Contenu

Recherche par lecteur : Madeleine Rousset Grenon

21 résultats. Page 1 sur 2.

Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:73642
Résumé: Du premier Noël de l'enfance au dernier été passé sur une île dans le golfe de Finlande, toute la vie d'une femme est rassemblée dans ces quinze nouvelles publiées pour la première fois en France. Avec cette chronique d'une vie passée au plus proche de la nature et des saisons, dans un style pur où l'étrangeté perce souvent sous l'apparente simplicité.
Durée:6h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73245
Résumé: Ça commence comme un conte: le frère et la sœur, isolés dans une maisonnette au-dessus d’un lac. Tellement indissociables que les habitants du hameau voisin ont nommé Mattis-et-Hege deux trembles à la cime sèche, à l’orée de la forêt....Tarjei Vesaas, un des plus grands écrivains norvégiens, raconte l'histoire de Mattis, simple d'esprit au coeur vierge et à l'âme candide que la dureté du monde réel a définitivement refoulé dans un univers de rêves.
Durée:1h. 57min.
Genre littéraire:Roman d'amour
Numéro du livre:72136
Résumé: "Dans deux heures, j'ai rendez-vous avec une parfaite inconnue". Au fil d'une déambulation à travers Paris, qui mènera peut-être le héros "jusqu'à l'inconnue", celui-ci prête aux gens qu'il croise des vies amoureuses imaginaires. Le livre s'ouvre sur le chapitre XII. Et commence le compte à rebours. Tentative de rembobiner le film, alors même que, comme le rappelle Romain Bévierre, on ne rembobine pas le film de l'existence ?
Durée:2h. 36min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:72012
Résumé: Evocation du séjour d'une femme au Caire en trois étapes : le temps du voyage, sa remémoration et le retour sur place quelques années plus tard. Evoquant le dépaysement et la découverte d'un côté, et le souvenir de situations inquiétantes de l'autre, la voyageuse explore l'imaginaire de l'agression et la sensation de vulnérabilité ressentie par une étrangère dans un pays arabe.
Durée:7h. 5min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:71650
Résumé: La plupart des histoires qui composent ce recueil ont pour cadre le Mexique, où leur auteur a vécu de longues années. Elles appartiennent à tous les genres: le fantastiques (« Le Visiteur du Soir ») y voisine avec l'humour noir (« Quand le prêtre n'est pas là », « Une conversation manquée », « Appel de nuit »), la cocasserie (« Chaîne de montagne »), avec le folklore (« La Route du Bétail ») et la psychologie la plus subtile (« Histoire d'une Amitié »). La plus longue nouvelle de ce recueil, « Macario », est selon Charles H. Miller « une version américaine du vieux thème faustien et l'un des chefs-d'œuvre de la littérature américaine ». Ce volume d'une grande diversité d'inspiration mais d'une rare unité de talent offre à tous l'occasion de « découvrir » ou de retrouver avec un plaisir constant l'un des conteurs les plus savoureux et les plus originaux du XXe siècle.
Durée:1h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71215
Résumé: " Ne perdez pas de temps. Dans un mois, le Mékong sera si gonflé d'eau qu'il emportera avec lui ceux qui veulent le traverser. Que les dieux vous protègent ! " La guerre ravage le Laos. L'angoisse grandit dans le village de Meng et sa famille : faut-il vraiment partir et quitter le pays des ancêtres ? Menacés par les soldats, ils décident finalement de se mettre en route vers la Thaïlande et de passer de l'autre côté du terrible fleuve Mékong. Un long et périlleux voyage commence...
Durée:8h. 44min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71000
Résumé: Née de parents sourds qui combattent leur isolement par une relation passionnée et tumultueuse, Claudia vit une enfance à part, entre l’Italie rurale de la Basilicate et le Brooklyn des années 1980. Partout, la même sensation l’habite : celle d’être étrangère. Dans une vie constituée d’allers-retours, d’enracinements approximatifs elle fera de son plus grand obstacle, le langage, un véritable cheval de Troie pour enfin donner voix à l’histoire de sa famille. À jamais étrangère, Claudia Durastanti signe un roman puissant et universel qui parvient à raconter une multitude de vies par le prisme de leurs voix et de leurs territoire.
