Contenu

Des sexes innombrables: le genre à l'épreuve de la biologie

Résumé
Spécialiste de l'histoire et de la philosophie de la biologie, T. Hoquet livre un panorama des connaissances sur le sexe. Il croise des outils empruntés à l'épistémologie, à l'histoire des sciences et au féminisme pour explorer les relations entre le sexe et le genre, réfutant la dichotomie entre mâle et et femelle. ©Electre 2016

Pas disponible en CD.

Genre littéraire: Sciences/technologie
Durée: 7h. 46min.
Édition: Paris, Seuil, 2016
Numéro du livre: 32473
ISBN: 9782021285444
Collection(s): Science ouverte
CDU: 600

Documents similaires

Durée:8h. 57min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:17518
Résumé: Si l'égalité des sexes demeure une nécessité sociale, politique et économique, elle a pourtant du mal à passer l'épreuve du quotidien. Qui, homme ou femme, ne s'est pas trouvé confronté à ces mille petits détails qui font penser que, définitivement, l'autre est si différent ? Pourquoi les hommes ne peuvent-ils pas répondre à une question quand ils lisent le journal ? Pourquoi demandent-ils toujours à leur femme où se trouve l'objet qu'ils cherchent alors qu'ils l'ont devant les yeux ? Pourquoi se plaignent-ils que les femmes ne sachent pas conduire ? Pourquoi les femmes n'ont pas le sens de l'orientation ? C'est à toutes ces questions que tente de répondre la pièce.
Durée:5h. 31min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:71527
Résumé: « Décidément, on ne se comprend pas du tout… c’est comme si l’on ne parlait pas la même langue ! » C’est, à peu de chose près, en ces termes que s’achèvent bon nombre de discussions entre hommes et femmes. Finalement, nous réalisons, une fois la crise passée, que malgré notre amour, notre bonne foi, et nos efforts, il s’agissait, bien entendu, d’un énorme… malentendu. C’est justement pour essayer de dissiper ce malentendu, parce que nous sommes un homme et une femme ami(e)s de longue date, l’un médecin, l’autre psychologue, que l’envie nous a pris d’essayer d’apprendre à nous connaître, afin d’avoir une vraie chance de mieux comprendre le langage de l’autre malgré nos évidentes différences. Nous avons cherché, dans nos pratiques respectives, ce qui pouvait expliquer d’un point de vue psychologique ou médical, les différences de comportement. Nous avons également enquêté autour de nous et en particulier auprès de la jeune génération car nous voulions comprendre en quoi leur vision du monde différait de la nôtre. Que ce livre vous fasse sourire ou vous étonne, sachez que nous n’avons rien travesti, ni rien exagéré des confidences reçues. Et si vous y découvrez le moyen de vivre à deux en harmonie malgré vos dissonances, en confiance et en toute complicité, faites-le-nous savoir… Nous serions vraiment heureux d’apprendre que nous aurions, en quelques pages, résolu un problème vieux de plusieurs milliers d’années ! »
Lu par:Manon
Durée:4h. 9min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:38864
Résumé: La France a enfin son Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus ! Les relations hommes / femmes expliquées, analysées et decortiquées avec humour. Les hommes n'écoutent pas car ils sont égoïstes et égocentriques. NON. Les femmes ont toujours le dernier mot parce qu'elles parlent plus que les hommes. NON. Les hommes sont immatures car ils n'arrivent pas à quitter les jupes de leur mère. NON PLUS. Les femmes ne savent pas conduire car c'est une activité exclusivement masculine (et virile). TOUJOURS PAS. Les hommes n'aident pas aux tâches ménagères parce qu'ils estiment que les femmes le font mieux. ÇA, EN REVANCHE, C'EST MALHEUREUSEMENT VRAI. Les filles réussissent mieux à l'école parce qu'elles sont plus sérieuses que les garçons. C'EST VRAI AUSSI. Grâce aux récentes études produites par les chercheurs (anthropologues, biologistes, psychologues, etc.), cet ouvrage non dénué d'humour vous aidera à comprendre scientifiquement les différences entre hommes et femmes dans les relations quotidiennes et, pourquoi pas, à mieux vous entendre avec votre moitié !
Durée:8h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:18947
