Contenu

Buvard: une biographie de Caroline N. Spacek

Résumé
Cela ressemble à quoi, un écrivain ? Quand Lou passe pour la première fois la porte de Caroline N Spacek, il ne connaît d'elle que ses livres. D'ailleurs, il ne comprend pas pourquoi elle a accepté de le recevoir, lui, le simple étudiant. A 39 ans, Caroline N Spacek vit recluse dans la campagne anglaise, après avoir connu une gloire précoce et scandaleuse. Enfant terrible de la littérature, ses premiers romans ont choqué par la violence de leur univers et la perfection de leur style. Issue d'un milieu marginal, elle a appris très jeune à combattre, elle a aussi appris à fuir. Mais Lou va l'apprivoiser. Alors ensemble, durant un été torride, ils vont reconstruire une trajectoire minée de secrets.

Pas disponible en CD.

Durée: 5h. 40min.
Édition: Arles, Rouergue, 2014
Numéro du livre: 28279
ISBN: 9782812606168
Collection(s): La brune

Documents similaires

Durée:6h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66064
Résumé: Après vingt-trois ans de silence, Helen et Frank se croisent par hasard sur un trottoir de Londres. Dans le choc des retrouvailles, la voix d'Helen s'élève pour livrer à Frank sa version de leur vie ensemble, depuis leur rencontre en 1950, à Rome, alors qu'ils étaient encore adolescents, jusqu'à ce jour terrible de janvier 1995, qui signa leur rupture définitive. Elle retrace l'éblouissante carrière de peintre de Frank, et tout ce qu'il lui doit, à elle, sa meilleure amie. Leurs deux destins exceptionnels, la force implacable qui les lia et les déchira, Julia Keminon les peint avec subtilité, dévoilant en profondeur la complexité des sentiments - cette dévotion d'une femme à l'égard d'un homme, si puissante et parfois dangereuse.
Durée:5h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74832
Résumé: A Rome, Ottavia Selvaggio a décidé à quinze ans d'être maîtresse de son destin. Ni ses histoires d'amour, ni le mariage, ni même la maternité ne la font dévier de sa route. Pendant que son mari s'occupe de leurs enfants, elle invente dans son restaurant une cuisine qui ne doit rien à personne. En robe noire et sans frémir, Ottavia avance droit, jusqu'au jour où un homme surgit du passé avec un aveu qui la pousse à douter de ses décisions. Comment être certaine d'avoir choisi sa vie ? Le désir a-t-il une fin ?
Lu par:Zoya Horcik
Durée:1h. 34min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72066
Résumé: À 30 ans, Julia Kerninon devient mère, « une situation qui, si je l’avais tellement désirée, ne cessait de me dépasser ». La maternité, synonyme de bonheur dans le regard des autres, lui semble un « cercle de feu ». Elle raconte sans détour l’impression de perdre pied, la difficulté à trouver sa place, le poids des contraintes. « J’ai pensé à fuir. » Tandis qu’elle avance à tâtons dans cette nouvelle vie, les souvenirs reviennent, comme un appel au large. Les amours passionnels, les nuits de liberté, l’écriture sans entrave, les vagabondages sans fin. Julia Kerninon décrit les tempêtes intérieures, et cette mue progressive de la jeune femme en mère, jusqu’à atteindre l’autre rive, où tout se réconcilie.
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68856
Résumé: Son nom est Liv Maria Christensen. Elle fut l'enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l'amoureuse du professeur d'été, l'orpheline et l'héritière, l'aventurière aux poignets d'or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d'épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d'avant ? Faut-il mentir pour rester libre ? Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d'une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l'intime, les jeux de l'apparence et de la vérité. Née en 1987 à Nantes, Julia Kerninon est l'une des voix importantes de la nouvelle génération d'autrices. Ses précédents livres ont été couronnés de nombreux prix, salués par la critique et traduits à l'étranger. Avec ce cinquième roman, elle affirme encore son talent.
Durée:2h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68391
Résumé: Dans son premier roman, Gaël Brunet retrace la vie d’un jeune père et de ses deux enfants, confrontés à la disparition accidentelle de l’épouse et mère. De ces petites scènes du quotidien s’élève une grande émotion, et un hommage très réconfortant à l’amour et à la vie. C’est, aussi, une très belle réflexion sur la paternité. Leur vie a volé en éclats un dimanche soir de juin. Ils se sont retrouvés tous les trois, un père et ses deux très jeunes enfants, à devoir réinventer un quotidien, dans l’absence de leur mère. Chaque jour apporte son lot de gravité et de plaisirs. Car c’est dans les tout petits détails de la vie que se niche la souffrance – comme recevoir des lits jumeaux pour les enfants, commandés par la mère avant sa disparition. Le père invente des rituels, bulles protectrices et intangibles. Progressivement, ils se réacclimatent à certains plaisirs – aller à la piscine, partir camper quelques jours. Paradoxalement, ce ne sont pas les intimes ni la famille qui viennent leur apporter réconfort, mais deux personnages singuliers, Maw, réfugié angolais, et Madame Viviane, leur voisine de palier. L’année se passe – avec les moments délicats à franchir, comme les anniversaires, Noël ou la fête des mères… Il y a, bien sûr, la souffrance de l’homme dont la femme aimée a disparu. Qui se couche chaque soir dans un lit trop grand et n’imagine pas reprendre sa vie d’adulte, sortir, rencontrer d’autres femmes. Mais il y aussi cette force de vie, chez les enfants, qui lui permet, chaque jour, de ne pas sombrer.
