Contenu

Le contrat de défiance

Résumé
Dans cet essai, la philosophe s'intéresse à la notion de confiance à travers la judiciarisation des rapports contractuels, le désir de contrôle, le refus de montrer sa vulnérabilité, etc. Elle montre de quelle manière cela engendre une société de la méfiance, ou de la défiance.
Mots-clés: Philosophie
Durée: 9h. 25min.
Édition: Paris, Grasset, 2010
Numéro du livre: 68915
ISBN: 9782246758518
Collection(s): Essai
CDU: 100

Documents similaires

Durée:8h. 41min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36804
Résumé: A une époque où la sécurité nous est donnée comme valeur principale, où l'exacerbation des peurs de toutes sortes et la servitude volontaire sont encouragées, ce livre fait l'éloge de la prise de risque. Cet ouvrage pose comme question centrale : qu'est-ce que risquer sa vie, à savoir prendre le risque de vivre ? Dans de courts chapitres, sont explorés les divers lieux où le risque se rencontre : la vie amoureuse, la séparation, la dépendance, mais aussi la vie sociale, le langage ou les biotechnologies.
Durée:5h. 52min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75811
Résumé: Donnant la parole aux grands philosophes, Q. Bertrand s'interroge sur la place du handicap dans la société, sur le rapport de la personne handicapée à autrui mais aussi avec elle-même. Il interroge ainsi ce qui fonde l'humanité d'un homme et l'origine des peurs que suscite le handicap.
Durée:30min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:74118
Résumé: Avoir une opinion définitive, choisir son camp et réprouver l'autre… Nous sommes sans arrêt incités à prendre parti. Et ce, sans retour possible. Pourtant, comment savoir avec certitude quel métier nous exercerons dans 10 ans ? Quel style de musique nous définit le mieux ? Dans ce texte intime, à la fois ode aux convictions et à l'incertitude, Blandine Rinkel prend le contrepied des injonctions actuelles, et rappelle notre droit à changer. Parce que s’autoriser à changer, c’est préférer le dialogue à l’entente forcée, et le conflit à l’indifférence. C’est accepter que l’on puisse se tromper sans se trahir, être contradictoire et pluriel. C’est créer de l’inattendu. Bref, s’autoriser à changer, c’est gagner en liberté.
Lu par:Alin Guignard
Durée:43min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75738
Résumé: Comment la confiance des citoyens envers leurs représentants, pourtant indispensable à une vie politique stable, se délite-elle et pour quelles raisons ? De nos jours, cette confiance ne peut être accordée sans réserve. Nous ne vivons plus à une époque où les dirigeants sont vus comme divinement désignés. Tous les êtres humains sont dotés de capacités rationnelles et morales qu'ils sont libres d'utiliser à leur guise. Ainsi, même si les individus font confiance à certaines personnes ou institutions, ils conservent le droit de porter un jugement final. Qu'est-ce qui nous octroie, à nous citoyens, le privilège de détenir ce jugement ultime en matière d'opinions, de choix et de décisions politiques ? Est-ce un droit absolu ? En intégrant la notion de « falsifiabilité » en politique, Heller voit dans la capacité à réfuter des opinions, la véritable essence de la démocratie contemporaine, où les idéologies ne sont que des ersatz distordus de vérités absolues.
Lu par:Fabrice Midal
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:37037
Résumé: 12 méditations guidées pour surmonter peur, angoisse et découragement
Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67646
Résumé: Une angoisse nous hante : être en retard. Nous vivons notre vie quotidienne, notre travail, l’éducation de nos enfants, et même nos vacances dans une telle crainte du retard que nous finissons par être en avance sur tout, par tout anticiper. Nous avons perdu le sentiment du temps, et avec celui-ci le sentiment de notre existence. Être en retard, c’est faire l’école buissonnière, prendre des chemins de traverse, ne pas aller droit au but, c’est introduire d’infimes variations qui peuvent faire dérailler les rouages bien huilés de nos vies trop machinales. C’est finalement vivre. Face aux valeurs dominantes de nos sociétés modernes – fluidité, flexibilité, urgence et vitesse – et aux pathologies qui en découlent, le retard, un « laps » de temps qui nous permet de ressaisir notre condition temporelle, devient une véritable stratégie de résistance.
