un roman d'espionnage comme les autres : c'est, de l'aveu même de son auteur, " un conte de fées moderne ". Le happy end est assuré, la force frôle le drame sans jamais y tomber et, pour une fois, le hasard des circonstances se plie complaisamment aux spéculations abstraites des hommes. Notre agent à La Havane, c'est un peu James Bond au pays des merveilles. [Source : François-Olivier Rousseau, Le Matin]
Durée:7h. 24min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:16800
Résumé: En 1952 à Saigon, pendant les fêtes du Nouvel An chinois. Le cadavre d'un jeune américain est retrouvé au bord du fleuve. Chargé de l'enquête, l'inspecteur Vigot demande au journaliste anglais Thomas Fowler, un quinquagénaire qui connaissait la victime, de venir reconnaître le corps. A la morgue, Fowler se souvient... Deux ans plus tôt, alors qu'il vivait une liaison amoureuse avec une jeune vietnamienne prénommée Phuong, il s'était pris d'amitié pour ce jeune homme. Mais le jeune Américain tomba lui aussi amoureux de Phuong. D'amis les deux hommes devinrent rivaux...
Durée:8h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73682
Résumé: Un lieu, quatre siècles, une odyssée audacieuse et irrésistible au coeur de l'histoire de la civilisation occidentale. Entre permanence de la nature, rêve et folie des hommes. Comment une petite dizaine d'individus du monde entier se sont-ils retrouvés à l'intérieur d'un minibus aux confins du Mexique, sur des routes brinquebalantes, et en compagnie d'un chaman ? S'ils semblent tous captivés par ce rocher blanc auquel la tribu locale des Wixarikas attribue l'origine du monde, l'une d'entre eux, écrivaine, tente de prendre soin de sa fille, tout en réfléchissant à la course du monde et à l'écriture de son prochain roman. Autour de ce rocher se sont déroulées d'autres histoires qui pourraient bien l'influencer...
Durée:18h. 13min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74406
Résumé: "Rodmoor ! Le vocable l'attirait et le troublait en même temps. Ce qu'il lui suggérait - il lui fit admettre qu'il avait sur la question des idées plus précises qu'elle - correspondait sans nul doute à ce qu'il recouvrait : des lieues et des lieues de solitude blanchie par la mer, des dunes et des marais, des saules épars et des peupliers aux feuilles pâles, des mares sombres et des roseaux au long murmure nocturne. - Nous ferons de longues marches, là-bas ! s'exclama-t-il en s'interrompant soudain d'un geste possessif aussi ardent que brutal". John Cowper Powys
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74198
Résumé: Londres, 1850. Par une nuit glaciale, un bébé est abandonné devant les grilles d’un parc. Sauvée par un jeune policier, la petite fille est emmenée à l’hospice des Enfants trouvés. Après des années d’un traitement cruel et brutal, Lily retrouve sa liberté dans le Londres de l’époque victorienne. Pourtant elle cache un terrible secret… Quand Lily et le policier se rencontrent à nouveau, elle est convaincue qu’il détient la clé de son bonheur. Mais ne pourrait-il tout aussi bien être celui qui découvrira son crime, la condamnant ainsi à mort ? Avec Lily, Rose Tremain explore avec brio les thèmes du rejet et de la culpabilité dans une remarquable fresque qui laisse place à la rédemption comme à la vengeance.
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72069
Résumé: Fuyant ses démons intérieurs, un bibliothécaire quinquagénaire sujet à l’anxiété décide de troquer le Royaume-Uni pour une ancienne station britannique du sud de l’Inde. Hébergé par un pasteur et sa fille adoptive, il réapprend au fil des jours à apprécier les plaisirs les plus simples. Charmé par la jeune femme, il en vient à songer que son destin pourrait être de lui offrir une vie meilleure. Mais les tensions religieuses et politiques menacent – ce cadre idyllique n’est peut-être pas le havre de paix qu’il avait imaginé. Dans ce roman envoûtant où l'étrange innocence des personnages cache une sourde révolte, Carys Davies dépeint les malentendus qui surviennent lorsque des imaginaires que tout oppose se rencontrent. D’une écriture parfaitement maîtrisée, elle explore la solitude des uns et les rêves des autres dans un monde fracturé par la cruauté, le fanatisme, le passé colonial et le présent nationaliste.
