Contenu

Recherche par mot-clé: Roman BIOGRAPHIQUE

607 résultats. Page 1 sur 31.

Lu par:Thierry Hogan
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76348
Résumé: Comment résister à une vieille dame qui implore votre visite ? En bon fils, Christian se rend à Zurich, ville qu’il exècre, afin de rejoindre le luxueux domicile de son octogénaire de mère, particulièrement acariâtre et portée sur l’alcool. Accueilli par une salve de reproches, il décide, à son propre étonnement, de l’embarquer pour un road trip à travers la Suisse. La dernière occasion pour ces deux cœurs accidentés de revenir sur une histoire familiale atypique, faite de culpabilité et de honte héritées. Le sarcasme en bandoulière, Christian et Frau Kracht se livrent un combat sans merci pour peut-être, enfin, se trouver.
Durée:9h. 13min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76089
Résumé: Un matin, Pauline est appelée pour nettoyer la suite 614 du Mapes Hotel. Alors qu'elle pense trouver une chambre vide, une femme apparaît, hagarde : Mrs. Arthur Miller, alias Marilyn Monroe, dont le séjour à Reno marque la fin de son mariage avec le célèbre dramaturge et le tournage infernal d'un film à la légende noire, Les Désaxés. Avec pour décor l'immensité aride du désert du Nevada et ses chevaux sauvages, les mustangs, Poussière blonde raconte le choc d'une rencontre inoubliable entre deux femmes que seul le hasard pouvait réunir.
Durée:1h. 59min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76086
Résumé: « Je voulais raconter ça, l'histoire d'une famille de pasteurs qui perd la mémoire. Traiter d'un drame, avec le plus de lumière possible. » (E. D. v. T.)
Durée:10h. 15min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76043
Résumé: Dans un récit où les lieux et les temporalités cohabitent, entre la Mésopotamie de 5000 av. J.C., la ville de Keflavik dans les années 1980 et Londres en 2022, nous croisons aussi un chauffeur de taxi fou, un moniteur d’auto-école au cœur fragile, ou encore Ringo Starr transformé en évêque médiéval, et c’est seulement la folie créatrice du romancier qui permet d’en faire son roman le plus audacieux et sans aucun doute aussi le plus ouvertement autobiographique. Ce nouveau roman de Stefánsson nous offre une occasion de saisir la quintessence de toute son œuvre romanesque.
Durée:2h. 58min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76047
Résumé: Au début des années 1930, Cecchino, charbonnier lombard fuyant le fascisme, arrive dans un village de Suisse italienne en compagnie de sa femme Rosa et de leurs deux enfants. L'écrivain s'inspire des trajectoires de ses grands-parents et de sa mère pour se questionner sur l'appartenance et l'identité, sur leur réalité et leurs intermittences.
Durée:3h. 6min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76045
Résumé: Ce livre est né d'une question: que se passe-t-il lorsqu'un auteur, qui a beaucoup écrit sur l'enfance, remonte le fil d'argent de sa propre enfance ? "Le plus court chemin" est un hommage aux proches et la tentative de revoir, par les mots, le vaste monde d'avant les mots: les êtres, les lieux, les valeurs et les sensations propres à une époque sur le point de disparaître. Antoine Wauters dit l'amour et le manque. Parce qu'écrire, c'est poursuivre un dialogue avec tout ce qui a cessé d'être visible. Par-delà la nostalgie.
Durée:9h. 7min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76042
Résumé: Karolina Ramqvist explore ses madeleines proustiennes et nous invite à découvrir l’histoire culinaire et affective d’une famille sur trois générations. Elle se souvient de l’ivresse d’une orgie de clémentines, de la recette du riz au lait cuisiné par sa grand-mère et de l’amertume des crêpes laissées par sa mère pour le goûter qui lui signalaient qu’elle serait seule à la maison.
