Contenu

La pigmentation du caméléon

Résumé
Son bouquet de mariée à la main, Justine trépigne sur le parvis d'une église pleine à craquer. Les minutes s'écoulent lentement, le curé toussote derrière l'autel et les invités affichent une inquiétude légèrement moqueuse. Justine doit se rendre à l'évidence : Jacques, son fiancé, a pris le large. Passé la honte et la douleur, elle n'a plus qu'une idée en tête, se venger des hommes. Sa victime ? Le séducteur le plus redoutable de la nuit parisienne. Son pari ? Le vaincre à son propre jeu !
Genre littéraire: Humour-satire
Durée: 5h. 46min.
Édition: Paris, Pocket, 2008
Numéro du livre: 16839
ISBN: 9782266167024
Collection(s): Pocket

Documents similaires

Lu par:Janick Quenet
Durée:4h. 37min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:17643
Résumé: Un hameau rural recroquevillé sur un drame jamais élucidé : la disparition du meunier dans les eaux boueuses du torrent. Mais il n'y a pas que le fantôme du malheureux que l'on croise par ici : les plus grands écrivains du moment sont venus s'inspirer du passé tourmenté du village pour écrire leur prochain best-seller. Tant de grandes plumes réunies permettront-elles de faire éclater la Vérité ? Après Et si c'était niais ? , Pascal Fioretto, caméléon littéraire bientôt chauve, nous entraîne dans une nouvelle aventure haletante, pleine de rires et de fureur.
Lu par:Carole Beuron
Durée:12h. 21min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:68386
Résumé: Claire? Tout le monde vous dira qu'elle sait tout faire. Fonceuse, dynamique, organisée, elle n'a pas encore rencontré de challenge impossible. Apprentie comédienne, Lorna, quant à elle, attend son heure de gloire, se bat vaillamment contre les ignominies de son existence et ne trouve de réconfort qu'auprès de Claire, sa confidente de toujours. Mais pour une fois c'est Lorna qui doit soutenir son amie : Claire hérite d'un charmant cottage qui va devenir un cauchemar intégral. Brinquebalant, décrépi, occupé par un vieillard irascible - et son cochon de compagnie -, Paradise Cottage pourrait bien s'avérer le défi de trop. A moins que son beau voisin ne lui donne un petit coup de main.
Durée:9h. 42min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:19627
Résumé: Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier... Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?
Lu par:Annie Richard
Durée:4h. 14min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:35364
Résumé: Finie la rigolade. Après des années passées à défier les lois de la gravité en pastichant, parodiant, caricaturant, inondant les ondes de saillies drolatiques, par l'entremise des cordes vocales d'un imitateur fameux, la blague est terminée. Il s'agit de prendre enfin le temps d'écrire pour de vrai. Du lourd. Du grave. De la Littérature, en somme. Une retraite à la campagne plus tard, le constat est sans appel : malgré tous les efforts déployés pour écrire sérieusement, le résultat final est encore beaucoup trop drôle. Tant pis ou tant mieux. « C'est excellent, drôle, émouvant parfois. » L'Obs « Ce n'est pas un roman mais le récit d'un type qui n'arrive pas à écrire un roman. C'est hilarant. » Le Figaro Magazine
Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:66012
Résumé: Elvis Cadillac roule à fond les ballons sur une petite route de Belgique du côté de Chimay où la trappiste coule à flots. Invité dans un " home " de vieux pour y donner un concert, le sosie officiel du King est chaud boulette. La banane rose fluo de sa chienne Priscilla vole au vent. Soudain, crac ! il s'aperçoit qu'il a renversé une ancienne vedette de la télé ! Qu'est-ce qu'il va raconter à la majorette qui l'attend encore dans son lit, avec ses bottes et l'espoir de lui mettre le grappin dessus ? Il se retrouve emberlificoté dans un drôle de drame à la sauce Fargo, avec en guest star mémé Cornemuse, qui va le mener à la catastrophe. Sur son chemin, une coupeuse de têtes de nain de jardin, deux branques dont un accro à glace aux spéculoos, un empailleur de rats et quelques autres tapés du bocal... Le tout dans un univers déjanté et coloré, autour de Boris Vian et de l'art brut. Ca va swinguer !
Durée:16h. 26min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:18479
