Contenu

À la recherche des civilisations disparues: archéologues et aventuriers

Résumé
Des montagnes du Pamir à l'enfer du Taklamakan, Paul Pelliot et Aurel Stein ont découvert en 1907 les origines du bouddhisme dans des grottes murées depuis des siècles. Au pied de la cordillère des Andes, des chercheurs continuent d'étudier l'énigmatique civilisation maya. Au Cambodge, les scientifiques ont percé le secret d'Angkor : ce qui apparut durant des décennies comme un ensemble de temples épars forme en fait une seule et immense ville qui compta jusqu'à 700 000 habitants ! A Cnossos, en Crête, un grand labyrinthe de bâtiments nous mène tout simplement au palais du roi Minos et donc à la civilisation minoenne. Dans les montagnes du Pakistan, nous découvrons une civilisation agraire fondatrice installée sur les bords de l'Indus huit mille ans avant le passage d'Alexandre le Grand. A Qumrân, philologues et linguistes nous révèlent les origines de textes bibliques vieux de deux mille ans. Autant d'histoires de fouilles, de mythes et d'aventures, dans une discipline mêlant travail de terrain, intuitions érudites et aussi, entre la brosse à dents et la truelle, ce qu'il faut bien appeler "coups de chance" ; autant de récits qui font de cet ouvrage un voyage fascinant à travers le temps.
Genre littéraire: Voyage/exploration
Durée: 9h. 41min.
Édition: Paris, Perrin, 2013
Numéro du livre: 30402
ISBN: 9782262042615

