Contenu

Kill the Indian in the child

Résumé
D'après une histoire vraie. Comme tous les jeunes Indiens, Mukwa, 11 ans, est arraché à sa famille et envoyé à Sainte Cécilia, un pensionnat canadien. Pour tout apprentissage, le jeune Ojibwé découvre l'humiliation, la privation de nourriture, les mauvais traitements... Car le mot d'ordre est Kill the Indian in the child : éliminer l'Indien dans l'enfant, lui faire oublier sa culture, sa religion, ses origines. Mais Mukwa se rebelle, décide de fuir et de rejoindre son père trappeur, dans la forêt...
Durée: 1h. 39min.
Édition: Paris, Oskar éditeur, 2017
Numéro du livre: 39521
ISBN: 9791021405929
Collection(s): Société

Documents similaires

Durée:1h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68881
Résumé: Darwin, jeune adolescent d'origine somalienne, vit seul à Paris avec sa mère, chauffeuse de taxi de nuit. C'est un gamin des rues d'aujourd'hui, débrouillard et curieux de tout, notamment des peintures murales qui fleurissent dans son quartier. Seraient-elles de Banksy, le célèbre et mystérieux graffiteur anglais ? Un autre mystère l'occupe : Eva, une fille dont il est tombé amoureux, et qui vit seule dans un chateau d'eau... Un roman urbain et contemporain pour les jeunes ados.
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30897
Résumé: Maude n'a que trois ans lorsque son père achète une bâtisse lugubre pour s'y enfermer avec femme et enfant. Pendant quinze années, elle y vivra cloîtrée, sans jamais aller à l'école, sans contact avec l'extérieur. L'embrigadement est extrême car le patriarche veut faire de sa fille une «supra-humaine». Elle doit apprendre à surmonter la peur, les privations, la douleur, la solitude... Longtemps plus tard, Maude comprendra que son père, haut dignitaire d'une obédience maçonnique ésotérique, avait échafaudé un projet vertigineux dans lequel elle tenait le rôle central. Comment se défaire d'une telle emprise et trouver la force de se construire ? A dix-huit ans, Maude réussira à quitter la prison, puis, au terme d'un long travail, à conquérir sa liberté
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31150
Résumé: A la veille d'un procès retentissant, Maxime Gaget revient sur ses déboires conjugaux. Cet homme, jeune trentenaire sans histoire rencontre Nadia sur Internet. Lorsqu'il emménage avec elle, Nadia accapare ses moyens de paiements, le menace et le coupe de son entourage. A la violence psychologique, s'ajoute très vite la violence physique.
Durée:7h. 19min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:32934
Résumé: J'ai 81 ans et je ne veux pas mourir. Si je sors vivante de ce ghetto, je témoignerai. Après quatre ans de cauchemar dans une résidence privée et très bling-bling, je compte bien tenir ma promesse. J'accuse la mafia qui dirige cette belle résidence de maltraitance physique, morale et financière des vieux qui y sont enfermés. J'accuse le clan des promoteurs et bailleurs qui gèrent ce mouroir en toute illégalité de s'en mettre plein les poches. J'accuse les pouvoirs publics de favoriser ces pratiques abusives en laissant un vide juridique abyssal autour des résidences privées. J'accuse tous les partenaires, hommes de paille, prestataires de service complices de ces prédateurs, de profiter de l'aubaine. J'accuse les familles qui abandonnent leurs vieux dans ces mouroirs de négligence et de laxisme. Journaliste pendant quinze ans, j'ai enquêté sur ma propre maison de retraite avec des méthodes de professionnelle mais un corps de vieille dame : ma situation n'avait rien d'exceptionnel, hélas, tous les gagatorium privés se valent. Tatie Danièle du mouroir, j'ai laissé mes "petites mémés" là-bas, sous un rouleau compresseur qui broie leur identité, les rend alcooliques, suicidaires ou Alzheimer. Regardez bien ces pauvres vieux démolis. Aujourd'hui, ce sont vos parents. Demain, si vous n'y prenez garde, ce sera vous
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69891
