Contenu

C'est fou ce qu'on voit de choses dans la vie !: souvenirs vrais et faux

Quatrième de couverture
Un grand-père royaliste et... banquier ; une grand-mère qui éduque sa petite fille suivant des principes d'avant la Révolution française ; une mère névrosée qui aime les hommes et très peu sa fille ; un père officier de cavalerie plus que lointain. Voilà la famille de Mademoiselle de Buron, jeune fille bien élevée, portant particule, une qualité fort utile pour trouver des petits boulots (assure-t-elle). Successivement prof au pair dans une pension du Yorkshire ; nounou de deux fillettes dont l'aînée essaie de jeter sa cadette par la fenêtre ; retenue comme secrétaire par la Banque Royale d'Angleterre mais à qui l'administration britannique refuse son permis de travail, elle devient enfin assistante dans un journal féminin parisien où elle doit pointer... à 6 h 30 du matin ! Tels furent les débuts de la vie professionnelle de cette jeune personne. Son enfance évoque Les Malheurs de Sophie ; son adolescence ressemble à du Zola. Mais l'humour sauve tout et Nicole de Buron n'en manque jamais. Et elle suit obstinément cette ligne de conduite.
Durée: 6h. 22min.
Édition: Paris, Plon, 2006
N° de notice: 14266
ISBN: 9782259203975
CDU: 840.92

Documents similaires

Lu par: Paul Radoux
Durée: 5h. 11min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 18109
Quatrième de couverture: À peine la bague au doigt passée, Guillaume et Pénélope sont déjà en route vers l'Italie pour leur voyage de noces. Mais rien ne se passe comme prévu ! Disparition des clés, panne d'essence, hôtel calamiteux,...
Lu par: Suzanne Lilla
Durée: 9h. 45min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 15620
Quatrième de couverture: Scénariste de cinéma et de séries télévisées, Nicole de Buron met ici en scène sa propre vie. Avec cette trame autobiographique originale, elle montre ici l'envers du décor de ce milieu. "Le roman est un miroir que l'on promène le long d'un chemin", écrivait Stendhal. Chemin escarpé d'actrices capricieuses et de producteurs mauvais payeurs...
Lu par: Liliane Pierré
Durée: 7h. 26min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 15412
Quatrième de couverture: Un jour, une femme reçoit une lettre de sa caisse de retraite : " Madame, vous avez 59 ans, il est temps de préparer votre dossier... " Elle est stupéfaite. Qui a 59 ans ? Pas elle, tout de même, qui mène une vie trépidante et travaille comme une folle. Non, c'est impossible. Hélas, si ! Elle ouvre alors une grosse malle pleine de papiers et de souvenirs. Toute sa vie lui saute à la figure. Une enfance auprès de grands-parents aristocrates. Une adolescence fauchée. Son premier emploi : secrétaire d'un papa-patron. Ses amours avec un bel officier de marine italien qui lui fait un enfant - qu'elle ne peut pas garder. Un grand mariage à 20 ans. Des déboires conjugaux. Un divorce. Un remariage. Puis c'est le coup de foudre. Elle épouse celui qu'elle appelle le " Grand Salaud ".
Durée: 6h. 22min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 3049
Quatrième de couverture: Allons bon, c'est Lui ! Le premier amoureux de Petite Chérie, votre fille adorée de seize ans et demi. Qui passe des heures entières au téléphone, hait l'école mais adore les fringues, vit entourée d'un troupeau d'adolescents dont vous ignorez les noms. Et voilà qu'elle vous réclame la pilule, rit gentiment quand vous tentez de lui expliquer les choses de l'Amour, fait la manche avec l'élu de son coeur, essaie de noyer une rivale dans les W.-C. de l'école. Et pourtant vous en avez déjà vu de drôles (et vous continuez) avec votre babacool de Fille Aînée qui, elle, s'était amourachée d'un hippy en sabots, d'un trotskyste boutonneux, avant de vivre de tumultueuses amours conjugales avec M. Gendre. Dans votre vie, perturbée par vos filles bien-aimées, il y a aussi l'Homme, votre cher compagnon, et Petit Garçon qui, d'une menotte de fer, va vous transformer en Mamie.