Résumé: Beth a vingt-six ans, travaille quatre-vingt heures par jour pour un patron odieux, et vit seule avec son chien hypoallergénique depuis que son petit ami Cameron l'a plaquée pour un mannequin. Mais le jour où Pen, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles, elle décide de passer un bon coup de Karcher dans sa vie et de commencer par... démissionner. Et, finalement, les journées vautrée sur son canapé à dévorer des tablettes de chocolat et des romans à l'eau de rose lui conviennent bien mieux. Jusqu'au jour où Will, son oncle gay, bien décidé à la mettre au travail, lui trouve une place dans une boîte de R.P. Terminées les soirées pantoufles ou dîners tranquilles entre copines ! Place aux sorties branchées avec les VIP, aux nuits arrosées assorties de réveils difficiles. Surtout quand on apprend ce qu'on a fait la veille, comme Beth, dans les gros titres d'un journal people...
Durée:15h. 9min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:15981
Résumé: Andrea n'en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l'a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l'assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d'autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère...
Durée:8h. 31min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:15227
Résumé: Nom : Paul West. Age : 27 ans. Langue française : niveau très moyen. Fonction : jeune cadre dynamique promis à un grand avenir. Occupation : déjouer les pièges potentiellement désastreux du quotidien français. Hobbie : lingerie féminine. Signe particulier : Paul West serait le fruit d'un croisement génétique entre Hugh Grant et David Beckham. Jeune Britannique fraîchement débarqué à Paris, créateur, en Angleterre, de la fameuse enseigne Voulez-Vous Café Avec Moi, Paul a bien du mal à s'adapter au pays des suppositoires, des grèves improvisées et des déjections canines. Et il n'est pas au bout de ses surprises...
Durée:3h. 33min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:18262
Résumé: Philippe Dereux, artiste proche de Jean Dubuffet, a voué sa vie aux épluchures avec un amour et un émerveillement quasi mystiques. Il livre par ce traité sa philosophie de la vie avec tendresse, humour et sensualité. " J'arrive à un âge où, sauf imprévu, l'homme engagé sur le chemin de l'équilibre et la sagesse ne le quitte plus. Le vrai tournant de la vie, l'option définitive a lieu à quarante ans. Jusqu'à ce moment, le futur sage se contente d'accomplir son apprentissage, un long apprentissage. Le mien m'a conduit aux épluchures, je ne puis que m'en louer. L'homme a pour manie de se vouloir heureux et de se créer mille maux ou fatigues pour atteindre le bonheur. Il ne se doute pas lorsque celui-ci s'obtient, c'est toujours par surcroît et accident. Ainsi, les épluchures que je n'avais commencé à coller que tout à fait par hasard, sans but préconçu, «pour voir» comme disent les enfants, m'ont apporté la joie et la paix."
Lu par:Henri Duboule
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:13102
Résumé: Un animateur de radio à la recherche d'un reportage à Cuba est doublé par des reporters sans scrupules. Il revient à Paris bien décidé à se venger et bouscule le train-train de sa radio. Après avoir écrit des chansons humoristiques sur Jésus-Christ, il est licencié, mais il revient bientôt prêt à tout pour divulguer des vérités et oser toutes les provocations. Pendant ce temps, la chancellerie, le patronat et les syndicats s'inquiètent de la tournure que prend Radio Plus.
Durée:8h. 1min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:17971
Résumé: Dans une petite ville des Caraïbes, une jeune conseillère à l'ambassade de France commet l'irréparable en envoyant à l'ambassadeur un message qui ne lui est pas destiné et qui le tourne en dérision. Une maladresse qui va révolutionner, en une folle journée, sa vie et le petit monde des diplomates dont Véronique Beucler brosse un tableau aussi spirituel que féroce. Entre comédie de moeurs, roman d'espionnage et satire sociale, cette chronique au vitriol d'un cercle d'expatriés à mille lieues de la réalité de ce qui les entoure est aussi le récit poétique d'une femme qui tombe peu à peu amoureuse d'un pays et d'un homme.
Durée:2h. 35min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:18172
Résumé: Il y a ceux qui naissent sous une bonne étoile, bénis des dieux, heureux au jeu et en amour et il y a... Aristide. Roi de la guigne, prince de la poisse, il a fait de la malchance son sport favori, son hobby à plein temps. Tout ça à cause d'un nom à coucher dehors, car notre Aristide s'appelle... Klobe. Après une scolarité passée sur le banc des colles, un service militaire à l'ombre du trou et mille petits boulots ingrats, notre homme au nom impossible mais à la plume talentueuse se fait engager comme nègre chez un éditeur aussi âpre au gain qu'aux jupons. Mais ce jour-là, Aristide aurait sans doute mieux fait de se casser une jambe ou de briser un miroir !