Contenu

Recherche par mot-clé: Mode

34926 résultats. Page 1 sur 1747.

Durée:6h. 59min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:76468
Résumé: Le mot crime rapporte huit points au Scrabble, pas suffisamment pour remporter les championnats du monde de la discipline qui se déroulent à Bulle, en Gruyère. Durant les dix jours de la compétition, des corps tombent comme des mouches. Parmi les victimes figure le beau-père de Jean-Bernard Brun. L’ex-inspecteur rentre au pays pour assister aux obsèques et se voit proposer de réintégrer les rangs de la police de Sûreté fribourgeoise, le temps de résoudre l’enquête. Et si le coupable n’était pas humain, mais… une intelligence artificielle ? Pièce par pièce, lettre après lettre, JiBé va démonter les rouages d’une machination qui l’emmènera jusque dans le Nord vaudois, pays de la truffe. Wesley, le chien dressé au cavage, n’est pas le seul à être doté d’un sacré flair !
Durée:5h. 44min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76470
Résumé: 1961, en pleine guerre froide, Kennedy lance le programme Mercury, point de départ de la conquête spatiale. Huntsville, Alabama, bat au rythme de son Centre spatial et de la toute jeune NASA. Dans le quartier huppé de Rocket District, où vivent les scientifiques et leurs familles, Dina Miller s’installe avec une mission : faire justice. Si les jolies maisons aux façades colorées et au gazon immaculé sont parfaitement entretenues, elles cachent pourtant bien des secrets... Ces brillants chercheurs qui oeuvrent au futur radieux de l’Amérique, citoyens exemplaires, époux et pères de famille respectables, sont-ils aussi irréprochables qu’ils le prétendent ?
Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76467
Résumé: 1853. Les Occidentaux forcent le Japon isolationniste à s’ouvrir au commerce et au monde. Fille d’un grand brasseur de saké, Ibuki Ozu fuit un avenir tout tracé pour elle par son père: le saké, ce n’est pas pour elle. Elle prend la fuite, grimée en garçon, avec la ferme intention de devenir samouraï – alors même que l’empereur Meiji vient d’abolir leur caste. Arrivée chez le vieux maître Sohô, (ancien) samouraï et maître de thé, elle supplie celui-ci de lui apprendre l’art de se battre comme les valeureux guerriers, fierté de la nation; celui-ci refuse et se détourne d’elle. Ibuki s’incruste, patiente, attend. Quand enfin le vieux Sohô s’intéresse à ce jeune garçon, c’est à un tout autre art qu’il va le former… Un très beau roman, initiatique et émouvant: l’histoire d’une ambition, d’une rencontre, d’une destinée.
Durée:25h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76466
Résumé: C'est une longue nuit d'août, dans une petite station balnéaire du sud de la Norvège. Les neufs narrateurs de ce roman semblent tous à un croisement de leur vie. Kathrine, pasteure, redoute de rentrer chez elle par peur de croiser son mari. Emil a laissé tomber un bébé par terre plus tôt dans la journée et tente de faire bonne figure auprès de ses amis. Arne, quant à lui, peine à contenir son agacement face à sa femme bipolaire. Iselin se cache derrière la caisse du supermarché où elle travaille, honteuse que son ancien professeur lui pose des questions sur ses études interrompues. Solveig, médecin, prend soin d'un ancien camarade de classe rêveur. Au matin, une immense étoile embrase le ciel et semble se rapprocher dangereusement de la surface de la Terre. D'autres phénomènes étranges surgissent dans la vie des personnages. Quel sens trouver aux forces qui dépassent notre entendement ? Karll Ove Knausgaard signe avec L'Etoile du matin un inoubliable roman choral à l'atmosphère crépusculaire et mélancolique.