Lu par: Gil
Durée: 5h. 50min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 21036
Quatrième de couverture: Il y a des matins dans la vie où rien ne vous avertit des emmerdements qui vont s'abattre sur vous. Et durer parfois des jours, des mois et même des années ( si, si ! des années). Ainsi, par exemple, le 14 janvier 2000, à 5 h 15, vous êtes entrée comme d'habitude dans votre grand bureau à la campagne (ex-bergerie - 300 moutons), pour finir votre dernier livre. Vous cliquez le bouton électrique de votre grande lampe italienne. La lumière ne s'allume pas. Vous avancez le pied droit en tâtonnant doucement. Première marche. OK ! Pied gauche et deuxième marche. Bravo Troisième marche... Prodige inouï, il n'y a pas de troisième marche... Vous flottez dans le vide et dans le noir, et vous tombez sur la tête, 1,70 mètre plus bas, sur le carrelage rouge et bien ciré. Vous vous relevez tout doucement. Tiens ! Vous n'êtes pas morte. Mais... des Urgences de l'hôpital aux visites chez... 17 médecins, vous obtenez un diagnostic : vous êtes en morceaux. Un essaim d'ambulances vous ballotte d'hôpitaux en cliniques et de pavillons de " soins nucléaires " (le mot nucléaires vous effraie bien un peu...) en centres de rééducation fonctionnelle. Au bout de plusieurs mois, vous rentrez enfin chez vous à Paris, vous décidez de sortir un peu et ... vous tombez dans un trou. Urgences à l'hôpital, six Di-Antalvic par jour. Guérie, vous vous levez de votre canapé pour attraper votre chat et ... vous tombez à plat sur la table. Urgences à l'hôpital, six Di-Antalvic par jour... On vous a jeté un sort. Mais vous êtes encore là avec une maxime magique : rire aide à guérir.
Lu par: Patrick Saonit
Durée: 1h. 35min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 22033
Quatrième de couverture: L'écrivain revient sur son exil géographique et linguistique et propose son point de vue sur l'identité nationale française, l'image de la France et de sa culture à l'étranger, celle que les Français ont de leur pays, etc. " Je n'écrirais pas ce livre si je ne croyais pas profondément à la vitalité de la France, à son avenir, à la capacité des Français de dire «assez !» "
Lu par: Marie Julien
Durée: 4h. 40min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 22007
Quatrième de couverture: On connaît Joséphine Baker l'artiste, la femme de spectacles, grande star du music-hall. On connaît moins la femme engagée, fervente militante des droits de l'homme, de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, qui fera de sa vie privée un exemple de tolérance et de fraternité. C'est ainsi que naît la merveilleuse Tribu Arc-en-ciel, composée de ses 12 enfants adoptés aux 4 coins du monde. A l'occasion du 100e anniversaire de sa naissance, Brian, l'un de ses fils âgé aujourd'hui de 47 ans, nous raconte, avec beaucoup d'humour et d'émotion ses souvenirs d'enfance. Il se souvient de la vie exceptionnelle qu'ils ont connu au château de Milandes. Une vie d'amour et d'harmonie. Tout au long de ses mémoires, et avec son regard d'enfant puis d'adolescent, il nous relate des rencontres improbables : Dalida, Gilbert Bécaud, la princesse Grace Kelly, Fidel Castro ou encore Jackie Kennedy.
Lu par: Robert Catani
Durée: 5h. 56min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 29384
Quatrième de couverture: Le temps est venu de rendre justice à une femme d'exception dont le parcours a trouvé sa cohérence entre sa passion pour la musique et sa Villa Provençale où, pendant la dernière guerre, elle a recueilli des dizaines d'artistes proscrits. Située dans un parc que tous les Marseillais et les touristes connaissent sous le nom de "Campagne Pastré", cette maison a abrité un personnage emblématique de la résistance au totalitarisme. La comtesse Lily Pastré (1891-1974), riche héritière marseillaise, femme excentrique, romanesque, généreuse et grande mélomane, s'engage entre 1939 et fin 1942 dans une résistance qui ne dit pas son nom. Elle transforme sa maison de Montredon à quelques kilomètres du centre-ville de Marseille en refuge pour les artistes et les intellectuels en danger. Les peintres Rudolf Kundera, Christian Bérard, André Masson, les écrivains Lus Dietrich, Lanza des Vasto, les chorégraphes et chanteurs Boris Kochno, Edith Piaf, et surtout les musiciens Clara Haskil, Youra Guller, Samsom François Jacques Ibert, Pablo Casals, Manuel Rosenthal, Félix Raugel ou Darius Milhaud ont trouvé chez elle le gîte, le couvert et la possibilité de se consacrer à leur art. Elle adhère au Comité de secours américain de Varian Fry et fonde en 1940, dans le tourbillon de l'exode, "Pour que l'esprit vive", une association de soutien aux artistes. En 1948, aux côtés de Gabriel Dussurget, elle soutient la création du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence et prouve une fois encore son engagement pour le rayonnement de la musique. Lily Pastré meurt en 1974 à Marseille et la ville, sous la mandature de Gaston Deferre, devient propriétaire de sa maison et de son parc. Pour livrer le récit de cette vie hors-norme, l'auteur s'est appuyée sur une documentation exhaustive ainsi que sur les entretiens qu'elle a menée auprès de ceux qui ont cotoyé Lily Pastré.
