Contenu

La nuit se lève

Résumé
“La vue va de soi, jusqu’au jour où quelque chose se détraque dans ce petit cosmos conjonctif et moléculaire de sept grammes, objet parfait et miraculeux, nécessitant si peu d’entretien qu’on ne pense jamais à lui…” Elisabeth Quin découvre que son œil est malade et qu’un glaucome altère, pollue, opacifie tout ce qu’elle regarde. Elle risque de perdre la vue. Alors commence le combat contre l’angoisse et la maladie, nuits froissées, peur de l’aube, fragilité de cet œil soudain osculté, trempé de collyres, dilaté, examiné, observateur observé… Elisabeth Quin raconte, avec une sincérité magnifique, cette traversée dont nul ne voudrait - maladie, destin ou don, comment savoir, qui change son quotidien en secret, et le secret en vie quotidienne. Nous l’accompagnons chez les médecins – et c’est Molière, de drôlerie, d’incertitudes, de sciences fausses ou vraies, avec de rares grands humains. Nous la suivons chez les marabouts, qui veulent la protéger de notre regard. Nous découvrons ses lectures, de Lusseyran à Hervé Guibert et Jim Harrison. Et comme elle, nous travaillons nos sens : fermer les yeux sous la douche ; marcher dans la forêt, la main dans celle de son compagnon ; écouter les oiseaux ; penser aux paysages ; écouter la nuit ; s’imaginer sans miroir, vue et malvoyante, prisonnière mais au-delà… La nuit se lève est ce récit, d’une beauté sublime, drôle à chaque page, terrifiant parfois, métaphysique malgré lui, sensuel, vivace – et contre toute attente, une marche vers la sagesse.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 3h. 19min.
Édition: Paris, Grasset, 2019
Numéro du livre: 39309
ISBN: 9782246856108

Documents similaires

Durée:4h. 12min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75231
Résumé: Atteint d'une maladie cécitante évolutive, l'auteur témoigne de son parcours, des difficultés et des obstacles qu'implique une perception visuelle déclinante, ainsi que de la tentation de renoncer. Il insiste également sur les bénéfices d'une rééducation bien conduite et d'une autre manière de concevoir le handicap visuel pour aller de l'avant.
Durée:10h. 43min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:37853
Résumé: Le témoignage d'un écrivain ayant perdu la vue suite à un décollement de la rétine.
Durée:7h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16660
Résumé: En 1978, Hugues de Montalembert, peintre vivant à New York, était victime d'une agression et, en quelques minutes, perdait la vue. Deux ans plus tard, devenu écrivain-journaliste, il a raconté dans un livre "La lumière assassinée", les conditions dramatiques de cette agression et sa farouche reconquête de l'autonomie. En 1993, il acquérait son premier ordinateur, qui devenait rapidement son fidèle compagnon. Au début de 1999, puis de 2004, il se rééquipait et recevait le complément de formation nécessaire.
Durée:10h. 46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:73527
Résumé: L'ouvrage débute par un aperçu historique de la condition des aveugles, surtout dès le dix-huitième siècle, époque à laquelle la générosité du voyant Valentin Haüy et, plus tard, le génie de l'aveugle Louis Braille ont ouvert la voie de la connaissance et du développement aux personnes sans vue Les handicapés insistent souvent sur le fait qu'ils sont des êtres humains comme les autres et demandent d'être traités comme tels. L'auteur démontre, à l'aide de multiples exemples d'impairs dont il a eu connaissance, la portée pratique de ce principe. L'ouvrage évoque, souvent avec humour, les événements survenus à son auteur pendant le premier quart de siècle de cécité. Il comporte également plusieurs chapitres consacrés aux moyens auxiliaires, spécialement conçus pour les personnes aveugles et malvoyantes : la canne blanche, l’écriture braille et le chien-guide qui apporte beaucoup de bonheur.
