Contenu

Recherche par lecteur : Jean Frisch

89 résultats. Page 1 sur 5.

Lu par:Jean Frisch
Durée:16h. 43min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:10440
Résumé: 1979. Un camp de réfugiés à la frontière thaïlandaise. Pour Haing Ngor, rescapé de l'holocauste cambodgien, le cauchemar est terminé. Quatre années de tortures, de massacres sous le régime de Pol Pot effacées par un espoir : le départ vers les Etats-Unis. Mais "un jour, se promit-il, je raconterai au monde entier ce qui s'est passé là-bas". Voici le récit terrifiant et bouleversant de ce jeune médecin de Phnom Penh, déporté, réduit à l'esclavage par les Khmers rouges, spectateur impuissant de la mort de tous ses proches : ses parents, sa femme, son enfant nouveau-né.(Source : Pocket)
Lu par:Jean Frisch
Durée:5h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:7544
Résumé: Il y a des gens à qui jamais rien n'arrive. Julien de Fouquay, lui, n'est pas de ceux-là. Déjà, comble de fantaisie, il a abandonné une carrière au Quai d'Orsay pour la cascade,au cinéma.Juste corollaire, sa femme Lucilie l'a abandonné pour un autre... Et voilà qu'un jour, en rentrant chez lui, il découvre une ravissante inconnue dans sa baignoire ! Renata, elle s'appelle. Un beau brin de fille. Dix-huit ans, blonde comme les blés, des yeux innocents et pervers. Avec en prime, sur la chute des reins, une poignée de grains de beauté lovés en un ovale parfait évoquant sans équivoque un oeuf de poule. Signe très particulier et ... héréditaire ! OEuf story que Julien va gober.
Lu par:Jean Frisch
Durée:1h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6676
Résumé: Quelle que soit l'heure à laquelle il arrivait, Thomas restait une heure et quart chez Claire. Jamais plus, rarement moins. Un jour, elle débrancha son magnétoscope et sa cafetière électrique et dissimula son réveil dans le tiroir de la table de nuit. Ainsi Thomas n'aurait plus aucun moyen de connaître l'heure et il resterait plus longtemps. Lorsqu'il sonna à la porte, avant d'aller lui ouvrir, Claire regarda l'heure à sa montre et la rangea dans son sac. Il était huit heures moins vingt-cinq.
Lu par:Jean Frisch
Durée:10h. 35min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:6531
Résumé: Mieux que le marathon... la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition... sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l'aboiement des fusils. Le pire c'est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L'aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l'odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout. Mais pour quelle victoire ?
Lu par:Jean Frisch
Durée:8h. 19min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:10437
Résumé: Le baron Henri de Ventadorn est chargé par Innocent III de s'emparer du mythique cinquième Evangile attribué à saint Jean, c'est-à-dire du Livre sacré des bogomiles que ceux-ci entendent faire parvenir aux cathares, leurs frères en hérésie, contre lesquels Simon de Montfort mène une lutte sans merci. Mais les voies du Seigneur sont décidément impénétrables : l'agent secret de la papauté embrasse bientôt la cause des ennemis jurés de Rome et vole le précieux parchemin. Une course poursuite haletante s'engage alors depuis la Bulgarie jusqu'en France. Tableau d'une bonne moitié de l'Europe en ce XIIIe siècle plein de bruit et de fureur, récit d'espionnage, roman historique (de Bouvines à Montségur en passant par la prise de Constantinople) aussi bien que relation d'une initiation spirituelle, L'Epopée du Livre sacré a reçu le prix Balkanika 1999 de la meilleure oeuvre de fiction balkanique.
Lu par:Jean Frisch
Durée:5h. 44min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:10386
Résumé: En ce printemps de 1212, combien furent-ils à se jeter sur les routes, dans l'espoir fou d'aller sauver le monde à Jérusalem, malgré le roi Philippe Auguste, la faim, les loups, la secte de ceux qui mutilent ? Trente mille, davantage peut-être : une véritable armée ! Toute la jeunesse de France, d'Allemagne, de Flandre, du Hainaut, de Picardie, disent les chroniqueurs. Tous convaincus qu'Etienne, le jeune berger de Cloyes, près de Châteaudun, suivi de la tendre Isegault, les guiderait et que la mer s'ouvrirait sous leurs pas. Combien en revinrent ?
