Contenu

L'anthropologie n'est pas un sport dangereux

Résumé
Avec un humour ravageur et tout britannique, l'anthropologue Nigel Barley s'enfonce dans l'île indonésienne de Sulawesi (Célèbes) à la recherche de ce qui reste de la culture toraja. Au terme d'un parcours semé d'embûches (administrations capricieuses, pluies tropicales, sangsues voraces, transports aléatoires), il découvre un peuple chaleureux et accueillant, niché dans des montagnes à la beauté sauvage. D'un optimisme sans faille, l'auteur parviendra à faire venir à Londres les meilleurs artisans torajas. Ce sera alors son tour de devoir répondre à leurs questions, dans une version exotique de l'arroseur arrosé. Nigel Barley, qui s'était signalé par ses expéditions rocambolesques en Afrique occidentale ( "Un Anthropologue en déroute" et "Le Retour de l'anthropologue") nous offre ici un récit savoureux et montre, s'il en était besoin, que le respect et l'amitié se jouent des différences culturelles.
Genre littéraire: Voyage/exploration
Durée: 8h. 30min.
Édition: Paris, Payot, 1997
Numéro du livre: 7898
ISBN: 9782228891141
Collection(s): Voyageurs Payot
CDU: 915.9

Documents similaires

Durée:3h. 17min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:15809
Résumé: Point de vue de l'éditeur : La Suissesse Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) fut tout à la fois écrivain, journaliste, photographe et archéologue. La vie de cet " ange dévasté ", selon l'expression de Thomas Mann, fut marquée par une errance intérieure qu'elle projeta dans les voyages et la morphine, par des amours saphiques malheureuses ainsi que par son amitié avec Klaus et Erika Mann, auprès de qui elle s'engagea dans la lutte contre le nazisme. Entre 1936 et 1938, elle se rendit deux fois aux États-Unis pour y mesurer les conséquences de la Grande Dépression, notamment dans les États du Sud. Au fil d'articles rédigés pour plusieurs journaux suisses, cette fille de riche industriel du textile s'attache au quotidien des gens modestes et des jeunes syndicalistes, à la misère des ouvriers et à l'exploitation éhontée des fermiers.
Durée:3h. 6min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:9314
Résumé: Si l'amour existe sous la forme d'une rencontre, celle de la narratrice avec la jeune Yalé, la mort prédomine dans ce récit de voyage intérieur, et l'emporte sur l'amour. "Ange inconsolable" selon l'expression de Roger Martin du Gard, Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) hante de son désespoir les terres désertiques qu'elle a arpentées au cours de l'année 1935. La mort rôde autour d'elle, relayée par la peur. La mort sous toutes ses formes, mort d'un passé historique hors du temps, exécutions, razzias et meurtre, incendie de l'ancienne Perse de Darius assassiné. Mort présente de la belle et tendre Yalé. La mort est là, vaste cimetière à l'entrée de la ville et ruines de Raghès d'où la narratrice exhume tessons et crânes, enfouis sous les sables d'un passé détruit. Tout, dans ces vastes étendues monotones, saccagées jadis par les cruelles incursions mongoles, traduit la présence de la mort. Jusqu'au fleuve noir qui, au pied du mont Demavend, roule ses eaux inquiétantes.
Lu par:Daniel Martin
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:30977
Résumé: Regard croisé entre un écrivain-randonneur et un photographe-voyageur sur le « partir », Le Frisson des départs est un duo où chacun joue sa propre partition qui pourtant s'accorde à l'autre. C'est un livre de désirs. Désir de partir à la découverte de paysages inconnus et de nouvelles routes. Désirs de rencontres avec « l'étrange étranger », de humer des parfums d'aventure, de rompre le quotidien qui étouffe... Ici, on respire à pleins poumons l'amour des grands espaces, des chemins sans fin et des bords du monde. Des côtes irlandaises aux montagnes de Galice, de la baie du Mont-Saint-Michel aux plaines de Castille, des sentes de la forêt de Brocéliande aux chemins de Compostelle, une invitation au voyage de l'âme et de l'esprit. Car la vie est un perpétuel départ, une aspiration permanente vers ailleurs...
Lu par:Manon
Durée:8h. 13min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:28520
Résumé: 17 juin 2007, sur le parvis de Notre-Dame de Paris, Mathilde et Edouard partent en voyage de noces... à pied. Pour gagner Israël, ils traversent treize pays : la France, la Suisse, l'Italie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, le Kosovo et la Serbie, la Macédoine, la Bulgarie, la Turquie, la Syrie, la Jordanie, Israël et les territoires palestiniens.
Lu par:Manon
Durée:8h. 1min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:28626
Résumé: L'alpiniste et randonneur qui fut autrefois amputé de huit orteils retrace son tour de France d'une quinzaine de mois à pied, à vélo ou en bateau, en suivant au plus près les frontières du territoire.
Durée:4h. 37min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:11267
Résumé: Voyageur des années 50, Henri Lochon, avec Jacques Cornet et Eric de Genlis, se rend en Sierra Madre mexicaine à la découverte des Indiens Tarahumaras