Résumé: "Dans le monde occidental aujourd'hui, aucune femme ne peut prétendre avoir mené son existence à l'abri de cette propagande, qui fait de nous toutes, à des degrés variables et selon notre âge, notre milieu social et notre métier, avec notre coopération enthousiaste ou à notre corps défendant, des reflets dans un œil d'homme... Nous incarnons bien moins que nous ne le pensons, dans notre arrogance naturelle et candide, la femme libre et libérée." Dans cet ouvrage qui emprunte sa tonalité au roman mais qui a la rigueur d'un essai, Nancy Huston convoque sa propre expérience comme celle d'artistes qui l'entourent pour analyser avec beaucoup de finesse toutes les influences qui, sournoisement comme au grand jour, façonnent la femme contemporaine.
Lu par:Pierre Biner
Durée:13h. 56min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:73650
Résumé: Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux États-Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d’une identité stable. Ce livre désormais classique est au principe de la théorie et de la politique queer : non pas solidifier la communauté d’une contre-culture, mais bousculer l’hétérosexualité obligatoire en la dénaturalisant. Il ne s’agit pas d’inversion, mais de subversion. Judith Butler localise les failles qui témoignent, à la marge, du dérèglement plus général de ce régime de pouvoir. En même temps, elle questionne les injonctions normatives qui constituent les sujets sexuels. Jamais nous ne parvenons à nous conformer tout à fait aux normes : entre genre et sexualité, il y a toujours du jeu. Le pouvoir ne se contente pas de réprimer ; il ouvre en retour, dans ce jeu performatif, la possibilité d’inventer de nouvelles formations du sujet. La philosophe relit Foucault, Freud, Lacan et Lévi-Strauss, mais aussi Beauvoir, Irigaray, Kristeva et Wittig, afin de penser, avec et contre eux, sexe, genre et sexualité – nos désirs et nos plaisirs. Pour jeter le trouble dans la pensée, Judith Butler donne à voir le trouble qui est déjà dans nos vies
Durée:8h. 38min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74158
Résumé: De plus en plus de femmes assument d'être attirées par d'autres femmes. Pour des raisons ancestrales, qui concernent aussi le genre masculin. Mais aussi pour des raisons nouvelles, parce que l'émancipation du patriarcat passe aussi par là. La (re)découverte du clitoris et l'affirmation grandissante d'un droit à jouir pour toutes permet d'ouvrir de nouvelles conquêtes. Et si la bisexualité était une réponse à la crise du couple hétéro ? Tout n'est pas si simple, car être bi c'est assumer de ne pas se situer, de quitter les chapelles à l'heure où le genre est en train d'exploser sous l'effet des jeunes générations.
Durée:3h. 14min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:70679
Résumé: Une réflexion acérée sur les liens entre le langage, la pensée et les constructions sociales liées au genre. " Le médecin a demandé aux collégiens de se laver les mains. " Cette phrase anodine comporte plusieurs ambiguïtés que notre cerveau peine à résoudre. Le médecin est-il une femme ou un homme ? Les collégiens sont-ils un groupe de garçons ou un groupe mixte constitué de filles et de garçons ? Les règles actuelles du français ne permettent pas de le déterminer. Pourtant, les règles d'accord n'ont pas toujours favorisé le masculin. Elles sont le fruit des vagues de masculinisation progressive du langage. Ainsi, de nombreuses pratiques langagières courantes nous contraignent à percevoir le monde à travers un prisme masculin. Réflexion acérée sur les liens entre le langage, la pensée et les constructions sociales liées au genre, cet ouvrage s'appuie sur des études scientifiques, nombreuses sur le sujet. Il fourmille aussi d'expériences ludiques à faire avec son entourage, pour apprendre à démasculiniser notre langage et notre perception du monde... autrement dit pour retrouver une langue plus inclusive.
Durée:6h. 51min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16469
