Contenu

Recherche par lecteur : Clelia Strambo

212 résultats. Page 1 sur 11.

Durée:9h. 58min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76367
Résumé: Paris, 1941. Émile et Lazare sont deux amis qui ont la chance d'avoir le palais Garnier comme terrain de jeux. Émile admire Lazare, le fils du concierge de l'Opéra, qui n'a qu'un seul rêve : sortir de l'ombre et devenir danseur étoile. Ensemble, ils se croient invulnérables, mais dans une ville occupée par les troupes allemandes, c'est un autre genre d'étoile qui menace Émile. Paris, 2022. Anna est la fille de Pâris Besson, le célèbre danseur étoile et maître de ballet de l'Opéra. Elle est aussi la petite-fille du facétieux Lazare Besson, le non moins célèbre concierge du palais Garnier, ami des artistes et des ministres. Depuis le suicide de son cousin Abel, tout a changé pour Anna. Elle ne veut plus jouer la figurante et désire incarner le premier rôle de sa vie, quitte à renverser le fragile équilibre de son clan.
Durée:6h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76083
Résumé: Pour Sy Baumgartner, auteur et professeur de philosophie à l'université de Princeton, la vie n'a plus la même saveur depuis la mort de son épouse Anna, emportée par une vague à Cape Cod neuf ans plus tôt. Tandis que Baumgartner, désormais âgé de soixante-et-onze ans, continue de lutter pour vivre en son absence, le roman se déploie sinueusement en spirales de souvenirs et de réminiscences, de leur rencontre, étudiants, à New York aux quarante années de leur passion amoureuse. En explorant le grand palais de la mémoire, le nouveau roman de Paul Auster dissèque la relation d'un homme au fantôme de sa femme, et pose cette question : pourquoi se souvient-on de certains moments et pas d'autres ? Une étude sensible, profonde et fouillée sur l'attachement et les méandres du deuil de l'être aimé.
Durée:27min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:76065
Résumé: Utilisant la parodie, la satire ou la farce, Octave Mirbeau propose une critique féroce de la société bourgeoise de son époque, qui trouve d’étranges résonances avec le monde d’aujourd’hui.
Durée:8h. 59min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:76030
Résumé: Cécile Sorel a été le symbole d'une époque, celle des "grandes cocottes" (ou grandes coquettes) dont on imagine difficilement aujourd'hui à la fois la notoriété et l'influence. C'était juste avant l'apparition des premières grandes stars que le cinéma fera naître à partir de 1940. Sa notoriété lui conférait d'ailleurs un rôle de représentation à l'étranger où elle incarnait l'élégance, la culture mais aussi une certaine forme de légèreté à la française. Sa vie se découpe en trois grandes étapes : d'abord une longue carrière à la Comédie Française (1904-1933), puis dans le théâtre de variétés et au music-hall avant, en 1950, de devenir... religieuse dans le tiers-ordre franciscain. Il était temps de raconter les extravagances en tous genres de cette femme au parcours exceptionnel et plein de surprises, au coeur du Tout-Paris des arts, des lettres et de la politique (autour d'elle on croise Barrès, d'Annunzio, Proust, Coco Chanel, Clemenceau, Colette, Mussolini, Rostand, Guitry...), libre dans ses amours, moderne dans ses opinions, à la fois frivole et perfectionniste, légère et exigeante, curieuse de tout, grande comédienne, pouvant tout se permettre puisqu'on lui permettait tout, défiant la vieillesse et les médisances avec arrogance et courage, puis se mettant entre les mains de Dieu... sans renoncer pour autant à son excentricité.
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76029
Résumé: "Entre mon métier d'écrivain et celui de manoeuvre, je ne suis socialement plus rien de précis. Je suis à la misère ce que cinq heures du soir en hiver sont à l'obscurité : il fait noir mais ce n'est pas encore la nuit". Voici l'histoire vraie d'un photographe à succès qui abandonne tout pour se consacrer à l'écriture, et découvre la pauvreté. Récit radical où se mêlent lucidité et autodérision, A pied d'oeuvre est le livre d'un homme prêt à payer sa liberté au prix fort.
Durée:6h.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75732
Résumé: Nous ne connaissons aucune société humaine sans danse. Mais pourquoi éprouvons-nous le besoin de danser? Pourquoi certains mouvements nous émeuvent-ils, nous procurent-ils un tel sentiment de vie ? Que nous apprend cet art sur les liens entre discipline et liberté ? Alexandre Lacroix a eu l'autorisation exceptionnelle de pénétrer dans les coulisses de l'Opéra de Paris. Pendant plusieurs mois, il a suivi le travail des danseurs étoiles Ludmila Pagliero et Stéphane Bullion qui, par leurs mots, leurs gestes, lui ont permis d'entrer dans l'intimité de leur art. Le résultat est un essai nous ouvrant les yeux sur ce qui se joue dans la danse. Une enquête philosophique qui réjouira les néophytes comme les amateurs éclairés, car sa lecture intensifie notre plaisir de spectateur et de danseur.