Durée:20h. 12min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:76465
Résumé: Heinz Wismann aime la philosophie et la musique, la philologie et le football, Héraclite et Kant, la France et l'Allemagne, et il n'aime rien tant que penser, non pas seulement en français ou en allemand, en grec ou en latin, mais bien entre les langues, entre les lignes. C'est là qu'il évolue, en funambule, et fait de la capacité de se tenir à l'écart de soi un art de vivre et de penser, librement, loin de tous les schémas imposés. Dans les pas d'un penseur et passeur hors du commun qui a su, en cinquante ans de pérégrination à travers l'Europe, transmettre et reconstruire différentes traditions oubliées - des philosophes présocratiques à la philosophie allemande - pour mieux décrypter le rapport au monde des grandes nations occidentales, ce livre rassemble une oeuvre considérable, inclassable, plurielle, qui explique que Heinz Wismann occupe aujourd'hui une place de tout premier plan dans le monde de la philosophie et de la pensée contemporaines
Durée:21h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76463
Résumé: Aux confins de l’Empire russe, dans la Polésie de la fin du dix-neuvième siècle, les hommes des shtetls abandonnent parfois leurs femmes pour se fondre dans la foule des grandes villes. Lorsque Mendé Speisman, désespérée par le départ de son époux, se jette dans la rivière Yasselda, sa sœur Fanny Keizman prend les choses en main : elle ira elle-même retrouver son beau-frère, quoi qu’il en coûte. Celle que l’on surnomme die wilde Khayeh, la bête sauvage, s’éclipse au milieu de la nuit avec l’aide de Žižek, le taiseux passeur du fleuve, laissant derrière elle mari et enfants. Le duo s’engage dans une aventure qui, très vite, les dépasse. En route pour Minsk, ils seront rejoints malgré eux par deux compagnons peu recommandables : un chantre errant juif au grain de voix strident et un ancien camarade d’armée de Žižek, tenant désormais une auberge aux allures de bordel. Pris en embuscade, poussés au meurtre, poursuivis par la police secrète du régime tsariste, sortiront-ils indemnes de cette virée rocambolesque ? Avec humour et panache, Yaniv Iczkovits place au cœur de son roman une héroïne inoubliable, capable de manier le couteau comme personne, et signe une fable décapante, véritable ode au courage féminin.
Durée:6h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76462
Résumé: Marcel Tribolet le bourdon est de retour, et il est désormais aux commandes du département comptabilité d'Effitaf. De team building en séances de cadres, le bourdon est aux prises avec la perversité infernale du new management. Et, pour ne rien arranger, voilà qu'il doit gérer l'héritage de son oncle Amédée, sans parler du chat de sa voisine octogénaire et du rat domestique d'Amandine, son amour secret. Deuxième volet de la saga Marcel Tribolet, après L'Envol du Bourdon (Hélice Hélas, 2017), Le Retour du Bourdon est une satire tout helvétique et désopilante du monde professionnel contemporain.
Durée:10h. 10min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:76460
Résumé: Roach, libraire à Londres, gère son rayon true crime d'une main de maître. Ses passions : les meurtres non élucidés, les escargots, la mort. Dans sa librairie en déclin, débarquent un jour de nouveaux libraires pour une reprise de la dernière chance. Parmi eux Laura, employée modèle, poète à ses heures perdues, un rayon de soleil face à la sombre Roach. Entre elles, un jeu de fascination et de répulsion s'installe. Et Roach, intriguée par la perfection de façade de Laura, commence à fouiller dans sa vie, jusqu'à aller trop loin... Best-seller publié dans le monde entier, Mort d'une libraire est un roman psychologique irrésistible qui joue avec malice de nos fascinations coupables pour les faits divers. Avec ce contrepied ironique aux romans feel good sur le pouvoir des livres, Alice Slater révèle la vie secrète de deux libraires inoubliables.
Durée:2h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76459
Résumé: Fredo et Luigi ont grandi dans la Valsesia, une vallée montagneuse du nord de l'Italie. Ils se ressemblent tout en étant très différents, comme les arbres que leur père a plantés à leur naissance. Pour Luigi, un mélèze, qui regarde vers le soleil et ondoie dans le vent. Pour Fredo, un sapin fort et résistant, qui s’épanouit à l’ombre. Betta, milanaise et lectrice de Karen Blixen, a traversé de façon fugace la vie de Fredo pour s'enraciner dans celle de Luigi, qui est devenu garde forestier. Alors que le couple attend une petite fille, Fredo est de retour après sept ans au Canada. Depuis la mort du père, les deux frères n’ont en commun que leur addiction à l’alcool et la vieille maison familiale, là-haut sur la montagne. Luigi voudrait racheter la moitié de Fredo, pour y commencer une nouvelle vie avec Betta. Mais sur ces terres rudes et oubliées de tous, un verre ou un mot de trop suffisent parfois à libérer les ténèbres de la vallée, et à transformer les chiens en loups.
Durée:2h. 49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:76464
Résumé: "Avec le temps, j'ai appris à discrètement et poliment raccourcir ces visites. Je fais maintenant partie de ces gens qui peuvent déclarer "moi, mes parents, c'est quatre jours maximum, après je sature". Quelque chose en moi le regrette et en cherche la raison. [... ] Je ne sais plus si nous réussirons à faire famille, envers et contre tout, et à être là, un jour, mon frère et moi, pour Claire. Je m'attendais peut-être à ce que ma place de petit dernier m'offre un droit à la légèreté et à l'insouciance".