Résumé: « Un jour il [lui] arrivera un truc extraordinaire ». Elias, adolescent chétif à l’imaginaire débordant, en est persuadé ! Epaulé par l’extravagance de Matilde et la force tranquille de Milo, ses deux meilleurs amis, Elias affronte avec gentillesse, douceur, et excentricité parfois, la banalité de son quotidien d’écolier titillé par deux acolytes affublés des surnoms de « Grattecul » et « Deux grammes » et d’enfant unique élevé par une mère gérante d’une boutique de téléphones portables, récemment divorcée. L’installation de Franck, le nouveau compagnon de sa mère, vient perturber l’équilibre fragile entre réalité et imaginaire que le jeune garçon s’était trouvé. Entre deux dessins d’exploits fantasmés esquissés sur son cahier, le jeune garçon se force à tisser des liens avec cet homme aussi déterminé qu’irascible et que sa mère est désormais persuadée d’aimer comme elle a aimé son père. Sorties entre « hommes » en plein air sont au rendez-vous au grand damne d’Elias, qui prend sur lui pour ne pas entacher l’enthousiasme renaissant de sa mère. L’installation de Franck à la maison est suivie d’événements troublants, qui préoccupent depuis peu les jours et les nuits d’Elias. Ce dernier découvre en effet, suite à une sortie aux trois étangs avec le nouveau conjoint de sa mère, qu’il peut voler. Cette découverte s’accompagne d’étranges phénomènes : Elias sent une nuit des serres lui pousser, un bec apparaître et des ailes s’extrairent de son dos. S’il essaie d’abord de cacher cette métamorphose à ses proches, il ressent le besoin de se confier à Milo et Matilde… Nouvelle fantasmagorie d’Elias ou réalité détonante ? Entre les deux, Matilde et Milo vont essayer, par amitié, de trouver une troisième voix et d’apporter leur aide et soutien au jeune garçon…
Lu par:Martine Leroy
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:68555
Résumé: Ce récit raconte la rupture d'un fils avec son père. Dans les années 90, le narrateur habite un quartier sans histoire de Sélestat, ville moyenne du Centre-Alsace. Il vit dans une maison ordinaire avec sa mère, institutrice, son père, responsable technique dans une usine de cuisines, et sa soeur. Il a six ans au début de l'histoire. Il essaye de construire une relation affectueuse avec son père, d'origine allemande. Son père lui répond par de l'indifférence, du mépris ou de l'hostilité. Au fur et à mesure que le narrateur grandit, il découvre la violence de son père contre sa mère, puis la violence contre lui. Chaque sortie en famille, chaque déplacement dans le village natal de son père en Allemagne provoque des insultes et des scènes de plus en plus violentes. Au fil des pages, le narrateur réalise qu'il ne construira jamais aucune relation avec son père. Sa violence tourne à la folie. Elle menace la vie de sa mère, et la sienne. Elle se traduit par des monologues délirants, des insultes à répétition, dans un mélange de français et d'allemand. Les chapitres enchaînent des scènes de promenade en forêt, dans les vignes ou le long du Rhin, qui tournent au désastre, des activités sportives qui virent à l'humiliation, des repas de famille qui s'achèvent dans le chaos. Au terme de ces huit ans de tyrannie paternelle, le narrateur provoque le départ de son père. Il ne le reverra jamais. C'est un premier texte bouleversant et d'une grande intensité littéraire. L'écriture est splendide, elle trouve la bonne distance pour parler d'un père tyrannique, dont la folie et la cruauté enflent au fur et à mesure du récit. L'auteur possède l'art de camper en quelques mots un personnage et un paysage, on est immédiatement en « présence » de chaque situation. Sur ce sujet, c'est un premier roman remarquable.
Lu par:Anita Renard
Durée:7h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73732
Résumé: Une femme vit dans un pavillon caché au fond d'un jardin arboré. Face à elle, son compagnon s'installe pour le petit-déjeuner, un certain Roland, qui parait pointilleux : ses gestes, sa voix, sa façon de toucher les cheveux d'Ingrid, tout semble se produire selon un rituel auquel elle se plie à la perfection. Au sol, un trait de peinture délimite l'espace de la cuisine, le souligne. Un trait blanc que cette femme ne franchit jamais pour s'avancer dans le couloir le temps d'accompagner Roland chaque matin jusqu'à la porte d'entrée. Un trait qui semble tracé dans sa tête... Ingrid reste à l'intérieur de la grande maison. Rosalie, leur fille, est avec elle. Autour de son lit des livres recouvrent les murs. Il n'y a pas de fenêtre dans sa chambre. Que se passe-t-il dans la tête d'Ingrid, cette femme au léger accent nordique ? Pourquoi demeure-t-elle ainsi immobile, retenue, enfermée, empêchée ? Quel trouble relationnel peut ainsi régir deux vies jusqu'à l'invisibilité ? Ce livre se situe au centre de cette énigme. Un roman inquiétant, des personnages envoûtants que Denis Lachaud interroge à l'extrême pour circonscrire l'ampleur et le rôle de la contrainte comme moteur ultime de la révélation de soi. Un roman vertigineux, en déséquilibre parfait sur le fil de la violence, fil blanc tel un trait silencieux, qui déconstruit l'individu tout en ouvrant en lui un passage insoupçonnable vers le double jeu salvateur.
