Contenu

Recherche par lecteur : Dominique Destrée

24 résultats. Page 1 sur 2.

Durée:13h. 25min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:76176
Résumé: Londres, 1781. Tad Archer est retrouvé mort, son corps portant les marques de torture réservées aux esclaves rebelles. Ce brillant avocat abolitionniste avait découvert un secret qui pouvait selon lui mettre à mal l'industrie esclavagiste britannique. Son plus vieil ami, le capitaine Harry Corsham, chargé par la soeur du défunt de retrouver son assassin, reprend l'enquête. Premier roman.
Durée:11h. 45min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74866
Résumé: Des cadavres de jeunes filles sont découverts sur le site d'un vieux couvent. D'anciennes pensionnaires des lieux témoignent de l'extrême sévérité des nonnes à l'époque. Mais d'autres corps, a priori sans lien avec les précédents, sont retrouvés. Paula McIntyre et son équipe sont chargés de l'affaire. Carol Jordan, exclue de la police, et Tony Hill, en prison, mènent aussi des recherches.
Durée:11h. 31min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74020
Résumé: En trois lieux de la planète, trois adolescentes catholiques prénommées Marie, toutes vierges, tombent enceintes. Le Vatican charge Cal Donovan, professeur d'archéologie et de religion à Harvard, d'enquêter sur ce mystère. Mais avant même que ce dernier ait pu les rencontrer, elles disparaissent l'une après l'autre sans laisser de traces.
Durée:3h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72216
Résumé: " On traverse des foules toute sa vie, pour ne pas se perdre ou perdre des morceaux de soi. Je traverse la foule comme on traverse la vie, je contourne. " Un jour comme un autre de décembre, Dorthée se confronte à l'indicible : le suicide de son mari, qui la laisse seule avec deux petites filles face à un gouffre d'incompréhension. Tout ce qui entoure la mort est pénible, long, compliqué. Il faut attendre, répondre à des questions. Mais le deuil donne aussi le droit de s'affranchir des conventions. Dorothée veut qu'il éclate à la face du monde, elle veut rester qui elle est, une femme qui jouit. Pas seulement une veuve et une mère, mais une femme libre avec son imaginaire et son grain de folie. Alors, passés le choc, la colère et la doueur, elle prend ses émotions et ses enfants sous le bras, qui l'épuisent et la comblent. Les fantômes, elle les brûle. Ecrit dans l'urgence de la peine avec la grâce des âmes sensibles, Traverser la foule balance entre le réalisme, le rock et la poésie.
Durée:4h. 40min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:69696
Résumé: Ici, je me suis fondu dans la masse, j’ai tâté le pouls de ceux qui ont ma couleur, et de ceux qui sont différents de moi, avec lesquels je compose au quotidien. Certains lieux, de Californie et du Michigan, me soufflent leur histoire car je les connais intimement. D’autres me résistent, et il me faut quelquefois excaver longtemps pour voir enfin apparaître leur vrai visage. Mais ce périple n’a de sens que s’il est personnel, subjectif, entre la petite histoire et la grande, entre l’immense et le minuscule. Et peut-être même que, sans le savoir, j’entreprends ici ce que je pourrais qualifier d’autobiographie américaine, entre les rebondissements de l’insolite, la digression de l’anecdote et les mirages de l’imaginaire.
Durée:26h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69268
Résumé: «Un jour de janvier de l'an 1941 un soldat allemand marchait dans le quartier de San Lorenzo à Rome. Il savait en tout 4 mots d'italien et du monde ne savait que peu de chose ou rien. Son prénom était Gunther. Son nom de famille demeure inconnu.» Dans cette fresque à la fois historique et populaire, Elsa Morante fait revivre à travers l'histoire d'Useppe, fruit d'un viol commis par un soldat allemand ivre, et de sa mère, les horreurs de la guerre, cet «interminable assassinat».