Durée:13h. 12min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:66774
Résumé: Depuis 2005, il dénonce les abus des cadres de sa région, et mène une véritable croisade contre les excès de la politique de l'entant unique, ses avortements et ses stérilisations forcées. Devenu aveugle suite à une maladie infantile, Chen a appris le droit sur le tas. Il est un "avocat aux pieds nus". Un avocat sans diplôme assoiffé de connaissance et épris de justice dont les compétences et la force sont au service des laissés-pour-compte de la nouvelle économie chinoise Après quatre ans de prison, il a vécu en résidence surveillée sous la menace constante de représailles physiques. En avril 2012, le corps meurtri de multiples fractures, Chen Guangeheng a déjoué la surveillance de ses gardiens et s'est échappé de sa résidence surveillée. Après un bras de fer politique entre la Chine et les Etats-Unis, il a quitté la Chine de façon spectaculaire. Tout à la fois récit d'aventures et mémoires poignantes, L'Avocat aux pieds nus se lit comme un thriller haletant au coeur de l'injustice et des inégalités de la Chine contemporaine et de son économie de marché.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16192
Résumé: Brigitte Kuthy Salvi en effet a perdu la vue à l'âge de quinze ans. Cela ne l'a pas empêchée de terminer ses études - elle est aujourd'hui avocate en Suisse, dans les domaines du droit pénal, de la défense des victimes et du droit de la famille. Son livre, "Double lumière", évoque avec les moyens de la poésie la difficile tâche de "voir derrière cette nuit". L'auteure se souvient des "bougainvillées de mon enfance, mauves vibrant sur le mur blanc". Mais aujourd'hui, c'est la "vraie nuit" qui lui permet d'"ouvrir les yeux". C'est dire qu'il s'agit bien plus que d'un témoignage. Brigitte Kuthy Salvi écrit autour de la vision, au sens profond.
Lu par:Roger Messié
Durée:9h. 42min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:22632
Résumé: J'ai appris à l'âge de 16 ans qu'un jour je ne verrais plus. Quand exactement devais-je connaître la nuit ? Personne n'en savait rien. Mais mon destin était scellé, de par ma naissance. C'était comme un sort qui m'avait été jeté, en pleine adolescence, sous le sceau de l'injustice. Pourtant, j'ai décidé de ne rien en dire, pas même à mes parents ou à mes amis. Qu'allais-je devenir ? Vers quel futur me projeter ? Habité par l'angoisse de ce naufrage annoncé, j'ai longtemps cherché mon chemin. Je me demandais que faire de ma vie, quel métier choisir. Un jour, j'ai même frôlé la mort, par distraction. Ainsi ai-je dû avancer vers le monde inquiétant des ombres et du brouillard perpétuel. C'est ce voyage contraint et forcé - inexorable - que j'essaie de raconter ici, tel un explorateur à la découverte d'un pays dont on ne revient pas. On lira le récit de ces quelque trente années de périple, jalonné certes de moments de dépression et d'amertume mais aussi de rebondissements joyeux, voire de petits triomphes. Animé par la rage de vaincre et l'amour des miens, je me suis trouvé une route à tâtons. En me cherchant, je suis devenu chercheur. J'ai mis au centre de ma vie la volonté de comprendre les conduites humaines, que les individus se grandissent dans la résistance ou s'avilissent dans la barbarie. Cette passion pour l'homme m'a véritablement "porté". Elle m'a entraîné à mobiliser toutes mes forces et mes facultés intellectuelles pour "lire", enquêter, voyager, écrire, enseigner. D'où ce parcours qui m'a conduit de la Sorbonne à Harvard puis au CNRS et à Sciences Po. Désormais, je vous écris depuis ces contrées lointaines de la Grisaille, où je me sens étranger. J'y ai pourtant pris mes petites habitudes. On me demande souvent : "Mais comment vous débrouillez-vous ?" De cette métamorphose, je souhaite aujourd'hui témoigner, après des années de silence et de combat. Maintenant, quel paradoxe, j'ai le sentiment d'y voir un peu plus clair !
Durée:6h. 9min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11709
Résumé: Michel Kern a définitivement perdu la vue à l'âge de vingt ans. La septantaine bien sonnée, il dresse le bilan d'une vie qui a dû s'accommoder de ce très lourd handicap. Physiothérapeute de métier, profession qu'il exerce à Fribourg, adepte de plusieurs instruments de musique, bon nageur aussi, il ne s'est jamais résigné. Ce témoignage à la fois émouvant et drôle, c'est le sien, écrit à partir d' un clavier traditionnel. Une prouesse parmi d' autres pour cet homme hors du commun! Pour cette oeuvre, Michel Kern a reçu le Prix artistique 2001 de la Commission romande de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants.