Documents similaires

Durée:8h. 29min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:67134
Résumé: Voici les plus vieilles histoires du monde. Plus vieilles que tout ce qu’on trouve dans la Bible, ou dans Homère, ou dans les poèmes épiques de l’Inde. Elles ont été composées sur des tablettes de terre cuite, il y a près de quatre mille ans, par des peuples qui habitaient le Proche-Orient (Babyloniens, Assyriens, Hittites, Cananéens) et elles n’ont été retrouvées qu’à partir de la fin du xixe siècle, dans les ruines de leurs villes. Qu’il s’agisse des aventures de Gilgamesh, de l’histoire de Télépinou ou des contes cananéens de Baal, de l’Arc céleste ou du roi Kéret, elles ont été traduites en langue moderne à partir des documents originaux et sont d’une beauté incomparable.
Lu par:Helene Favre
Durée:2h. 25min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:71705
Résumé: Les origines du Népal et de ses habitants se perdent dans la nuit des temps. Entre ciel et terre, aux confins du monde réel et des aires de mystères, les dieux et les hommes d'alors se côtoyaient pour façonner l'univers. La littérature orale passée de génération en génération jusqu'à nos jours est le témoin de cette mémoire collective. Les épopées de personnages célèbres et de puissantes divinités de l'hindouisme et du bouddhisme ont engendré le riche héritage qui constitue le patrimoine culturel unique du Népal d'aujourd'hui: les sites sacrés, les cités millénaires, les festivals et les spiritualités. Si la toile de fond de ces cinq mythes et légendes est l'Himalaya, c'est une certaine idée des balbutiements de l'humanité et de la civilisation qui est interprétée à travers le folklore népalais. Comme souvent, les histoires de montagne sont avant tout des histoires d'hommes.
Lu par:Richard Lemal
Durée:3h. 41min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33415
Résumé: Ce livre n'est pas une biographie d'Alexandre le Grand (356-323 av. J. -C.), figure historique célèbre pour ses conquêtes et l'empire qu'il parvint à édifier. A travers le sort de ce personnage fascinant qui régna sur trois continents, des questions plus générales se posent : quelle est l'origine de la domination d'Alexandre ? Comment comprendre ses objectifs ? Quelle était la situation de l'adversaire, l'empire Perse-Achéménide, et quelles résistances la conquête y a-t-elle suscitées ? Comment, enfin, l'empire s'est-il organisé, avec quels rapports entre les conquérants et les populations conquises ? Car, au-delà de la seule personne d'Alexandre le Grand, c'est un véritable phénomène historique que cet ouvrage analyse et dont il met en relief les principaux caractères.
Durée:1h. 57min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:33971
Résumé: La jeune Psyché est si belle qu'on vient la voir de partout. Certains même la prennent pour Vénus et l'honorent comme une véritable déesse. Mais bientôt, cette rumeur parvient aux oreilles de Vénus dont la jalousie ne connaît pas de bornes. Elle confie aussitôt à son fils, Amour, la mission de la venger. Le jeune dieu ailé saura-t-il résister aux charmes de la belle Psyché ?
Durée:22h. 10min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69824
Résumé: Ces mythes de création qui, dans le recours à l’imaginaire, demandent à la vie le secret de ses origines, étaient peu connus, dispersés ou fragmentaires, souvent jamais traduits de la langue dans laquelle les grands voyageurs et les premiers ethnographes les rapportèrent. Dans un second temps – et cette démarche fera date –, Jean-Pierre Otte s’est efforcé d’amener ces grands récits de la tradition orale à l’existence écrite. Son travail dans la rigueur n’en est pas moins une transposition poétique, aussi vivante et passionnée que possible. Rendus magnifiquement, ces matins du monde ont été choisis pour être représentatifs des grands courants cosmogoniques, lesquels ne sont peut-être, malgré leurs différences, ou plutôt grâce à elles, que la diversité fabuleuse et fertile d’une unité foncière inscrite au plus profond de la mémoire du monde et de la nôtre.
Durée:6h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31720
Résumé: Personne ne savait plus trop qui était cette présumée princesse africaine appelée Nyabinghi. Son nom était venu s'échouer sur les plages de la Jamaïque en d'étranges circonstances. Le 12 décembre 1935, peu de temps avant l'invasion de l'Ethiopie par l'Italie fasciste, paraissait dans le journal Jamaïca Times un article intitulé "Une société secrète pour détruire les Blancs". [...] Vingt millions de nègres au nom d'une mystérieuse reine appelée Nya-Binghi allaient déferler sur l'Europe et l'Amérique, Nya-Binghi signifiant "mort aux Blancs". Les Rastas, qui adoptèrent le nom de Nyabinghi, n'avaient rien de sanguinaire et, dans la torpeur bienheureuse de l'herbe sacrée, ils ne songeaient nullement à massacrer quiconque. Les tambours suffisaient à leur rébellion. Du Rwanda à la Caraïbe, à l'Amérique : mystères, initiations, naissance de la musique rasta, et, dans les bouleversements du monde, quand bat le tambour et le coeur de l'Afrique, un crime fondateur... Qui a tué l'inoubliable diva Kitimi, surnommée aux quatre points de l'horizon, "l'Amazone noire" ?
Durée:4h. 58min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:25971
Résumé: La notion d'Antiquité tardive s'affirme en se substituant à celle plus étroite et péjorative de Bas-Empire romain. L'histoire de cette période (IIIe-VIIe siècle) montre qu'elle possède des traits originaux et que la civilisation antique a perduré dans le monde méditerranéen jusqu'aux VIIe et VIIIe siècles.
Durée:4h. 8min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:33014
Résumé: Le prince Setna est sur le point de retrouver sa fiancée Sékhet, qui se cache dans Memphis pour échapper aux tueurs. Mais le mage noir, Kékou, réussit à le devancer. Il kidnappe la jeune femme afin de s'emparer de son âme. Cet odieux stratagème est le seul qui lui permettrait d'actionner les pouvoirs du vase d'Osiris et d'en faire une arme de destruction. Setna doit faire vite pour sauver son grand amour. Accompagné de ses fidèles complices, il se lance dans une terrible bataille contre le Mal. Parviendra-t-il à déjouer les pièges maléfiques de Kékou ? Réussira-t-il à défaire l'infâme complot que ce dernier ourdit à l'encontre de Ramsès II ? Retrouvera-t-il enfin le vase d'Osiris ?
Durée:4h. 40min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:67684
Résumé: Pourquoi la licorne, animal mythologique, passionne-t-elle les cours de récréation ? Catilina, fascinant agitateur de la Rome antique, n’aurait-il pas quelques points communs avec Jean-Luc Mélenchon ? La princesse Philomèle, dans Les Métamorphoses d’Ovide, ne serait-elle pas la première des #MeToo ? Comment Romulus et Remus traitaient-ils les migrants ? Et que pensaient les Athéniens de la question du genre ? Prêtez l’oreille à Tirésias, qui fut un homme et qui fut une femme… De l’Énéide à Facebook, des Amazones aux féministes, de la colère d’Achille aux clashs entre rappeurs, et de l’Olympe de Zeus à l’Élysée jupitérien, Christophe Ono-dit-Biot montre, en une minute ou un tout petit peu plus, et avec malice et érudition, comment les Grecs et les Romains peuvent nous aider à mieux comprendre notre époque.
Lu par:Mari Caucal
Durée:14h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65548
Résumé: Nicolas Richer présente les traits majeurs de l'évolution de la cité, du VIIIe au IVe siècle av. J.-C., non seulement d'un point de vue politique mais aussi artistique ou social. La richesse des sources portant sur les usages éducatifs, politiques, religieux et militaires donne ainsi à lire le fonctionnement d'une cité passionnante dont l'un des traits originaux consiste dans l'importance qu'elle accorde à la collectivité, à la guerre et au mérite. Ce n'est pas sans raison que Xénophon notait que "Sparte l'emporte en vertu sur toutes les cités, parce qu'elle est la seule où se conduire vertueusement soit une obligation publique ".
Lu par:Manon
Durée:8h. 9min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:32463
Résumé: Chaque chapitre part d'un événement, d'un personnage ou d'un lieu contemporain pour dresser un tableau de correspondances entre l'univers de l'Antiquité et le monde actuel. Le Planétarium de la Villette introduit la réflexion sur la nature et le cosmos, les égouts de Paris servent de métaphore pour le chapitre sur l'ombre. Ainsi à la manière des Anciens, le monde donne à penser. ©Electre 2016
Lu par:Jacques Bagge
Durée:5h. 58min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:65441
Résumé: Deuxième empereur de la dynastie des Antonins, Trajan fut maintes fois qualifié d'optimus princeps tant par le Sénat que par le peuple de Rome. Mais ce fils de soldat, né en 53 et qui régna de 98 à 117, fut-il vraiment le "meilleur empereur" que les Romains aient connu ? Indéniablement, il fut le restaurateur de l'idéal augustéen construit autour d'une autocratie éclairée. respectant le Sénat et accordant de l'importance à la libertas individuelle. Conduisant de surcroît une politique d'aide sociale destinée en premier lieu aux enfants pauvres et aux agriculteurs peu aisés, il améliora les conditions de vie des plus démunis. Administrateur efficace, dévoué au bien public, il entreprit en outre de grands travaux, fit rénover et agrandir le système d'approvisionnement en eau et bâtir le plus monumental des forums, qui porte encore son nom. Cet homme d'Etat admiré par Machiavel fut enfin un redoutable chef de guerre, qui eut à coeur non seulement de renforcer le limes le long du Rhin, mais encore de mener une politique de conquêtes volontariste : la Dacie - et ses riches mines d'or -, l'Arabie Pétrée, l'Arménie, l'Assyrie et la Mésopotamie tombèrent ainsi dans les rets romains, portant l'Empire à son apogée.