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:75724
Résumé: Juillet 1959. Le somptueux yacht d’Aristote Onassis, le Christina O, s’apprête à quitter le port de Monte-Carlo pour une croisière en Méditerranée, avec, à son bord, parmi les convives de marque, Maria Callas et Winston Churchill. Une invitée de dernière minute s’embarque, pour la plus grande joie de l’ancien Premier ministre britannique : Greta Garbo. La rencontre du Vieux Lion et du Sphynx qui a délaissé, en pleine gloire, les lumières d’Hollywood, se révèle rapidement passionnelle et explosive.
Durée:8h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75707
Résumé: Notre famille n'avait jamais rien possédé d'autre que la force des bras des hommes et l'habileté des doigts des femmes. Ma grand-mère, ses filles et ses belles-filles étaient connues en ville pour leur habileté et leur précision en matière de couture et de broderie, pour leur honnêteté, leur propreté et leur fiabilité. " A la fin du xixe siècle, dans une petite ville italienne, une couturière passe ses journées à coudre auprès des plus riches familles de la région. Son travail est simple et honnête, enseigné par sa grand-mère pour lui garantir sa liberté. Au cours de ses visites dans ce monde qui lui était jusqu'alors inconnu, elle découvre les secrets et scandales qui se cachent derrière les rideaux chatoyants de ces belles demeures et se prend à rêver, elle aussi, à une vie de liberté et d'amour. Mais dans une société encore corsetée par de vieilles conventions sociales, la jeune femme va devoir lutter pour conquérir son indépendance. Bianca Pitzorno signe un conte moderne et féministe à la saveur des feuilletons littéraires du xixe siècle.
Durée:1h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75685
Résumé: Nietzsche a quitté sa patrie en 1886. Il vit désormais entre Nice, Sils Maria et Turin, à la recherche d’un climat qui épargnerait ses nerfs, ses yeux, sa tête, son estomac. C’est un exilé ; il abomine l’Allemagne, sa langue, sa religion, sa cuisine. Il s’est débarrassé de Dieu et voilà qu’il veut provoquer la naissance d’un monde nouveau, inspiré par une esthétique nouvelle. Mais qu’est-ce que l’esthétique, quand on n’a que dédain pour l’architecture et la peinture ? C’est évidemment la musique. Il se déclare musicien avant tout, et c’est parce qu’il est musicien qu’il peut être philosophe. C’est donc par la musique qu’il veut dynamiter son époque et la civilisation judéo-chrétienne. Curieuse utopie que celle de ce solitaire intraitable, visionnaire, attaché à pourfendre le nihilisme. La musique salvatrice ne sera pas la grande musique allemande, celle de Bach et de Beethoven qu’il admire ; et encore moins celle de Wagner, qu’il a fini par exécrer. Non, cette musique du monde nouveau sera méditerranéenne ; elle est à retrouver dans les chœurs antiques et dionysiaques de l’Antiquité — dont toute trace est effacée. L’utopie de Nietzsche est extravagante ; lui-même ne pouvait que s’y perdre. À sa vision de la musique est attaché irrémédiablement son destin ô combien tragique.
Durée:7h. 4min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75484
Résumé: Fille illégitime du cardinal Alessandro Farnese, épouse du baron Cesarini, maîtresse de Ferdinand de Médicis, Clélia Farnèse, beauté enviée et esprit libre dans un monde d'hommes, incarne la grandeur et la décadence de son époque. Portée aux nues avant d'être jetée en pâture, elle paiera de sa vie son désir de liberté et d'indépendance, sa soif d'art et de culture. Renouant avec la sensibilité italienne de Concours pour le Paradis, prix du Premier roman, Clélia Renucci livre, sur fond de complots et d'ambitions entre grandes familles dans le crépuscule de la Rome renaissante, le roman fascinant et terrible d'une femme dont elle saisit l'intime vérité, close entre les murs du Pavillon des oiseaux
Durée:8h. 47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75486
Résumé: La vie de Sarah Bernhardt (1844-1923) a donné lieu à toutes les inventions. On l'a dite allemande, hongroise, algérienne, américaine, trouvée sur un banc des Tuileries; on a fait des choux gras de son type sémite et brocardé ses origines incertaines. Star avant la lettre, contrôlant son image et sachant la monnayer, la " divine Sarah " a joué un rôle primordial dans l'histoire du théâtre en France et dans la culture de son temps. Sa devise, " Quand même ", illustre bien ce que fut cette femme libre, à la volonté infatigable, élevée de son vivant au rang de trésor national. Jadis inscrite dans le " fichier des courtisanes ", celle que Victor Hugo surnomma la " Voix d'or " fut durant toute sa vie fidèle à ses préceptes : haïr très peu, mépriser beaucoup, pardonner souvent, ne jamais oublier.