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76029
Résumé: "Entre mon métier d'écrivain et celui de manoeuvre, je ne suis socialement plus rien de précis. Je suis à la misère ce que cinq heures du soir en hiver sont à l'obscurité : il fait noir mais ce n'est pas encore la nuit". Voici l'histoire vraie d'un photographe à succès qui abandonne tout pour se consacrer à l'écriture, et découvre la pauvreté. Récit radical où se mêlent lucidité et autodérision, A pied d'oeuvre est le livre d'un homme prêt à payer sa liberté au prix fort.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76032
Résumé: L’histoire d’Emile Jeanneret né au Locle en 1758. Fils de charpentier il en apprend le métier et son excellence le conduira à réaliser des travaux compliqués comme la réparation des moulins sous-terrains du Col-des-Roches. Doté d’un grand talent de dessinateur, il est engagé dans les manufactures d’indiennes neuchâteloises et sera choisi pour illustrer un beau livre sur les papillons d’Amazonie. Grâce à son parrain Abraham Louis Perrelet, il se rend à Genève pour apporter la première montre automatique à la Société des Arts. Il fait ainsi la connaissance d’une famille de banquiers et connaîtra l’amour avec la fille du pater familias. Il visite (et espionne…) la fabrique d’indiennes des Fazy, puis rencontre David Purry à Lisbonne qui l’envoie au Brésil pour réparer les galeries de ses mines de diamant. Il découvre ainsi le commerce triangulaire avec son lot de souffrances. Le travail au Brésil s’avère plus compliqué que prévu et Emile ne doit la vie sauve qu’à l’intervention musclée de son frère parti à son secours. L’ouvrage est basé sur le journal tenu par Emile Jeanneret et retrouvé par miracle.
Durée:9h. 1min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76007
Résumé: Héritière de ses confidences, la nièce de Franklin Thévenaz retrace les aventures de cet homme, parti d’une origine modeste vers l’éclatante carrière humanitaire. Né un 25 décembre, il fut chargé des ambitions dévorantes de sa mère orpheline et de son père bâtard, qui poussèrent leur enfant-Noël vers les grandes espérances. Son cheminement démarre dans le village mythique de Sainte-Croix à destination du « Québec Libre » des années 70, où immigrèrent les Suisses révolutionnaires en masse. Ce récit lance un regard tendre et ironique sur une époque regorgeant d’opportunités pour qui savait les saisir, sur la mégalomanie d’un clan et les fissures qui lézardent les humains. L’autrice laisse le présent s’incruster dans le passé, faisant résonner les échos entre la vie de l’oncle énigmatique et la sienne. Les questions existentielles sont les mêmes et les époques s’entremêlent, jusqu’à faire rimer Montréal et Marioupol.
Durée:4h. 45min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75978
Résumé: Téhéran, 1955. A la suite d’une lecture de ses poèmes, le regard de Forough Farrokhzad (1934-1967), égérie des milieux littéraires iraniens qui n’a que vingt ans, est accroché par celui d’un jeune homme. Elle s’apprête à repousser les avances de Cyrus, ou la Tortue, comme elle le surnomme, et ignore qu’il va bouleverser son existence. Erudit, francophile, Cyrus lui traduit en persan les poèmes de Pierre Louÿs tout en lui racontant la vie du poète et celle de son grand amour, Marie de Régnier. A travers celle de Marie, Forough entrevoit la vie dont elle aurait rêvé. Grâcieuse, intelligente, perverse, la fille du grand poète José-Maria de Heredia est une des reines de la très libre Belle Epoque, tout Paris se l’arrache. Elle collectionne amants et maîtresses, publie sans cesse et s’amuse dans les salons les plus prestigieux. La poétesse iranienne, elle, mariée à 16 ans à un artiste sans fantaisie, est bridée par sa famille, son militaire de père et les mœurs de son pays. Tout le monde s’épie, tout se sait. Mais Forough ne sait qu’être libre et provoque scandale sur scandale au fil de la parution de ses recueils. Elle célèbre la chair, la vie, l’émancipation et ne se renie pas. Toute son existence, Forough cheminera avec l’histoire de Marie de Régnier et de Pierre Louÿs au cœur, au point de venir à Paris avec Cyrus, sur les traces des deux amants et de leur cohorte d’amis, Claude Debussy, Marcel Proust, Léon Blum, Liane de Pougy et Nathalie Clifford-Barney. Sa mort tragique, à 32 ans, mettra un terme à son œuvre d’une immense intensité, qui en fait sans aucun doute la plus grande poétesse de l’Iran contemporain. Dans ce roman puissant et subtil, au rythme effréné, Abnousse Shalmani met en regard les vies extraordinaires de ces deux écrivaines qui firent toujours le choix de la passion, amoureuse, poétique ou purement sensuelle, au risque de s’en brûler les doigts. Une ode très contemporaine à la liberté artistique et à celles qui ne renoncent jamais, en Occident comme en Orient.