Lu par:Manon
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38064
Résumé: Un jeune homme est réfugié dans la maison de vacances de ses parents, en bord de mer. Cela ne « va » pas, tout l’engloutit, la pensée de sa mère, sa relation avortée à la seule femme qu’il ait aimée, sa non-existence sociale. C’est un être effrondré, un funambule qui marche au-dessus du vide. Alors qu'il retrouve les siens pour la fête des mères, il apprend qu'il doit se rendre avec son père à un rendez-vous médical dont il ne sait rien. Après La maladroite et L’administrateur provisoire, Alexandre Seurat poursuit son exploration des failles familiales. Il plonge le lecteur dans un monde sans repères, dont on ne sait si l’absence de limites tient à la folie du personnage ou à la violence du monde extérieur. [Source: Babelio, 2018]
Durée:6h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66167
Résumé: Dans un Paris vibrant au rythme d'actions protestataires d'un genre inédit, Marco, un trentenaire italien, accumule les petits boulots. Jean, son colocataire, passe son temps à jouer au poker en ligne. Marie, sa petite amie, partage son temps entre une thèse en littérature et la gestion d'une start-up respectueuse de l'environnement.
Durée:2h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24490
Résumé: Autour d'un double portrait d'un père et de son fils, de ses variations et de ses dissonances, Antoine Choplin compose une mélodie sensible. Au moyen d'une écriture délestée du superflu, il frappe juste et bien. Plus qu'un roman social sur la fin d'un certain monde ouvrier, Cour Nord est un roman plein d'émotion retenue pour le désarroi et les mystères de ses personnages. L'usine du Nord où travaillent Léo et son père va fermer. En grève depuis dix-sept jours, les ouvriers attendent une ultime négociation avec la direction. Père et fils vivent ensemble dans une petite maison, mais partagent-ils autre chose ? Car si le père est un de ces vieux ouvriers attaché à son usine, syndicaliste militant, Léo, trompettiste, passe ses soirées à répéter avec des copains. Ils ont monté un quartet de jazz et préparent leur premier vrai concert, à Lille. Le père incarne les derniers combats, les dernières défaites d'une classe ouvrière, fière d'ellemême, attachée viscéralement à ses usines, quand le fils ne participe même pas aux votes des grévistes. Après l'échec des négociations, le père s'engage en désespoir de cause dans une grève de la faim solitaire et s'installe sur un matelas dans la Cour Nord, tandis que Léo prend la tangente. Il ne tient même pas sa promesse de passer voir son père chaque jour, et s'échappe de l'usine pour suivre dans le ciel les avions s'envolant vers New York, où son copain Gasp est allé récemment assister aux funérailles du pianiste de jazz Thelonious Monk. Il passe du temps au bistro «Chez Fanny» où il retrouve une ouvrière de l'usine, Nadine, qu'il ne drague même pas ou si peu. Chacun rêve d'un ailleurs, Nadine d'ouvrir une oisellerie à la frontière belge, Ahmed, un copain d'atelier, de revoir la mer, Vincent, un membre du quartet, d'installer des pistes de ski sur le grand terril de Noeux-les-Mines... Structuré musicalement en quatre mouvements (exposition du thème, double variation et reprise), Cour Nord explore, avec le minimum d'effets, une communauté humaine confrontée à la fin d'un certain monde et cherchant à s'inventer un avenir. La 'petite musique' de Choplin tourne autour de ses personnages, de leur désarroi et de leurs contradictions, avec lucidité et respect.
Lu par:Manon
Durée:1h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30659
Résumé: Inspiré par un fait divers récent, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre, membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes... Un premier roman d'une lecture bouleversante, interrogeant les responsabilités de chacun dans ces tragédies de la maltraitance.
Lu par:Eline Roess
Durée:13h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17023
Résumé: La Hague... Ici on dit que le vent est parfois tellement fort qu'il arrache les ailes des papillons. Sur ce bout du monde en pointe du Cotentin vit une poignée d'hommes. C'est sur cette terre âpre que la narratrice est venue se réfugier depuis l'automne. Employée par le centre ornithologique, elle arpente les landes, observe les falaises et leurs oiseaux migrateurs. La première fois qu'elle voit Lambert, c'est un jour de grande tempête. Sur la plage dévastée, la vieille Nan, que tout le monde craint et dit à moitié folle, croit reconnaître en lui le visage d'un certain Michel. D'autres, au village, ont pour lui des regards étranges.
Durée:7h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22327
Résumé: Un été, en Normandie. Pris dans les filets d'une vie de famille, le narrateur rencontre une vieille dame singulière, Alice. Entre cet homme taciturne et cette femme trop longtemps silencieuse se noue une relation puissante, au fil des récits que fait Alice de sa jeunesse, dans le sillage des surréalistes et dans la mémoire de la tribu indienne Hopi. La vie du narrateur sera bouleversée devant "la misère, la beauté, tout cela intimement lié".
Lu par:Manon
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31059
Résumé: Lu par Manon A la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans une petite ville bretonne, une jeune femme à la chevelure rousse flamboyante est rasée par son ami d'enfance pour avoir eu une relation avec un officier allemand. Après cette humiliation publique, elle décide de se venger. Six noms figurent sur sa liste. ©Electre 2015