Contenu

Questions zen

Résumé
Questions zen offre un vin ancien dans de nouvelles outres. L'ouvrage reflète l'impact du Zen sur des Occidentaux - leurs diverses réactions personnelles - au sein de leur milieu culturel. Il répond à leurs questions anxieuses, leur recherche de preuves et leurs doutes informulés. Ce livre permet également au lecteur de participer, par sa médiation, aux sesshins, ces retraites d'entraînement intensif, qui sont le coeur de la discipline, et il donne plus qu'un aperçu de l'émerveillement et de la joie de l'éveil. Le Zen présenté ici parlera directement à nos contemporains, avec les accents familiers de notre époque et de notre culture.
Mots-clés: Bouddhisme zen
Durée: 13h.
Édition: Paris, Ed. du Seuil, 1992
Numéro du livre: 18426
ISBN: 9782020145961
Collection(s): Points. Sagesses
CDU: 294

Documents similaires

Lu par:Jean Frey
Durée:11h. 9min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:19584
Résumé: La pratique du zen dans la vie quotidienne. Initiation pratique dans les cent premières pages puis plus précisément bouddhique dans les trois dernières parties.
Lu par:Cathy Spicher
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31721
Résumé: Maître zen, imprégnée de civilisation japonaise dans ce qu'elle a de meilleur, mais également femme de son temps et de grande culture, Shundô Aoyama porte dans cet ouvrage exceptionnel, un regard lucide et compassionné sur la condition humaine, qui touchera toute personne en quête de vérité. Elle nous parle directement de coeur à coeur, pour reprendre une expression classique du zen - de ce qui est essentiel : comment trouver le bonheur dans cette vie. A travers des anecdotes du quotidien, des histoires de la tradition bouddhique et des souvenirs personnels, elle nous rend naturellement accessible la sagesse du Zen.
Lu par:Mouna Zappeli
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:4813
Résumé: Dans un langage toujours poétique et parabolique, Thich Nhat Hanh nous fait entrer dans les grands concepts du bouddhisme Zen : comment voir sa propre nature dans une tasse de thé ? Comment reconnaître l'interdépendance des choses ? Comment percevoir l'instant de l'Eveil ? Comment s'initier au langage très particulier du Zen ? A quoi sert un kong-an (une maxime de sagesse à l'apparence absurde). Il inscrit ces concepts dans la tradition occidentale et montre comment par la pratique de la Voie du Milieu, l'Homme peut accéder aux trois portes de la libération puis à l'Eveil et retrouver une spiritualité qui lui permette de s'accomplir. Le livre est suivi de 53 kong-an (encore appelés koan) d'un maître bouddhiste vietnamien du XIIIe siècle.
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:16053
Résumé: Si apprendre à méditer est un cheminement que même les plus grands sages suivent tout au long de leur vie, s'y exercer au quotidien transforme déjà notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Tel est le propos de cet essai très accessible, à la fois guide spirituel et philosophique et initiation concrète à la pratique de la méditation.
Durée:7h. 50min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75661
Résumé: Au XVe siècle, dans le Japon médiéval, Kotaro et Hikojiro, deux intouchables, grandissent avec un seul rêve : intégrer l'escadron des jardiniers du shogun et marcher dans les pas de leur modèle, le grand moine zen, Ikkyu Sojun. Les frasques et provocations de ce moine rebelle marquent l'époque autant que ses prodigieux talents. Tout enfant, il est arraché à sa mère, suit l'enseignement rigide des monastères et connaît enfin l'éveil, lors d'une promenade méditative, lorsqu'il entend le "chant du corbeau". Suivent trente ans d'errance. Refusant les titres et les honneurs, cet électron libre poursuit son zen à lui, passe du temple au bordel, tombe sur le tard follement amoureux d'une chanteuse aveugle, écrit de sublimes poètes érotiques qu'il jette au vent... A si bonne école, comment les deux parias parviendront-ils à sortir de leur misère ?
Durée:2h. 5min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:70463
Résumé: Ce qui frappe, à la lecture de ses poèmes, c’est son naturel et sa sincérité. Et cependant les vers de Ryôkan renferment, dans la fluidité des images et des rythmes, l’essentiel d’un traité de bouddhisme et de vie qu’il aurait jugé trop rigide et qu’il n’était donc pas disposé à écrire, se voulant avant tout vivant et détaché, alternant retraites et pérégrinations, quitte à s’octroyer, de temps à autre, le plaisir des rencontres amicales et des franches rigolades. Le détachement bien compris, loin d’empêcher l’existence, l’enrichit en combinant le trop fameux savoir lâcher prise et le trop méconnu savoir être en prise...
Durée:4h. 58min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31899
