Contenu

Science et citoyenneté

Résumé
[...] la question qui nous intéresse tous consiste à nous demander : " Qu'est-ce que je suis, là, au milieu de vous? Qu'est-ce que je suis, moi? " La réponse n'est pas évidente et surtout elle vient d'être complètement transformée par les avancées scientifiques. On ne dit pas assez aux étudiants qu'ils ont de la chance, eux qui affûtent leur regard sur le monde au début du XXIe siècle, d'arriver après une moisson extraordinaire de révolutions conceptuelles. La plupart des mots qui nous permettent de décrire le monde ont changé et il est important de se rendre compte des conséquences politiques, métaphysiques, philosophiques et même théologiques que cela engendre.
Durée: 1h. 30min.
Édition: Nantes, Pleins Feux, 2002
Numéro du livre: 16295
ISBN: 9782912567277
Collection(s): Lundis philosophie
CDU: 501

Documents similaires

Durée:2h. 21min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:15509
Résumé: Poursuivant une méditation, commencée avec le Contrat Naturel, sur les risques d'aujourd'hui, ce livre dit que les pollueurs salissent le monde pour se l'approprier. Rien de changé depuis les chiens et les tigres ! Comment pollue-t-on ? Nous commençons à le comprendre. Mais pourquoi polluer ? Ce livre répond à la question. Attachées seulement aux questions de chimie et de médecine, les études actuelles sur l'environnement négligent ces projets, simplement humains, d'appropriation. Nous pouvons changer nos intentions.
Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70979
Résumé: Il est devenu si courant aujourd’hui de parler des logiques qu’on ne sait bien souvent plus ce qu’est la logique. Pierre Wagner donne à comprendre cette discipline en décrivant le genre de questions que se posent ou que se sont posées les logiciens, le genre de certitudes qu’ils ont acquises et la variété des projets qui animent leurs recherches. S’il expose avec clarté les bases de la logique contemporaine et ses origines historiques, l’auteur montre aussi que, depuis les années 1950, les recherches logiques ont pris de nouvelles directions, comme l’étude des structures syntaxiques et sémantiques des langues naturelles, l’informatique théorique, l’intelligence artificielle, la théorie des jeux, l’analyse dynamique des croyances et de la connaissance, ou encore les sciences cognitives.
Lu par:Laura Lecoeur
Durée:1h. 44min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:74608
Résumé: Chargé d'initier une jeune enfant à la botanique, Rousseau envoie ces huit missives à sa mère, madame Delessert, entre 1771 et 1773. A l'inverse de la plupart des approches scientifiques du XVIIIe siècle, le philosophe n'envisage aucune application pratique à la botanique mais y voit un outil offert à l'homme par la nature pour approfondir sa connaissance de lui-même.
Lu par:Nicole Bonnet
Durée:3h. 25min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:31412
Résumé: Ce dialogue se présente comme une introduction très accessible à ce que sont les mathématiques et leur rapport à la philosophie. Depuis toujours, elles ont une influence décisive sur les grands philosophes. Les mathématiques et la logique sont en effet de vrais guides pour se défaire des opinions dominantes et rendre possible un accès aux vérités.
Lu par:Monique Gay
Durée:10h. 56min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36392
Résumé: « Mon but est de défendre la liberté de l’esprit. » La conscience humaine fait partie des derniers mystères non encore résolus. Le Moi n’est-il déterminé que par de la biochimie ? N’est-il que l’interface de notre cerveau, une sorte de scène de théâtre sur laquelle se joue une pièce que nous ne pouvons pas mettre en scène librement ? C’est ce que prétend le neurocentrisme. Cette doctrine issue des sciences de la nature part de l’hypothèse que le Moi est identique au cerveau. Markus Gabriel émet des doutes légitimes. Contre cette thèse rendant impossible toute connaissance de soi, il défend le libre-arbitre et nous livre une introduction à une réflexion philosophique moderne sur notre conscience. Avec verve et humour, il s’attaque à l’image scientifique du monde et nous invite à réfléchir à ce que nous sommes - grâce à Kant, Schopenhauer et Nagel, mais aussi en compagnie du Dr. Who, de The Walking Dead et de Fargo.
Lu par:Daniel Martin
Durée:6h. 42min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:33675
Résumé: Petits et innombrables, les Insectes et autres Arthropodes terrestres forment une composante essentielle de la biodiversité et participent de manière décisive au fonctionnement des écosystèmes terrestres. Aussi leur étude a-t-elle joué un rôle pionnier dans le renouveau de la classification et dans l'observation des comportements animaux. Elle se retrouve en pointe dans des domaines de recherche tels que la biologie évolutive, l'écologie comportementale, la génétique moléculaire. Par-delà les seules études scientifiques, la philosophie trouve dans ces êtres vivants une forme d'animalité radicalement différente de celle qui nous est familière. Ainsi des fascinantes formes de vie sociale et d'intelligence collective que certains Insectes ont développées au cours de l'évolution. Encore faut-il s'interroger sur la pertinence des termes employés pour décrire les Insectes sociaux - société, souverain, monarchie, république, ouvrières, autant d'images contestables des sociétés humaines nous obligeant à mettre en cause notre anthropomorphisme spontané. L'univers des Insectes est finalement si éloigné du nôtre, ne serait-ce qu'à cause des effets d'échelle, qu'il nous force à repenser les notions mêmes de monde et de milieux. Enfin, la réflexion sur les Insectes, partenaires souvent incommodes et adversaires assez imprévisibles, suscitant le rejet plus souvent que la compassion, contribue aux débats sur les fondements d'une attitude éthiquement réfléchie envers les animaux.
