Contenu

Recherche par lecteur : Marie Constant

9 résultats.

Durée:2h. 42min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:32769
Résumé: Une série de nouvelles sur le thème du couple classique de la jeune fille et du séducteur d'âge mûr.
Durée:14h. 39min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:32779
Résumé: Après l'incendie qui a détruit ses ateliers, Alix cherche un commanditaire pour lui permettre de les reconstruire. A Bruges, elle rencontre Alessandro Van de Veere, banquier flamand dont elle deviendra la maîtresse. Profitant d'être à Lille, elle présente enfin son "chef d'œuvre" à la Guilde des Lissiers du Nord où elle retrouve ses adversaires qui l'accusent d'avoir copié son thème. Rentrée à Tours, les commandes affluent, sujets profanes et religieux confondus. On lui demande d'exécuter l'un des fragments de "L'histoire d'Auguste et la Sibylle" à vastes décors qu'elle n'a jamais réalisés jusque-là. Ses voyages à Florence favorisent ses grands travaux. Elle rencontre Michel-Ange, Raphaël, Léonard de Vinci et le grand peintre bruxellois Van Orley. Mais à Tours, ses ennemis veillent ! Le jeune François d'Angoulême n'est encore qu'un héritier présomptif. La reine Anne n'a toujours pas donné d'enfant mâle à la cour de France. Louis XII, menant avec acharnement les guerres italiennes, se bat à Bologne où se trouve Alessandro qui a financé en partie la bataille contre les Vénitiens. Enceinte, Alix cherche à rejoindre son amant. Sur les lieux du combat et sous les canons qui explosent, elle met au mondes des jumelles. Passionnée et volontaire, talentueuse et libre, traitant habilement ses affaires, dame Alix est la nouvelle héroïne de Jocelyne Godard. Elle la propulse dans l'éblouissante Renaissance comme elle a propulsé ses "Thébaines" dans la fabuleuse Egypte ancienne dont la saga est un immense succès avec déjà plus de 600 000 exemplaires vendus.
Durée:18h. 23min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32696
Résumé: Unanimement admirés, les films de Jean Renoir s'accordent mal au portrait jusqu'à présent dessiné de leur auteur, contrastés et divers quand l'homme est présenté d'un seul tenant. Le projet est né de ce constat, du désir de retracer l'histoire d'un des grands acteurs de son siècle, et d'une question jusqu'alors sans réponse : comment un même cinéaste a-t-il pu mettre en scène des classiques aussi dissemblables que Le Crime de M. Lange, La Grande Illusion et La Règle du jeu ou Le Fleuve ? À Renoir, ses admirateurs ont donné toujours raison. Enfant d'un immense peintre, combattant et mutilé de la Première Guerre, dandy fortuné dans les années vingt, proche des communistes dix ans plus tard, puis exilé volontaire à Hollywood, « inventeur » du cinéma aux Indes, « patron » de la Nouvelle Vague, écrivain enfin, tout cela est vrai, mais pourquoi alors refuser d'apprendre qu'au lendemain de la défaite de 1940 il s'habilla en pétainiste, ce après avoir revêtu une panoplie de mussolinien ? Comment refuser d'entendre qu'il livrait à chaque interlocuteur les mots que celui-ci espérait, aussi contraires fussent-ils à ceux prononcés quelques instants avant ? Que la méthode de cinéaste censément inventée par lui répondait à cette vérité qui établit que les théories naissent de la pratique, pas le contraire. Entre autres talents, Jean Renoir possédait celui, remarquable tout autant peut-être, de la communication. Epousant au plus près les soubresauts de son temps, il a inscrit son cinéma dans les pas de l'histoire, avant d'écrire lui-même sa légende et de devenir alors l'acteur d'un seul rôle, le sien. Si sa légende est belle, l'histoire l'est plus encore, qui offre de comprendre mieux un siècle, une personnalité et une œuvre, qui ainsi trouvent à s'accorder enfin.
Durée:21h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:32695
Résumé: Unanimement admirés, les films de Jean Renoir s'accordent mal au portrait jusqu'à présent dessiné de leur auteur, contrastés et divers quand l'homme est présenté d'un seul tenant. Le projet est né de ce constat, du désir de retracer l'histoire d'un des grands acteurs de son siècle, et d'une question jusqu'alors sans réponse : comment un même cinéaste a-t-il pu mettre en scène des classiques aussi dissemblables que Le Crime de M. Lange, La Grande Illusion et La Règle du jeu ou Le Fleuve ? À Renoir, ses admirateurs ont donné toujours raison. Enfant d'un immense peintre, combattant et mutilé de la Première Guerre, dandy fortuné dans les années vingt, proche des communistes dix ans plus tard, puis exilé volontaire à Hollywood, « inventeur » du cinéma aux Indes, « patron » de la Nouvelle Vague, écrivain enfin, tout cela est vrai, mais pourquoi alors refuser