Contenu

Histoires de l'alimentation: de quoi manger est-il le nom ?

Résumé
" Que mangeaient les hommes il y a dix mille ans ? Que mangeront les humains dans un siècle ? Comment et où sont apparus le feu, l'agriculture, l'élevage ? Que mangeaient les empereurs romains ? les empereurs chinois ? les rois de France ? Comment mangeaient leurs peuples ? Comment s'expliquent les interdits alimentaires de chaque religion ? Le cannibalisme a-t-il vraiment disparu ? Quels sont les liens entre la sexualité et l'alimentation ? Comment et où sont apparus les restaurants ? Qui a inventé la pizza ? Qui mange des insectes ? Des algues ? Que mangent les plus riches aujourd'hui ? Quels peuples se nourrissent le mieux sur la planète ? Pourra-t-on nourrir sainement dix milliards d'humains ? Serons-nous obligés de manger ce qu'une intelligence artificielle nous imposera ? Mangera-t-on encore ensemble demain ? Cette vaste fresque révèle comment nous sommes passés d'une nourriture variée, naturelle et abondante à des produits alimentaires standardisés, industriels et uniformisés, poisons pour l'homme et la nature. Elle nous dévoile la puissance immense, économique, idéologique et politique, de l'industrie agroalimentaire. Elle nous raconte aussi les liens méconnus entre la nourriture et la conversation, entre l'alimentation et le pouvoir, entre ce que nous mangeons et la géopolitique. Comprendre cette histoire est fondamental, si l'on veut prendre en main sa propre alimentation, manger sain et bon ; et sauver la nature, dont dépend la survie de l'humanité. " J. A.
Durée: 13h. 51min.
Édition: Paris, Fayard, 2019
Numéro du livre: 66106
ISBN: 9782213711805
Collection(s): Documents
CDU: 301