Durée:4h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75967
Résumé: Annabella Morelli, vingt-trois ans, habite dans le Vieux Lyon, loin du Congo-Brazzaville où elle est née. Elle est étudiante, amoureuse et se rêve poétesse. Ses parents : un ouvrier franco-italien exilé en Afrique ; une villageoise congolaise, devenue mère trop jeune. De son enfance, Annabella se rappelle l’odeur du karité, les danses endiablées et les éclats de rire. Jusqu’au Noël de ses sept ans où la colère de son père explose et sa mère quitte le domicile familial : Annabella grandit vite, dans l’ombre de son père et de ses excès. Lorsqu’elle apprend la mort de ce dernier, resté en Afrique, son monde s’effondre pour la deuxième fois. Confrontée à la question du rapatriement du corps en France, Annabella enquête, se perd, fouille et démêle bien plus que ce qu’elle cherchait. Secrets de famille, mensonges, corruption. Jusqu’à la dernière page, nul ne sera épargné, pas même elle. [Prix Transfuge 1er roman 2024]
Durée:4h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75742
Résumé: Ici, vous allez trouver un arrière-arrière-grand-père pilleur d’objets incas au XIXe siècle, la mort d’un père aimant qui avait une double vie et leur descendante, une femme curieuse et résolue, aussi provocatrice que jalouse, qui vit une relation polyamoureuse brinquebalante. Cela commence avec un choc : la narratrice visite le Musée du quai Branly et regarde une pièce où elle croit se voir dans un miroir brisé par les siècles. Cette pièce est un portrait huaco, une statuette de céramique préhispanique représentant un visage indigène. Et la salle d’exposition porte le nom de son aïeul, Charles Wiener. Un explorateur connu pour avoir “ failli ” découvrir Machu Picchu et présenté ses trouvailles dans le cadre de l’Exposition universelle de Paris, comptant entre autres attractions un zoo humain. Et il est à l’origine de la lignée des Wiener péruviens. Presque 150 ans plus tard, sans autre bagage que ses doutes, son culot et son humour, la narratrice va essayer de retrouver les traces de la bâtardise de sa famille. Les vestiges d’un héritage colonial hantent ce premier roman remarquable sur l’amour, le désir, le sexe, le deuil, la famille et le racisme. Il y a de la rage, de la résistance et de la tendresse dans ces pages, mais aussi la force révélatrice du souvenir et de l’imagination.
Durée:8h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75693
Résumé: Dan Franck enquête sur son propre passé et nous livre un récit qui entremêle quatre temporalités : les années 80 avec la succession d’arrestations et d’interrogatoires par les enquêteurs de la Brigade criminelle et le juge Bruguière, où on le voit se débattre pour ne pas "charger" son ami de quinze ans qui l’a pourtant trahi et piégé; un flash-back sur les années 68 et les engagements politiques de l’époque ; les carnets de captivité rédigés en prison ; enfin la période contemporaine où les derniers mystères de cette intrigue sont révélés par l’inspecteur de police qui l’avait arrêté et interrogé quarante ans plus tôt. Pourquoi l’auteur s’obstine-t-il, au prix de son arrestation, à ne pas dire tout ce qu’il sait ? Pourquoi le juge Bruguière, sachant qu’il ne faisait pas partie d’Action directe, a-t-il néanmoins choisi de l’incarcérer ? Qui a écrit la lettre anonyme lui faisant jouer un rôle qui n’était pas le sien, et pourquoi ? Que signifie résister : être fidèle à ses idées ou à ses amis, même quand ils dévoient un juste combat en parodie obscène et violente ?