Lu par:Jean Frisch
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:7726
Résumé: Titre entier : Pensées philosophiques : addition aux pensées philosophiques ; Lettre sur les aveugles : additions à la lettre sur les aveugles ; Supplément au voyage de Bougainville. Rédigées en 1746, sans nom d'auteur, et aussitôt condamnées au feu par le Parlement de Paris, les "Pensées philosophiques" prennent à partie le christianisme, et au-delà toutes les religions révélées : ou la foi est compatible avec la raison humaine et les religions doivent accepter le doute et la critique et se réformer pour rejoindre "la religion naturelle" ; ou elle ne l'est pas, et comment admettre alors que Dieu exige des hommes qu'ils lui sacrifient leur raison ? Cette alternative, c'est celle que pose le déisme, avec la volonté de placer la raison au coeur des systèmes religieux (dogmes, croyances, témoignages, miracles, Livres saints, etc...).
Lu par:Jean Frisch
Durée:8h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:7606
Résumé: Martin, vingt-huit ans, flegmatique d'apparence et méticuleux de caractère, a la curiosité d'examiner les tiroirs de son bureau. Il y découvre toute l'histoire de son prédécesseur, écrite de façon si étrange qu'il va se mettre à la recherche de cet inconnu. De tiroir en tiroir, ou de hasard en hasard, Martin traverse des aventures dont le thème principal est l'amour, ou plutôt le sentiment qui pousse les femmes vers les hommes.
Lu par:Jean Frisch
Durée:5h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6460
Résumé: Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n'a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l'écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu. Si ce roman est presque entièrement dialogué, c'est qu'aucune forme ne s'apparente autant à la torture. Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l'interrogatoire, à un duel sans merci où se révèle alors un homme différent, en proie aux secrets les plus sombres.
Lu par:Jean Frisch
Durée:3h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6813
Résumé: Aux murs de la chambre des enfants sont fixées des couverture du "monde merveilleux de Walt Disney": la préférée de la narratrice est Blanche-Neige. Pendant que sa mère se rend au marché ou à des rendez-vous mystérieux au bout du pont de chemin de fer, elle subit les assauts de son père qui, d'attouchements en caresses plus traumatisantes, finit par la violer sur le "lit normal", celui des parents, dans la chambre conjugale. Tout, ici, est vu et décrit par les yeux de l'enfant, qui ne comprend que peu à peu la violence qui lui est faite, et à qui tout recours est refusé - tandis qu'au mur, Blanche-Neige quitte à petits pas l'innocente ronde des contes enfantins. Un monde de misère, de vociférations, de brutalité - et en même temps, plein d'une forme de tendresse, même envers le père, tant est immense le besoin d'amour de la petite fille. Un livre d'une très grande force.
Lu par:Jean Frisch
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:6938
Résumé: De tous les écrivains de notre époque, Raymond Carver est sans doute celui qui a le mieux exprimé les vertiges "d'une classe sociale sans mémoire, celle des petites gens agités par les tracasseries du moment, les drames de la vie conjugale, du chômage et de l'alcoolisme". (Jean Vautrin). Ses nouvelles sont des fables laconiques où passe le souffle d'un destin antique. L'homme s'y mesure à ce qui le dépasse : l'incapacité d'aimer, la force de survivre, l'approche de la mort. Ses premiers textes paraissent dans des magazines au début des années 60. Très vite, il est reconnu comme un maître du genre. Le New Yorker signe avec lui un contrat exclusif. Robert Altman s'est inspiré de quelques nouvelles de Carver pour son film Short Cuts (1993).
Lu par:Jean Frisch
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:9030
Résumé: Ces nouvelles de Naguib Mahfouz, extraites de recueils publiés entre 1962 et 1996, offrent une vision kaléidoscopique de l'Egypte contemporaine.
Lu par:Jean Frisch
Durée:14h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:9085
Résumé: Le romancier martiniquais poursuit ici le projet romanesque qui nous a valu "Le Nègre et l'Amiral", puis "Eau de café" : ressaisir, à travers son histoire et ses mots, l'identité de son pays. Les Terres-Sainvilles, un quartier populaire au coeur de Fort-de-France, à la fin 1959. L'émeute surgit à la conjonction de la pauvreté et de la rumeur.
Lu par:Jean Frisch
Durée:6h. 32min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:7415
Résumé: "C'est quand on est heureux, dit mon père, qu'il faudrait mourir. Au plus beau. Moi, c'est l'amour qui m'a abandonné en premier. Puis la chasse. Puis la pêche. Et maintenant j'attends la mort." Je le regardai. Il portait sa veste de campagne, délavée, rapiécée, dont je connaissais la texture douce et l'odeur. Il était vieux, mais paraissait entier. Et pourtant, il avait bien dû sentir le travail de sape et il répéta : "Oui, au plus beau." On les a crus longtemps indestructibles, ces pères et ces mères qui, fidèlement, difficilement parfois, organisèrent pour nous la vie : la douce sécurité d'une maison et d'une table mise, à partir desquels l'élan de l'enfance put se construire. Et voilà que presque à leur insu - le glacier, en apparence immobile, avance inexorablement -, le temps a pénétré jusqu'au fond de leur chair. Ils sont devenus petits et fragiles, lents...
Lu par:Jean Frisch
Durée:5h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:9768
Résumé: Dix neuf heures. Le soir tombait. Par la fenêtre de ma chambre dont le rideau était relevé, je regardais la nuit descendre lentement sur Tchida. Combien de fois avais-je, à la même heure, assisté de ma nouvelle chambre au même spectacle ? Je ne saurais le dire.
Lu par:Jean Frisch
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:9374
Résumé: Vincent Boutin, espion au service de l'Empereur Napoléon, affronte l'ennemi anglais sur les terres lointaines de Syrie, d'Egypte. doit-il se méfier de la belle Lady Esther dont il est amoureux ? Saura-t-il déjouer les tours de l'obscur Major Misset ? Vincent Boutin devra redoubler de courage pour mener à bien sa mission...
Lu par:Jean Frisch
Durée:6h.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:7581
Résumé: Louis-Ferdinand Céline n'est pas mort en 1961. On l'a aperçu à Los Angeles. Et une pulpeuse créature qui n'est autre que la Mort charge un "privé" minable, Nick Belane, de le retrouver : «Je veux m'offrir, dit-elle, le plus grand écrivain français.» Une enquête échevelée, jalonnée de saouleries et de cadavres, d'autant plus compliquée que le malheureux Belane doit aussi retrouver le Moineau écarlate et pister une nommée Cindy qui roule en Mercedes rouge...
Lu par:Jean Frisch
Durée:3h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:3875
Résumé: L'histoire vraie d'un homme dont l'enfance a été saccagée par l'absurdité de la guerre et de la haine. Devenu aveugle à la suite de l'explosion d'une mine, son livre est le témoin de son acharnement à défier la mort. Pierre Riehling nous apprend à "regarder" la vie dans ce qu'elle a d'essentiel et d'unique. Aux "faussaires de l'histoire", il restitue la véritable mémoire.
Lu par:Jean Frisch
Durée:6h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:5170
Résumé: Comment devient-on l'un des grands spécialistes de la génétique des populations ? A travers les hasards et les nécessités de l'existence, Albert Jacquard raconte une vie de recherche et d'engagement personnel dans les grands débats de société, notamment à propos du rôle de la science. On découvre ici, en contrepoint du travail de la pensée, une aventure humaine à la fois banale et singulière : de l'enfant du Jura au polytechnicien fougueux et plein d'illusions, du jeune ingénieur de la SEITA au généticien de renommée internationale d'aujourd'hui, nous suivons un parcours humain et intellectuel. Car l'interférence entre la pensée et le quotidien est permanente : les intuitions, les rencontres et les accidents de la vie ont un rôle déterminant dans l'élaboration d'une pensée scientifique. La personne se construit dans un entrelacs continue des idées et du vécu. Telle est la leçon que transmet Albert Jacquard dans ces "Idées vécues".
Lu par:Jean Frisch
Durée:2h. 38min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6507
Résumé: "L'Agrandissement" se présente comme un livre de politique fiction. Son auteur, la journaliste Joëlle Kuntz, a imaginé cette fable qu'elle se garde bien d'appeler roman, lui préférant le terme de divertimento... On regrettera seulement que l'auteur n'ait pas publié ce livre deux ans plus tôt. On ose imaginer que son idée, farfelue, aurait apporté quelque piment dans le terne et morne débat sur l'utopie du 700e anniversaire de la Confédération. Résumé : L'homme par qui le scandale arrive s'appelle Bovet, fonctionnaire fédéral un peu rêveur, chargé de la défense de l'image de la Suisse à l'étranger. La Suisse officielle se torture les méninges sur la manière la plus spectaculaire, la plus significative, de célébrer le 700e anniversaire de la Confédération. Et c'est Bovet qui l'emporte en proposant de distribuer à tous les étrangers présents sur le sol helvétique le 1er Août 1991 un passeport à croix blanche. L'idée paraît saugrenue à certains mais elle séduit le Conseil fédéral. Et c'est l'essentiel. Bien sûr, les fonctionnaires rechignent, peignent le diable sur la muraille. Mais dans le ronron fédéral, cette invention révolutionnaire finit par s'imposer. On imagine cette mesure plus symbolique que suivie d'effets concrets. C'est évidemment le contraire qui se produit. Et quel résultat ! Non seulement les étrangers affluent de partout pour bénéficier le 1er Août 1991 du précieux document. Mais surtout, ils viennent en masse de régions limitrophes, voulant ainsi corriger l'ingratitude de l'histoire qui les annexa à d'autres pays.