Contenu

Curieuses histoires du IIIe Reich: histoires oubliées du nazisme

Résumé
Les dossiers présentés dans ce second tome de la collection "curieuses histoires" nous livrent entre autres, les confidences de l'homme qui brûla le corps d'Hitler, une des dernières confessions d'Hitler où il explique pourquoi il a perdu la guerre, l'histoire de l'espion juif d'Hitler, de Max Lorenz, son ténor, celles des voix anglaises au service des nazis que furent Sally de l'Axe ou Lord Haw-Haw, mais aussi les étranges amours d'Eva Braun, l'attitude réelle de Hitler par rapport à l'athlète noir américain Jesse Owens, le dernier anniversaire du Führer, les derniers jours dans le Bunker. Il fait le point sur ce qu'aurait été le fabuleux trésor d'Hitler. En parallèle, nous apprendrons aussi tout sur le fils caché de Mussolini, les sosies de Staline et la mort du fils du dictateur russe dans un camp allemand. Voici quelques-unes des nombreuses histoires étonnantes rassemblées dans ces 250 pages de recherches. Un ouvrage captivant qui se destine tout autant aux néophytes qu'aux passionnés et aux professionnels.
Durée: 7h. 32min.
Édition: Bruxelles, Editions Jourdan, 2011
Numéro du livre: 19129
ISBN: 9782874661686
CDU: 943

Documents similaires

Durée:30h. 47min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:19881
Résumé: Albert Speer (1905-1981), adhérent au parti nazi dès 1931, fut l'architecte en chef du parti nazi et à ce titre concepteur de nombreux bâtiments officiels. En 1942, il fut nommé ministre de l'armement et organisa l'effort de guerre allemand. Condamné à 20 ans de prison à Nuremberg, il a été libéré en 1966. Il est mort à Londres en 1981. Les mémoires d'Albert Speer sont un document exceptionnel à plus d'un titre : témoignage d'un des plus hauts dignitaires nazis, il relate en détail le fonctionnement de l'appareil d'Etat vu de l'intérieur, avec le mélange de rationalité bureaucratique et de soumission à l'arbitraire du chef qui le caractérise. Comment les décisions se prennent-elles, à quel niveau, comment sont-elles appliquées ? Mais c'est aussi l'itinéraire d'un homme brillant, architecte de talent, qui est rapidement séduit personnellement par Hitler et qui va progressivement mettre son intelligence et ses compétences au service de la machine de guerre nazie et d'une idéologie totalitaire. Ce n'est que dans les tous derniers mois du régime que ses yeux se dessillent et qu'il manifeste quelques velléités d'indépendance : il aura auparavant, comme ministre de l'armement, organisé la production d'armes et de munitions avec une efficacité redoutable, n'hésitant pas à mettre en œuvre le travail forcé des prisonniers de guerre, de ceux des camps de concentration et des recrues du travail obligatoire. Ce livre lucide ne cherche ni à justifier, ni à amoindrir la responsabilité de l'auteur qui affirme : « je n'ai pas seulement voulu raconter, mais aussi comprendre ». Rapportant le nazisme à une perversion de la logique technicienne de notre époque il nous livre aussi une interrogation sur l'énigme de l'aveuglement et de la servitude volontaire.
Lu par:Henri Duboule
Durée:9h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17035
Résumé: On a longtemps reproché à l'Eglise catholique son attitude face au nazisme. Pie XII, surnommé par ses adversaires le "pape de Hitler", n'aurait pas encouragé les catholiques à se rebeller tout comme une partie des prélats, obsédés par leur haine du communisme. Jusqu'à présent, ces accusations ne se basaient sur aucune preuve concrète. Or, en février 2003, le Vatican a enfin ouvert ses archives sur la période nazie. Peter Godman a été l'un des premiers historiens à explorer ce nouveau fond et ses révélations sont troublantes, parfois surprenantes.
