Contenu

L'heure des spécialistes

Résumé
Allemagne, 1940. Professeur d'université spécialiste de l'Antiquité, Max Koenig est interné dans un asile pour cause de neuropathie. Dans l'établissement, il se lie d'amitié avec d'autres patients, mais l'infirmière Rosemarie les met en garde. Selon elle, le Reich planifie l'assassinat des handicapés. Malgré sa maladie, Max entend sauver sa nouvelle famille. Premier roman.
Mots-clés: Roman HISTORIQUE
Durée: 8h. 8min.
Édition: Paris, 10-18, 2021
Numéro du livre: 73813
ISBN: 9782264075956
Collection(s): 10-18

Documents similaires

Lu par:Anne Tardy
Durée:5h. 46min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:28836
Résumé: A Francfort, en 1936. La ville est surexcitée. Bourgeois, commerçants, employés, tout le monde s'agite. Partout des banderoles, des oriflammes, les uns ont mis leurs plus beaux habits, les autres leurs uniformes tout neufs. Le Führer vient d'arriver, il prendra la parole à l'Opéra. C'est la fête. Gaie, vive, jolie, Suzanne Moder a dix-huit ans. Avec ses amies, elle se moque des garçons dans leurs tenues de parade. Certains paraissent franchement lourdauds, d'autres ne manquent pas d'allure. Les brasseries regorgent de bandes exubérantes. Amourettes, chansons, discussions passionnées, pourquoi ne pas s'abandonner à ce monde nouveau, enthousiaste et fascinant ? Mais en réalité, Suzanne a peur. Elle s'effraie de ce délire trop joyeux auquel elle sent confusément devoir résister. Certains signes l'inquiètent : la police et ses perquisitions, les juifs et leurs regards traqués, les ouvriers qui murmurent. Fuir cette Allemagne qu'elle aime tant pour ne pas la haïr ou rester et fermer les yeux ? Pour Suzanne comme pour tant d'autres, l'heure est venue du choix.
Durée:11h. 8min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66712
Résumé: Best-seller dès sa parution, immédiatement traduit dans de nombreux pays, La Maison allemande nous fait éprouver le traumatisme et la révolte d'une génération qui a eu vingt ans dans les années soixante et s'est trouvée confrontée au refus de mémoire dans l'Allemagne de l'après-guerre. L'héroïne du roman, Eva, fille des propriétaires d'un modeste restaurant de Francfort-sur-le-Main, s'apprête à se fiancer avec un jeune héritier de la ville quand débute le "second procès d'Auschwitz" (1963) où doivent être jugés les crimes des dignitaires nazis. Eva a suivi des études d'interprète, elle maîtrise la langue polonaise : le tribunal la contacte pour lui proposer d'assurer, durant les audiences, la traduction instantanée des dépositions que feront les survivants du camp. Ignorant tout de ce passé, bravant les vives réticences de ses propres parents et celles de son fiancé, Eva décide de suivre son instinct et d'accepter cette mission. S'ouvre alors devant elle le long chemin d'une prise de conscience qui engage sa famille, mais qui concerne également toute la société de son temps. Porté par un regard de cinéaste et mené tambour battant, ce roman captive par sa justesse, son efficacité, son empathie avec une jeune femme en pleine construction de son individualité, dans un pays où la reconnaissance du passé engage profondément l'avenir.
Durée:15h. 31min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65283
Résumé: Londres, 1729. Nora, 17 ans, et Simon, un employé de son père n'ayant plus ni titre de noblesse ni fortune, sont éperdument amoureux. Le jeune couple, qui rêve d'îles lointaines, se voit opposer un refus catégorique. Quand Simon tombe malade, Nora fait fi des jugements et s'installe dans le logement insalubre du jeune homme pour le soigner. La tuberculose a malgré tout raison de lui. Trois ans plus tard, inconsolable, Nora accepte un mariage de raison avec Elias, un homme veuf beaucoup plus âgé qu'elle mais qui lui offre l'opportunité de vivre son rêve : quitter Londres pour la Jamaïque. Après un voyage éprouvant, elle découvre une île enchanteresse mais les conditions de vie des esclaves la choquent profondément. De nombreux défis attendent la jeune anglaise dans sa nouvelle vie. Nora parviendra-t-elle à les relever?
Durée:24h. 31min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65964
Résumé: En 1875, en Nouvelle-Zélande, Lizzie et Michael Drury sont bouleversés par l'enlèvement par un chef maori de Matariki, leur fille adoptive. De son côté, Katherine Burton, l'ancienne fiancée de Michael, apprend le retour au pays de son fils Colin.
Durée:9h. 9min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:14606
Résumé: À la fin du XVIIIe siècle, deux jeunes Allemands pleins de talent tentent de mesurer le monde. L'un d'eux n'est autre que l'explorateur Alexander von Humboldt (1769-1859) ; le second se nomme Carl Friedrich Gauss (1777-1855), astronome et mathématicien. Ce qui distingue Les Arpenteurs du monde, c'est l'ironie savoureuse dont fait preuve son auteur, qu'il décrive comment une servante de quinze ans tente en vain de séduire Humboldt, ses aventures sur l'Orénoque, ses démarches auprès de la Cour espagnole ou son ascension du volcan Chimborazo (Équateur)...
Durée:24h. 49min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:32632