Durée:3h. 48min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70371
Résumé: Après une enfance solitaire au bord d’une mare en compagnie des oiseaux, la narratrice, à peine adolescente, part main dans la main avec sa mère à la recherche de son frère inconnu. Ensemble, elles passeront quatre années à vagabonder sur les chemins, à dormir dans les champs et les forêts, à travailler dans les fermes ou les usines. Quand la fille découvre l’amour, il est temps pour sa mère et elle de s’éloigner l’une de l’autre, une séparation aussi libératrice que douloureuse. Les Printemps sauvages raconte de manière puissante la nature et la surprise du sexe. Odeurs, matières, couleurs, tous les sens sont aux aguets pour saisir la beauté du monde. Et sa fragilité : il y a urgence à inventer de nouveaux rapports au vivant
Durée:3h. 41min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70126
Résumé: Aussi loin que remontent ses souvenirs, Sigri Sandberg a eu peur du noir. Un beau jour, elle part pour un séjour en solitaire dans les montagnes norvégiennes, en plein hiver, pour apprivoiser l’obscurité. Elle s’inspire de l’expérience d’une pionnière, Christiane Ritter, qui a passé un hiver entier dans une hutte de trappeur isolée au Spitzberg en 1934. Les deux femmes partagent une même fascination pour les paysages du Grand Nord, pour leur beauté et le silence qui les habite. Cet ouvrage explore notre relation intime à la nuit : pourquoi nous avons peur du noir, pourquoi nous en avons besoin, et en quoi l’excès de lumière peut nuire à notre bien-être. Sous la nuit polaire, Sigri Sandberg réfléchit à la signification culturelle, historique, psychologique et écologique de l’obscurité. Elle évoque le sommeil et ses mécanismes, les trous noirs, les lumières du Nord, mais aussi les lois du trafic aérien et la lutte pour pouvoir continuer à apprécier la beauté d’un ciel nocturne étoilé. Une réflexion sensible sur l’influence de l’homme sur la nature, nourrie par l’expérience et l’observation du Grand Nord
Durée:21min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:69864
Résumé: Dans ce recueil d’une trentaine de poèmes, Philippe Jaccottet livre une version moderne des grands textes qui l’ont inspiré. Nous traversons le royaume des ombres sur les traces d’Orphée, d’Ulysse, célébrons les travaux et les saisons, prenons part à des fêtes chargées de mystère. On perçoit en filigrane des références aux traductions de l’auteur (Homère, Ungaretti, Dante) qui viennent flouter le cadre temporel pour donner toute sa nuance de madrigal au recueil, comme un écho à Claudio Monteverdi. Les Madrigaux apparaissent dans l’œuvre du poète comme le point d’orgue de son art �: sa virtuosité dans l’usage du vers libre, son extrême musicalité, le fil continu du jeu de l’ombre et de la lumière.
Durée:2h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69669
Résumé: Depuis des générations, Amsy et les siens sont esclaves d’une famille de Touaregs au Niger. Ils sont au service d’un maître qui peut les maltraiter et ne leur donne que des restes à manger. Un matin, Amsy rencontre un inconnu qui lui parle de liberté. Amsy osera-t-il sortir de sa condition, aller vivre en ville ? Ses parents seront-ils un jour libérés eux aussi ? Retrouvera-t-il sa sœur qui a été vendue ? Réussiront-ils à vivre libres, eux qui ont toujours appris à se taire et à obéir ?
