Contenu

L'histoire suisse en un clin d'oeil

Résumé
Point de vue de l'éditeur : Ce petit livre est écrit par une journaliste de talent, soucieuse de faire comprendre la Suisse, ce pays petit, mais si compliqué, à ceux qui viennent le visiter. De l'expliquer à travers les étapes de sa construction, c'est-à-dire son histoire. De montrer comment ce pays s'est forgé une âme, des cultures politiques, une prospérité qui doivent beaucoup à ses voisins mais qui lui confèrent son identité singulière. La journaliste fait confiance aux historiens en s'entourant de leurs livres. Et l'historien que je suis est séduit par la lecture qu'elle en a faite, ingénieuse, libre et volontiers provocante. Jean-François Bergier, Préface.
Lu par: Jean Frey
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 4h. 55min.
Édition: Carouge-Genève, Zoé, 2006
Numéro du livre: 14675
ISBN: 9782881825804
CDU: 949.4

Documents similaires

Durée:4h. 15min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:19968
Résumé: Joëlle Kuntz propose une histoire de la Suisse sous une lumière inhabituelle, celle de sa dépendance. Pour elle, le génie de la Confédération réside moins dans la défense de son indépendance que dans les liens nombreux qu'elle a tissés au fil du temps pour survivre et prospérer. Forte de ce passé, la Suisse serait prête aux alliances si elle n'était momentanément écrasée sous le monument sévère de cette idole inflexible et butée, l'indépendance.
Lu par:Jean Frisch
Durée:2h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6507
Résumé: "L'Agrandissement" se présente comme un livre de politique fiction. Son auteur, la journaliste Joëlle Kuntz, a imaginé cette fable qu'elle se garde bien d'appeler roman, lui préférant le terme de divertimento... On regrettera seulement que l'auteur n'ait pas publié ce livre deux ans plus tôt. On ose imaginer que son idée, farfelue, aurait apporté quelque piment dans le terne et morne débat sur l'utopie du 700e anniversaire de la Confédération. Résumé : L'homme par qui le scandale arrive s'appelle Bovet, fonctionnaire fédéral un peu rêveur, chargé de la défense de l'image de la Suisse à l'étranger. La Suisse officielle se torture les méninges sur la manière la plus spectaculaire, la plus significative, de célébrer le 700e anniversaire de la Confédération. Et c'est Bovet qui l'emporte en proposant de distribuer à tous les étrangers présents sur le sol helvétique le 1er Août 1991 un passeport à croix blanche. L'idée paraît saugrenue à certains mais elle séduit le Conseil fédéral. Et c'est l'essentiel. Bien sûr, les fonctionnaires rechignent, peignent le diable sur la muraille. Mais dans le ronron fédéral, cette invention révolutionnaire finit par s'imposer. On imagine cette mesure plus symbolique que suivie d'effets concrets. C'est évidemment le contraire qui se produit. Et quel résultat ! Non seulement les étrangers affluent de partout pour bénéficier le 1er Août 1991 du précieux document. Mais surtout, ils viennent en masse de régions limitrophes, voulant ainsi corriger l'ingratitude de l'histoire qui les annexa à d'autres pays.
Durée:11h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75712
Résumé: Fin 1943. Alors que chaque nuit, l'aviation alliée déverse ses bombes sur l'Allemagne nazie, un groupe de journalistes est embarqué lors d'une attaque sur Berlin. Parmi eux, un jeune reporter américain, Lowell Bennett, qui a fait ses premières armes à l'occasion de la campagne de Tunisie. Leur avion est touché par la Luftwaffe et Bennett capturé ; mais avant d'être interné, on le conduit à travers l'Allemagne, pour qu'il se rende compte des souffrances endurées par les populations civiles, cibles premières des bombardements alliés. Publié pour la première fois en français, présenté et traduit par Alan Bennett, fils de l'auteur, ce livre est un témoignage à la fois capital et de première main sur un épisode dramatique de la Seconde Guerre mondiale qui demeure largement méconnu à ce jour.
Lu par:Pierre Jeudy
Durée:6h. 9min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73431
Résumé: Une présentation des quarante décisions considérées comme les plus absurdes et les plus dommageables prises par les grands hommes ou femmes de l'histoire, depuis Vercingétorix jusqu'à François Hollande, en passant par Colomb et Cortès, Louis XIV ou le trio de Yalta. L'auteur met en lumière le fait qu'elles ont généralement été prises sous le coup de l'émotion et non avec rationalité.
Durée:13h. 10min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72419
Résumé: Recueil d'études sur l'histoire de l'héroïsme et des combats livrés pour l'honneur. Journalistes et historiens relatent des épisodes connus ou méconnus de l'histoire durant lesquels des femmes et des hommes se sont sacrifiés pour une cause, une personne, une idéologie ou une patrie : cathares, chouans, samouraïs, communards, cristeros, combattantes kurdes, entre autres.
Durée:22h. 12min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71996
Résumé: Voici un livre qui ne manquera pas de soulever des controverses. La Grèce, dit-on, a inventé la démocratie. Lieu commun, répond Luciano Canfora, et qui ignore totalement le fait qu'aucun auteur athénien ne célèbre la démocratie... Dès lors, le lecteur est guidé dans un parcours de l'histoire européenne qui, de l'Antiquité à l'ère des révolutions, de la Troisième République à la révolution russe, à l'ère du fascisme à la chute du mur de Berlin, ne cesse d'interroger la démocratie, ses masques et ses dérives : le suffrage universel est-il aussi démocratique qu'on le croit ? Qui détient vraiment le pouvoir dans les démocraties ? Enfin, à l'ère des médias, n'est-il pas temps d'inventer une nouvelle forme de démocratie ?