Résumé: L'homme a accumulé un savoir immense dans le domaine de la science, de la psychologie, de la biologie, des mathématiques, etc. [...] Ce savoir nous a-t-il donné la liberté, une vie juste, une vie qui soit fondamentalement bonne ? " Telle est la question qui traverse les conférences données par Krishnamurti en 1981 et 1982, en partie réunies dans ce livre. Avec l'intransigeance qui caractérise sa parole, le philosophe appelle à observer la condition humaine telle qu'elle est pour découvrir si un changement radical est possible, si le conflit, la douleur et la souffrance peuvent cesser. Or observer la condition humaine, c'est lui donner une attention complète, lui consacrer toute notre énergie, notre courage, notre coeur. Une telle compréhension est pure intelligence, libre de toute causalité. La flamme de l'attention est la voie d'un changement véritable.
Durée:8h. 29min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:17469
Résumé: Dans le monde orthodoxe, et particulièrement en Russie, la philocalie fut, au 19ème siècle, le compagnon familier de la plupart des chrétiens fervents, même et peut-être surtout des plus simples. On se rappelle comment le pèlerin russe des fameux récits en fit son bréviaire et miroir de conscience, de pair avec la Bible. ... qu'est-ce donc que la philocalie ? une sorte de recueil des textes traditionnels sur la prière orthodoxe, surtout solitaire, depuis les anachorètes égyptiens du ive siècle jusqu'aux moines du mont athos du xve en passant par le Sinaï.
Durée:28h. 28min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:35128
Résumé: L'enthousiasme des premiers lecteurs a fait de La Légende des Saints de Jacques de Voragine La Légende dorée, la légende d'or : celle de toutes les histoires qui entourent la vie et la mort exemplaires des saints chrétiens du premier millénaire après le Christ et des débuts du Moyen Age. L'auteur a récolté les faits épars dans une foule d'écrits, de chroniques et de biographies dispersés, non pour raconter "ce qui s'est vraiment passé", mais pour édifier, par l'exemple magnifique des saints, de leurs paroles de feu et de leurs miracles, ceux qui veulent marcher à la suite du Christ. Aujourd'hui, La Légende dorée est aussi une extraordinaire "anthologie" naïve, riche d'histoire et de culture, car elle a inspiré de nombreux artistes chrétiens.
Durée:8h. 42min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:30714
Résumé: Farid-ud-Din'Attâr fut l'un des plus grands poètes mystiques de cette époque glorieuse du soufisme où la quête divine atteignit des sommets inégalés. Rûmi, Hallaj, Saadi furent ses pairs. Parmi ses nombreuses oeuvres, La Conférence des oiseaux est la plus accomplie. Elle relate le voyage de la huppe et d'une trentaine de ses compagnons en quête de Simorgh, leur roi. De multiples contes, anecdotes, paroles de saints et de fous les accompagnent. "Lis ce livre, chercheur, tu sauras où aller, dit le poète. Savoure-le longtemps et tu seras nourri. Car il a de quoi t'étonner. Tu le lis une fois et tu crois le connaître, mais non ! Lis-le cent fois, cent merveilles nouvelles ébahiront ton oeil". La Conférence des oiseaux est un de ces livres qui se savourent et se fréquentent comme des amis nourriciers.
Durée:14h. 50min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:20273
Résumé: Quand Rome est mise à sac (410 ans ap. J.-C.), un soupçon naît chez les Romains adversaires du christianisme : seraient responsable du déclin de Rome? Augustin relève le défi de cette interrogation. La force et l'originalité de La Cité de Dieu consistent à proposer un principe pour éclairer le jugement, pour comprendre des événements inédits qui instaurent de nouveaux équilibres. Augustin distingue en effet entre le devenir de deux cités : la cité de Dieu et la cité terrestre. Leur destin ne doit pas être confondu : le règne du Christ et la domination terrestre ne sont pas la même chose. La paix de Dieu et celle des hommes ne se recouvrent pas. La cité de Dieu est certes présente dans l'Église, et donc dans le monde : elle n'y est pas « réalisée » et ne le sera jamais. Bien au contraire, la cité de Dieu représente un principe critique par rapport à la cité de la terre. En celle-ci, tout - y compris donc l'empire romain - doit être relativisé, même si, dans la perspective du jugement dernier, tout garde une valeur unique. Le chrétien vit dans cette ambiguïté, constitutive pour lui, de deux histoires.
Durée:14h. 35min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:20272
Résumé: Quand Rome est mise à sac (410 ans ap. J.-C.), un soupçon naît chez les Romains adversaires du christianisme : seraient responsable du déclin de Rome? Augustin relève le défi de cette interrogation. La force et l'originalité de La Cité de Dieu consistent à proposer un principe pour éclairer le jugement, pour comprendre des événements inédits qui instaurent de nouveaux équilibres. Augustin distingue en effet entre le devenir de deux cités : la cité de Dieu et la cité terrestre. Leur destin ne doit pas être confondu : le règne du Christ et la domination terrestre ne sont pas la même chose. La paix de Dieu et celle des hommes ne se recouvrent pas. La cité de Dieu est certes présente dans l'Église, et donc dans le monde : elle n'y est pas « réalisée » et ne le sera jamais. Bien au contraire, la cité de Dieu représente un principe critique par rapport à la cité de la terre. En celle-ci, tout - y compris donc l'empire romain - doit être relativisé, même si, dans la perspective du jugement dernier, tout garde une valeur unique. Le chrétien vit dans cette ambiguïté, constitutive pour lui, de deux histoires.