Contenu

Recherche par lecteur : Anne-Emmanuelle Ranjard

8 résultats.

Durée:8h. 44min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:23077
Résumé: Qu'elle soit constituée de quelques livres ou de volumes par milliers, qu'elle obéisse à une classification rigoureuse ou aléatoire, qu'elle soit de Montaigne ou d'Alexandrie, qu'on veuille la détruire (comme, si près de nous, à Sarajevo, à Kaboul, à Bagdad) ou l'ériger, qu'elle soit mentale, comme chez Borges, ou institutionnalisée - avec heures d'ouverture et réglementations -, qu'elle ait pour résidence de vastes bâtiments aux allures de nefs ou de temples ou qu'elle joue les passagères clandestines dans des cartons, entre deux déménagements, que les livres qui la composent soient alignés sur des étagères de bois blanc ou d'acajou massif, qu'est-ce qu'une bibliothèque, sinon l'éternelle compagne de tout lecteur- son rêve le plus cher ? Pourtant, entre les plaisirs offerts par le chaos généreux d'une caverne d'Ali Baba ou ceux; plus austères, que procure le classement, entre infini et rayonnages, faut-il nécessairement choisir ? Et n'y a-t-il pas quelque présomption à vouloir sédentariser, non les livres mais les textes, par définition nomades ? Existe-t-il un ordonnancement idéal du grand thésaurus livresque de l'humanité ? Pour peu que, à l'instar d'Alberto Manguel, on ait affronté en combat singulier, et toute une vie durant, la nature profonde de la bibliothèque, telles sont bien les insondables questions que soulève, in fine, cet espace prétendument banal - voire, pour certains, parfaitement démodé ! Après Une histoire de la lecture, Alberto Manguel offre donc ici un essai " contigu ", au propos lumineusement complémentaire, d'où il appert que construire une bibliothèque, privée ou publique, n'est rien de moins qu'une mise à l'épreuve d'ordre philosophique dont l'avènement annoncé de la bibliothèque électronique ne saurait réduire la portée.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:23148
Résumé: " Qu'est-ce qui fait le grand détective ? Hercule Poirot par exemple n'a rien d'attirant. S'il a plu, c'est sans nul doute parce qu'Agatha Christie lui a donné des attributs policiers très caractéristiques ; Hercule poirot, c'est avant tout une méthode de travail, pour ne pas dire une méthodologie - et la plupart de ses illustres confrères ont précisément la leur et ont, chacun, une manière propre de conduire une enquête, de penser, d'agir, de poser des questions, de débrouiller les fils d'un mystère ou d'une énigme. C'est le cas du juge Ti. " Alexandre Lous, Magazine littéraire
Lu par:Anne Ranjard
Durée:10h. 50min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23441
Résumé: Un fou de Stendhal et franc misanthrope, reclus dans un hameau de Savoie, est abandonné en forêt par des individus qui l'y ont amené de force en pleine nuit. Une très jolie blonde rôdée à la conduite automobile quitte brusquement une route qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire, habitué à faire chaque matin la même promenade au bord d'une falaise, trouve sur son chemin deux inconnus qui ont tout l'air de l'y attendre. Mais le lecteur comprend bientôt qu'on n'est pas dans un roman policier classique. Les agresseurs ne sont ni des agents secrets ni des trafiquants. Ils ne s'attaquent pas à des durs mais à des tendres, un ancien routard devenu libraire, une mécène mélancolique, et à une entreprise dont aucun des deux n'avait imaginé qu'elle pourrait fâcher. Qui, parmi les passionnés de roman, n'a rêvé un jour que s'ouvre la librairie idéale ? Non pas ce qu'on appelle une bonne librairie, où l'on trouve de bons romans, mais une librairie vouée au roman où ne sont proposés que des chefs-d'œuvre ? En se lançant dans l'aventure, Ivan et Francesca se doutaient bien que l'affaire ne serait pas simple. Comment, sur quels critères, allaient-ils faire le choix des livres retenus ? Parviendraient-ils un jour à l'équilibre financier ? Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était le succès.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:17h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22817
Résumé: Condamné pour le meurtre d'un cheval, George Edalji, jeune avoué d'origine parisienne, est emprisonné puis relâché sans avoir été innocenté. Son teint mat et sa parfaite intégration sociale dérangent l'Angleterre bien-pensante de ce début de XXe siècle. Fragile, effacé maladroit et démuni, il va faire appel à Arthur Conan Doyle, alors un des hommes les plus célèbres d'Angleterre, le créateur de Sherlock Holmes... Extraordinaire tableau de la société victorienne, ce roman. inspiré d'un fait réel qui avait divisé l'Angleterre comme en France l'affaire Dreyfus, est aussi le plus passionnant et le plus haletant des thrillers.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:8h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22313