Durée:7h. 13min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:15755
Résumé: Un voyage n'est que de l'encre. Toute exploration est le souvenir d'un ancien manuscrit. Christophe Colomb découvre une Amérique qu'il avait arpentée dans les récits de Marco Polo. Les missionnaires qui ouvrent le Brésil, au XVIe siècle, connaissent par c?ur les textes des écrivains antiques, Pline le Jeune ou Hérodote. C'est pourquoi ils aperçoivent dans la forêt équatoriale toutes ces amazones. En lisant, en écrivant, j'ai parcouru quelques recoins de la terre, Inde, Islande ou Tahiti. J'ai ajouté ma peinture aux peintures qui les barbouillaient déjà. Cela m'a permis d'en raviver la fraîcheur, d'en débusquer les surprises, les miracles.
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:14481
Résumé: Au milieu des années 1920, Vita Sackville-West et son époux, le diplomate et célèbre écrivain Harold Nicolson, décident de suivre une ancienne piste empruntée par les caravanes à travers les montagnes qui se dressent au sud-ouest d'Ispahan. Dans la meilleure tradition des globe-trotters anglais, ils n'ont aucune raison particulière de faire ce voyage. Vita n'a rien d'une aventurière née : "J'ai horreur des montagnes" et "J'ai horreur des tentes", s'exclame-t-elle, tandis que son cher Harold, ayant "comme de bien entendu" oublié son veston, évolue drapé dans la cape des montagnards persans, avec l'air romantique d'un pingouin. Mais ne suivent-ils pas, après tout, la route empruntée jadis par Alexandre pour gagner l'Inde et ne sont-ils pas sur la trace d'oignons rarissimes d'iris et de tulipes pour leur jardin anglais ? Parmi tous les inconforts du voyage, Vita note ses impressions sur la vie des nomades contraints, année après année, de franchir ces montagnes d'un pas las ; elle photographie un derviche à cheval qui dégringole aussitôt de sa monture, tandis que Harold, absorbé dans la relecture de son manuscrit, ne perd pas une occasion de l'accabler de reproches parce qu'elle l'a emmené se perdre au milieu des nomades. A dos d'âne et en voiture, un voyage sentimental où l'on respire à six mille pieds d'altitude.
Durée:7h. 42min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:15440
Résumé: Quelqu'un a dit une fois, à peu près : « la seule façon de ne pas mourir, c'est de vieillir ». J'ajouterais que la seule façon de vieillir le plus lentement possible est de rechercher des Iles perdues pour les découvrir à nouveau. Car je crois profondément que même dans ce monde rétréci par les avions, les médias, la veulerie des politiciens et de ceux qui les élisent, il existe quelque part encore des paysages doux, mais dangereux, des hommes courageux et parfois violents, mais jamais fanatiques, des femmes tendres et un peu garces en même temps, bref ce qui constitue l'essence de l'aventure. L'aventure existe surtout dans l'esprit de celui qui la vit. C'est une des raisons pour laquelle, dans notre fin de XXe siècle occidental, elle n'est plus ce qu'elle devrait être, l'essence même de la vie.
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:14896
Résumé: Quand Alcée Durrieux et René Fauvelle, deux jeunes médecins français passionnés par l'Asie centrale, visitent Samarcande, la fabuleuse cité orientale, récemment conquise par les Russes, n'a encore rien perdu de son charme grisant. Leur récit nous fait découvrir un peuple antique d'artisans, de marchands, de pèlerins d'ethnies diverses, d'almées voluptueuses et graves, qui s'anime sous les coupoles bleues des mosquées chargées des souvenirs du conquérant Tamerlan.
Lu par:Carole P.
Durée:1h. 56min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:15009
Résumé: Présentation de l'éditeur : " J'ai fait trois fois le tour du monde ", chante-t-on dans une célèbre opérette. Olivier Barrot aussi, en moins de six mois. Les paysages, les livres, les souvenirs l'assaillent entre ciel et terre, au-dessus de l'Australie, du Soudan ou du Turkménistan, où il s'arrête en coup de vent. Ce qui compte avant tout, c'est d'être ailleurs.
Durée:4h. 32min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:15029
Résumé: Dès son premier grand voyage en 1958 entre Bâle et New York, l'inattendu et l'invraisemblable frôlent l'auteur et l'accompagnent jusqu'en 2003 dans un taxi parisien. Au cours de nombreuses pérégrinations en URSS, en Asie, au Brésil ou en Afrique, l'incroyable et le hasard s'entrecroisent. Mais les aventures et les expériences n'ont pas entamé l'humeur de cet infatigable promeneur singulier, bien au contraire. La richesse des rencontres, les scènes souvent cocasses, parfois dramatiques sont racontées ici sans détours. Si elles peuvent paraître parfois inventées, elles ont bel et bien existé. Leo Eckmann nous invite à une visite d'un monde aujourd'hui presque disparu, de la Chine aux temps de la révolution culturelle à la Casamance au Sénégal, à l'époque où les avions n'étaient pas encore des convoyeurs de tourisme de masse.