Contenu

Aphorismes

Résumé
Lichtenberg (1742-1799) est un homme des Lumières, de cette époque appelée en Allemagne Aufklärung. Professeur de physique et de mathématique à l’université de Göttingen, très apprécié de ses élèves, c’est pourtant une oeuvre publiée après sa mort qui nous le rend si important et si attachant : ses « Aphorismes », ses cahiers de notes prises au jour le jour pendant 35 ans (de 1765 à sa mort). Lichtenberg y passe au crible de sa raison ce qui se produit chez lui et dans le monde, jetant un regard aigu et neuf sur sa vie et celle des autres, relatant ses pensées avec une sincérité merveilleuse. Où d’autres ne voient rien que de normal, il fait mille découvertes grâce à son ingénuité, à son intelligence, à son refus systématique des pensées toutes faites. C’est que chez lui la raison n’est pas cette machine de guerre utilisée par Voltaire contre la superstition religieuse et l’ignorance. Lichtenberg appartient à ce XVIIIe siècle tardif où le doute s’étend au point que la raison se met à douter d’elle-même, où l’observation de la nature prend le pas sur l’esprit de système.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 17h. 54min.
Édition: Vevey, Ed. de l'Aire, 2019
Numéro du livre: 66096
ISBN: 9782889560837

Documents similaires

Lu par:Marie Lourizi
Durée:1h. 12min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:13199
Résumé: Quatrième de couverture : Il n'est pas une seule pensée importante dont la bêtise ne sache aussi faire usage ; elle peut se mouvoir dans toutes les directions et prendre tous les costumes de la vérité. La vérité, elle, n'a jamais qu'un seul vêtement, un seul chemin : elle est toujours handicapée. La bêtise dont il s'agit là n'est pas une maladie mentale ; ce n'en est pas moins la plus dangereuse des maladies de l'esprit, parce que c'est la vie qu'elle menace.
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:66177
Résumé: Qu'est-ce que la vérité ? Les mots ont-ils un sens ? Y a-t-il une vie après la mort ? Trop vaut-il mieux que pas assez ? Aimer est-il plus agréable qu'être aimé ? Avec l'aide précieuse de Voltaire, David Hume, Friedrich Nietzche, Emmanuel Kant ou encore John Locke, Alain Stephen apporte des réponses à toutes ces interrogations qui ont traversé l'esprit de chacun d'entre nous. Laissant de côté jargon incompréhensible et idées obscures, c'est avec simplicité et pédagogie qu'il nous accompagne à travers la grande histoire de la philosophie. Découvrez les notions, l'histoire et les grands penseurs qui ont nourri cette discipline passionnante grâce à ce guide indispensable qui rend la philosophie accessible à tous.
Durée:13h. 41min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:30943
Résumé: Evénement lors de sa sortie en 1983, ce document représente une somme considérable de données nouvelles sur les neurosciences en France. Un livre culte pour initier de nombreux lecteurs aux connaissances biologiques du cerveau et du système nerveux de l'homme.
Durée:1h. 25min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36953
Résumé: Médecin psychiatre audacieux et… photographe de renom, cet homme aux talents multiples avait laissé un petit volume de pensées toujours d’actualité (« Doutez, doutez toujours, vous finirez par croire à l’efficacité de vos incertitudes… »), que François Berger a postfacé...
Durée:21h. 17min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:72645
Résumé: Prix Nobel d'économie en 2002, le psychologue et économiste propose ici la description des deux systèmes qui régissent la façon de penser de l'être humain. Le système 1 est rapide, intuitif et émotionnel. Le système 2 est plus lent, plus réfléchi, plus contrôlé et plus logique. A partir d'exemples et d'expériences, il expose les facultés extraordinaires de la pensée rapide.
Lu par:Carole P.
Durée:1h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:14875
Résumé: La fatigue soudain saisit l'enfant au milieu des siens, puis c'est la fatigue mortelle des cours morts de l'université ; mais il y a des fatigues plus profondes, plus intérieures, séparatrices et révélatrices à la fois. Cette fatigue-là creuse les êtres et leur donne aussi une présence nouvelle : c'est la clairvoyance de la fatigue. Elle peut rassembler pour un moment autour d'une entreprise commune - une batteuse -, mais il y a aussi les infatigables, les tueurs survivants de l'extermination, frais et dispos, et leurs guillerets descendants. La fatigue peut être tranquille mais la fatigue la plus grande naît peut-être à la vue de la cruauté toute simple, quotidienne. La fatigue donne forme au monde, elle aiguise la perception, elle établit une infranchissabilité réciproque entre les êtres, mais par là aussi une communication.
Durée:2h. 48min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67166
Résumé: "Qui prête attention aux bonnes manières mais rejette le mensonge ressemble à un homme qui s'habille à la mode mais n'a pas une chemise à se mettre". Voici un ouvrage d'un genre nouveau, dans lequel Walter Benjamin pratique le collage à la manière de ces amoureux des télescopages poétiques que furent Dada et les surréalistes. Rue à sens unique se compose de notes autobiographiques, de souvenirs d'enfance, d'aphorismes, de scènes de la vie urbaine, de considérations acérées sur l'état du monde, et de l'Allemagne en particulier, mais aussi de réflexions sur l'écriture elle-même, sur la graphologie.
Durée:7h. 53min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:33774
Résumé: Benn est certainement le poète allemand le plus original de ce siècle. Mais cette originalité puissante est aussi, paradoxalement, révélatrice de pans entiers de la culture allemande de son temps. Or, si les poèmes de Benn, comme ceux de tous les grands poètes, ne peuvent que perdre en traduction une part de leur fulgurante densité, les textes de prose poétique réunis ici peuvent donner directement accès à ce qui fait à la fois l'originalité et la représentativité de leur auteur. Face à son époque tumultueuse, ce fils de pasteur qui a choisi d'être médecin (en dermatologie et M.S.T.) incarne l'expressionnisme le plus brutal, le nihilisme le plus radical, le cynisme le plus provocant, le primitivisme le plus réactionnaire. Mais ces textes, d'une beauté convulsive et hallucinatoire, sont furieusement tendus vers un Absolu, qui est sans doute l'écriture elle-même.
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:30332
Résumé: Sur l'un des grands écrivains suisse du 20e siècle, Bernois d'une originalité inouïe, puissant dramaturge et démiurge de langue allemande, il manquait un essai de synthèse. Le voici, par un excellent connaisseur. L'existence de Dürrenmatt, ce bon vivant, fut d'apparence paisible, mais il fonda sa réussite spectaculaire sur l'exigeante discipline d'un créateur emporté par ses aventures intérieures. Celles-ci sont retracées d'oeuvre en oeuvre, avec son govªt du grotesque, sa veine philosophique et satirique, son incursion dans le roman policier, ses visions du bien et du mal, ses démêlés avec la Suisse au temps de la guerre froide. Parmi ses écrits, des pans vastes et méconnus seront révélés à ceux qui se souviennent surtout de 'Romulus le Grand', de 'La visite de la vielle dame', et des 'Physiciens', tandis qu'on mesure la part que prit l'écrivain à l'intense vie théâtrale de Zurich et de Bâle. Voici donc le monde tel que Dürrenmatt parvint à le réinventer, dans un essai traduit par Etienne Barilier.
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65499
Résumé: Cet homme qui voyage à pied dans les paysages de la côte est de l'Angleterre traverse en vérité l'épaisseur des temps disparus. Il chemine dans le souvenir des oeuvres fantasques de Thomas Browne, commente la leçon d'anatomie immortalisée par Rembrandt, croise le destin de Joseph Conrad en route vers le Congo, se souvient d'un film sur la pêche au hareng, songe aux grandes batailles navales et à leur représentation picturale, réfléchit à la "purification" dans les Balkans au milieu du siècle, évoque Chateaubriand ou le poête Edward Fitzgerald et, quelques pages plus loin, revient à la fascinante histoire de la sériciculture en Chine puis en Europe. Tel est en effet le monde selon W. G. Sebald : une nébuleuse d'histoires et de rêves évanouis, un émouvant kaléidoscope de fragments et d'éclats où se reflète encore, pour celui qui sait voir, la trace précaire de nos ensevelissements successifs. Ce monde, l'auteur des Anneaux de Saturne lui donne asile dans un livre à l'érudition prodigue, qu'il a lui-même illustré de photographies, cartes, tableaux, documents historiques, au gré de son voyage et de ses "rencontres". Car c'est bien des rencontres qu'il s'agit, dessinées d'un trait lumineux, à la beauté élégiaque
Durée:1h. 57min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:71553
Résumé: Être écrivain, c’est être lecteur. Lecteur des autres, lecteur de soi, lecteur de tout : des ouvrages des hommes comme des œuvres de la nature. Alors comment bien lire et bien écrire ? Qu’est-ce qu’un bon texte, une bonne critique ? Quelles sont les peines et les joies que son métier réserve à l’écrivain ? Autant de questions que Hermann Hesse n’a cessé de se poser la plume à la main, questions qu’il soulève et auxquelles il répond au détour de cinq textes qui éclairent sa pratique et jalonnent sa carrière.
Lu par:Sarah Boudon
Durée:3h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:68704
Résumé: Cinq cents ans de culture du livre sont-elles en train de prendre fin sous nos yeux ? Le livre électronique va-t-il remplacer le livre imprimé aussi rapidement et complètement que la voiture et le tracteur ont remplacé le cheval il y a cent ans ? Comment nos habitudes de lecture sont-elles en train d'évoluer ? Burkhard Spinnen, auteur et lecteur, se pose des questions auxquelles nous sommes tous confrontés. Mais au lieu de chercher à polémiquer, d'adopter une posture nostalgique ou de se lancer dans une plaidoirie pour ou contre telle forme de livre, il préfère évoquer tout ce que le livre en tant qu'objet physique nous apporte, comment il façonne notre vie quotidienne. En choisissant l'illustration plutôt que la défense, Burkhard Spinnen rend un vibrant hommage au livre et à son avenir.