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:20897
Résumé: Il reste un officier survivant du bunker : l'aide de camp von Loringhoven a vu Hitler tous les jours pendant les derniers mois du Reich. Il a assisté quotidiennement aux réunions de situation militaire dirigées par Hitler et il fut en liaison avec tous les fronts. Son récit, dépourvu de dramatisation superflue, décrit une paralysie entrecoupée d'espoirs - les " armes secrètes ", l'offensive des Ardennes, l'armée de Wenck dans Berlin déjà occupé - jusqu'à la prise de conscience, fin avril 1945, de la mise échec et mat. Il saisit sur le vif les acteurs - de Göring à Keitel, de Himmler à Bormann, de Goebbels à Ribbentrop - et brosse surtout une fresque saisissante du " dernier " Hitler, obnubilé par sa vengeance, dos au mur à la recherche d'une victoire théâtrale dans un empire en ruine.
Lu par:François Goy
Durée:7h. 52min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30223
Résumé: De 1936 à 1944, Friedrich Reck-Malleczewen a couché dans son journal la haine que lui inspiraient les nazis et la honte ressentie devant ce qu'ils faisaient de l'Allemagne et des Allemands. Fervent nationaliste, conservateur convaincu, nostalgique de la monarchie, Reck-Malleczewen s'est insurgé par amour de l'Allemagne contre Hitler, ce «raté» rencontré à plusieurs reprises. Son témoignage aussi précis qu'implacable est porté par une écriture sans pareille où la colère le dispute à la révolte. Véritable réquisitoire contre le IIIe Reich, document majeur oublié depuis des décennies, La Haine et la honte se révèle ainsi d'une lucidité et d'une prescience troublantes. Une lecture indispensable pour comprendre le nazisme et ceux qui lui ont cédé.
Durée:6h. 1min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73816
Résumé: La correspondance rédigée entre l'écrivain d'origine afghane et sa fille durant le confinement de 2020. Alors qu'ils commencent par relater leur quotidien durant la pandémie de Covid-19, leurs lettres basculent progressivement dans l'intimité. Atiq Rahimi décrit l'histoire de sa famille exilée lors de sa fuite de Kaboul tandis qu'Alice s'interroge sur son identité et sur l'avenir.
Durée:39h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74777
Résumé: Bomarzo est l’autobiographie imaginaire de Pier Francesco Orsini, prince de la Renaissance italienne, qui connut l’infortune de naître bossu – qualité qu’il compensa par un désir illimité de beauté, de grandeur et de vengeance. Lui qui comptait parmi ses proches des papes, des chefs de guerre et des courtisans distingués possédait en outre une grande culture et une imagination extravagante. Ainsi le vit-on rassembler des sculptures de pierre aux formes monstrueuses près de son château, dans un lieu déréalisant qui sera, quelques siècles plus tard, fréquenté « religieusement » par les surréalistes. Mais revenons à Bomarzo, le roman-romanesque monumental que vous tenez entre les mains : écrit dans un style baroque effréné, il réussit comme peu d’autres à mêler la réalité et l’imagination, l’histoire et la fiction, sans craindre de hisser les paradoxes de l’humanité à la hauteur des miracles. Ici, l’euphémisme est haï ; ici, le cynisme n’empêche pas la plus impressionnante des lucidités. Et pour cause : Orsini demeure le symbole de cette époque où des crimes effroyables et le goût sauvage du pouvoir ont suscité les plus grandes œuvres de l’esprit et de l’art. Qu’on veuille bien en juger : Bomarzo est un chef-d’œuvre de la littérature sud-américaine.
Durée:7h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72750
Résumé: Un texte autobiographique qui emprunte à l'autofiction et au questionnement identitaire dans lequel l'auteur, descendant de Juifs alsaciens par sa mère et de la communauté judéo-provençale par son père, évoque les fantômes de sa famille et son histoire d'amour avec une Arabe d'Achrafieh d'origine gréco-catholique née à Boulogne.