Durée: 7h. 15min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 13706
Quatrième de couverture:
Lu par: Laurence Bardin
Durée: 6h. 35min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 30443
Quatrième de couverture: Drôle et chaleureux, Roger Moore ouvre son album souvenir et partage ses plus fameuses anecdotes sur Hollywood, des années 1950 à aujourd'hui. Et de nous raconter comment Lauren Bacall, Humphrey Bogart et Frank Sinatra, noceurs inconditionnels, créèrent le «Rat Pack» pour regrouper les autres stars festives ; ou comment le producteur d'Amicalement Vôtre réussit à obtenir la bénédiction papale (!) pour son film Jésus de Nazareth ; ou encore comment Tony Curtis refusait catégoriquement de faire des heures supplémentaires... Tant et tant d'autres indiscrétions dont Roger Moore nous délecte sur le ton de la confidence. Un Roger Moore qui fait vivre (ou revivre) ces personnalités et se raconte avec un humour empreint de tact, un savant mélange que l'on retrouve toujours chez lui avec plaisir.
Lu par: Anik Friederich
Durée: 9h. 4min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 31489
Quatrième de couverture: Jean-Pierre Coffe : tout le monde le connaît, mais personne ne le connaît vraiment. Il se dévoile ici, à travers ses mémoires, avec une incroyable sincérité. C'est un homme généreux, enthousiaste, infatigable, mais c'est aussi un homme blessé. De son enfance entre un père tué au début de la guerre et une mère qui ne l'aimera jamais assez, de l'aveu d'une paternité malheureuse jusqu'à la consoldation des jardins et des potagers, il n'oublie rien. Il raconte, parfois dans les larmes, parfois dans un rire qui le réconcilie avec l'existence. Derrière le masque du trublion médiatique, apparaît le visage d'un homme souvent seul, mal-aimé, trahi, mais toujours fidèle et prodigue en amitiés. Restaurateur parisien à la mode, meneur de revue, arpenteur du terroir français, militant du goût, ami de Jean Carmet, Jean-Claude Carrière, Miou-Miou, Jean Teulé, ou Michel Drucker, chacune de ses vies renaît l'une après l'autre. Les voici toutes assemblées pour n'en former qu'une. Une vie de Coffe !
Lu par: Manon
Durée: 4h. 39min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 30261
Quatrième de couverture: "Richie". C'est ainsi que ses étudiants le surnommaient, scandant ce prénom, brandissant sa photo, comme s'il s'agissait d'une rock star ou d'un gourou. Le soir de sa mort énigmatique dans un hôtel de New-York, une foule de jeunes gens se retrouva, une bougie à la main, devant le temple de la nomenklatura française, Sciences Po. Quelques jours plus tard, le visage mélancolique de Richard Descoings couvrait la façade de l'église Saint-Sulpice. Sur le parvis, politiques, grands patrons et professeurs défilèrent silencieusement, comme si l'on enterrait un roi secret. Au premier rang, l'épouse et l'amant du défunt directeur pleurèrent ensemble sa disparition. Après des années d'enquête, Raphaëlle Bacqué nous livre ce destin balzacien : l'ascension vertigineuse au cour de la vie politique française d'un fils de bonne famille, amateur de transgression. Un de ces hommes qui traversent leur temps et le transforment. Il a fait de Sciences Po le vivier de tous les pouvoirs. Distribuant à l'élite des cours rémunérés, faisant de son conseil d'administration une pièce maîtresse de l'échiquier politique, le Tout Paris l'adorait. Mais il a aussi ouvert les amphithéâtres aux élèves des banlieues. Envoyé ses étudiants dans les universités les plus prestigieuses du monde. Changé la vie de milliers de jeunes gens. Tout juste s'interrogeait-on sur ce directeur homosexuel, pourtant marié à une femme dont il avait fait sa principale adjointe. Monarque éclairé mais omnipotent, encensé par les médias puis brûlé avec le même entrain, personne ne l'a percé à jour. Raphaëlle Bacqué nous entraîne aujourd'hui sur ses pas ; dans les boîtes du Marais, les cabinets ministériels de la gauche et les salons sarkozystes ; dans les soirées étudiantes déjantées, les bureaux du conseil d'Etat, les couloirs de la Cour des comptes et les plus grandes universités du monde ; dans ses nuits solitaires réchauffées par des substances interdites. Personne n'a résisté à la folie de Richard Descoings. Surtout pas lui.