Lu par:Anne Tardy
Durée:9h. 52min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31428
Résumé: Malvoyante, l'auteure est l'une des premières en France à suivre toute sa scolarité au sein de classes ordinaires, jusqu'à l'obtention d'un master en gestion et d'un poste dans une grande entreprise. Egalement atteinte d'une malformation cardiaque, elle poursuivit pourtant une carrière de sportive de haut niveau et fut médaillée d'or paralympique de ski alpin à plusieurs reprises.
Lu par:Keren Rouche
Durée:2h. 57min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32559
Résumé: Dans ces trois conférences, Jacques Lusseyran parle des surprenantes découvertes qu'il a pu faire en devenant aveugle. Son attention, sa joie, son intérêt plein d'amour pour les choses et pour les gens, lui ont ouvert un nouvel accès au monde. Mais son livre est bien plus qu'un étonnant récit d'expériences. Il nous apprend à surmonter l'aspect illusoire et superficiel de notre monde visuel. Il nous éveille à ce germe, ô combien fragile et menacé, de notre propre moi, et nous donne le courage de former notre destin à partir de notre activité intérieure.
Lu par:Manon
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38034
Résumé: Comment rester loyal envers les valeurs que vous avez défendues toute votre vie, même quand cette loyauté peut entraîner votre perte ? Le jour où Donald Trump a congédié James Comey, alors directeur du FBI, en mai 2017, il a déclenché un gigantesque incendie politique. Celui qui s'est retrouvé au c?ur des flammes a gardé le silence ? jusqu'à aujourd'hui. Dans ce livre très attendu, l'ancien patron du FBI raconte pour la première fois le rôle historique qu'il a joué lors de l'élection présidentielle de 2016. Tout au long de sa carrière, il s'est illustré en prenant des décisions cruciales dans les affaires criminelles les plus controversées, qu'il s'agisse des conflits avec la mafia, de la lutte contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre, des positions de Dick Cheney et George Bush sur la torture ou de l'enquête sur les courriels classifiés d'Hillary Clinton durant les derniers mois de l'administration Obama.Mais surtout James Comey revient en détail sur ses différentes rencontres avec le président Donald Trump à qui il a refusé les gages de « loyauté » qui lui étaient demandés ? un geste qui lui a coûté très cher. Tout au long de cet ouvrage exceptionnel, fourmillant de révélations, il témoigne de l'importance vitale qu'il y a pour tous les dirigeants comme pour chaque citoyen à encourager une culture qui place la vérité au sommet de leur échelle de valeurs. [Source: Babelio, 2018]
Lu par:
Durée:7h. 26min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38019
Résumé: Sous ce titre un peu énigmatique, c'est un portrait moral en profondeur du " bonhomme " La Fontaine que nous présente Jean Giraudoux. Ces " cinq tentations " furent celle de la vie provinciale et bourgeoise du maître des Eaux et Forêts de Château-Thierry ; celle des femmes, comme la Champmeslé ou la Béjart (peut-être) et d'autres qu'il ne connut guère qu'à la manière de Boccace ; celle du monde qui l'amènera à vendre sa plume au tout-puissant Fouquet, louer sa personne à la duchesse de Bouillon et à se faufiler à l'Académie française ; celle de la littérature qui le conduit du conte libertin à des pièces de théâtre où il est le premier à s'ennuyer, pour aboutir sur le tard aux chefs-d'oeuvre que sont ses fables ; la tentation, enfin, du " scepticisme et de la religion " qui incline le jeune oratorien jeté dans le siècle à flirter avec le jansénisme puis avec le protestantisme, une façon comme une autre ne pas croire à grand-chose. Dans ce portrait ironique et sympathique, Jean Giraudoux, à la faveur d'anecdotes et d'analyses savoureuses du comportement de La Fontaine, nous donne de cet auteur - le plus célèbre peut-être de notre littérature - une image qui n'a rien d'académique. C'était un homme " ondoyant et divers ", distrait, malhabile à se conduire dans la vie mais habile à se contredire, grand amateur de sommeil et doté d'une insouciance qui frôlait l'inconscience. Sans le vouloir, ne serait-ce pas à une sorte de psychanalyse en demi-teinte que se livre, ici, Jean Giraudoux ? [Source: Babelio, 2018]