Durée:7h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76457
Résumé: Paul a commis l’irréparable : il a tué son père. Seulement voilà : quand il s’est décidé à passer à l’acte, Thomas Lanski était déjà mort… de mort naturelle. Il ne faudra rien de moins qu’une obligation de soins pendant un an pour démêler les circonstances qui ont conduit Paul à ce parricide dont il n’est pas vraiment l’auteur. L’Origine des larmes est le récit que Paul confie à son psychiatre : l’histoire d’un homme blessé, qui voue une haine obsessionnelle à son géniteur coupable à ses yeux d’avoir fait souffrir sa femme et son fils tout au long de leur vie. L’apprentissage de la vengeance, en quelque sorte. Mélange d’humour et de mélancolie, ce roman peut se lire comme une comédie noire ou un drame burlesque. Ou les deux à la fois.
Lu par:Zoya Horcik
Durée:12h. 40min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:76471
Résumé: Le Festin sauvage raconte, de manière truculente et désinvolte, la famille juive russe (et athée) de l’auteur – deux de ses grands-parents, ses parents et lui-même –, sa fuite hors d’URSS, l’émigration à Vienne, puis à Rome, avant d’atteindre les États-Unis en 1988, lorsque l’auteur avait 9 ans. Tout au long du récit, le thème central est la nourriture comme manifestation visible de l’amour. Corollaire naturel : la faim, à la fois la faim réelle vécue par les membres les plus âgés de la famille pendant la guerre, et la faim métaphorique de Fishman adulte, son appétit pour l’indépendance, le succès en tant qu’écrivain et les conquêtes amoureuses.
Durée:9h. 41min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:76456
Résumé: Respirer au grand air, vivre en pleine nature, galoper sur les chemins de montagne... le rêve de certains, le cauchemar d'Are Kalvo ! L'humoriste norvégien Are Kalvo fait un jour le triste constat que la quasi-totalité de ses amis ont peu à peu décidé de quitter la ville pour la campagne, et plus précisément la montagne. Or, Are Kalvo déteste la montagne et les sports outdoor. Intrigué par cet intérêt des siens pour le grand air, ce citadin qui n'aime rien tant que le bruit, le monde et la vie urbaine, prend alors son courage à deux mains pour affronter sa pire angoisse : partir en randonnée pour plusieurs jours dans les montagnes de Norvège, en été puis en hiver. Morceaux choisis " Le phénomène est fréquent : à un moment ou un autre de sa vie, on commence à perdre le sens de l'humour. Et ses cheveux. Les deux surviennent souvent en même temps. Et je commence même à craindre que l'humour ne soit dans les cheveux. On perd son humour et ses cheveux, et on se met à marcher en montagne. "
Durée:5h. 46min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76455
Résumé: En tant que fille, le comté d'origine modeste et difficile de Zorrie Underwood était la seule constante de sa jeune vie. Après avoir perdu ses deux parents, Zorrie a emménagé avec sa tante, dont la propre mort a rendu Zorrie à nouveau orpheline, la rejetant dans les réalités périlleuses et les paysages sublimes de l'Indiana rurale de l'époque de la dépression. Dérivant vers l'ouest, Zorrie a survécu grâce à des petits boulots, dormant dans des granges et à la belle étoile, avant de trouver un emploi dans une usine de traitement du radium. À la fin de chaque journée, les filles de son usine brillaient grâce aux matières radioactives. Mais quand Indiana appelle Zorrie chez elle, elle trouve enfin l'amour et la communauté qui lui ont échappé dans et autour de la petite ville de Hillisburg. Et pourtant, alors même qu’elle tente de se construire une nouvelle vie, Zorrie découvre que ses épreuves ne font que commencer.
