Contenu

L'exil d'Ovide

Résumé
En l'an 8 après J.-C., Ovide est exilé par Auguste à Tomis, l'actuelle Constantza en Roumanie, au bord de la mer Noire. Il quitte Rome en emportant ses biens. Il se sait perdu... Il ne reviendra plus jamais parmi les siens. La tristesse et la solitude abrègeront sa vie. "J'ai l'impression en lisant Les Tristes et Les Pontiques qu'Ovide s'adresse à moi et, souvent, j'ai le désir de le consoler. Je souffre avec lui du même éloignement, de la même douleur maintenant que je suis seul en France. J'ai ressenti aussi cette même peine en Algérie comme si la patrie ne faisait rien à l'affaire. On peut ainsi être exilé deux fois, chez soi et chez les autres." En évoquant, dans cette promenade littéraire, les raisons qui ont forcé Ovide à quitter Rome, l'auteur réfléchit à la condition de l'homme exilé et à celle de nombreux écrivains ballotés par l'Histoire. Sont ainsi esquissés les portraits sensibles de Stefan Zweig, Thomas Mann ou Fernando Pessoa, exilés emblématiques qui accompagnent l'écrivain dans sa quête d'un lieu où vivre et mourir.
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Mots-clés: Exil
Durée: 2h. 31min.
Édition: Paris, Lattès, 2018
Numéro du livre: 39282
ISBN: 9782709658515