Durée:2h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:69438
Résumé: C'est le jour de la remise des diplômes. Devant les étudiants d'une prestigieuse université belge, Pedro Correa choisit d'aller à contresens. Il leur parle de réussite, certes, mais pas comme on l'entend. Il raconte son mal-être, la pression de la société, une existence où le bonheur, longtemps, ne fut pas au rendez-vous. Il dit le poids de l'héritage, les difficultés rencontrées, puis la joie, enfin, de trouver une vie en accord avec soi-même. Jamais il ne donne de leçon. Avec une sincérité absolue, il livre ici son expérience, pas à pas. Matins clairs est une lettre adressée à ceux qui veulent changer de vie. Un livre émouvant et salutaire, un guide utile dans une époque en quête de sens.
Durée:2h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69405
Résumé: Le fil de ce récit déroule l'histoire d'une rencontre entre une jeune femme, l'art de Piero della Francesca et un peintre d'aujourd'hui, qui s'appelle lui aussi Piero - un homme aperçu pour la première fois dans un café, au détour d'une place, à Rome. Cette vie à trois devient vite une danse si enivrante, sous la chaleur antique de l'Italie, que souvent l'on ne sait plus au bras de qui l'on danse. "C'est comme l'univers, on ne peut pas dire je le connais. Mais il habite à tel point les nuits et les jours, colore les heures même de repos, s'insinue dans tous les regards jetés, s'immisce dans tous les traits vus, au point qu'un soir, cela devient envahissant, doit naître, et ne cesse plus d'avoir un lieu en moi".
Durée:2h. 40min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69153
Résumé: Un tramway quitte la ville, dans l’obscurité de la nuit de Noël, pour s’enfoncer dans les périphéries. À chaque arrêt, des précaires de la vie montent à bord. Avec leur lot de misère, de tristesse et de déception, ils se dirigent, silencieux, vers un réveillon où la magie de Noël n’opère plus. Pourtant, dans cette nuit, le cri d’un nouveau-né, abandonné à l’arrière, va tresser un lien magique entre ces voyageurs, et éveiller quelque chose en eux... Après l’inoubliable Borgo Vecchio, Giosuè Calaciura offre une nouvelle fois une voix à ceux auxquels on ne donne jamais la parole. Ce conte de Noël, véritable hommage à Dickens, nous rend l’urgence, la profondeur et les contradictions de notre temps. Le Tram de Noël est illustré par Gérard Dubois. Primé depuis des années par American Illustration et Communication Arts, Gérard Dubois collabore avec The New York Times, Time Magazine, GQ, Rolling Stone, The New-Yorker, Le Monde. Postes Canada a émis un timbre pour célébrer son œuvre. L’écrivain Stephen King ou encore le réalisateur Guillermo Del Toro collectionnent ses œuvres.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68812
Résumé: Ludmilla Salomon, une écrivaine en mal de mots, partage son quotidien avec Gaëlle, sa petite-fille de vingt-trois ans. Tandis que la plus jeune se débat avec un master consacré à une méduse que l’on dit «immortelle», la femme de lettres confie son trouble à son journal intime. Ce que Gaëlle y découvre, un jour qu’elle le lit à l’insu de sa grand-mère, entraînera les deux femmes à Noirmoutier, dans le sillage des souvenirs enfouis. À travers la trajectoire de ses personnages, Journal de l’oubli évoque l’errance, qu’elle soit littéraire, géographique ou mémorielle, et touche, entre autres, à la question du langage et de ses limites.
Durée:1h. 13min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:68485
Résumé: Alors que le monde, frappé par l’épidémie du coronavirus, traverse une crise sanitaire sans précédent, un écrivain prend la parole. Homme de lettres et de science, mais citoyen avant tout, Paolo Giordano nous offre un témoignage personnel et une réflexion dont la portée va bien au-delà des soubresauts de l’actualité, de l’inquiétude et de l’incertitude immédiates. Ni « accident fortuit » ni « fléau », l'épidémie du COVID-19, nous dit-il avec espoir, vigueur et lucidité, est un miroir dans lequel doit se réfléchir la société, et qui peut ainsi nous conduire à une prise de conscience salutaire : nous appartenons tous à une seule et même collectivité humaine, et nous sommes les hôtes d’une nature que nous avons trop longtemps négligée. À cet égard, la contagion est le « symptôme » d’un désordre écologique auquel nous ne sommes pas étrangers - mais face auquel nous ne sommes pas non plus impuissants.