Durée:8h. 29min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:68537
Résumé: " Exister dans le système, c'est souvent être assis derrière des vitres, face à un écran. " Des forces nouvelles, mixtes de technique, d'économique et de numérique, ont fait irruption au sein du technocapitalisme mondial. Nous assistons aux premiers effets de ce qu'il faut bien appeler des " ultraforces " qui, en créant un nouveau monde, déstabilisent les systèmes et fragilisent les existences. Dans ce contexte, nous devenons multiples, éclatés, parfois écartelés. En nous coexistent trois visages : un moi cherchant sa place dans un système constitué de vitres protectrices et d'écrans ; un sujet clivé par les ultraforces d'une mondialisation qui crée autant qu'elle détruit ; et enfin un soi précieux marqué par la saveur d'exister, la recherche d'équilibre et le goût des autres. Comment inventer une convergence entre ces trois facettes de nous-même ? Comment sortir du dualisme appauvrissant qui résulte de la surenchère entre systèmes fragilisés et ultraforces décomplexées ? Cela ressemble à la fin d'une ère. Peut-être le moment est-il venu de préparer la transition vers un monde où la culture de soi et le sens des autres deviendraient centraux.
Durée:12h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:67986
Résumé: Quel avenir pour l’individu et ses libertés à l’ère de l’intelligence artificielle ? Pour répondre à cette question urgente, Gaspard Kœnig a entrepris un tour du monde de San Francisco à Pékin, d’Oxford à Tel Aviv et de Washington à Copenhague. Il a rencontré plus de 120 professeurs, entrepreneurs, intellectuels, politiques, économistes, artistes, et même un magicien. Au fil de ce périple émerge une véritable philosophie de l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci ne menace pas l’existence d’Homo sapiens et les robots ne voleront pas nos emplois. En revanche, en déployant des techniques d’optimisation, de prédiction et de manipulation à grande échelle, l’IA remet en cause le fondement même de nos Lumières : l’idée d’un individu autonome et responsable. L’intelligence artificielle nous prépare ainsi des droits sans démocratie, un art sans artiste, une science sans causalité, une économie sans marché, une justice sans coupable, des amours sans séduction… à moins que nous ne reprenions le contrôle en forgeant pour nous-mêmes un droit à l’errance. Un récit philosophique pour notre époque, fourmillant d’informations, d’anecdotes, d’états d’âme et aussi d’humour. De quoi rendre l’IA plus facile à comprendre et, espérons-le, à maîtriser !
Lu par:René Marti
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:5616
Résumé: La terre est ronde et pleine, en dépit des apparences. Le développement des moyens de communication, la possibilité d'une guerre planétaire, les atteintes nocives à l'environnement, tout cela fait que tout va vite, tout agresse, tout se raccourcit - et - se multiplie, hélas - dans un espace bien plein. Et si nous devions, un jour penser à la composante démographique. Peu d'auteurs s'y attellent.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:12333
Résumé: Polytechnicien et généticien, Albert Jacquard est aussi un homme de conviction et d'engagement imprégné des préceptes de la morale évangélique. Il a décidé ici de faire le point sur sa relation au catholicisme, à Dieu, à la croyance. Dans une première partie, il prend à bras le corps le Credo de l'Eglise catholique et, mot à mot, il le commente en se demandant : qu'est-ce qu'un scientifique du XXIe siècle peut retenir de cette prière ? Dans une seconde partie, il montre qu'on n'a pas besoin de croire à des dogmes et à une Église pour adhérer au message du Sermon sur la montagne, et que ce dernier a conservé toute sa bouleversante fraîcheur.
Lu par:Jean Frey
Durée:1h. 46min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:13042
Résumé: À l'occasion du centenaire des Jeux Olympiques, Albert Jacquard propose ici une réflexion quelque peu iconoclaste sur cette institution généralement incontestée. Les Jeux Olympiques sont-ils des jeux? Est-ce bien de sport qu'il s'agit encore? Telles sont les deux questions principales qui sous-tendent ce bref pamphlet. Par rapport en effet à ce qu'étaient les Jeux dans l'Antiquité, et par rapport aussi à ce qu'ils étaient dans la pensée de leur moderne restaurateur, Pierre de Coubertin, les Jeux Olympiques ont été complètement dévoyés. Au lieu de l'émulation, c'est la compétition implacable qui prévaut ; au lieu de la gratuité propre par définition au jeu, c'est la marchandisation à outrance qui a triomphé. C'est ainsi que le dopage s'est introduit massivement dans le sport de haut niveau, transformant les sportifs en une nouvelle espèce, intermédiaire entre les humains et les monstres. En généticien, Albert Jacquard réfléchit sur cette entreprise de transformation des êtres humains, transformation dont le profit est la seule règle. Enfin, il propose en quelques points une nouvelle charte pour un " olympisme humaniste ".
Durée:1h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:17368
Résumé: