Contenu

Recherche par lecteur : Claude Bouveresse

2 résultats.

Durée:2h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33811
Résumé: Un frère et une soeur vivent reclus depuis des années dans leur grande demeure familiale, qu'ils ont baptisée Notre Château. Seule la visite hebdomadaire du garçon à la librairie du centre ville fait exception à leur isolement volontaire. C'est au cours de l'une de ces sorties rituelles qu'il aperçoit un jour, stupéfait, sa soeur dans un bus de la ligne 39. C'est inexpliquable. Le cocon protecteur dans lequel ils se sont enfermés depuis vingt ans vacille. On pourrait penser au Shining de Kubrick. A The Others d'Amenábar. Ou encore à La Maison des feuilles de Danielewski. En reprenant à son compte l'héritage de la littérature gothique, Emmanuel Régniez écrit un roman précis et étrange, obsédant, qu'aucun lecteur ne peut oublier. " Je soigne ma mélancolie en me racontant des histoires qui pourraient me faire peur ", Emmanuel Régniez.
Durée:4h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33798
Résumé: Un soir d'hiver, dans un RER qui traverse la capitale et file vers une lointaine banlieue au nord-ouest de Paris. Réunis dans une voiture, sept passagers sont plongés dans leurs rêveries, leurs souvenirs ou leurs préoccupations. Marie s'est jetée dans le train comme on fuit le chagrin ; Alain, qui vient de s'installer à Paris, va retrouver quelqu'un qui lui est cher ; Cigarette est revenue aider ses parents à la caisse du bar-PMU de son enfance ; Chérif rentre dans sa cité après sa journée de travail ; Laura se dirige comme tous les mardis vers une clinique ; Liad arrive d'Israël ; Frank rejoint son pavillon de banlieue. Attentive et bienveillante, Anne Collongues fait tourner la lanterne magique de l'existence et livre un texte subtil, aussi juste dans l'analyse psychologique de ses personnages qu'émouvant dans la représentation de leur beauté banale. Ce qui les sépare, c'est finalement ce qui les rapproche : cette humanité qui fait de chacun d'eux un petit monde accomplissant sa modeste révolution, traçant une destinée minuscule qui, au fil de ce trajet dans la nuit des cités-dortoirs, va connaître sa modification.