Durée:27h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65827
Résumé: Le révérend Mark Robarts doit tout à Lady Lufton, la maîtresse de Framley : sa cure, obtenue très jeune, et sa charmante épouse. Il a cependant d'autres ambitions qui l'entraînent à des fréquentations suspectes. Au bord de la ruine, Robarts ne peut risquer de froisser sa bienfaitrice. Quitte à compromettre les projets de mésalliance de son ami, Lord Lufton, amoureux de Lucy Robarts, sa propre sœur...
Durée:12h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69656
Résumé: Un après-midi d'hiver de 1980, en plein coeur de Londres, Elise Morceau rencontre Constance Holden et tombe instantanément sous son charme. Connie, audacieuse et magnétique, est une écrivaine à succès dont le dernier roman va être adapté au cinéma par l'un des plus gros studios d'Hollywood. Elise suit Connie à Los Angeles, la ville par excellence du rêve et de l'oubli. Mais tandis que Connie s'enivre de l'énergie de cette nouvelle vie où tout le monde s'enveloppe de mensonges et tente d'atteindre les étoiles, Elise commence à perdre pied. Au cours d'une fastueuse soirée hollywoodienne, elle surprend une conversation qui l'entraînera à prendre une décision radicale qui pourrait bouleverser sa vie. Trois décennies plus tard, en 2017, Rose Simmons cherche des réponses sur sa mère, qui a disparu sans laisser de traces alors qu'elle n'était qu'un bébé. Rose a découvert que la dernière personne à l'avoir vue est Constance Holden, une écrivaine oubliée qui s'est retirée de la vie publique alors qu'elle était au sommet de sa gloire. Rose se retrouve irrépressiblement attirée sur la piste de Connie, en quête d'indices sur les secrets de son passé. Cette histoire lumineuse, au souffle romanesque puissant, nous emporte dans une quête d'identité remarquablement orchestrée. Au travers de personnages énigmatiques et inoubliables, Jessie Burton nous dévoile les coulisses des milieux littéraire et cinématographique, ainsi que l'envers de la création artistique, de la fiction et de la maternité.
Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69390
Résumé: Cet été-là, Bill a choisi pour lui-même, sa femme et sa fille adolescente, des vacances particulières. La famille va se joindre à un stage d’archéologie expérimentale. En compagnie d’un professeur d’université et de trois étudiants, il s’agit de camper dans le Nord de l’Angleterre sur un site d’habitat primitif, de se conformer au mode de vie de l’âge de fer. Car pour Bill, chauffeur de bus, autodidacte féru d’histoire, fervent nationaliste, rien de plus excitant que de comprendre et d’éprouver ce qu’ont connu ces Anglais des origines dont l’état de nature le fascine – les mâles se livrant à la chasse et à la pêche, les femelles se vouant à l’alimentaire et à l’entretien de l’abri domestique. En somme une initiation au partage premier, dont la mère et l’adolescente devront reconnaître l’évidence et mettre en pratique la discipline. Tandis qu’au coin du feu le professeur et Bill conversent passionnément sur les mœurs et rites sacrificiels des hommes des tourbières, l’adolescente rêve d’affranchissement et de liberté. L’autre jeune femme du petit groupe, étudiante, lui en fait entrevoir les possibles. Mais en ce lieu isolé, la sévérité du père peu à peu s’imprègne d’une violence ancestrale dont les marais d’alentour recèlent la mémoire… et pourraient témoigner de l’intransigeance. Étoile montante de la littérature britannique, Sarah Moss signe ici un roman haletant, aussi bref qu’hypnotique.