Lu par:J.-P. Beer
Durée:12h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75085
Résumé: Le général Henri Guisan (1874–1960), commandant en chef de l'armée suisse durant la Seconde Guerre mondiale, a symbolisé la volonté de tout un peuple de préserver son indépendance, par les armes, si nécessaire. Cet ouvrage n'est ni une nouvelle biographie, ni une hagiographie, mais une étude originale. Elle replace Guisan dans son contexte, le compare aux personnalités qui ont osé affirmer, dans les moments les plus critiques de l'histoire de leur pays, leur esprit de résistance face aux menaces du totalitarisme. Les auteurs étudient la genèse de l'idée fondamentale de Guisan, la création d'un Réduit dans le massif alpin, et en démontrent la nécessité face à la puissance des armes d'attaque. Ils le comparent à d'autres tentatives analogues, l'inscrivant ainsi dans une perspective historique. Ils rappellent aussi l'exceptionnelle relation de confiance entretenue par Guisan avec le peuple suisse.
Durée:7h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73095
Résumé: En France, le prestige gustatif est un acte de diplomatie : vingt historiens retracent et commentent les repas qui ont présidé aux grands moments de l'histoire de France : le repas au mariage d'Henri IV avec Marguerite de Valois, le dîner servi lors de l'inauguration du canal de Suez ou encore la table de Louis XIV signant la paix des Pyrénées. Avec l'interprétation gastronomique de grands chefs.
Durée:3h. 6min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:69775
Résumé: Le journaliste apprenti cuisinier retrace l'histoire de l'Europe au travers de la gastronomie. De nombreuses anecdotes redonnent un sens aux mythes qui peuplent l'histoire culinaire et soulignent les liens entre évolution de l'alimentation et organisation politique.
Durée:10h. 15min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:70980
Résumé: Où sont allés les plus aventureux des Phéniciens, des Égyptiens, des Grecs, des Romains ? Certains ont-ils déjà fait le tour de l’Afrique ? Que connaissent-ils à la fin de l’Antiquité du reste de la Terre habitée ? Où sont arrivés Indiens et Chinois ? Ces questions sont essentielles pour connaître l’étendue et l’intensité des relations entre les grandes civilisations. Dès l’Antiquité, Europe, Afrique et Asie étaient en contact. Il n’a pas fallu attendre Marco Polo ou les Grandes Découvertes pour voir des hommes et des femmes se déplacer et échanger marchandises et savoirs à très longue distance. De l’Islande au Vietnam, des côtes d’Afrique aux steppes de Mongolie, poussés par le vent de mousson comme le bateau du Palmyrénien Honaînû en route pour l’Inde ou au rythme lent des caravanes contournant le bassin du Tarim, marins, marchands ou ambassadeurs parcourent et décrivent des pays lointains. Ce que les Grecs connaissent et reçoivent de l’Inde, ce que les Chinois savent de Rome, ce que l’Inde emprunte à l’art et à la pensée grecs, sans négliger les expéditions dirigées vers l’Europe du Nord ou l’Afrique subsaharienne, un monde méconnu se découvre, où l’on trouve aussi bien des Indiens égarés sur les côtes danoises que des Grecs emportés par les vents à Zanzibar ou à Ceylan, tandis qu’un ambassadeur chinois hésite à se lancer sur le golfe Persique. À partir de textes, vestiges archéologiques et inscriptions, Maurice Sartre raconte les premières rencontres de trois continents, révélant à nos yeux la naissance d’un monde unique.
Durée:10h. 22min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72646
Résumé: S'appuyant sur ses notes et sur son regard de l'époque, l'auteur raconte le redressement d'une France en crise initié à partir de 1958 sous l'impulsion du général de Gaulle. A travers le récit de ces années de gaullisme, il dépeint une période complexe ainsi qu'une manière d'être français dont il constate que le souvenir s'éteint, laissant place à un déclin dont il interroge les causes.
Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73345
Résumé: Avril 1861-avril 1865. Quatre années pendant lesquelles un peuple encore mal soudé d'un peu plus de 30 millions d'âmes, dont 4 millions d'esclaves noirs, s'est affronté en continu, divisé en deux camps inégaux, chacun invoquant sa propre définition de la liberté. Une guerre mobilisant 3 millions de combattants sur un territoire plus vaste que l'Europe, voyant plus de 10 000 engagements militaires distincts, dont certains sont devenus les pierres angulaires de la mémoire américaine, tels Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg... À de nombreux égards, il s'agit du premier grand conflit contemporain, puisant dans toutes les ressources d'une modernité industrielle naissante, impliquant toutes les forces vives de la jeune société américaine passée en quelques décennies d'un conglomérat de colonies émancipées à une nation démocratique minée par ses contradictions internes. Avec 750 000, peut-être 850 000 morts, c'est la guerre de très loin la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, ayant provoqué 160 ans de débats et de polémiques, comme un écho lointain mais toujours bien présent. Pour comprendre ce cataclysme fondateur, Vincent Bernard offre enfin le grand récit attendu sur la guerre civile américaine, nourri de sources primaires et fondé sur une impressionnante bibliographie internationale.