d'apprendre qu'au lendemain de la défaite de 1940 il s'habilla en pétainiste, ce après avoir revêtu une panoplie de mussolinien ? Comment refuser d'entendre qu'il livrait à chaque interlocuteur les mots que celui-ci espérait, aussi contraires fussent-ils à ceux prononcés quelques instants avant ? Que la méthode de cinéaste censément inventée par lui répondait à cette vérité qui établit que les théories naissent de la pratique, pas le contraire. Entre autres talents, Jean Renoir possédait celui, remarquable tout autant peut-être, de la communication. Epousant au plus près les soubresauts de son temps, il a inscrit son cinéma dans les pas de l'histoire, avant d'écrire lui-même sa légende et de devenir alors l'acteur d'un seul rôle, le sien. Si sa légende est belle, l'histoire l'est plus encore, qui offre de comprendre mieux un siècle, une personnalité et une œuvre, qui ainsi trouvent à s'accorder enfin.
Durée:26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30014
Résumé: C'est Noël dans la poubelle de Chien Pourri. Son ami Chaplapla est bien décidé à passer le réveillon dans une maison. Mais qui voudrait d'un chien mité et d'un chat écrasé un soir de fête ? La famille Noël, peut-être ? Quand Chien Pourri gratte à leur porte, il tombe à pic. Marie-Noëlle est ravie d'avoir enfin trouvé le pire cadeau à offrir à son frère, Jean- Noël. Au pied du sapin, la guerre des cadeaux pourris peut commencer.
Durée:3h. 26min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:27031
Résumé: Fables éclairantes et illustrations à l'appui, les auteurs dessinent les nouveaux contours du monde quantique sans lequel il n'y aurait ni Internet, ni ordinateur, ni téléphones portables, ni rien de ce qui a permis la société de la communication. Un monde hors de l'espace-temps, où les particules savent se téléporter et vraisemblablement remonter le temps.
Durée:4h. 30min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:22911
Résumé: Les Origines de la pensée grecque est un ouvrage haut de gamme accessible à tous : Jean-Pierre Vernant n'est pas professeur au Collège de France par hasard ! Le tour de force qu'il réussit ici, c'est de dresser un portrait clair, concis de la civilisation mycénienne, et d'expliquer comment les Grecs ont pu passer d'une société fondée sur un pouvoir divin à la cité démocratique. Même pour un débutant, l'ouvrage est précieux. Il décrit parfaitement ce qu'étaient les rois de l'Iliade : rois divins, acteurs d'un rituel sacré qui assurait la continuation du cycle vital. Mais les meilleures pages concernent sans doute l'aventure des derniers Achéens, réfugiés en Ionie après l'invasion dorienne, privés de leur roi sacré. Pour le remplacer, ils décomposent ses pouvoirs magiques, se les répartissent, au hasard ou par élection, et reproduisent comme sur un damier l'enchaînement des forces divines. Aux sources de l'éveil grec, Vernant révèle ce paradoxe : quand elle invente la combinatoire, la géométrie, l'élection, bref ce qui fera sa modernité profane, la Grèce voulait sauver sa tradition sacrée. Lumineux.
Durée:6h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29385
Résumé: Anna est idéaliste. Molly, sa soeur, est réaliste. L'une traque la vérité dans les mots, l'autre la réalité dans l'action. Mais toutes deux militent pour la victoire de la Révolution. Avec leurs compagnons, Marek et Boris, elles se prennent pour les trois mousquetaires de la liberté. Vingt ans après : Anna est devenue écrivain, elle a connu le succès, puis le dénuement et l'oubli. Molly est médecin et affronte la misère du monde. Marek est mort en prison au Mexique, après l'échec de la lutte armée. Boris, lui, continue à se battre - en vain ? C'est alors qu'Anna décide de relire ses carnets. Une mère excentrique, des amants inconstants, le rêve d'une communauté utopique et l'éclat trompeur du milieu littéraire, une balade dans l'Italie "rouge" sont quelques-uns des thèmes et des personnages de ce roman.
Durée:5h. 13min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:26014
Résumé: Des yeux noirs superbes, des cheveux si blonds qu'ils paraissent argentés, élancée, Minne est une ravissante personnes adorée par sa maman. Elle suit les cours des demoiselles Souhait pour y rencontrer des jeunes filles bien élevées et s'y instruire à l'occasion... Tout a été arrangé pour que Minne ait une vie des plus douillettes. Mais Minne rêve d'autre chose, elle veut connaître ce qu'elle appelle l'Aventure. Mariée, déçue, humiliée mais maintenant renseignée et ayant compris que l'Aventure, c'est l'Amour, Minne va alors chercher avec détermination l'homme qui lui donnera ce bonheur merveilleux dont toutes les femmes qu'elle connaît parlent et tous les livres aussi.