Résumé: Sous un angle à la fois philosophique et ethnologique, Sylviane Agacinski livre dans cet essai une réflexion renouvelée sur l'identité sexuelle et ses prolongements : la sexualité, mais aussi la parentalité ou le féminisme. Contre Simone de Beauvoir et Le Deuxième Sexe, elle refuse d'assimiler la fécondité à un simple "destin biologique", pour en faire au contraire une dimension essentielle de la féminité. Entre identité et différence, les mécanismes complexes qui régissent les relations
Lu par:Anne Tardy
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:73932
Résumé: Un essai sur le sexe féminin et les rapports hommes femmes dans la société contemporaine adoptant un ton tantôt intime, tantôt humoristique. L'auteure aborde notamment le mystère de la jouissance et du désir féminin, le viol incestueux, l'agression sexuelle, le mouvement MeToo, le consentement et l'éducation des garçons.
Durée:2h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71171
Résumé: Dans le coeur de Maria, il y a d'abord un garçon, Marcus, trois ans. La grand-mère et le petit fils adoré partagent le goût des oiseaux et partent souvent ensemble à la chasse aux plumes. L'arrivée du deuxième petit-enfant va sonner le glas d'un bonheur banal, entre les bacs du salon de coiffure où Maria travaille et la résidence modeste où elle vit avec un homme qu'elle ne regarde plus vraiment. Cette naissance cristallise les tensions familiales. L'éducation de Marcus faisait déjà grincer les dents : il joue avec des jeux de fille comme de garçon, porte des robes, décide de changer son prénom en "Pomme"... Cette fois un cap est franchi. La fille de Maria et son compagnon sont inflexibles : nul ne connaîtra le sexe du nouveau-né. "C'est un bébé" annonce-t-on laconiquement à Maria. Ni fille, ni garçon, ni "il" , ni "elle" , Noun sera l'un des premiers humains délivré des diktats de genre. Le choc est terrible. Comment aimer quand on ne peut nommer ? Abasourdie, abandonnée de tous, Maria se débat auprès de l'enfant interdit pour trouver sa place et ses mots. Rejetée, perdue, elle perd son emploi, s'isole. Reste l'éblouissement de sa tendresse pour Marcus, restent les oiseaux qui les réunissent. Modestement, à la seule force de son amour, Maria va tenter de se reconstruire et de retisser les liens perdus.
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:69835
Résumé: De livre en livre, Ivan Jablonka ouvre des voies nouvelles. Avec une audace et une créativité peu communes, il invente ses sujets et ses formes. Après Laëtitia, après En camping-car, il explore sa « garçonnité » dans les années 1970-1980, s’interrogeant sur le « nous-garçons » et les frontières incertaines entre masculin et féminin. De sa famille au service militaire en passant par l’école, il raconte sa formation au fil d’une enquête souvent poignante, parfois drôle – toujours passionnante – où beaucoup pourront se reconnaître. Car cette « autobiographie de genre » dévoile une intimité à la fois individuelle, sociale et politique : l’histoire d’une génération. Avec une honnêteté troublante, Ivan Jablonka analyse le « malaise dans le masculin » qui fut le sien, restituant le vif et l’éclat de l’enfance dans ses enthousiasmes, ses émois et ses peines.
Durée:6h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65209
Résumé: New Jersey, 1946. Alors que le monde sort tout juste des horreurs de la guerre, travailler dans l’industrie florissante de Trenton est une des clés de l’émancipation pour les classes populaires de la côte est des États-Unis. Le rêve américain fonctionne à plein, et le mystérieux Abe Kunstler, nouveau venu à l’usine, semble déterminé à en tirer parti. Travailleur obstiné, bon camarade, buveur émérite, Abe est l’archétype du col bleu : sauf qu’Abe est un mirage, un imposteur qui cache un terrible secret. De l’après-guerre au Vietnam, l’histoire de Kunstler nous montre combien ce rêve américain est une machine implacable qui broie tous ceux qui ne sont pas nés dans la bonne classe, le bon corps, la bonne peau. Confronté à une société américaine au conformisme impitoyable, empêtré dans une vie de mensonges et menacé de voir son secret révélé, jusqu’où Abe Kunstler sera-t-il prêt à aller pour préserver l’existence qu’il a tenté de se forger ?