Contenu

Recherche par mot-clé: Architecture

15 résultats.

Lu par: Marc Lévy
Durée: 8h. 28min.
Genre: Arts
Numéro: 73747
Quatrième de couverture: Biographie de l'architecte, restaurateur de la cité de Carcassonne et de Notre-Dame de Paris. Ami de V. Hugo et de P. Mérimée, ce représentant de l'art du XIXe siècle fut également un important théoricien de l'architecture, annonciateur de la modernité.
Lu par: Colette Quesnel
Durée: 9h. 59min.
Genre: Roman historique/biographique
Numéro: 72789
Quatrième de couverture: Publiée pour la première en 1878, l'histoire romancée de la commune imaginaire de Clusy, de la fin de l'Antiquité à la Révolution. Le règne des évêques, les libertés communales, le développement de la bourgeoisie, le récit pédagogique montre comment l'histoire politique et sociale se reflète dans celle des bâtiments publics et de l'aménagement urbain.
Durée: 1h. 27min.
Genre: Arts
Numéro: 71524
Quatrième de couverture: Retrouver le plaisir d'habiter dans la ville, favoriser la sociabilité en proposant un autre modèle éloigné des quartiers haussmanniens comme des grands ensembles -des terrasses, de la lumière, des volumes, etc.- tels sont quelques principes des réalisations de l'architecte Renée Gailhoustet.
Durée: 9h. 17min.
Genre: Histoire/géographie
Numéro: 70927
Quatrième de couverture: En une quarantaine d'années, le cadre de vie des Caennais a profondément évolué. C'est ce que le lecteur découvrira au fil d'une enquête qui traite de la pierre mais n'oublie pas les hommes. Plus de 200 documents illustrent cette recherche d'un passé en grande partie effacé au cours de l'été 1944
Durée: 8h. 43min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 69348
Quatrième de couverture: 1896. Lajos Ligeti, apprenti architecte, quitte Vienne pour Budapest. Porté par le rêve de bâtir, il découvre une capitale vieillotte et endormie où tout est à faire. Pour construire la ville, il faut séduire patrons et donneurs d’ordre. Manoeuvrer contre des concurrents redoutables dont Budapest est la chasse gardée. Inspiré par sa muse Katarzyna, épaulé par le rusé maître d’œuvre Barnabás Kocsis, Lajos Ligeti s’obstine. Parviendra-t-il à imposer son style visionnaire, à donner corps, par ses créations de béton, à un art nouveau? Étranger, juif, verra-t-il venir les précipices?
Durée: 48min.
Genre: Roman historique/biographique
Numéro: 66821
Quatrième de couverture: Dans une piscine conçue par Le Corbusier, une enfant se confronte à son corps qui grandit et change pendant les quatorze premières années de sa vie. Elle prend la mesure de l'esthétique voulue par l'architecte qui prône l'harmonie des formes, sans y trouver sa place et finit par se sentir étrangère à son propre corps.
Lu par: Jacques Bagge
Durée: 3h. 3min.
Genre: Histoire/géographie
Numéro: 65378
Quatrième de couverture: Loin de retirer au Baron d'Empire autant qu'à l'ancien Préfet de Gironde Georges Eugène Haussmann sa contribution à l'aménagement du "Nouveau Paris", Pierre Pinon entend cependant relativiser le "mythe" résultant d'une lecture trop littérale et hagiographique de ses Mémoires. Paris ne s'est pas fait en un jour ni à sa seule arrivée en 1853. Dès les années 1840, il existe des commerçants, investisseurs, architectes et commissions qui réfléchissent à des scénarios d'alignement, d'élargissement ou de percée dans la Ville-Lumière. Et cela, sans oublier les velléités d'aménageur de Louis-Napoléon Bonaparte président de la République (dès 1848) et, plus encore, de l'Empereur Napoléon III après son retour émerveillé de l'Exposition de Londres en 1851...
Durée: 27h. 8min.