Durée:13h. 29min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:68198
Résumé: À quoi sert la douleur ? Pourquoi notre corps nous fait-il mal – parfois sans raison intelligible ? Pourquoi peut-il être si difficile de faire entendre qu’on souffre ? Sans toujours parvenir à être soulagé. Ces questions, tout le monde se les pose. Mais aujourd’hui, en France, il n’est pas toujours possible d’y trouver réponse. La douleur est un domaine immense et complexe : ses mécanismes varient selon qu’il s’agit d’une douleur utile, passagère, ou chronique et invalidante. Il en va de même pour ses nombreux traitements (médicamenteux et autres) : il est parfois difficile de distinguer leurs effets, leurs limites, et les mythes qui les entourent. Enfin, la douleur est intime et propre à chaque individu. D’où l’importance de faire le point sur la douleur, ses fonctions, ses remèdes, mais aussi sur ce qu’on n’aborde jamais ou presque : les préjugés, les inégalités, les insuffisances, les brutalités. Rédigé par deux médecins formés à l’écoute des patient·e·s, ce livre plaide pour une prise en compte de la douleur dans toutes ses dimensions : physique, psychique, sociale, familiale et intime. Il a été écrit pour les personnes qui souffrent, celles qui les entourent et celles qui les soignent – car comprendre la douleur est le premier pas pour s’en libérer.
Durée:15h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67383
Résumé: Un ancien général rendu célèbre par ses exploits militaire et devenu comte par la main de Napoléon désire retrouver les grandeurs de l'aristocratie d'avant la Révolution. Il s'embarque alors dans une lutte contre les paysans de la commune. Ce roman de la Comédie Humaine de Balzac fut achevé à sa mort par sa femme Evelyne de Balzac.
Durée:10h. 17min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67274
Résumé: Ce livre est d'abord une passionnante biographie : celle d'Henri Veyrier, soldeur, libraire et éditeur dans la seconde moitié du vingtième siècle. Cette biographie conduit les auteurs à s'interroger sur le sens de la création littéraire et son rôle dans les bouleversements qui ont secoué le siècle précédent. Ils proposent une sorte d'autopsie de la nature du livre et de l'édition ; puis en inventorient les avatars. Ce qui les amène à poser la question d'une disparition prochaine de son support papier qui ne sera peut-être plus nécessaire pour transmettre l'information ou la connaissance : son éventuelle disparition laisserait alors la place libre à une agora virtuelle, un espace de partage tel que cela se fit à l'aube de notre civilisation occidentale. Les sept parties que contient ce livre/papier, puisque c'en est encore un, comportent plusieurs facettes, partant d'un prisme plus proche de nous, pour tenter d'en concevoir de plus étendus, s'agissant en quelque sorte de déchiffrer les microcosmes afin de dévoiler le macrocosme, car l'oeuvre que contient le livre dans son acception est un démiurge.
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:65952
Résumé: Surmontant son propre chagrin, Jean Witt a recueilli au fil des jours les mots de son épouse, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Il en résulte une bouleversante description de la maladie, comme vue de l'intérieur. De ces ténèbres surgit un magnifique chant d'amour qui conduit l'auteur sur un chemin inattendu. Sa bien-aimée disant sans cesse vouloir "retourner dans sa maison", il s'est mis à s'interroger sur son propre désir, à chercher lui aussi sa "maison intérieure". Or, peu à peu, les mots de détresse et d'amour de son épouse sont devenus des mots de silence, l'invitant à la contemplation. Ce livre n'est pas un témoignage de plus sur Alzheimer, mais le récit poignant d'une traversée, à deux, de la maladie, qui s'est transcendée en un chemin vers Dieu.
Durée:2h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65753
Résumé: Après avoir zoné au Mont-Royal une bonne partie de la journée, je me suis décidé à engager la conversation avec un mec assis dans l'herbe. Je lui trouvais une bonne tête. Une tête de petit garçon à qui on donnerait le bon Dieu sans confession, sous ses cheveux longs tailladés à la Alice Cooper. - Tsé qu'ici, on les adore pô tellemint, les Frainçais ? - J'ai cru comprendre ça, ouais... - C'vot'fôçon d'êt... Arrogain comme çô, l'nez levé, un peu... tsu vouô c'qu'j'veux dzire ?
Durée:3h. 8min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:65245
Résumé: Les hépatites sont aujourd'hui au premier plan des inquiétudes en matière de santé publique. Les plus fréquentes sont les hépatites A, B et C, mais il en existe d'autres qui égrènent, au fur et à mesure de leur découverte, les lettres de l'alphabet. On sait maintenant que le symptôme le plus célèbre de la jaunisse n'est présent que dans une minorité de cas. Comment reconnaître alors une hépatite ? Quels sont les signes qui doivent alarmer et quels examens faut-il effectuer ? Comment se manifeste une hépatite chronique ? Quels sont les risques d'évolution vers une cirrhose ou un cancer ? Qu'en est-il de la vaccination ? Avec ce livre, chacun sait à quoi s'en tenir sur les moyens de diagnostic et les traitements qui existent actuellement, ainsi que sur les risques réels de transmission.
