Contenu

André Charlet: musicien: le 6 octobre 1987 au Brassus

Résumé
Sans l'amour de la musique et l'enthousiasme qui l'animent, André Charlet n'exercerait pas son exceptionnel rayonnement. Il dirige la Chorale du Brassus depuis bientôt quarante ans, le Choeur Pro Arte, le Choeur de la Radio romande, le Choeur Liedertafel à Bâle, et il enseigne au Conservatoire de Zurich. Il donne des concerts, organise les Schubertiades. Sous l'habit de ville, toujours classique et correct, on ne soupçonnerait jamais tant de passion, une vie si impétueuse. Il passera sa vie "à assembler des voix", pour créer cette musique qui a le pouvoir de nous faire devenir autres que ce que nous sommes, par la vertu de l'instrument le plus simple, la voix humaine.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 47min.
Édition: Lausanne, Association Plans-fixes, 2008
Numéro du livre: 19538
Produit par: Plans Fixes
Collection(s): Plans-fixes
CDU: 920 A/Z

Documents similaires

Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19553
Résumé: Fille de militants communistes suisses engagés dans la Résistance, Diane Gilliard est née en 1946 dans la banlieue parisienne. En 1954, séparation: son père Marc Gilliard - fils d'Edmond Gilliard - reste en France, tandis que sa mère revient à Lausanne avec ses enfants. L'environnement populaire, le manque d'argent d'un côté et le milieu intellectuel et engagé de sa famille de l'autre donneront à Diane les ferments de ses prises de conscience et la force de ses engagements. De La Marche de Pâques aux luttes en faveur des droits de la femme, puis, plus tard, dans le militantisme concret de son engagement social, Diane n'a jamais cessé de s'engager aux côtés des plus démunis et des sans-voix. Pour elle, si on est de gauche on est forcément minoritaire, car les vrais besoins de la majorité ne peuvent être défendus que d'une façon minoritaire.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19540
Résumé: Née à Lausanne en 1918, Marie-Hélène a baigné dès l'enfance dans une atmosphère d'artistes. Très tôt, elle sait qu'elle sera peintre. De caractère rebelle et indépendant, elle ne suivra aucune formation. C'est aux côtés de son père Charles Clément qu'elle peint ses premières toiles, remarquées par René Auberjonois qui l'encouragera. En 1944, elle épouse Otto Fehr, juriste à Zurich où elle s'établit durant 47 ans. De façon vivante, elle retrace des situations cocasses de ces années où elle était partagée entre son rôle de mère de famille et sa vocation d'artiste. De retour à Lausanne en 1991, elle poursuit sa carrière de peintre, s'attachant, d'un regard sans complaisance, à l'essentiel. Son impertinence et l'à-propos de ses interventions dans ce film sont source de jouvence.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19554
Résumé: Dès son plus jeune âge, Claude a un crayon à la main. Sous la conduite de son père, le peintre François de Ribaupierre, il fait un apprentissage rigoureux du dessin au quotidien. Les sources de son inspiration: la nature sauvage, qu'il découvre dans le Val d'Hérens, et les chevaux qui le fascinent. Initié à la BD de Tintin et Spirou par sa mère, très tôt il sait qu'il en fera son métier. Grâce à un stage à Bruxelles, il est introduit chez Peyo, le père des Schtroumpfs. Il rencontrera ses modèles Jijé et Franquin qui deviendront des amis. Après deux ans, retour en Suisse où sa rencontre avec André Jobin "Job" sera déterminante. Ensemble, ils créeront le petit indien Yakari, dont la popularité ne faiblit pas. Sollicité par le groupe «Contact jeunesse» de Lausanne, Derib réalise l'album "Jo", puis suivront "Pour toi Sandra" et "No limits". Informer la jeunesse des dangers des multiples dépendances est une responsabilité de l'adulte. Derib nous délivre un magnifique message d'espoir.
Lu par:Emile Gardaz
Durée:50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19515
Résumé: Emile Gardaz ne cesse de poser sur le monde et sur le pays de Vaud, ce "pays qui lui plaît", un regard émerveillé. Ses poèmes et ses chansons se comptent par centaines, ses pièces radiophoniques offrent un mélange inimitable de culture et d'enracinement populaire, et ses émissions de radio, avec la complicité joyeuse de son compère Michel Dénériaz, ont fait pleurer de rire des générations d'auditeurs. Mais ces nombreux talents n'ébranlent pas sa modestie, lui qui se considère comme un artisan.
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19510
Résumé: Deux voies en parallèle s'accomplissent dans le parcours de vie de Léonard Gianadda. La premièreest la construction, héritée de l'histoire familiale, la secondeprend naissance lors d'un voyage en Italie en 1950 avec sa mère et ses frères. Il visite Rome, Florence, Naples, c'est l'éblouissement par l'art. La Fondation Pierre Gianadda créée en 1978 sera la concrétisation de ces deux voies. Pour insuffler un essor constant à la Fondation, il faut un esprit d'entreprise. L. Gianadda tisse un réseau mondial avec les plus grands musées, entretient des contacts étroits avec les collectionneurs, ce qui va lui permettre d'organiser de prestigieuses expositions. Dans son plaisir à transmettre au plus grand nombre ce qu'il aime, la musique tient une place privilégiée: il invite les plus grands noms à donner des concerts dans les lieux mêmes de cette Fondation qui, condamnée au succès, accueille tous les jours, depuis trente ans, sept cents visiteurs.
Lu par:Gilles
Durée:31min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19542