Genre: Histoire/géographie
Numéro: 33373
Quatrième de couverture: Si l'Américain Bill Bryson nous a régalés de désopilantes chroniques sur ses compatriotes, c'est dans un vieux presbytère anglais qu'il a élu domicile. Là il découvre que beaucoup d'événements qui se sont produits un peu partout depuis au moins deux siècles se retrouvent sous forme d'objets et de rituels dans notre intérieur. Déjà auteur d'Une histoire de tout, ou presque, il entreprend alors un Grand Tour à l'échelle d'une maison pour raconter de pièce en pièce l'aventure du génie humain. Au fil de cette histoire de l'envers du décor, vous croiserez des personnages tels que Virginia Woolf (qui n'aimait pas sa bonne) et Karl Marx (qui couchait avec la sienne), vous saurez tout sur l'invention de la tapette à souris et vous comprendrez que sans les «water-closets à chasse d'eau» il n'y aurait pas eu de révolution industrielle.
Lu par: Agnès Hatt
Durée: 9h. 12min.
Genre: Roman historique/biographique
Numéro: 32780
Quatrième de couverture: Il existe à travers le monde une légende presque universelle, selon laquelle on ne peut pas construire un monument si un être humain n'est pas sacrifié. Sinon, le bâtiment s'écroule, et s'écroule toutes les fois qu'on essaye de le remonter. Pour conjurer cette malédiction, il faut emmurer quelqu'un de vivant dans les fondations. On recense plus de sept cents versions de cette histoire. Celle de la Grande Arche de la Défense est la plus récente. Ce récit brosse l'épopée de la construction d'un des monuments les plus connus de Paris, dont on ignore qu'il fut l'enjeu de luttes politiques au couteau sous le règne de François Mitterrand. C'est surtout le portrait et l'histoire de son créateur, Johan Otto von Spreckelsen, un architecte danois très secret, professeur aux Beaux-Arts de Copenhague. Lauréat d'un prestigieux concours international en 1983, fêté pour son projet à son arrivée à Paris, cet homme du Nord découvre avec stupéfaction la désinvolture et les revirements à la française. L'affaire finit tragiquement pour lui, alors que se construit ce portique de marbre qui paraît la sérénité même. Dans ce roman puissant, Laurence Cossé conjugue l'art de la narration romanesque et la précision d'une longue enquête pour évoquer un destin d'architecte parmi les plus beaux et les plus paradoxaux, les plus absolus et les plus violents du XXe siècle.
Lu par: Gérard Pliquet
Durée: 8h. 8min.
Genre: Arts
Numéro: 30653
Quatrième de couverture: Cet hommage à l'oeuvre la plus célèbre de Louis le Vau, premier architecte du roi, d'André Le Nostre, jardinier du roi, et de Charles Le Brun, peintre décorateur : le château de Vaux-le-Vicomte, témoignage de la fécondité artistique du XVIIe siècle.
Durée: 45min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 15591
Quatrième de couverture: Né à Turin, élevé à Genève et ayant vécu principalement dans le canton de Vaud, ce chantre de l'architecture rationaliste a parcouru le monde pour y donner leçons et conférences. Il a côtoyé tous les peintres, poètes et écrivains romands du moment et a formulé les lois de l'architecture moderne qui «n'aurait peut-être pas existé sans Le Corbusier, un des plus grands architectes de tous les temps».
Durée: 10h. 20min.
Genre: Arts
Numéro: 14427
Quatrième de couverture: Les dix livres d'architecture du plus célèbre des architectes latins, Vitruve, sont un classique incontournable depuis des siècles. Vitruve vécut au 1er siècle avant notre ère, dédia son livre à Auguste. Il semble avoir servi comme ingénieur militaire en Espagne et en Gaule, et serait mort en 26 av. J.-C. De architectura constitue l'unique témoignage théorique qui nous soit parvenu de l'Antiquité sur l'art de composer et de bâtir les édifices.
Durée: 15h. 5min.
Genre: Arts
Numéro: 28834
Quatrième de couverture: Devant le trésor de Saint-Denis ou les vitraux de Chartres, les fresques de Giotto ou les palais florentins, qui ne s'est interrogé sur les conditions sociales et les représentations mentales qui ont environné et inspiré le geste de leurs créateurs ? Cette vaste sociologie de la création artistique, chef-d'œuvre d'un grand historien doublé d'un écrivain, replace l'ensemble des hautes productions de l'Occident médiéval dans le mouvement général de la civilisation. Elle offre des clés pour pénétrer cet univers de formes complexe et fascinant. Georges Duby montre donc comment, au XIe siècle, ce que nous avons appelé la féodalité transféra des mains des rois à celles des moines le gouvernement de la production artistique ; comment, cent ans plus tard, la renaissance urbaine établit la cathédrale au foyer des innovations majeures ; comment, au XIVe siècle, l'initiative du grand art revint aux princes et s'ouvrit aux valeurs profanes. Le temps des cathédrales est ainsi encadré entre celui des monastères et celui des palais.
Durée: 15h. 44min.
Genre: Société/économie/politique
Numéro: 26452
Quatrième de couverture: La porte ! Combien de fois ne l'avons-nous pas dit ou entendu et combien de fois la passons-nous par jour ? Savons-nous vraiment ce qu'est une porte et jusqu'où elle nous mène ? Tout le monde s'accordera pour reconnaître que dans sa définition même elle implique l'existence d'un "dehors" et d'un "dedans", de l'ouvert et du fermé, du bien-être et du danger, et que toute porte utilisée déclenche une philosophie du monde. Des Magdaléniens à nos portes actuelles nous n'avons cessé de la réinventer et de l'utiliser pour des causes différentes au point que l'on peut se demander quelle folie nous a pris pour rendre cette barrière à la fois si simple et si complexe. Les portes antiques ont définitivement marqué nos imaginaires, tout comme les ponts-levis du Moyen Âge. Les portes c'est aussi l'incroyable étiquette de la Cour, les octrois, les frontières, tout ce qui nous empêche et nous régule, sans compter les hommes qui les tiennent : Suisses, portiers, concierges, domestiques, mais aussi le décorum, les pompes mortuaires et les terribles portes de prison. Aujourd'hui fini les gonds, et à nos portes rivalisent désormais codes et cambrioles. Par leur essence même, portes, passages et seuils expriment les cultures : c'est ainsi qu'en Afrique les Jnouns font concurrence à Eshou et que les serrures dogons reflètent encore l'âme de leurs maîtres, que la Chine oriente toujours ses portes en s'occupant du Ciel alors que le Japon les construit en papier. En Océanie ce sont surtout les tabous qui gardent les portes pendant qu'en Amérique au-delà des malocas, des tipis et des iglous, elles sont devenues héroïnes de feuilletons télévisés.
Lu par: Hubert Charly
Durée: 13h. 29min.
Genre: Biographie/témoignage
Numéro: 25747
Quatrième de couverture: Son nom évoque la norme bourgeoise de l'appartement parisien prisé des agents immobiliers. Mais l'oeuvre d'Haussmann est outremer plus vaste. Durant dix-sept années d'un gigantesque chantier, le préfet de la Seine a fait de Paris la capitale la plus moderne de son temps Traçant la perspective des avenues, aménageant les espaces verts organisant la distribution de l'eau et du gaz, créant les égouts. Rien, pourtant, ne semblait prédestiner ce petit-fils d'immigré allemands et luthériens, engagé dans une morne carrière administrative, à se lancer dans pareille entreprise. Rien, sinon son exceptionnelle puissance de travail, sa curiosité très moderne pour l'industrie, et... la rencontre inespérée de Louis Napoléon Bonaparte an beau matin de janvier 1849. De ce jour Haussmann saura être la parfaite incarnation du mythe bien français de l'homme providentiel accouché par l'Histoire. Et rarement l'histoire de la fronce aura été plus magistrale que sous le second Empire. Symbole de ce régime tant décrié et qui fut cependant le premier à prendre acte de l'importance de l'économie, Haussmann fut aussi un viveur, amateur de bons vins et de jeunes femmes, organisant les plus fastueuses des fêtes impériales. Si l'homme est controversé, on oeuvre nous parle toujours. " Les hommes ne sont grands, disait Napoléon, que par les monuments qu'ils nous laissent. " Haussmann nous a légué le visage actuel de Paris, qui peut encore prétendre au titre de plus belle ville du monde.