Durée:8h. 53min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76469
Résumé: Pendant des siècles, les Tsiganes bulgares ont dressé et exhibé des ours, de ville en ville, et jusque sur les plages. En 2007, avec l'entrée de leur pays dans l'Union européenne, ils ont été contraints de relâcher les ours dans une réserve pour animaux sauvages. Mais aujourd'hui encore, dès que ces ours voient un humain, ils se lèvent sur leurs pattes arrière pour danser. Au fil de ce grand reportage littéraire en Europe de l'Est, la métaphore de l'ours dansant va prendre toute son ampleur : il n'est pas facile de retrouver la liberté. Ni de savoir quoi en faire. De Sofia à Tirana et de Belgrade jusqu'à Gori, la ville natale de Staline, en passant par Athènes, Londres et Cuba, Szablowski interroge des femmes et des hommes sur la difficile transition de leur pays vers la démocratie et l'économie de marché. Liberté, liberté chérie ? De même qu'avec les ours rendus "à la vie sauvage" , qui ont été stérilisés et qui se heurtent à des clôtures électriques, la vie nouvelle des plus pauvres, à l'Est, n'est pas si simple, et le cocktail de souffrances et de nostalgie explique en bien des lieux les séductions de l'autoritarisme.
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76454
Résumé: A l'automne de l'année mille-neuf-cent-soixante-et-onze, une famille composée de six enfants délurés et de leurs parents vit une existence paisible à la campagne. La mère, bientôt malade, est l'objet de l'attention tendre et des soins empressés du père et de ces enfants aimants, à la fois graves et légers, introspectifs et expressifs.A leur récit de ce passage obligé par le malheur et le chagrin s'enchevêtrent divers événements ponctuant l'histoire récente du Québec et du monde. Comme si l'aventure humaine n'était en vérité ni petite ni grande, mais jalonnée de faits, de courants et de hasards, tragiques ou frivoles, formant à la fin un collier, ou une chaîne, celle de cette existence dérisoire et merveilleuse que nous traversons tous.
Durée:2h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76458
Résumé: L'une des plumes les plus impertinentes de la littérature romande revient au roman avec un texte à l'humour caustique, qui plonge dans le microcosme des influenceurs. Quentin Mouron y gratte le vernis des apparences pour mettre en lumière les incohérences de notre société. Venise. Été 2022. Sixtine, jeune influenceuse aux centaines de milliers d'abonnés, est retrouvée morte au bord de la piscine du luxueux hôtel où elle loge. Elle a été jetée dans le vide. Dans son entourage immédiat, un coach sportif, un journaliste alcoolique, son ex-petit copain, lui-même influenceur: autant de coupables plausibles. Dans ce roman des faux-semblants et des personnalités prédatrices, Quentin Mouron dessine au scalpel des figures inquiétantes, parfois burlesques, qui sont autant d'avatars de notre modernité, se faisant ainsi le chroniqueur d'une violence tristement ordinaire. Connu pour son talent de satiriste, l'auteur met son style audacieux au service d'une critique sociale laissant poindre, sous le drame, un humour caustique.
Durée:4h. 4min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76453
Résumé: Cuba Spleen ou comment grandir en dictature. William Navarrete, comme tous les Cubains, aurait pu vivre dans l’un des lieux les plus beaux de la planète. Pourtant, son enfance et son adolescence ont été marquées par le pouvoir omniprésent d’un seul homme, Fidel Castro. À partir de cette expérience intime, William Navarrete tire une analyse de la dictature cubaine. Alliant la verve du conteur à la virulence du critique, il nous livre avec Cuba Spleen un récit fort, attachant et plein d’une ironie tragique, qui nous incite à nous interroger sur la menace que représente aujourd’hui la montée des régimes totalitaires.
Durée:6h. 31min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:76451
Résumé: Toni Trinidad, unique policier municipal du village d’Ascuas, est un homme solitaire et un peu simplet qui ne porte jamais d’arme, s’évanouit à la vue du sang et ne souhaite qu’une chose : préserver sa tranquillité. Or sa vie n’est pas simple : son poste est menacé, son ami Triste a été découvert pendu, et sa sœur Vega, qui gère seule la casse du village depuis la disparition de son mari, a de solides ennuis avec un cruel trafiquant de drogue local. Aussi Toni se trouve-t-il malgré lui dans l’obligation d’agir. Au cœur de la campagne de Guadalajara, entrepreneur véreux, trafiquants en faillite et tueurs à gages croisent la route de Toni pour son plus grand malheur, ou le leur...
Durée:3h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76450
Résumé: A la manière des supernovas, ce sont parfois les rencontres les plus brèves qui laissent sur nos vies les impacts les plus profonds, les plus durables. C'est cet impact - cet envoûtement, cette fulgurance -, instantané et ténébreux, entre la jeune Ana et la bien plus mûre Liora, que raconte "Ne vois-tu pas que je brûle ? " avec une attention diabolique ; avec la précision fascinante, parfois suspecte, des souvenirs qui nous hantent. Le bref roman marquant d'un "petit" big-bang intime et littéralement éblouissant.