Durée:5h. 49min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68051
Résumé: Les poètes, les enfants, les simples d'esprit ont reçu la grâce de voir au-delà des apparences, d'entendre l'inaudible et de se trouver directement au cœur de l'essentiel. Le don de Tarjei Vesaas, peut-être le plus grand écrivain norvégien de ce siècle (1897-1970), aura été de savoir abolir la dérisoire ligne de démarcation entre vie et mort, solitude et présence. Il n'y a pas d'explication toute prête à proposer de ce chef-d'œuvre qu'est Palais de glace, tant la symbolique en est riche et les harmoniques multiples. Peut-être ne s'agit-il que d'une variation intensément poétique sur le grand secret du thème sacré : l'amour plus fort que la mort. Les deux petites filles qui s'aiment à en mourir, qui aiment l'amour plus qu'elles-mêmes réalisent leur rêve fou, l'une dans la fantastique splendeur de la cascade figée par le gel en un sublime château de glace, l'autre dans un immatériel palais du souvenir. Et l'art de Vesaas, fait d'approches timides, d'élans retenus, d'ébauches à demi suggérées édifie en un texte impeccable un mausolée d'images prestigieuses, de phrases chantantes qui atteint une perfection narrative rarement égalée dans son œuvre.
Durée:6h. 14min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:67865
Résumé: Quoi de plus familier, de plus "naturel", qu'une crèche de Noël ? Chacun le sait : il s'agit d'une représentation de la naissance du Christ. Et pourtant, ouvrons les Evangiles : pas de crèche, pas de boeuf et pas d'âne, pas de rois mages, encore moins de "santons". D'où vient alors tout ce monde ? Depuis quand et pourquoi fait-on la crèche ? Multipliant les incursions sur tous les territoires du passé, des Evangiles apocryphes à la Naples baroque en passant par les catacombes ou La Légende dorée, l'auteur nous entraîne dans une expédition fascinante à la recherche des origines de la crèche, où, à l'image du wonderland d'Alice, "le bon sens est toujours mauvais conseiller", et où le quotidien se fait étrange, et le banal féérie. Comme dans les contes, Maurizio Bettini incite à un décentrement paradoxal où c'est "le chemin le plus long" qui est "la meilleure façon de rentrer chez soi".
Durée:4h. 58min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67148
Résumé: Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux. - Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc. Lennie était affolée. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l'autre main, il lui couvrit la bouche et le nez. - Non, j'vous en prie, supplia-t-il. Oh, j'vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait. Elle se débattait vigoureusement sous ses mains... - Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j'ai encore fait quelque chose de mal. Il m'laissera pas soigner les lapins
Durée:4h. 42min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67117
Résumé: Pour l’Arbre d’obéissance, roman de cette rentrée, ce n’est pas l’ermite qui occupe la place centrale mais son premier biographe, Théodoret, que Joël Baqué réinterprète à sa manière poétique et intense, le faisant parler à la première personne. Le lecteur se retrouve dans la tête d’une sorte de looser, un homme qui, dans sa jeunesse, a pris Syméon pour modèle mais a échoué à l’imiter : « Théodoret, cet ascèse raté qui n’a pu être reconnu comme un saint, veut-il se rattraper en se faisant reconnaître en tant que biographe, le meilleur qui soit ? A-t-il un regard critique sur les violentes pratiques de Syméon parce que lui-même n’a pu les supporter ? Ou parce qu’avec le recul, il ne les trouve pas nécessaires pour gagner le paradis ? Ce qui est sûr, c’est qu’il est un personnage ambigu. »