Durée:15h. 26min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74464
Résumé: 959, l’armée chinoise envahit le Tibet, détruisant temples et statues sur son passage alors que s’enfuit le dalaï-lama. Dans leur village de montagne, Lhamo, sa sœur Tenkyi et leurs parents sont particulièrement exposés, car la mère est une oracle désignée pour communiquer avec les esprits. C’est elle qui guidera ses proches à travers l’Himalaya, vers la frontière népalaise où ils espèrent rebâtir une communauté, dans l’attente de retrouver leur terre natale. Saga familiale, roman de l’exil et de la perte ciselé de poésie et de spiritualité, Quand notre terre touchait le ciel raconte le destin d’un pays sacrifié, la douloureuse nostalgie d’une terre qu’on a quittée et la force inébranlable des liens familiaux.
Durée:15h. 7min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76067
Résumé: En 1929, la jeune Katya vit heureuse avec sa famille et imagine un bel avenir avec Pavlo, son amour de toujours. Lorsque les militants de Staline arrivent dans son village, ils sont vivement incités à participer à l’agriculture collective. Mais rapidement, ceux qui osent s’élever contre le système disparaissent et chaque lendemain semble dès lors incertain. La résistance a un prix, et tandis que la famine s’empare des campagnes, la survie semble plus un rêve qu’une possibilité… Soixante-dix ans plus tard, une jeune veuve découvre le journal écrit en ukrainien de sa grand-mère, qui va révéler les secrets, longtemps enfouis, du sombre passé de sa famille.
Durée:6h. 5min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72532
Résumé: Plus grand que la vie, Gérard illumine les jours de sa fille, Lou. Fort et fantaisiste, ce baby-boomer aux allures d’ogre ensorcelle tout : les algues deviennent des messages venus des dieux, ses absences des missions pour les Services Secrets. Mais que fait cette arme dans la table de nuit ? Qui sont ces fantômes d’une famille disparue, apparaissant par intermittence, en creux des conversations ? D’où viennent, surtout, ces accès de cruauté — ceux-là mêmes qui exercent sur sa fille fascination et terreur ? À travers l’histoire d’une enfance trouble, dans ces paysages de l’Ouest français où la mer et la forêt se confondent, Vers la violence rappelle comment nos héritages nous façonnent, entre chance et malédiction.
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76408
Résumé: Seconde Guerre Mondiale, en Lombardie. Giada, 13 ans, petite fille maigrichonne au caractère bien trempé, vit chez sa tante à contrecœur. Depuis que sa mère Adi est partie faire fortune dans les colonies italiennes en Afrique, elle ne pense qu’à la rejoindre dans ce qu’elle appelle ‘‘la Grande A’’, une terre qu’elle imagine pleine de merveilles et de promesses. Mais la défaite de l’Italie fasciste et la difficile période de reconstruction ne cessent de retarder leurs retrouvailles. Jusqu’au jour où, enfin, cette mère idéalisée revient la chercher. À 17 ans, Giada embarque alors pour l’Érythrée. Rien n’est tel qu’elle l’avait imaginé mais la jeune fille apprécie sa nouvelle vie et elle rencontre le beau Giacomo, pour le meilleur et pour le pire. De la campagne lombarde à l’été sans fin d’Assab, Giada entame son grand voyage pour se trouver elle-même.
Durée:17h. 26min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76402
Résumé: New York, années 1920. Noodles traîne dans le Lower East Side avec sa bande : Patsy, Cockeye, Max et Dominick. Simples gamins des rues, ils gravissent peu à peu les échelons d’une mafia qui s’organise progressivement en Syndicat du crime. Leur temps est celui de la Prohibition, de l’opium et des gangsters juifs et italiens qui s’apprêtent à refaçonner à tout jamais le visage de l’Amérique. Vous voulez en apprendre davantage sur les aventures de Noodles et sa bande, magistralement mises en scène par Sergio Leone dans son ultime chef-d’oeuvre ? Ne cherchez plus. Ce récit passionnant sur la mafia new yorkaise, écrit derrière les barreaux de Sing Sing, est largement autobiographique.