Documents similaires

Durée:5h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24610
Résumé: Sindbad le Marin, par la grâce du roman, renaît sous les traits d'un jeune homme aventureux et espiègle, dans l'Algérie d'aujourd'hui soumise aux caprices de Chafouin Ier. De la rive sud de la Méditerranée jusqu'à Damas, en passant par Rome, Paris, Alep ou Bagdad, cet amant des femmes et de la beauté se lance dans une quête éperdue du bonheur. Fable sur notre temps, conte cruel parfois, le roman relate la vie d'un homme à la recherche de l'amour absolu – un homme dont les rêves et les espérances finiront, avec le temps, par se teinter de nostalgie.
Lu par:
Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72990
Résumé: Dans un village algérien, l'unique route menant à la ville, au-delà des montagnes et de l'oued asséché, a été coupée par des soldats armés. Entre le café et la mosquée, les habitants accueillent la nouvelle avec fatalité, consentant à cet isolement forcé. Dans un premier temps, seul le fou Ziad s'insurge. Bientôt, un vent de révolte se lève parmi les femmes du village.
Durée:5h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14041
Résumé: Le dernier roman de Yasmina Khadra, "l'attentat", conte l'histoire d'un arabe israélien si bien intégré dans la bonne société israélienne de Tel-Aviv qu'il finit par oublier que les clameurs de la guerre ne sont pas si lointaines à se faire entendre. Mais tout bascule pour lui le jour où il apprend que sa femme, avec qui il croyait filer le parfait bonheur, s'est faite sauter au milieu d'un restaurant bondé de Tel-Aviv. Yasmina Khadra entreprend alors de raconter la quête effrénée de cet homme foudroyé en plein vol, et l'embarque, ainsi que le lecteur, pour un voyage vers les recoins les plus inquiétants de l'âme humaine, là où se décide le destin de kamikaze...
Durée:5h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16954
Résumé: Coincée entre une décharge publique et la mer, hors du temps et de toute géographie, l'Olympe des Infortunes est un terrain vague peuplé de vagabonds et de laissés-pour-compte ayant choisi de tourner le dos à la société. Là vivent Ach le Borgne, Junior le Simplet, Mama la Fantomatique, le Pacha, sa cour de soûlards et bien d'autres personnages aussi obscurs qu'attachants. C'est un pays de mirages et de grande solitude où toutes les hontes sont bues comme sont tus les secrets les plus terribles. Ach le Borgne, aussi appelé " le Musicien " parce qu'il sait, en quelques accords de banjo, faire chanter la lune, a pris sous son aile un jeune et naïf va-nu-pieds qui lui voue une admiration sans limites...
Durée:4h. 50min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13016
Résumé: Présentation de l'éditeur : Dans le Kaboul de l'an 2000, alors que les talibans font régner sur l'Afghanistan un régime atroce, quatre personnages inoubliables : Il y a Mohsen, qui descend d'une famille de commerçants prospères que les talibans ont ruinée ; Zuneira, sa femme, sublimement belle, qui fut une enseignante brillante et qui n'a plus le droit de sortir de chez elle. Ils survivent dans des conditions morales et matérielles abominables, soutenus par l'amour qu'ils se portent et le respect qu'ils doivent à l'intelligence et à la connaissance...
Durée:7h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14807
Résumé: Ce roman s'attache à démonter le mécanisme qui transforme un homme ordinaire en machine à tuer, en terroriste, en kamikaze. Une réflexion amorcée dans L'attentat, un roman d'actualité brûlante, mais plus encore, une réflexion sur la fragilité de notre humanité... sur les pas du héros des Sirènes de Bagdad! Un jeune bédouin irakien banal, plutôt timoré, est tiré d'une enfance heureuse, pacifique et introspective dans un village attaché aux valeurs d'antan. Extirpé hors de lui-même par un conflit brutal, aveugle, par l'intervention folle des GI qui humilient, battent et tuent innocents autant que coupables.
Durée:4h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22648
Résumé: Alger, début des années 90. La ville est en proie à la terreur. L'eau est rationnée et distribuée drastiquement de trois à six heures du matin. Zakaria, un écrivain menacé de mort et rejeté par le régime qu'il a servi, se terre chez lui d'où il observe ses voisins, dont il nous conte les histoires dramatiques ou rocambolesques, extraordinairement drôles et inattendues. Durant ces quelques heures où l'eau coule à nouveau, la ville et la vie s'animent clandestinement, et c'est l'imaginaire et les rêves de tout un peuple qui se libèrent.
Lu par:Alain Burnand
Durée:3h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17487
Résumé: À 18 ans, Nadia aime la beauté, l'amour, la vie, la mer... Elle se brisera sur de terribles récifs. Nadia, l'héroïne, jeune, belle, frémissante devant les promesses de la vie et rebelle déjà au destin qu'on lui impose. Salim et ses 15 ans, la petite soeur Fériel, et surtout Djamel le grand frère, enfermé dans une autre histoire. Puis c'est la rencontre avec Karim le faible, l'amour en secret et ses dramatiques conséquences avec, au bout, la mort sous les jets de pierre du grand frère vengeur et gardien de la tradition.
Durée:5h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14348
Résumé: ... Dans Surtout ne te retourne pas, elle est hantée par le tremblement de terre qui a secoué une grande partie du nord de l'Algérie en mai 2003. Amina sera la jeune fille-témoin qui rompt avec une famille et une vie toute tracée pour rejoindre les victimes du séisme, devenues un peuple d'errants, sous des tentes et sur un fil où le mouvement de balancier entre résistance et déraison est ténu, fragile mais où s'invente une autre humanité. « Ce sont les femmes qui, les premières et très vite, ont pris possession des lieux, comme si elles avaient toujours vécu dans la même précarité, les mêmes conditions. » Amina change de nom, d'origine, de statut, et s'engouffre dans ce morceau d'enfer balisé par des tentes et des camps où, peu à peu, malgré l'effroi et l'ébranlement des certitudes les plus indéfectibles, la vie reprend ses droits avec ses controverses et ses affrontements les plus futiles.
Durée:6h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14342
Résumé: Présentation de l'éditeur : " La solitude a été l'une de mes premières conquêtes. De mes premières libertés. Durant l'enfance et l'adolescence, elle a d'abord été celle de l'insomnie, puis de la lecture. Dès que j'ai saisi un livre, j'ai été ailleurs. Le livre a été mon premier espace inviolable. " La Transe des insoumis dit l'intranquillité qui, très tôt, s'est manifestée chez une petite fille qui ne parvenait pas à dormir. L'insomnie est le fil conducteur du récit d'une vie : indice de rébellion qui sécrète le goût de la lecture, germe d'insoumission de celle qui, ayant quitté sa famille de là-bas, s'est forgé une identité dans l'exercice de la médecine et l'écriture. C'est le livre d'une révoltée qui se réconcilie avec les peurs et les tourments de son enfance. Echappe-t-on jamais à son passé ?
Lu par:René Sterckx
Durée:1h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13672
Résumé: Un Algérien immigré en France depuis quelques décennies, s'est engagé dans un voyage en bus pour retrouver son fils qui ne répond plus à ses lettres. Ce périple lui rappelle celui qu'il fit avec son propre père tuberculeux du douar natal vers Alger et plus tard, le père mort, d'Algérie vers la France. Au paysage d'autoroutes et d'aires de repos, de l'autre côté de la vitre, répondent des images précises de l'Algérie pendant la guerre, des gâteaux au miel et des beignets chauds, des films d'Eddie Constantine. On remonte ainsi toute une vie, par touches successives à peine posées sur la page, dans une délicatesse de ton qui préfère le murmure au cri. Ainsi, évoquant la guerre, cette phrase : " Toute sa vie, il se souviendra que son père avait tremblé en tendant une carte d'identité sortie avec fébrilité du fond de son burnous " trouve-t-elle un écho quand, plus tard, le fils au collège provoque une convocation de la principale : " il se souvenait que devant elle il avait baissé la tête ".
Durée:2h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13644
Résumé: Un ancien pilote de chasse de l'armée algérienne, devenu alcoolique, conduit un car de touristes à travers le Sahara. Il tombe "amoureux et jaloux à en hurler" de Sarah, elle-même entichée d'un beau musicien noir. En contrepoint à cet "amour désastreux", la radio égraine ses sanglantes informations (bombes, meurtres, enlèvements intégristes). Le titre fait référence à un ksar rouge dominant une palmeraie où des touristes font une halte