Durée:4h. 47min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:65376
Résumé: Véritable phénomène de société, le mal de dos touche deux Français sur trois. Les causes sont multiples : stress, mode de vie trop sédentaire, prise de poids, âge, activités sportives trop violentes et trop rapides et gestes quotidiens mal adaptés qui accroissent les contraintes exercées sur la colonne vertébrale, véritable pilier du corps. De nombreuses méthodes se proposent de soulager et combattre la douleur : kinésithérapie, étiopathie, chiropractie, ostéopathie, écoles du dos, acupuncture, mésothérapie, traction vertébrale, méthode Mézières... Comment s'orienter dans cet univers, identifier les causes de ses douleurs et choisir le bon traitement ? Comment reconnaître les gestes de la vie quotidienne les plus nocifs pour la colonne vertébrale, et comment les adapter ? Comment prévenir la douleur et protéger son dos ? Dans quel cas la chirurgie est-elle recommandée ?
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:65123
Résumé: En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l'encre et l'aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu'il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d'une Chine en ébullition. De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres " une touche d'écarlate ", de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l'établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une oeuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l'échelle de la Chine. À chaque page d'un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu'une magnifique histoire d'amour. Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l'orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d'illustrateur en font un auteur inclassable.
Durée:8h. 9min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:39015
Résumé: Le dieu de la mort et ses fonctionnaires se rendent sur Terre en empruntant une apparence humaine. Sous leur déguisement, ils enquêtent pour décider du moment et de la manière dont les humains doivent mourir. Seul son attrait pour la musique peut parfois détourner le dieu de sa mission et offrir quelque répit à un candidat.
Durée:4h. 41min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:39061
Résumé: L'auteur dresse le portrait des dalaï-lamas, chefs spirituels et politiques du peuple tibétain jusqu'en 1959. Il fait revivre ces hauts personnages du bouddhisme comme le premier d'entre eux, Gendun Drub au XVe siècle, le treizième, Thubten Gyatso qui fut un modernisateur du Tibet, ou l'actuel et quatorzième, Tenzin Gyatso.
Durée:11h. 24min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:37634
Résumé: La rencontre explosive entre le Bourbon Kid, tueur en série impitoyable, et l'Iroquois, qui porte un masque d'Halloween surmonté d'une crête et compte d'une centaine de victimes à son actif. Le pape, effectuant une visite secrète aux Etats-Unis, se révèle une proie de choix pour ces deux psychopathes. Par l'auteur de Psycho killer et de la tétralogie du Bourbon Kid.
Durée:17h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37125
Résumé: Le narrateur, muni d'une liasse de dollars et d'une carte de visite, se rend aux Etats-Unis pour trouver des réponses aux questions existentielles qu'il se pose : l'influence des livres et des étoiles sur la vie, le bien-fondé ou non d'un nouveau départ, l'existence éventuelle d'un algorithme commun entre économie et littérature, le rapport entre cette dernière et les secrets de famille, etc.
Durée:4h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36046
Résumé: Dans une langue vive et fluide, riche et imagée, directe, Djibril, le jeune héros de ce roman poignant de bout en bout, raconte son amour contrarié pour la belle Hilwa, en plein cœur des meurtrières années 1980 au Tchad.
Durée:12h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35031
Résumé: « Ivich regardait à ses pieds d'un air fermé. - Il doit m'arriver quelque chose. - Je sais, dit Mathieu, votre ligne de vie est brisée. Mais vous m'avez dit que vous n'y croyiez pas vraiment. - Non, je n'y crois pas vraiment... Et puis il y a aussi que je ne peux pas imaginer mon avenir. Il est barré. Elle se tut et Mathieu la regarda en silence. Sans avenir... Tout à coup il eut un mauvais goût dans la bouche et il sut qu'il tenait à Ivich de toutes ses forces. C'était vrai qu'elle n'avait pas d'avenir : Ivich à trente ans, Ivich à quarante ans, ça n'avait pas de sens. Il pensa : "Elle n'est pas viable."