Résumé: Tribus nomades, militaires broussailleux, hommes d'affaires roublards, le décor planté par l'auteur de ce Projet est celui d'un Afghanistan qui traverse toutes les époques, sans se soucier de communisme ou d'islamisme, et qui vit encore et toujours de manière ancestrale, quelles que soient les vicissitudes de la politique. Dans ce contexte romanesque, le héros, un bel hidalgo franco-espagnol, est envoyé sur le terrain pour une mission archéologique... Mais depuis Indiana Jones, on le sait, les archéologues sont tous devenus de sacrés aventuriers et celui-ci ne fait pas exception à la règle, mis sur orbite qui plus est par un commanditaire digne des romans de Ian Fleming. Evasion grandeur "Nature", formidable bain de sensations romanesques, Le projet afghan est un polar au grand air, un récit d'espionnage et d'aventure hors mode, mais qui ne perd pas tout à fait de vue les vicissitudes de la politique moderne... Claude Mercadié aura attendu assez longtemps son entrée en écriture pour livrer un roman selon son cœur, qui ne se laisse pas enfermer dans les modes, et qui se vit page après page comme un grand récit d'aventure.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:36h. 5min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:25519
Résumé: 1806 : dans une Angleterre usée par les guerres napoléoniennes, un magicien à la mode ancienne, un certain Mr Norrell, offre ses services pour empêcher l'avance de la flotte française. En quelques tours, il redonne l'avantage aux Anglais. Norrell devient la coqueluche du pays. Voguant sur sa gloire, il fait la connaissance d'un jeune et brillant magicien qu'il prend sous son aile, Jonathan Strange. Ensemble, les deux hommes vont éblouir l'Angleterre par leurs prouesses. Jusqu'à ce que l'audacieux Strange, attiré par les aspects les plus sombres de la magie, provoque la colère de Mr Norrell. L'association tourne à la rivalité, causant bientôt des ravages insoupçonnables... Entre le roman fantastique et le roman d'aventures, le féerique et le romantique, Jonathan Strange & Mr Norrell, paru en 2004 en Angleterre, a connu un immense succès public et critique. Largement récompensé, le premier roman de Susanna Clarke a notamment été élu meilleur livre de l'année par Time Magazine et reçu le prix Hugo.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:36h. 5min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:22939
Résumé: Il y a des siècles de cela, du temps où la magie existait encore en Angleterre, le plus grand magicien de tous était le roi Corbeau. Enfant d'homme élevé par des fées, le roi Corbeau mêla sagesse féerique et humaine raison pour fonder la magie anglaise. En 1806, année où commence le roman, il n'est plus guère qu'une légende. L'Angleterre est gouvernée par un roi fou, Lord Byron bouleverse les mœurs autant qu'il révolutionne la poésie, les guerres napoléoniennes ravagent le pays... et plus personne ne croit à la pratique de la magie. Or voici que Mr Norrell, le reclus de l'abbaye de Hurtfew, lance un défi aux magiciens théoriciens qui pullulent dans le pays : il prouvera qu'il est le seul véritable magicien du pays. Dans une scène éblouissante, il prête parole et mouvement aux statues de la cathédrale d'York. La nouvelle du retour de la magie en Angleterre se répand jusque dans les frivoles salons londoniens. Pédant, prétentieux, Mr Norrell devient pourtant la coqueluche de la noblesse londonienne. Mais lui veut davantage : aider le gouvernement dans sa guerre contre Napoléon. Il bloque les Français en rade de Brest grâce à une immense flotte anglaise composée de navires nés de la pluie, et dote les côtes britanniques de charmes protecteurs.
Lu par:Anne Ranjard
Durée:8h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23251
Résumé: Nos chambres d'hôtes, nos aventures ! Après un week-end à la campagne, qui n'a pas rêvé d'envoyer aux enfers patron, pollution, réveille-matin et transports en commun ? Pourquoi ne pas entrer dans la famille «tendance» de ces fameux «rurbains» qui, grâce au Net, concilient emploi des villes et emploi des champs ? Elizabeth, «l'Anglaise», vient de la mode. Guy écrit des chansons. Il a fait danser, chanter la France entière. Ensemble, ils décident de créer une demeure d'hôtes à quelques pas de celle de Colette la sulfureuse. C'est le début d'une aventure dont l'un d'eux ne sortira pas intact. Avez-vous rêvé de créer des «chambres d'hôtes» pour accompagner et doper plaisamment votre retraite ? Bienvenue au club ! Réfléchissez bien avant de commettre l'irréparable. Le bonheur n'est pas toujours dans le pré ! Dans ces pages écrites à quatre mains, visiteurs du soir, nymphomanes, schizophrènes, idoles et bandits se débattent dans un joyeux désordre. Les auteurs survivent dans un univers compilé de générosité, de racisme ordinaire et de superstitions inconcevables à une heure trente de Paris ! Rien ne leur sera épargné. L'Anglaise s'accroche à la barre de son projet face au vent car, comme elle l'affirme, elle porte le bonheur en elle. Il hait la campagne, l'«Anglaise» l'aââââdore. Mariés depuis quinze ans, ils publient ici leur premier ouvrage commun. La rencontre de cette Britannique au flegme «tamisé» avec les caractères de la France profonde, le désespoir d'un mari qui aurait préféré Saint-Tropez, Saint-Barth à Saint-Sauveur, donne une gentille claque aux rêves utopiques des Bobos. Guy Floriant est parolier, journaliste, grand reporter et écrivain. C'est son troisième ouvrage publié aux éditions du Rocher. Elizabeth est conseil en communication.