Documents similaires

Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14650
Résumé: Publié en 1930, ce récit est un essai, rédigé sur le mode de la visite touristique, dénonçant le mode de vie des Américains : une mise en garde lancée contre les avancées de la science, de l'industrie et du commerce qui ne sont pas forcément porteurs d'une amélioration de la vie de l'humanité. Georges Duhamel (1884-1966) fut médecin, mais aussi essayiste, romancier, poète, et auteur dramatique. Elu membre de l'Académie française en 1935, il est surtout connu pour son humanisme moderne et son pacifisme ardent. Prix Goncourt en 1918.
Durée:4h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31429
Résumé: Selon l'auteur, il est possible de prévoir les grandes tendances de l'avenir en analysant les invariants du passé qui se répètent d'une façon ou d'une autre, et en y mêlant intuition et réflexion, histoire et science-fiction, démographie et technologie. L'étude de l'art est également très utile : les artistes, en repérant les manques et les aspirations de la société, en disent long sur son avenir.
Lu par:
Durée:2h. 35min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:66799
Résumé: Le journaliste s'interroge sur le succès des hamburgers en France et plus largement de la nourriture de fast-food, selon lui symptôme d'un déni de malbouffe et signe d'un comportement alimentaire régressif. Il retrace l'histoire de cette variante du sandwich communément associée aux frites avant d'examiner le rôle des enseignes multinationales et la réinvention de ce mets sous d'autre formes.
Durée:7h. 1min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73664
Résumé: Cet ouvrage est issu de la rencontre entre les connaissances sur l'état actuel du monde que l'auteur a accumulées au cours de sa formation en géographie, en études du développement, en écologie globale et en sciences de l'environnement et l'irruption dans sa vie d'un enfant. Cette naissance a soudain imposé l'exigence existentielle d'une explication et d'une compréhension de la dérive actuelle de la société mondialisée, et avec elle une mise en péril des conditions de vie sur terre. Ouvertement engagé et critique, cet ouvrage personnel constitue en même temps un formidable outil didactique pour comprendre les principaux enjeux et problématiques globales de monde actuel et propose quelques pistes pour s'écarter d'une trajectoire qui apparaît toujours plus mortifère.
Durée:4h. 33min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74783
Résumé: Vous avez trop de travail ? Faites du yoga ! Vous allez mal ? Devenez la meilleure version de vous-mêmes ! Méditation, sport, coaching, thérapies, massages, yoga : prendre soin de soi s'inscrit souvent dans une logique néolibérale de consommation et de perfectionnement inatteignable. Coûteuses et normatives, les pratiques de bien-être ne s'adressent souvent qu'aux personnes jeunes, blanches, riches ou valides. Elles prétendent apporter des solutions individuelles à des problèmes collectifs ; or les petits gestes ne changeront pas le monde. Pourtant, il n'y a rien de mal à vouloir se sentir bien. S'occuper de sa santé mentale et physique est même d'autant plus nécessaire quand on est affecté·e par les injustices. Alors que faire ? Peut-on être révolutionnaire et faire du yoga ? Méditer et se battre pour sa planète ? Prendre soin de soi, est-ce de l'égoïsme ou une autre façon de lutter ? Dans cet essai documenté, Camille Teste propose de hacker les pratiques de bien-être pour en faire de puissants outils d'émancipation et de changement politique.
Durée:17h. 25min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70608
Résumé: Une histoire de l'information et de ceux qui la font des origines à nos jours, et jusqu'aux enjeux de demain. « Depuis toujours, l’homme a besoin de savoir ce qui le menace, ce qui nuit aux autres ou les sert. Et pendant longtemps, seule une poignée de puissants, souverains, religieux, marchands, ont eu le monopole de l’information, de sa fabrication à sa circulation. Une information libre, diffusée par des médias accessibles à tous et établie par des professionnels cherchant la vérité est le fruit d’une histoire récente, inattendue, fascinante. Et elle est à présent terriblement menacée. Comment distinguer le vrai du faux, l’information de la distraction ? Quel rapport entre informer, convaincre, enseigner, distraire ? Comment la démocratie résistera-t-elle aux formes de censure et de surveillance ? En quoi le déluge actuel et à venir d’informations, vraies ou fausses, influera-t-il sur notre façon de gérer les grands problèmes d’aujourd’hui et de demain ? Les réseaux sociaux, outils de surveillance généralisée, qui font de chacun le journaliste de lui-même, seront-ils balayés par une vague technologique plus puissante ? Les journalistes seront-ils remplacés par des automates ou resteront-ils des acteurs irremplaçables de la démocratie ? Tels sont les sujets de ce livre. Encore une fois, comme pour tous les autres domaines dont j’ai tenté jusqu’ici de prévoir le devenir, celui des médias, vertigineux, ne peut être imaginé et maîtrisé qu’en remontant très loin dans son histoire, ou plutôt ses histoires. Ses passionnantes histoires. »
Lu par:Marc Levy
Durée:7h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:32610
Résumé: J. Attali présente un ensemble de propositions qui suivent la feuille de route du prochain quinquennat présidentiel, ainsi que des réformes à mettre en oeuvre pour retrouver le plein emploi, une croissance positive, solidaire et durable, ainsi qu'une société harmonieuse, créative et juste.
Durée:4h. 37min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:69676
Résumé: Qu'entend-on par effondrement ? Naguère historique, la question de l’effondrement d’une société se pose désormais quant à la société contemporaine, au vu des dégradations environnementales et sociales qui n’ont de cesse de s’aggraver. Qu’ont à nous dire les déclins – autant emblématiques que différents – de l’Empire romain d’Occident, de la civilisation maya classique et des civilisations du Proche-Orient ancien à l’Âge du bronze sur notre situation présente ? Croiser un regard sur le passé et sur l’avenir permet de saisir la singularité du délitement en cours et d’esquisser avec prudence certains contours probables de notre avenir collectif. L’ouvrage propose ainsi une véritable clé de lecture à la notion d’effondrement.
Durée:6h. 53min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76941
Résumé: L'économiste décrypte la crise actuelle et interroge l'évolution de la situation économique pour les trente années à venir, analysant l'impact des avancées dans les technologies numériques et biologiques, l'inflation, la dette publique, la croissance, le chômage, la concurrence, la mondialisation, les inégalités et le rôle de l'Etat.
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:39031
Résumé: « Une vie bonne, libre, épanouie le sera davantage si on la traverse en ayant la chance de fréquenter aussi souvent que possible les plus grands chefs-d’œuvre de la création humaine. Ils constituent un formidable moyen de découvrir les autres, le monde et soi-même. Aussi m’est-il venu l’idée d’oser dresser une liste des principaux romans, essais, films, œuvres musicales, tableaux, monuments, sculptures et sites de toutes les cultures. J’ai mis plusieurs décennies à établir cet inventaire. C’est une immense joie que de partager cet essentiel humble et subjectif auquel chacun devrait avoir accès. Un essentiel à portée de tous. Un essentiel qui surprendra, quelle que soit sa culture d’origine. Et maintenant, lisez, écoutez, regardez, vivez ! »
Durée:12h. 45min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:34525
Résumé: Certains en possèdent déjà : les animaux de compagnie, les espèces protégées et les animaux d'élevage. Mais les droits que nous leur avons consentis sont minimaux et incohérents. Nous traitons différemment les chiens, que nous considérons comme des membres de la famille, et les cochons, réduits au rang d'objets produits en masse et abattus dans d'indignes conditions. Pourtant cochons et chiens présentent une sensibilité et une intelligence similaires. Comment en sommes-nous venus à les classer dans des catégories si différentes ? C'est que nous sommes spécistes. Le terme, peu connu en France, fera bientôt partie de notre vocabulaire. A l'instar du racisme et du sexisme, dont il poursuit la logique. Le spécisme consiste à traiter différemment, et sans la moindre raison valable, deux espèces qui présentent les mêmes caractéristiques. Tout comme nous avons longtemps dénié aux femmes les mêmes droits que les hommes. L'affirmation de l'antispécisme sera celle de l'animalisme, un mouvement philosophique qui promeut la nécessité d'accorder des droits à tous les animaux, en raison de leur capacité à souffrir. Loin d'être anecdotique, l'animalisme incarne le mouvement idéologique le plus révolutionnaire ; pour la première fois depuis 2000 ans, il entend sortir nos systèmes de pensée occidentaux de leur logique anthropocentriste et reconnaître que nous, qui sommes des animaux, avons des obligations morales à l'égard de nos cousins. Surtout, l'animalisme s'inscrit dans une logique d'écologie politique, éloignée de celle incarnée dans les élections. Non plus une écologie superficielle, qui se soucie seulement de préserver les écosystèmes, les ressources et quelques espèces en péril, mais une écologie profonde, qui repense complètement la place de l'homme dans le monde. Pour que ce dernier ne vive plus en parasite, mais en symbiose avec toutes les formes de vivant. Cela oblige à une refonte de nos institutions et à briser la vision à court-terme du temps politique. Cela nous oblige aussi à une réforme intellectuelle qui remette en question la notion de " profit ". Le capitalisme, le socialisme, le communisme, le néo-libéralisme sont aujourd'hui discrédités, si ce n'est dépassés.
Lu par:Eric Lebret
Durée:16h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74975
Résumé: L'histoire de la circulation des produits alimentaires célèbres, du café au parmesan en passant par le raki, une boisson turque devenue nationale. Les contributeurs révèlent, par l'étude de leurs origines et de leurs échanges, des pratiques intimes, illustrent le processus de mondialisation et montrent ses limites.