Durée:21h. 20min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75446
Résumé: Août 415 après J-C. : La ville d'Alexandrie s'assoupit dans une odeur âcre de chair brûlée. Hypatie, philosophe et mathématicienne d'exception, vient d'être massacrée dans la rue par des hommes en furie, et ses membres en lambeaux se consument dans un brasier avec l'ensemble de ses écrits. Cet assassinat sauvage amorce un engrenage terrifiant qui, à travers les lieux et les époques, sème la mort sur son passage. Juillet 2018 : Marie, jeune biologiste, stagiaire à la police scientifique, se trouve confrontée à une succession de meurtres effroyables, aux côtés de Marc Brunier, homme étrange et commandant de police de la « crim » du Quai des Orfèvres. Peu à peu, l'étudiante découvre que sa propre vie entre en résonance avec ces meurtres.
Durée:30min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:75395
Résumé: Un jeune Parisien, Georges Rigal, veut passer " huit jours à la campagne " chez son ami, Maurice Perrier. En bon citadin, il rêve de longues promenades, de nourritures saines, de contacts vrais, simples et chaleureux. C'est Maman Perrier, la grand-mère de Maurice, qu'il rencontre en premier. Son accueil correspondra-t-il à ses attentes ? Ce séjour comblera-t-il ses envies ? Jules Renard publie cette pièce en 1906 alors qu'il est maire d'un petit village de la Nièvre. Les gens " de la campagne ", il les connaît ! Tout comme les Parisiens, qui discourent sur les charmes de la province... Un acte et sept scènes pour sourire des portraits peu flatteurs de ces " rats des villes et des champs ", où excelle l'humour grinçant et acerbe de Jules Renard.
Durée:5h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75072
Résumé: Alex, Margot et Jacques sont inséparables. Pourtant, Alex, compositrice de musique de films, a décidé de quitter Paris. À quarante-cinq ans, installée au milieu de nulle part, elle va devoir se réinventer. Qu’importe, elle réalise enfin son rêve de vivre ailleurs et seule. Après La Grâce et les Ténèbres, Ann Scott livre un roman très intime. Son écriture précise et ses personnages d’une étonnante acuité nous entraînent dans une subtile réflexion sur nos rêves déçus, la solitude et l’absurdité de notre société contemporaine. [Prix Renaudot 2023]
Durée:3h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75041
Résumé: Frappé d'un coup de foudre, un homme déambule dans les rues de Paris à la recherche de l'inconnue qui fait désormais battre son coeur. Premier roman.
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:75031
Résumé: Trente-sept nouvelles composent ce recueil qui représente un sommet dans l’art de l’Italien de faire du drôle avec du court. Achille Campanile dépeint en fragments une péninsule de petites personnalités imprégnées de leur douteuse importance et qui, s’avançant sur le devant de la scène, gesticulent quelques instants, pris dans leur logique absurde, leurs fantasmes médiocres, leur vanité insatisfaite, leur malveillance contagieuse… C’est redoutable d’efficacité dramatique, l’auteur se révélant économe de ses effets pour mieux les lancer au lecteur. Amoureux de l’Italie, vous y trouverez tout ce qui fait le sel et le poivre d’un peuple qui sait faire une histoire d’un rien et de ses petits riens une épopée. C’est allègrement perfide, c’est finement délirant. Un trésor national !
Durée:9h. 37min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74829
Résumé: L'une des 10 plus belles femmes du monde, une jeunesse de conte des 1001 et nuits, amoureuse de son prince à 12 ans et pour toute la vie... Indépendante, engagée contre la corruption de son pays, députée, opposante d'Indira Gandhi -ce qui lui valu la prison-, la princesse Gayatri Devi plaida pour la cause des femmes, l'éducation des enfants et fut une ardente avocate de la cause animale. Lire un portait de Gayatri Devi, la maharani de Jaïpur, c'est s'interroger sur la condition féminine, la religion et la spiritualité, les droits des minorités et l'écologie, c'est assister à la fin de la domination britannique et à la cruauté de la Partition, qui ravagea l'Inde lorsque le Pakistan fut créé, mais aussi à la perte des privilèges des maharajas et à l'avènement de l'Inde moderne. Ce livre associe particulièrement l'histoire d'un pays à la force d'un destin individuel.