Durée:6h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69855
Résumé: Joseph est un vieil homme qui joue divinement du Beethoven sur les pianos publics. On le croise un jour dans une gare, un autre dans un aéroport. Il gâche son talent de concertiste au milieu des voyageurs indifférents. Il attend. Mais qui, et pourquoi ? Alors qu’il a seize ans, l’adolescent est envoyé dans un pensionnat religieux des Pyrénées, Les Confins. Tout est dans le nom. Après Les Confins, il n’y a plus rien. Ici, on recueille les abandonnés, les demeurés. Les journées sont faites de routine, de corvées, de maltraitances. Jusqu’à la rencontre avec Rose. [Grand Prix RTL-Lire 2021]
Durée:3h. 57min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:69642
Résumé: Troubles mentaux de l’un des parents, toxicomanie et alcoolisme, brutalité subie durant l’enfance qui transforme la victime en bourreau à son tour, pauvreté, oppression masculine, adoption et bien d’autres failles structurelles de notre société conduisent trop souvent à la maltraitance, sous diverses formes. Parfois même, la faute à pas de chance : se retrouver enfant et adolescent, petit et vulnérable, au contact de personnes mal intentionnées. Ces douze témoignages courageux se veulent des mises en garde auprès des cercles familiaux, des institutions, des écoles, des médecins, des services sociaux et infirmiers, des voisins, des amis: soyez vigilants. La violence familiale ne devrait plus exister, non, ce n’est pas « normal »! Et pour aller plus loin, ce livre donne accès à un répertoire complet d’adresses d’associations, de sites internet, de centres d’accueil dans toute la Suisse romande pour aider les victimes de maltraitance et leurs proches.
Durée:10h. 46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35472
Résumé: Elle s’appelle Eva, elle est adorable avec ses boucles blondes et ses bras potelés. Une enfant des années 70. Ses parents se séparent très vite. Dès lors, sa mère l’enferme dans un quotidien pervers et éloigne le père par tous les moyens en le traitant de « nazi ». Photographe, elle prend Eva comme modèle érotique dès l’âge de quatre ans, l’oblige à des postures toujours plus suggestives, vend son image à la presse magazine. Emportée dans un monde de fêtes, de déguisements et d’expériences limite, entre féerie et cauchemar, la petite fille ne cesse d’espérer et de réclamer l’absent qui seul pourrait la sauver de son calvaire. Mais sa mère, elle-même fruit d’un inceste, maintient l’enfant-objet sous emprise et attendra deux ans avant de lui annoncer la disparition de son père. Enfin, à l’adolescence, le scandale explose. Comment survivre parmi les mensonges, aux prises avec une telle mère, dans une société qui tolère le pire ? Une seule voie, pour Eva devenue adulte mais restée une petite fille en manque d’amour : mener l’enquête sur son père, tenter de reconstruire ce qui a été détruit. Une expérience vertigineuse.
Durée:4h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74016
Résumé: Audrey rêvait d'épouser son père, absent, mais a été élevée par son excentrique mère, Mary, dans leur maison de la Beauce. Elle grandit dans ce lieu où cohabitent quatre enfants et des adultes paumés, junkies, névrosés, accueillis par sa mère laxiste et menant une vie fantasque. Une existence faite d'amour et de blessures constituera ainsi son départ dans la vie. Premier roman.
Durée:1h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23809
Résumé: Ils sont quatre, tassés dans un van, avec 2500 kilomètres de highway devant eux, depuis Vancouver jusqu'à Santa Fe. Il y a Mina, une petite brune mignonne qui photographie tout ce qu'elle voit. Moon, un grand Indien baraqué, le genre qui plaît aux filles. Blondie, une Chinoise teinte en blonde, comme Marilyn Monroe. Et Herb, qui a fui son ghetto de riches, les cendres de son grand-père sous le bras. Le van file au travers des forêts et des déserts. Un décord de western ou de road-movie, à part que c'est la vraie vie. Avec des rencontres, des rires, le souvenir des morts...et des coups de foudre !