Résumé: «Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d'une réputation irréprochable.» Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l'aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gwyneira, une aristocrate désargentée promise à l'héritier d'un magnat de la laine. Ni l'une ni l'autre ne connaissent leur futur époux. Une nouvelle vie - pleine d'imprévus - commence pour les deux jeunes femmes, qu'une amitié indéfectible lie désormais... Dans une atmosphère évoquant La Leçon de piano, le film de Jane Campion, cette saga portée par un puissant souffle romanesque révèle le talent d'un nouvel auteur, dans la grande tradition de Colleen McCullough et de Tamara McKinley.
Durée:2h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:68587
Résumé: Écrit en 1939, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, Cicéron occupe une place très importante dans l’œuvre de Stefan Zweig. Dans ce récit, resté inédit en allemand et en français durant plusieurs décennies, l’écrivain autrichien évoque les combats, en vain, du célèbre auteur romain durant les dernières années de sa vie pour sauver la République face à l’avènement de la dictature. Au croisement de la nouvelle et de la biographie, se dessine en filigrane l’histoire de Zweig. Sous sa plume, Cicéron devient le symbole universel de la lutte de l’humanisme contre la dictature, et des multiples formes de résistance que l’homme de lettres – par l’esprit, la parole et la plume – peut opposer à la violence du pouvoir.
Durée:15h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:16820
Résumé: 1945. Stettin est occupée par l'Armée rouge. Dans une gare allemande parmi une foule de fugitifs se trouvent Alice et son petit garçon de sept ans, Peter. Quelques instants plus tard, Alice abandonne son enfant sur le quai, pour ne plus jamais revenir. Mais que s'est-il vraiment passé ce jour-là ? L'auteur de ce roman qui a bouleversé l'Allemagne remonte dans le Berlin des années 20, les clubs de jazz, l'alcool, la drogue et l'amour fou, puis l'irrésistible ascension de l'idéologie nazie, pour tenter de comprendre comment une mère a pu commettre un acte aussi inexplicable que désespéré.
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:16293
Résumé: Aussi facétieux que nos écoliers, ceux de la Rome antique étaient capables d'écrire un petit mot comme 'Caïus est un âne' pour taquiner un camarade. Mais de là à 'graffiter' le temple de Minerve ! Tout le monde soupçonne Rufus d'être l'auteur du sacrilège et, bizarrement, Xantippe, l'instituteur, semble avoir de graves ennuis... La vie quotidienne à Rome vue par un groupe d'écoliers...
Durée:12h. 19min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:16127
Résumé: Aleksandar grandit près de Visegrad, dans ce qui est encore la Yougoslavie, quand se produit un drame : la mort de son grand-père Slavko. Celui dont les récits légendaires du communisme l'ont enchanté, et auquel il a fait le serment de transformer la réalité en histoires, l'enfant espère jusqu'au bout le réveiller. Son grand-père adoré n'a- t-il pas fait de lui un magicien ? Mais il faudra que les pouvoirs d'Aleksandar soient grands car la guerre est proche. Viendront le temps de l'exil et d'une intégration difficile dans l'Allemagne des années 1990, obsédée par le productivisme et le coût de la réunification.
Lu par:Jean Frey
Durée:16h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:14559
Résumé: 1923-1924 : deux années folles en Allemagne, où une inflation démentielle ruine les salariés et enrichit les affairistes. Employé à la firme " Henri Kroll et fils, monuments funéraires ", Louis vend des pierres tombales et des sculptures commémoratives. Le moment est favorable à ceux qui vivent de la mort des autres. Les aventures sont à portée de main et, quand la tristesse s'empare des hommes, la virée au bordel, où Fritzi ou le " cheval de fer " proposent des services très spéciaux, fait passer le vague-à-l'âme. Mais, peu à peu, Louis comprend ce que ces facilités de la vie lui avaient masqué : l'amour est ailleurs, et pourquoi pas auprès de son amie internée dans un hôpital psychiatrique ? Ce récit de la transformation d'un homme dans une Allemagne gangrenée par la corruption et les débuts du nazisme se lit, comme tous les grands livres, à plusieurs niveaux. Pour le préfacier Lionel Richard, " la technique romanesque de Remarque consiste à dégager sur un arrière-fond réaliste, d'une écriture souvent à la hache et au vitriol, un plan qui le contrecarre : il poétise les insatisfactions, les rêves, les aspirations de certains de ses personnages. Et il y parvient efficacement parce qu'il s'identifie à eux. "
Durée:6h. 45min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:12316
Résumé: Le 30 janvier 1945, un sous-marin russe coule non loin de Dantzig un ancien paquebot de croisière allemand, le « Wilhelm Gustloff », qui emporte vers l'ouest des milliers de réfugiés terrorisés par l'avancée de l'Armée rouge. Plus de quatre mille enfants périssent, sans compter les femmes et les vieillards. Seules quelques centaines de fugitifs survivent. Le naufrage du « Titanic » était peu de chose à côté. Ce fait historique, refoulé par les Allemands vaincus, est la matière, pour l'auteur, d'un « devoir de mémoire » à retardement. Le 30 janvier,c'est aussi le jour où Hitler accède au pouvoir en 1933, et où naît Wilhelm Gustloff, le« martyr » qui a donné son nom à l'un des plus beaux fleurons de la flotte de loisir national socialiste. Dans un magistral récit « en crabe » dont les zigzags relient générations passées,présentes et à venir,Günter Grass intègre une actualité dérangeante, effectivement brûlante,à la grande mythologie littéraire du Tambour, des Années de chien, du Chat et la Souris.