Résumé: A 81 ans, Jean Villard-Gilles, l'artiste le plus populaire de Suisse romande, décide de faire ses adieux à la scène. Plus qu'un portrait, le film est un rêve ... Le spectateur accompagne l'auteur à travers les tourments de la création artistique. A son piano, prisonnier d'une bulle de silence, Gilles travaille pour trouver le langage juste qui lui donnera soleil et chaleur.
Lu par:Roger Givel
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19517
Résumé: Ce portrait est à la fois celui d'un banquier et d'un homme influent. Sans jamais choisir le devant de la scène politique, Roger Givel admet avoir été en quelque sorte l'éminence grise de certains hommes au pouvoir. Directeur de la Banque Vaudoise de Crédit, grâce au soutien qu'il apporte aux petites et moyennes entreprises, il multiplie les contacts avec les gens. Il est fier d'avoir soutenu des pionniers promis à un succès fulgurant, tels Adia ou Logitech. Parmi les multiples opérations auxquelles il a participé, il évoque la construction de l'Université à Dorigny. Il a également été à l'origine de l'Office vaudois pour le commerce et l'industrie et joue un rôle-clé à la présidence du Comptoir suisse.
Lu par:René Henny
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19539
Résumé: Allergique aux carrières fermées, il se dégage des voies ordinaires de la médecine pour mieux aider les enfants en difficulté. A la tête de l'Office médico-pédagogique, il s'intègre dans un vaste mouvement de modernisation du traitement des problèmes de l'enfance. On voit naître ainsi, à l'échelle du canton de Vaud, une véritable politique de l'enfance en difficulté, avec des structures cohérentes, inspirées des grands psychiatres et psychanalystes français.
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19512
Résumé: D'emblée, Jean-Pierre Jelmini nous entraîne sur son terrain de prédilection : l'histoire du Pays de Neuchâtel. Durant trente ans, comme un missionnaire, dit-il, il l'a transmise partout dans le canton. Avec simplicité et ouverture de coeur, il nous parle de son enfance à Travers, de ses études au séminaire, du choc de la lecture de "La peste" de Camus qui provoque en lui un grand revirement, le fait changer d'orientation et l'amène à l'histoire. Pour lui, cette discipline est une introduction à l'idée de finitude de l'homme, à l'insignifiance de sa destinée individuelle, ce qui lui a apporté une grande sérénité. Aujourd'hui, il est passionné par la vie quotidienne, avec quelques amis, il a créé à Neuchâtel "Les Archives des gens ordinaires".
Lu par:Claude Pahud
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19519
Résumé: Du Centre de formation d'éducateurs pour l'enfance et l'adolescence inadaptées sis dans une petite maison au chemin du Trabandan à l'Ecole d'études sociales et pédagogiques située dans les hauts de Lausanne, Claude Pahud retrace l'histoire passionnante de la formation des assistants sociaux et des éducateurs. En 1953, il est nommé directeur du Centre, dix étudiants y sont inscrits, il est secondé par sa femme Monique. Infatigablement il consolide l'édifice, recherchant le financement auprès des cantons romands, travaillant à une convention collective pour faire reconnaître la profession d'éducateur spécialisé. Fils d'instituteurs, très tôt engagé dans le scoutisme, Claude Pahud y puise les racines de son engagement pour la formation et l'éducation. Sa passion du théâtre et ses années à Radio-Lausanne font de lui un communicateur sans cesse en éveil.
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19516
Résumé: La chance: un maître mot dans la vie de Pierre Bataillard. Dès l'enfance, il ne sait rien faire d'autre que dessiner... A l'Ecole des Beaux-Arts à Lausanne, il bénéficie de l'enseignement de professeurs prestigieux: Casimir Reymond, Poncet, Chinet, Bischoff ! En 1947, grâce à une bourse de la Confédération, il part pour Paris où il rencontre César et Boris Vian. De retour à Lausanne, il ouvre un atelier d'art graphique aux Escaliers du Marché. Rapidement, il est sollicité (la chance encore) pour participer à la commémoration du centenaire du CICR (1963). Puis c'est l'Exposition nationale de 1964, le Japon en 1970. En Suisse, il est le créateur de sept musées, dont le Musée du cheval à La Sarraz, le Musée de la vigne et du vin à Aigle, le Musée du blé et du pain à Echallens. Parallèlement à son activité de graphiste muséographe, il peint. Aujourd'hui, à l'heure de la retraite, la peinture l'accompagne tous les jours.
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19511
Résumé: De son enfance à Sainte-Croix, Michel Bühler reçoit sécurité et joie dans une famille élargie baignée de chansons populaires. Il expérimente aussi la solidarité des luttes ouvrières. Enfant, il veut tout connaître, c'est ce qui motive son métier d'instituteur. Avec les copains de l'Ecole Normale, il gratte la guitare et chante Brassens. Puis il écrit ses premières chansons. Denis Niklaus, devenu son imprésario, l'engage à monter à Paris: la maison de disques Festival produit son premier 45 tours. Un soir, à Genève, il réussit à voir Gilles Vigneault, ils tombent en amitié et ne se quitteront plus. Viendront 15 années à Paris, insouciantes et fructueuses avec la maison de disques l'Escargot fondée par Vigneault. Creux de vague, retour à Sainte-Croix, déprime, Hermes Precisa ferme ses portes, les ouvriers manifestent, Michel porte leur témoignage dans "La parole volée". Portrait d'un homme habité par l'espoir de la dignité dans la condition humaine.