Durée:5h. 20min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75650
Résumé: Elle a quinze ans lorsqu'elle découvre la drogue à son insu. Malgré des sensations extraordinaires, elle est effrayée et se promet de ne plus y toucher. Mais bientôt, le désir incontrôlable de continuer la rattrape. L'adolescente sombre alors dans l'enfer de la dépendance, et sa vie n'est plus qu'angoisse et détresse. Ce journal est le témoignage d'un inévitable engrenage. Un texte poignant qui ne laisse pas indifférent. Il s'agit cependant d'un texte de fiction, pas d'une vraie autobiographie.
Lu par:Simon Corthay
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75409
Résumé: Un soir d'été de 1946, Boris Vian parie avec son éditeur qu'il peut écrire un "bestseller américain" qui trompera les critiques. Ce sera J'irai cracher sur vos tombes, qui paraît sous le nom de Vernon Sullivan dans une "traduction" de Boris Vian. Le livre fait scandale. Dans les caves de St-Germain, on s'interroge et Vian jubile. Hélas, en parallèle, la carrière d'écrivain de Boris ne décolle pas. L'Ecume des jours est un échec alors que le public redemande du sulfureux, du Sullivan. Vian ne cache ni son amertume, ni sa fatigue.
Durée:5h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75093
Résumé: Une bière, une putain. Bukowski, sans le savoir, bâtit sa légende. Cette litanie de boulots minables, de chambres sordides, d'étreintes glauques, de souleries mornes, de bagarres d'ivrognes, de vexations, de rigolades sera la matière inépuisable d'une œuvre qui, avec sa vitalité consolante, sa folle énergie, ira jusqu'à brancher Hollywood.
Durée:2h. 34min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75100
Résumé: Voici l'histoire secrète de Maria Callas, racontée par sa rivale la plus acharnée. Ayant survécu à la Diva, Carlotta Berlumi revient en Italie de son exil argentin après des décennies. Plus personne ne se souvient d'elle, sauf Enzo, qui se rappelle avoir entendu ce nom de la bouche de son grand-père. Il devient son confident. Après toutes ces années, la vieille Carlotta, qui n'a rien perdu de son piquant ni de sa rage, n'en démord pas : elle chantait comme un ange, le public l'adulait, et Callas est arrivée, l'a prise pour cible, lui a volé la vedette. En brossant ce portrait en creux d'une Callas insoupçonnée, Schmitt livre un récit exquis, irrévérencieux, riche d'anecdotes savoureuses sur le monde de l'opéra.
Durée:5h. 8min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75077
Résumé: Hollywood Forever Cemetery, 20 août 1981. Un vieil homme cherche la tombe de son fils. L'homme est Jules Dassin, grand cinéaste américain qui, un an plus tôt, a enterré ici Joe Dassin, chanteur au succès planétaire emporté par un infarctus à l'âge de quarante ans. Au crépuscule de sa carrière, Jules a une idée de documentaire : pour rendre hommage à Joe, il évoquera tous les 20 août de sa vie trop brève. Portrait croisé de deux artistes farouchement indépendants, ce roman est avant tout une exploration poignante d'une relation père-fils et un voyage nostalgique à travers le XXe siècle.
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75071
Résumé: Toute mon adolescence, j'ai entendu parler des personnages d'À la recherche du temps perdu, persuadée qu'ils étaient des cousins que je n'avais pas encore rencontrés. À la maison, les répliques de Charlus, les vacheries de la duchesse de Guermantes se confondaient avec les bons mots entendus à table, sans solution de continuité entre fiction et réalité. Car le monde révolu où j'ai grandi était encore celui de Proust, qui avait connu mes arrière-grands-parents, dont les noms figurent dans son roman. J'ai fini, vers l'âge de vingt ans, par lire la Recherche. Et là, ma vie a changé. Proust savait mieux que moi ce que je traversais. il me montrait à quel point l'aristocratie est un univers de formes vides. Avant même ma rupture avec ma propre famille, il m'offrait une méditation sur l'exil intérieur vécu par celles et ceux qui s'écartent des normes sociales et sexuelles. Proust ne m'a pas seulement décillée sur mon milieu d'origine. Il m'a constituée comme sujet, lectrice active de ma propre vie, en me révélant le pouvoir d'émancipation de la littérature, qui est aussi un pouvoir de consolation et de réconciliation avec le Temps.