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:74766
Résumé: La voilà, suspendue entre nous et l’Afrique, dramatique et suave, inquiétante et très douce, noire de lave et d’obsidienne, verte de raisin de Zibibbo, de câpres et d’olives, bleue de lac, indigo de mer. La voilà, l’île aux multiples noms : Yrnm, Cossyra, Qawsra, Bent el-Rhia, Pantelleria. Pantelleria, la dernière île. Pantelleria est beauté. Exubérante de vents, de mer et d’odeurs. De volcan. Sa nature extrême a, à travers les millénaires, exigé de trouver des solutions, de disputer, pierre après pierre, la terre à la lave, à opposer l’intelligence à la férocité du sirocco et du mistral. Île d’accostages sans fin, elle a été phénicienne, romaine, byzantine, arabe, normande, espagnole. Pantelleria n’est pas seulement une frontière géographique, c’est une frontière qui accueille, c’est un lieu qui nous rappelle à quel point est fragile et en même temps exceptionnelle la condition humaine.
Durée:11h. 9min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:74453
Résumé: "Le Mexique est un fragment, une partie d'une histoire beaucoup plus vaste. Les révolutions contemporaines en Amérique latine ont été et sont des réponses à l'insuffsance du développement, d'où procèdent aussi bien leur justification historique que leurs fatales et évidentes limites. Les modèles de développement que nous offrent aussi bien l'Est que l'Ouest sont des compendiums d'horreurs : pourrons-nous à notre tour inventer des modèles plus humains et qui correspondent mieux à ce que nous sommes ? Gens de la périphérie, habitants des faubourgs de l'Histoire, nous sommes, Latino-Américains, les commensaux non invités, passés par l'entrée de service de l'Occident, les intrus qui arrivent au spectacle de la modernité au moment où les lumières vont s'éteindre. Partout en retard, nous naissons quand il est déjà tard dans l'Histoire ; nous n'avons pas de passé, ou si nous en avons eu un, nous avons craché sur ses restes. Nos peuples ont dormi tout un siècle et, pendant qu'ils dormaient, on les a dépouillés et ils vont maintenant en haillons. Et pourtant, depuis un siècle, sur nos terres, si hostiles à la pensée, ici et là, en ordre dispersé mais sans interruption, sont apparus des poètes, des prosateurs et des peintres qui sont les égaux des plus grands des autres continents". Le labyrinthe de la solitude est un ouvrage capital de la littérature mexicaine contemporaine.
Durée:2h. 34min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:74192
Résumé: Dans un château du Périgord, règne la Comtesse Apolline de Mont-Vermeil, despotique, allurale et un tantinet hurluberlue. Tout se ploie devant elle, depuis son charmant neveu vétérinaire jusqu'à la belle et ambitieuse Gisèle, demoiselle de compagnie, jusqu'à la jolie soubrette (cervelle de linotte et coeur de moineau), jusqu'au digne majordome... Digne ? Hum ! Il y a dans l'oeil de ce zélé serviteur une lueur canaille. Ayant réussi à donner à la Comtesse le goût des courses, il lui conseille cyniquement, tous les toquards et non moins cyniquement, encaisse les paris de sa patronne au nom d'un bookmaker imaginaire ! Et voici que vont faire irruption dans le noble manoir deux personnages peu aristocratiques: tout d'abord Antoinette, dite Nénette, propriétaire d'un restaurant-bistrot des Halles, plantureuse créature dans les veines de laquelle coule à coup sûr le sang de la mère Angot et de sa cousine "jumelle" Madame Sans-Gène... et puis, Jules, un gars costaud et "sympa" qui n'a de penchant ni pour les cravates, ni pour les belles manières et qui est à la fois le barman du caboulot géré par Nénette et le fiancé de la patronne. C'est lorsqu'elle a voulu passer des fiançailles aux épousailles que Nénette a appris avec stupéfaction que pour l'état civil elle était déjà mariée... avec le Baron Hubert de Mont-Vermeil qu'elle n'a jamais vu ! A la vérité, ses papiers d'identité lui ont été volés naguère et grâce à eux, une inconnue a pu se faire épouser sous son nom par le naïf Baron, puis elle a disparu dans le maquis de l'Aventure ! En venant au château des Mont-Vermeil, Nénette s'imaginait un divorce amiable mais il ne peut être question de divorce chez les Mont-Vermeil. Et ce jour-là moins que jamais, car on attend un visiteur de marque, le Cardinal de Tramone, conseiller de sa Sainteté.