Durée:8h. 16min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:76952
Résumé: Une réflexion sur la Terre, ses devenirs et la sorte de communauté qu'elle forme avec la cohorte des espèces animées et inanimées qui l'habitent. L'auteur montre comment notre relation fondamentale à la Terre est basée sur les notions d'existence et de passage.
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:65694
Résumé: L’histoire que je raconte ici est celle de tout le monde… Car qui ne s’est pas trouvé lassé, au fil des jours, du spectacle si merveilleux du ciel, ou du visage de l’Amante, et même d’abord d’être en vie ? On s’en lasse parce qu’on n’en attend – on n’en entend – plus rien. Ce qui s’étale, revient toujours, s’enlise en effet dans sa présence et dans sa récurrence et n’émerge plus, n’apparaît plus. On ne pourra y accéder qu’en découvrant ce qui s’en est enfoui d’in-ouï. Non par dépassement dans un Au-delà, mais par débordement de notre expérience. C’est-à-dire en ouvrant une brèche dans ses cadres constitués et normés, libérant ainsi ce qui s’y révèle autre et qui se donne alors à rencontrer. Aussi rendre ce si lassant réel à ce qu’il contient en soi d’inintégrable et donc de vertigineux, proprement inouï, est, en amont de toute morale, autour de quoi se jouent – basculent – nos existences. L’inouï en devient ce concept premier, ce concept clé, ouvrant un minimum métaphysique où s’opère, ici et maintenant, un tel renversement. Car que peut-on attendre d’autre – espérer entendre d’autre – que l’inouï ?
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69223
Résumé: Livre testament du philosophe français disparu en 2019, dans lequel il revient sur le monde qu'il a connu dans sa jeunesse, prétexte pour réfléchir aux transformations de la société occidentale du XXe siècle et des premières décennies du XXIe.
Lu par:Anne Tardy
Durée:12h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67279
Résumé: Le Japon vit depuis trente ans une crise économique et sociale multiforme. Sa dette publique est la plus élevée du monde. Les revenus stagnent, le taux de pauvreté est le double du nôtre, sa population diminue et vieillit massivement, sa jeunesse paraît démoralisée... Pourtant, le Japon se tient et se supporte fort bien lui-même. Il est dur et brutal sous certains aspects, mais le chômage y est inconnu, la délinquance négligeable et les services d'une qualité inimaginable. Ce qui divise les Français, à commencer par les religions et les médias, y conforte au contraire la cohésion nationale. Sportifs et célébrités en tous genres se doivent d'être exemplaires, sous peine d'être durement sanctionnés par l'opinion. Du haut en bas de la société, on s'excuse, souvent pour très peu et parfois pour beaucoup, et ce rituel qui, vu de chez nous, semble n'être que du théâtre a une réelle efficacité sur le moral de la communauté. On peut y voir le résultat d'un formatage omniprésent dès la petite enfance, dont le conformisme tue le dynamisme, la créativité et les rêves. Mais on peut aussi penser que la manière dont le Japon échappe aux fractures qui stressent la France, et à certains des maux qui pourrissent la vie des Français, vaut d'être regardée de plus près. Quitte à ce que les leçons que peut donner le Japon semblent attentatoires à ce qui est politiquement (et autrement) « correct ».
Durée:23h. 29min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75958
Résumé: Compilation de plus de cinquante essais, récits et réflexions sur des sujets d'actualité du début du XXIe siècle : la crise climatique, la dette, l'essor de la technologie ou encore la liberté.
Durée:7h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75572
Résumé: Réflexion de philosophie politique sur l'évolution du concept de République en France, désormais guidé par une perspective culturelle et non plus sociale. Cette nouvelle approche se manifeste par le rejet de toute reconnaissance publique des différences identitaires. Selon l'auteur, cet effacement des différences est un frein à l'égalité des autonomies.